BTTH Chapitre 125

BTTH Chapitre 124
BTTH Chapitre 126

Salut tout le monde ! Voici donc le deuxième BTTH de la semaine que vous attendiez impatiemment !

Attention à qui lit au boulot, le chapitre est NSFW !

 

 

Chapitre 125 – Dou Zhe 8 étoiles : He Meng

 

Un sourire obscène apparut sur le visage He Meng quand il baissa la tête et regarda la peau blanche de la femme sous lui. Ses mains pétrirent lourdement ses deux seins en utilisant un peu de force. La femme sous lui cambra brièvement ses hanches comme un chat, poussant un gémissements de débauche.

Stimulé par ce doux gémissement, He Meng saisit les hanches de la femme des deux mains et un bref moment plus tard, les deux corps nus se raidirent.

He Meng leva la tête et prit une profonde inspiration à cause du plaisir intense. Son corps précédemment raidit se détendit doucement à ce moment.

Tandis qu’il tremblait légèrement à cause du plaisir, il se raidit à nouveau à cause de ses sens aiguisés par des années à vivre sur le fil du rasoir. Un énorme sentiment d’anxiété traversa son coeur ; il attrapa la couverture à côté de lui et la lança derrière lui.

« Chi la »

Une légère lumière trancha facilement la couverture et une ombre entra rapidement dans la tente. Une lame froide se jeta impitoyablement vers le cou de He Meng.

Cet assaut soudain fit changer drastiquement l’expression de ce dernier. Il fit une roulade maladroite sur le lit et évita dangereusement le fil de l’épée.

La lame de l’épée, ayant raté sa cible, frappa horizontalement sans la moindre hésitation. La lame froide scintilla devant le petit feu de la tente et continua immédiatement de poursuivre le mercenaire qui esquivait, traçant une ligne sanglante peu profonde sur sa poitrine.

« Aaaaaaah ! » La femme sur le lit hurla de terreur en regardant l’ombre noire qui avait déboulé soudainement. D’un petit mouvement de la paume Xiao, Yan aspira à lui un morceau de charbon et, sans regarder, il le lança derrière lui. Suite à ça, un bruit sec qui plongeait qui l’entendait dans le désespoir résonna, et  le cri irritant se tut.

Paniqué, He Meng s’emporta : « Qui es-tu ? Pourquoi veux-tu m’assassiner ? Ne sais tu pas que je suis un des trois chef de la Compagnie de Mercenaires à Tête de Loup ? »

« C’est précisément la raison pour laquelle je suis là pour te tuer. » L’ombre noire leva la tête, dévoilant un visage nettement jeune.

He Meng fut stupéfait en regardant le visage du jeune homme. Son regard passa rapidement du jeune homme à l’énorme règle dans son dos ; il plissa les yeux et dit froidement : « Tu… Xiao Yan ?! »

« Que le Chef de la Troisième compagnie se souvienne de moi est un honneur. »

Xiao Yan sourit légèrement, saluant légèrement le mercenaire de la main avant de se saisir du pommeau  de l’espadon. Celle-ci se transforma en une lueur glacée d’acier, propulsée en avant vers He Meng tel un éclair.

Le coup d’épée était plutôt rapidement et même si la réaction de He Meng ne fut pas lente, il fut quand-même blessé au visage.

Une puissante intention de tuer apparut dans le regard du mercenaire tandis qu’il léchait le sang qui coulait de son visage. Il rit froidement : « Tu es vraiment courageux à tenter de m’assassiner seul. Enfin, c’est pas plus mal puisque je vais te régler ton compte sur le champ. Tu m’évites simplement de te chercher plus tard. »

Tout en parlant, He Meng tordit légèrement sa tête et un Dou Qi léger apparut autour de son corps. Les os de ses deux poings fermement serrés craquelèrent.

Xiao Yan haussa les épaules d’un air impuissant en voyant He Meng prêt à se battre. La capacité de ce type à s’adapter au danger dépassait largement ce à quoi il s’attendait, et c’était pour ça que son embuscade avait échouée.

Cependant, il en avait tenté une juste parce que la feignasse qu’était Xiao Yan voulait préserver son énergie. Vu qu’il avait foiré son coup, ça ne le gênait pas de faire un peu plus d’efforts. Après tout, après ces mois éprouvants d’entraînement,  il avait définitivement besoin de se battre pour déterminer à quel point il s’était amélioré.

Xiao s’étendit légèrement, faisant craquer ses os aussi fort que He Meng. Il ouvrit et ferma ses mains lentement et un Dou Qi jaune pâle commença à apparaître depuis ses poings.

« Gamin, décider de me prendre pour proie est la décision la plus stupide de ta vie ! » Les lèvres de He Meng se retroussèrent en un sourire sanguinaire et il planta fermement son pied au sol pour se précipiter vers Xiao Yan, tel un énorme monstre.

Xiao Yan regarda froidement le mercenaire bestial approcher et ses paumes s’étirèrent lentement vers l’extérieur. Un moment plus tard, il les ouvrit et cria : « Dégage ! »

Suite à son cri, une force féroce et violente émergea de ses paumes et cogna violemment He Meng.

« Bang ! »

Il y eut un son étouffé et l’air sanguinaire de He Meng devint blasé. La silhouette qui se précipitait en avant fut renvoyé en arrière férocement et ses pieds, qui serraient forts le sol, provoquèrent un profond sillon sur quelques mètres dans le sol avant de s’arrêter.

« T’es vraiment pas mauvais, gamin. » He Meng l’examina d’un air sérieux. Il expira lentement son souffle tandis qu’il frappa sa poitrine du poing. Lentement, sa peau qui était de base d’une couleur bronze terne devint graduellement plus claire.

« La Méthode de Qi avec laquelle je m’entraîne est d’attribut Pierre, qui est connu pour sa grande défense. Tu n’as aucun moyen de traverser ma défense en te basant sur ta propre force ! » Les poings de He Meng se serrèrent tandis qu’il riait froidement. Une blancheur cadavérique commença à apparaître sur ses bras.

He Meng bondit à nouveau en avant, mais il était cette fois bien substantiellement plus rapide que précédemment. La pression du vent provoquée par sa nouvelle vitesse fit trembler la tente.

Xiao Yan fit calmement face au vent violent qui arrivait et il fit un simple pas de côté tandis qu’un poing doté d’une énorme force flotta vers son visage.

Ses pieds agiles glissèrent au sol alors qu’il apparut derrière le mercenaire, tel un fantôme. En échange, son poing qui contenait du Dou Qi s’abattit lourdement sur son cou.

« Dang ! » Le poing de Xiao Yan frappa le corps de He Meng, mais le seul résultat fut qu’un bruit similaire à celui qui résonne quand on frappe un roc se fit entendre…

Le jeune homme fronça légèrement les sourcils avant de retirer rapidement son poing et, se servant de sa vitesse, utilisa ses coudes et ses genoux pour attaquer. Chaque coup atterrit au même endroit et, pendant un court moment, on entendit continuellement dans la tente le son du roc frappé.

He Meng rit d’un air ravi : « Dégage, moucheron ennuyant. Je t’ai déjà dit qu’avec ta force actuelle, tu étais incapable de briser ma défense de Qi de Pierre ! »  Son pied droit frappa en arrière avec une force féroce et intense.

Xiao Yan se défendit de contre le coup de pied avec ses deux paumes et la force tyrannique du coup l’envoya voler en arrière.

« Cette puissance est vraiment digne d’un des types de Dou Qi les plus physiques… Il est vraiment fort. » Xiao Yan était émerveillé. Tourbillonnant dans les airs, le jeune homme atterrit de façon stable et secoua ses paumes légèrement engourdies.

« Tu te berces d’illusions si tu crois pouvoir t’opposer à la Compagnie de Mercenaires à Tête de Loup avec ta petite force. Tu cours simplement droit vers ta mort ! » He Meng frotta la poussière sur son dos et sourit d’un air sinistre : « Je n’ai pas le temps de jouer avec toi. Je vais simplement te finir rapidement pour que tu n’interrompes plus mes plaisirs ! »

He Meng tendit sa paume devant sa poitrine et fléchit ses jambes. Les cheveux sur sa tête se dressèrent tandis qu’un Dou Qi blanchâtre traversa ses yeux.

Un gaz blanc sortit de la bouche du mercenaire. Xiao Yan remarqua alors que les membres de He Meng étaient devenus soudainement bien plus raides qu’avant.

Les muscles pales de ses bras nus continuèrent de vibrer tandis qu’une force féroce se formait rapidement en eux.

« C’est fini, gamin ! » (NdT EH GAMIN, REVIENS, C’ÉTAIT POUR RIRE !)

He Meng, sentant la force jaillir de son corps, regarda Xiao Yan avec un rictus aux lèvres. Ses dents blanches contenaient une pointe de férocité.

L’expression de Xiao Yan devint sérieuse tandis qu’il fixa le mercenaire dont la force avait grimpé soudainement de façon significative ; le Dou Qi se rassembla autour de sa main.

He Meng fit circuler l’énergie dans son corps et fut alors à l’apogée de sa puissance. Ses pieds décollèrent du sol et sa vitesse explosa au point d’être comparable à celle de Xiao Yan.

La vue de ce dernier devint momentanément floue avant que le visage sinistre du mercenaire n’apparaisse soudainement. Son énorme point provoqua une énorme pression du vent alors qu’il s’abattait vicieusement vers la tête du jeune homme.

Celui-ci changea rapidement d’expression en sentant l’énorme puissance au-dessus de sa tête et une force explosive jaillit de sa paume. Avec l’aide de la force de répulsion ainsi créée, Xiao Yan battit rapidement en retraite.

« Tu essais de t’enfuir ? » He Meng rit froidement en voyant son adversaire reculer précipitamment. Il marcha à grands pas en avant et rattrapa le jeune homme.

He Meng, un sourire mauvais sur le visage, frappa furieusement du poing en bas, vers la tête de Xiao Yan : « Crève ! »

Ce dernier fronça fortement les sourcils en voyant cette situation inévitable. Le Dou Qi dans son corps commença à circuler rapidement, puis il leva les deux poings et intercepta le coup mortel.

« Bang ! »

Un son puissant mais étouffé explosa dans la tente. La puissante rafale de vent provoqué par la collision des deux énormes forces souleva une couche de terre du sol, là où les deux hommes étaient entrés en contact.

« Tu oses confronter directement mon attaque ? Dégage ! »

La cruauté traversa le regard du mercenaire quand il vit que Xiao Yan avait choisi d’encaisser son attaque de front. Tout le Dou Qi en lui coula dans ses veines et explosa en avant.

« Arr… » L’énorme force fit blanchir le jeune homme tandis qu’un grognement faible s’échappa de sa gorge. Il trébucha en reculant avant de s’arrêter au bord de la tente.

He Meng ne put s’empêcher de dire, choqué par le fait que son adversaire n’ait reçu qu’une légère blessure : « Je ne m’attendais pas à ce que tu sois capable d’encaisser un assaut direct de ma part. Tu entraînes souvent ton corps, pas vrai ? » Il faut savoir que les épreuves qu’une personne doit traverser pour entraîner son corps n’était pas quelque chose avec lequel un simple entraînement du Dou Qi pouvait être comparé. En regardant le corps tendre de Xiao Yan, He Meng eut du mal à imaginer qu’il était quelqu’un qui exerçait son corps.

Xiao Yan frotta sa poitrine qui était un peu obstruée et marmonna soudainement en soupirant : « On dirait que sans retirer les restrictions, il est encore un peu difficile de vaincre un Dou Zhe 8 étoiles… »

He Meng leva un sourcil en entendant le jeune homme marmonner et commença à ricaner froidement.

Soupirant en secouant la tête, Xiao Yan retira lentement, sous les yeux du mercenaire, la lourde règle de son dos avant de la jeter sur le côté.

« Bang ! » Un rocher se trouvait là où atterrit la règle et, sans surprise, elle le réduisit en poussière sous ton horrible poids.

Les pupilles de He Meng se rétrécirent jusqu’à atteindre la taille d’une tête d’épingle tandis qu’il fixait froidement la poussière voler, tandis que la peur commença à lentement l’envahir. Ce gamin se battait en portant une arme aussi lourde !

Il aspira une grande goulée d’air frais et regarda le jeune homme à nouveau, avec un regard plus attentif et choqué.

Xiao Yan ignora le changement dans le regard de son adversaire et s’étira confortablement. Le Dou Qi débordant dans son corps le faisait sentir plein d’énergie.

« Je m’excuse, je ne faisais que m’échauffer. » Il leva un visage où on lisait une vague forme d’excuse et il bondit soudainement en avant.

L’image devant lui le dépassa et He Meng, incapable de réagir, entendit la voix du jeune homme à son oreille.

« C’est la fin, Capitaine de la Troisième Compagnie de Mercenaires à Tête de Loup… »

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 124
BTTH Chapitre 126

15 Commentaires

  1. Dark

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. ALIXINE24

    Merci

    Répondre
  4. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Conan

    Merci pour le chapitre, vivement le prochain!!!!!!

    Répondre
  7. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. korojii

    Merci pour le chapitre ! =)

    Répondre
  9. nickylaboum

    merci

    Répondre
  10. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Mais quel monstre ce Xiao Yan!

    Répondre
  11. dragondessonges

    merci pour le repas (on dit bien dévorer la lecture surtou si c’est passionnant)

    Répondre
  12. psycho

    ahahahahah XD Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  13. #Uta

    Merci

    Répondre
  14. korojii

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  15. Angel-vieur

    Tu ne le sais pas encore, mais tu es déjà mort !!!

    NSFW ? ‘^’

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!