BTTH Chapitre 122

BTTH Chapitre 121 partie 3
BTTH Chapitre 123

Pfiou, ce fut un chapitre long et laborieux mais je suis parvenu à vous le faire o/

Je remercie une fois de plus tout le monde pour les messages de sympathie dans les commentaires, sur FB ou par mail ! De même, merci aux donateurs pour leurs marques d’encouragement, ça fait très plaisir !

Sur ce, je vais pouvoir recommencer à tousser, bonne lecture ! x)

 

 

Chapitre 122 – Tsunami Fendant les Flammes

Un couple d’individus était assis dans la lourde atmosphère du hall. L’un d’entre eux était celui qui avait eu de nombreux conflits avec Xiao Yan, Mu Li.

Sur le fauteuil du chef du hall était assis un homme d’âge moyen au visage légèrement lugubre. Il tapotait doucement la table du doigt et fut celui qui brisa le silence de la pièce, enfin.

La voix un peu rauque de l’homme résonna lentement dans la pièce : « Je viens de recevoir des nouvelles des groupes que nous avions envoyé à sa recherche : un équipe de deux hommes a disparu dans la partie médiane de la Chaîne de Montagnes des Bêtes Magiques. »

« Père, se peut-il qu’ils aient été attaqués par une bête magique ? répondit Mu Li en souriant distraitement. Il était courant de mourir tué par une bête dans la chaîne de montagnes.

Au vu de la façon dont Mu Li s’adressait à lui, on ne pouvait que conclure que cet homme était le chef de la Compagnie de Mercenaires de la Tête de Loup, Mu She.
« S’ils étaient tombés sur une bête magique, on aurait retrouvé des traces d’une telle lutte. Cependant… les mercenaires envoyés en renforts n’ont trouvé aucune trace de lutte après avoir fouillé la région dont la paire était chargée. Si nous éliminons la possibilité qu’ils soient tombés d’une falaise, une erreur commise que par des débutants, je pense qu’ils ont pu être attaqué par une autre personne. L’absence de toute trace de bataille pourrait lui être dû. » dit Mu She d’un air impassible en secouant la tête.

« Suspecterais-tu que ce soit le travail de Xiao Yan ? » Mu Li s’immobilisa en entendant le raisonnement de son père, puis il secoua rapidement la tête et dit : « J’ai échangé des coups avec lui. Il parait impossible, avec sa force, qu’il puisse tuer deux Dou Ze 5 étoiles avant même qu’ils ne puissent lancer le signal… »

« Je me fiche que ce soit lui ou non. Demain, nous enverrons davantage de monde fouiller avec attention cette zone. » dit Mu She d’une voix grave. La prudence innée de serpent qu’il possédait (NdT jeu de mot sur son nom, Shen = serpent) ne lui permettait pas de laisser la moindre occasion passer.

« Ah, c’est bien aussi… » Mu Li fit un geste de la main et hocha la tête d’un air indifférent.

Après avoir balayé la salle du regard, Mu She demanda soudainement : « Es-tu parvenu à ouvrir la boîte de pierre que tu as ramené de la cave ? »

« La clef de cette boite est entre les mains de Xiao Yan. J’ai engagé les meilleurs serruriers de tout Qingshan mais à priori, il ne faut pas s’attendre à quoi que ce soit. » répondit son fils en fronçant les sourcils.

« Si nous ne pouvons pas ouvrir la serrure, alors nous devrions essayer d’ouvrir la boîte de force. La personne qui possédait ces trésors devait être très forte, à pouvoir imprudemment laisser de côté plus de 700 000 pièces d’or et des herbes médicinales rares. Ce qu’il a laissé dans cette boite ne doit pas être commun. » Mu She serra le poing tandis qu’un éclat d’avarice traversa son regard.

« Oui. » Mu Li hocha la tête et se pourlécha les lèvres. Il demanda à voix basse : « Père, qu’as-tu l’intention de faire à propos de la Petite Docteur Fée ? »

« Sais-tu ce qu’elle a obtenu dans la cave ? »

Mu Shen plissa les yeux en voyant son fils secouer la tête. Il agita ses mains et dit d’une voix grave : « Nous ne la toucherons pas pour le moment. Sa réputation en ville est trop bonne ; si nous agissons de manière irréfléchie, nous risquons de provoquer le mécontentement des mercenaires indépendants. »

« On va vraiment lui permettre de vivre tranquille à la ‘Boutique des Mille Médecines’ ?

« Ah ah, il lui est naturellement impossible de vivre tranquille. Demain, envoie quelqu’un répandre la rumeur comme quoi elle a obtenue la relique d’une puissante personne et que cette relique est probablement une méthode de Qi de rang Xuan. » Mu She rit d’un air mauvais et froid. « Cette Petite Docteur Fée est peut-être douée dans l’art du soin mais elle est trop faible. Tout le monde n’est pas gentil dans ce monde, il y aura toujours des personnes cupides qui voudront lui prendre cette relique… Quant à comment gérer ces personnes, on va la laisser se casser la tête à ce sujet. »

« C’est un bon plan. Si même la ‘Boutique des Mille Médecines’ s’intéresse à cette relique, alors la Docteure perdrait son refuge. Ah ah, à ce moment là, il sera excessivement facile de l’attraper. » Le coin des lèvres de Mu Li se redressa tandis qu’il rit.

Mu She hocha la tête légèrement tandis qu’il frottait sa cicatrice sous l’oreille. Il dit sèchement : « Cette fille n’est pas vraiment une menace. Ce qui m’inquiète le plus est le garçon dont tu me parlais, Xiao Yan. » Il s’arrêta là et son regard étincela de détermination.

« Pour être capable d’atteindre le niveau de Dou Zhe 2 étoiles ou plus en étant si jeune, son potentiel doit être très puissant… Ce qui attire vraiment mon attention est que ce garçon qui n’a pas vingt ans ne démontre pas l’arrogance que quelqu’un de son âge devrait avoir, et au lieu de ça il s’est montré capable de cacher sa vraie force également. Sans cette situation de combat entre la vie et la mort au dernier moment, personne n’aurait été capable de devenir qu’il pouvait te repousser en un seul coup. » Une intention de tuer glaciale apparut sur son visage au moment où sa voix s’éteignit.

«  »Un ennemi avec un tel potentiel doit être tué avant d’avoir la chance de grandir. Autrement, on risque de ne pouvoir encaisser sa vengeance quand il viendra la chercher dans le futur ! » Le doigt de Mu She frotta fort la cicatrice sous son oreille tandis qu’il parlait froidement.

Le doigt de Mu Li trembla légèrement alors qu’il se souvenait de comment Xiao Yan était parvenu à déterminer un plan de fuite parfait en faisant face à une situation dangereuse dans la cave de la falaise. Il passait des nuits blancs à avoir un ennemi pareil…

« Je vais doubler le nombre de personnes participant à l’équipe de recherche demain. La récompense monétaire sera triplée. Nous devons trouver ce type le plus rapidement possible ! » dit Mu Li d’une voix étouffée.

Les cadres de la Compagnie des Mercenaires à Tête de Loup avaient envie de renifler de mépris à voir père et fils aussi inquiets face à un gamin encore adolescent. Cependant, à la surface, ils faisaient semblant d’accepter respectueusement leurs ordres.

……

La cascade déchaînée s’écrasait lourdement sur les rochers, provoquant un bruit de tonnerre étouffée qui se propageait dans la vallée.

Xiao Yan, qui se tenait sur le bord du lac sous la cascade, fixa les dix énormes pieux battus par l’eau martelante. Il ne put s’empêcher de prendre un air amer tandis qu’il sourit à Yao Lao, qui se trouvait à côté de lui. « Maître, vous n’avez pas l’intention der me faire aller m’entraîner là-dessous, pas vrai ? »

« C’est la bonne réponse » dit Yao Lao en souriant. « Je t’ai déjà dit auparavant de ne pas t’imaginer qu’une technique de Dou de rang Di était la même chose qu’une de rang Xuan ou que tout le monde puisse l’apprendre. Si tu veux apprendre quelque chose de ce niveau, tu dois remplir des critères essentiels. »

« Donne moi la Lourde Règle Noire. » Tendant la main, Yao Lao souleva l’énorme règle d’une couleur noire étrange du dos de Xiao Yan.

La main du vieux maître ne descendit qu’un peu en soulevant règle extrêmement lourde. Il la brandit facilement et demanda en souriant : « As-tu déjà vu une vraie technique de Dou de rang Di ? Tu veux en voir une ? »

Les yeux de Xiao Yan s’illuminèrent à ces mots et il hocha la tête comme un poulet picorant le grain.

Yao Lao tint la Lourde Règle Noire avec un léger sourire aux lèvres tandis que son corps s’éleva lentement dans les airs, s’arrêtant seulement quand il se retrouva au dessus du milieu du lac.

Il baissa la tête et regarda la surface du lac à quatre ou cinq mètres sous lui avant de la relever et de regarder la cascade gigantesque argentée qui ressemblait à un dragon.

Yao Lao inspira lentement et plissa les yeux. Un moment plus tard, il les ouvrit soudainement et instantanément, une force inhabituelle et effrayante comme celle d’un dragon qui s’éveillait se dégagea de son corps.

Face à cette force, la surface du lac sous Yao Lao vit soudainement apparaître à sa surface des bulles blanches affluant comme si l’eau était en train de bouillir. Ces bulles qui se déchaînaient sous lui s’étendirent sur toute la superficie du lac.

Xiao Yan fut choqué par la scène se déroulant sous ses yeux. Yao Lao, à ce moment, était différent du vieil homme paresseux et indifférent qu’il était habituellement. Il était alors comme un couteau sorti de son fourreau, contenant une force aiguisée et puissante qu’on n’osait pas regarder directement.

« Je crains que ce soit quelqu’un de vraiment fort… » murmura t’il entre ses dents. Un moment plus tard, son regard s’embrasa : il croyait qu’un jour, il parviendrait à ce niveau.

Au-dessus du lac, Yao Lao leva lentement et d’un air indifférent la règle noire dans sa main. Sur la surface de la règle, les nombreuses lignes bizarres qui avaient déjà laissé Xiao Yan perplexes émirent une lumière rouge vive ; l’air environnant la règle devint soudain flou et illusoire, tel un mirage.

Yao Lao serra fermement la règle noire devenue d’un rouge féroce comme celui du coucher du soleil, et poussa un cri sourd avant de bouger soudainement son corps.

Son pied marcha lentement dans les airs où une image rémanente apparut étonnement sous les rayons du crépuscule.

Xiao Yan resta coi devant cette image rémanente laissée à l’endroit où se trouvait Yao Lao ; il ne s’attendait pas à ce que sa vitesse soit aussi terrifiante.

Quand l’image rémanente floue disparut, Yao Lao semblait s’être téléporté sous la cascade, à trois mètres de celle-ci. Comparée à l’énorme cascade, il semblait être de la taille d’une fourmi qui n’attirait pas l’attention. Cependant, c’était cette fourmi qui semblait alors contenir une puissance bien plus terrifiante que celle de la cascade.

La pression intense du vent provoqué par la cascade en tombant ne faisait absolument pas bouger Yao Lao, qui paraissait si petit et faible à côté d’elle.

Ce dernier, qui avait abruptement bondit en avant, s’arrêta d’un coup. Son pied s’appuya dans le vide et tourna sur 180°. La lumière émise par la règle noire dans la main de Yao Lao s’intensifia et un moment plus tard, sa luminosité fit plisser ses yeux à Xiao Yan.

« Technique de Dou de rang Di : Tsunami Séparant les Flammes ! »

Un son étouffé, comme un coup de tonnerre, explosa dans la vallée. Ce son fut rapidement suivi d’une vague turbulente de chaleur extrême qui se dispersa dans toute la vallée.

« Bang ! » De nombreux piliers d’eau jaillirent soudainement de la surface du lac, révélant ainsi un spectacle extraordinaire.

Une énorme lumière rouge brilla soudainement entre les piliers d’eau. Là où passa la lumière rouge, les piliers disparurent immédiatement et furent remplacés par des nuages de vapeur.

« Bang ! » La lumière rouge était comme une oie affolée (NdT ouais, une oie affolée. WTF.) qui traversa la surface du lac comme un éclair, créant un tsunami haut de dix mètres qui s’écrasa lourdement dans la cascade.

« Bang ! Bang ! Bang ! »

Un coup de tonnerre effrayant et assourdissant continua de se propager dans la vallée tandis que d’innombrables rochers se brisèrent et tombèrent de la paroi de la falaise.

Xiao Yan couvrit ses oreilles et resta bouchée-bée devant le bruit qu’avait créé l’attaque. Un moment plus trard, il avala sa salive avec difficulté et tourna son regard là où se trouvait la cascade. Cependant, un brouillard épais bloquait la vue.

Un vent féroce souffla sur la surface du lac, dispersant le brouillard dans la vallée. L’énorme cascade apparut lentement également.

Les yeux de Xiao Yan s’écarquillèrent tandis qu’il fixa la cascade, enfin dévoilée sous ses yeux. Il resta figé un moment avant de respirer une grande goulée d’air frais.

A cet instant, le flot extraordinaire de la cascade était interrompu, exposant un énorme ravin de trente mètres de long et de trois de large.

Au bord de ce ravin se trouvaient d’innombrables petites craquelures qui couvraient tout le mur rocheux, telles du lierre.

Le flot de la cascade fut coupé pendant vingt secondes avant de couler à nouveau, couvrant l’énorme cicatrice de la paroi rocheuse.

« C’est ça, la force d’une technique de Dou de rang Di ? » Xiao Yan se frotta la poitrine, se sentant légèrement agité et oppressé.

Descendant des airs, Yao Lao posa légèrement son doigt sur Xiao Yan qui était stupéfait. (NdT Mais enfin, je-)

« Tsunami Séparant les Flammes, technique de Dou de rang Di inférieur. Quand elle est maîtrisée, il est facile de trancher des montagnes et de briser des vagues. »

Bien que ce soit une description assez simple, elle remplit néanmoins le jeune homme de joie.

Plantant la Lourde Règle Noire dans le sol, Yao Lao se frotta les mains l’une contre l’autre, puis leva son menton vers les dix énormes troncs sous la cascade. Il sourit. « A partir d’aujourd’hui, tu vas devoir encaisser le flot de la cascade tout en t’entraînant. Une fois que tu seras capable de te tenir debout sur le dixième tronc et de couper le flot de l’eau trois cent fois, tu auras alors accompli la première étape dans l’utilisation du « Tsunami Séparant les Flammes ». Cela étant, tu dois te souvenir qu’avec ta force, tu peux au mieux l’utiliser une fois. Si tu essais de l’utiliser une seconde fois de force, tu recevras de sérieuses blessures internes et pourrais même affecter ton potentiel futur. Par conséquent, ne t’en sers pas imprudemment à moins que ce soit vraiment à un moment crucial ! » Le ton de Yao Lao se fit sévère à la fin de son discours.

Xiao Yan hocha la tête en suivant le regard de son maître, et fixa le bas de la cascade. Le lourd grognement de l’eau s’écrasant contre les énormes rochers le fit frissonner tandis qu’il poussa un rire vide. « Avec une force aussi puissante, si j’allais là-dessous sans être protéger par mon Dou Qi, je me ferai instantanément assommer, non ? »

« Peut-être. » Yao Lao écarta les mains de chaque côté (NdT rappel, genre : ¯\_(ツ)_/¯) et en tendit une à son disciple en souriant. « Tu dois toujours avoir ta Lourde Règle Noire sur toi pendant l’entraînement et tu devras en dépendre quand tu voudras utiliser le « Tsunami Séparant les Flammes » plus tard. Sans elle, cette technique de Dou de rang Di n’aurait que 30% de sa puissance. »

« Qui plus est, tu vas me donner toutes les <Pilules de Récupération d’Énergie> que tu as sur toi. Tu n’en auras pas besoin pour cet entraînement ; tu devras dépendre de toi-même pour récupérer ton Dou Qi. » Yao Lao prit les pilules directement de l’anneau de stockage de son disciple en souriant. (NdT un vrai inspecteur du fisc !)

Xiao Yan ne put que faire tressaillir le coin de ses lèvres d’un air impuissant en voyant que son maître avait confisqué toutes ses réserves. Il se retourna et regarda les énormes troncs sous la cascade avant de serrer les dents. « Quel genre d’épreuves n’ai-je pas surmonté ? Avez-vous vraiment cru que j’allais être submergé par la difficulté ? »

« Je me battrai pour cette technique de Dou de rang Di ! » Serrant les dents et poussant un cri empli de colère, Xiao Yan se déshabilla (NdT attention, là c’est un moment pour angel_vieur :p) et sauta sur un gros rocher. D’un geste menaçant, il bondit sur le premier tronc de bois.

« Bang ! » Au moment où il atterrit dessus, l’énorme puissance de la cascade s’abattit sans pitié sur son corps avant même qu’il ait eu le temps de se protéger avec son Dou Qi. Il éprouva une douleur intense dans le dos avant que cette puissance féroce, qui ne montrait aucun signe de retenue, ne le fasse tomber du tronc et dans le lac.

La tête de Xiao Yan émergea du lac et il vomit l’eau qu’il avalait avalé. Il cria rageusement : « On en a pas fini toi et moi ! », ce après quoi il sortit de l’eau et bondit à nouveau sur l’énorme rocher avant de se précipiter furieusement sur le tronc.

« Bang… »

« Putain mais, ta mère !

« Bang… »

« Bordel… »

« Bang… »

Assis sur un énorme rocher au bord du lac, Yao Lao regarda le jeune homme défier encore et encore la cascade avec sa puissante opiniâtreté. Il sourit doucement tandis qu’un air satisfait apparut dans son regard.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 121 partie 3
BTTH Chapitre 123

14 Commentaires

  1. psycho

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Fabulas

    Merci pour le chapitre et soigne toi bien

    Répondre
  3. nickylaboum

    merci

    Répondre
  4. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Conan

    Merci pour le chapitre et prends soin de toi!!!!

    Répondre
  6. dragondessonges

    merci pour le chapitre arrivera til au niveau de dou shi atten? car il on peu etre entendu le vacarne emi par le maitre

    Répondre
    1. Yihomi

       » Nan, je t’en pris, fais un effort, mes yeux … ils saignent T.T  »

      Testament d’un checkeur mysterieux et inconnu.

      Répondre
  7. Zhexiel

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. Myrddin

    Merci

    Répondre
  9. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. korojii

    Merci pour le chapitre !
    Et repose toi bien 😉
    Bon courage pour la suite =)

    Répondre
  11. Blackwars

    Merci^^

    Répondre
  12. hamatora

    merci 🙂

    Répondre
  13. korojii

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!