BTTH Chapitre 130

BTTH Chapitre 129
BTTH Chapitre 131

Salut à tous, voici votre dernier BTTH régulier de la semaine !

Alors, le concours se termine sur une écrasante victoire de TDG ! Comme promis, je commencerai à publier ce qui s’accumule à SEPT (7) chapitres bonus à partir de demain 😀 Je prends deux jours de congés, demain et après demain, des publications normales qui reprendront donc mardi.

D’ici là, je vous souhaite à toutes et tous, très chers lecteurs, une très bonne fête de Noël, que vous la fêtiez ou non. Merci de me lire depuis dix mois et j’espère pouvoir, l’année prochaine, célébrer un autre Noël en votre compagnie.

 

Bien à vous,

Wazouille

 

 

 

Chapitre 130 – Percée à la 7eme étoile

 

Contrôlant son corps chancelant, Xiao Yan trembla de peur tandis qu’il vola des dizaines de mètres au-dessus du gouffre profond. Quand il atteignit l’autre côté, il n’eut même pas le temps de descendre au sol avant que son corps ne l’informe qu’il n’avait plus de Dou Qi ; il rétracta rapidement les ailes dans son dos.

Immédiatement, la silhouette d’une personne dans les airs poussa un cri douloureux et chuta perpendiculairement et en ligne droite sur une douce prairie.

Il avait déjà atteint ses limites et en subissant de nouveaux dégâts à cause de la chute, Xiao Yan s’évanouit et perdit conscience.

Ce n’est qu’une fois qu’il ait perdu connaissance que Yao Lao sortit de son anneau. Il regarda son disciple loqueteux et ne put s’empêcher de secouer la tête d’un air impuissant. Il souleva le jeune de ces deux bras et le déplaça lentement vers le coeur de la Chaîne Montagneuse des Bêtes Magiques.

« Quel type téméraire, à se forcer à utiliser une technique de Dou de rang Di…  »

Dans les ténèbres de son repos, Xiao Yan sentit vaguement que son corps était immergé dans un liquide refroidissant. Une énergie douce et modérée s’enfouit dans son corps à travers les innombrables de sa peau, fil après fils, et coula tranquillement en lui. Cette énergie recouvrit graduellement ses méridiens, précédemment endommagés par la sur-utilisation de son Dou Qi.

Une fois que ses méridiens et sa chaire furent soignées et retrouvèrent leur état original, l’énergie douce coula vers son abdomen en suivant ses méridiens, se tordant et tournant avant d’enfin se déverser dans le cyclone de Dou Qi situé dans son bas-ventre.

Avec ce soudain afflux d’énergie, le cyclone alors léthargique se mit soudain à tourner sur lui-même plus rapidement, comme s’il avait reçu beaucoup d’élan d’un coup.

A la suite de l’accélération de ce cyclone de Qi, l’énergie circulant dans ses méridiens grouilla vers rapidement vers ce dernier.

Même après qu’il ait absorbé tout l’énergie des méridiens, le cyclone ne cessa pas son aspiration vorace. Après quelques autres rapides rotations sur lui-même, ce cyclone émit une force d’attraction  plus féroce encore et suça immédiatement de plus en plus de la douce énergie qui se trouvait dans le liquide dans lequel baignait Xiao Yan, avant que cette énergie ne soit raffinée dans les méridiens et versé dans le tourbillon de Qi qui grossissait graduellement.

Ce processus infini d’absorption continua dans le jeune homme inconscient un sacré moment ; il ne put que vaguement le temps que ça avait pu durer. L’énergie du liquide à l’extérieur se fit de plus en plus faible jusqu’à complètement disparaître. Ce n’est qu’alors qu’il perça finalement les ténèbres et reprit conscience, ouvrant vaguement les yeux.

Ce qu’il vit d’abord, ce fut une caverne spacieuse, sur les murs duquel étaient suspendus des Pierres de Clair de Lune pour l’éclairage. Il bougea lentement son corps engourdi et entendit le « glou glou » de l’eau. Il pencha sa tête vers le bas pour jeter un oeil et trouva que son corps était dans un petit fossé de pierre, qui était rempli d’eau clair dont la légère nuance de vert prouvait qu’elle n’était pas d’origine naturelle. Il fit rouler sa paume dans l’eau et réalisa, un moment plus tard, qu’il y avait  une puissante énergie pure dans ce liquide légèrement verte.

Il en prit un peu dans sa main et l’amena à son nez pour la renifler. Quelque peu stupéfait, il dit doucement : « C’est de l’eau médicinale ? »

Une voix âgée parvint de l’extérieure de la caverne alors que la figure illusoire de Yao Lao dériva tel un fantôme : « C’est bel et bien de l’eau médicinal. Ca m’a pris trois/quatre jours pour créer une si petite bassine de Liquide de Restauration Spirituelle pour toi. »

Il vint jusqu’au petit fossé de pierre et inspecta Xiao Yan. Il lui dit, une expression satisfaite dans le regard : « Je pensais au départ qu’il te faudrait un demi-mois pour te remettre. Cependant, en à peine cinq jours, non seulement tu as complètement récupéré mais tu es en plus parvenu à trouver du bon dans ton malheur (NdT en vo, l’expression était : une doublure en argent dans ton infortune) en touchant la porte du Dou Zhe 7 étoiles. Si on en croit ton état actuel, peut-être qu’avec quelques jours d’entraînement, tu pourras réussir à percer à ce niveau. »

« J’ai été inconscient cinq jours ?! » s’exclama le jeune homme, choqué par la déclaration de Yao Lao, en écarquillant les yeux.

« Yep. » Son maître hocha la tête et lui jeta un regard avant de froncer les sourcils et de gronder son disciple : « Sale gosse, tu aurais évidemment pu utiliser tes Ailes de Qi immédiatement pour t’échapper mais non, tu as voulu te la péter en utilisant de force la technique de Dou de rang Di ! Si je ne t’avais pas aider à activer les Ailes, je crains que tu n’aurais même pas eu la force de t’échapper ! »

Xiao Yan ne put que pousser un rire amer en souriant d’un air gêné avant de dire : « Soit, j’admets que je voulais vraiment essayer cette technique pour voir si elle pouvait vaincre un Dou Shi. Voilà pourquoi je suis resté et ai pris ce risque. »

« Tu appelles le truc que tu as utilisé une technique de Dou de rang Di ? Ne fais pas honte à cette technique davantage. » Les lèvres de Yao Lao se courbèrent tandis qu’il le regarda en roulant des yeux.

Xiao Yan n’osa rien dire davantage, un sourire embarrassé aux lèvres. Il balaya la caverne du regard et demanda : « Nous devrions être au coeur de la Chaîne Montagneuse en ce moment, non ? »

« Oui, c’est un endroit que j’ai méticuleusement choisi. Toutes les bêtes magiques de haut rang ont été éliminées de mes mains. Tu peux faire une centaine de mètres tranquille depuis cette caverne mais reste prudent, les bêtes magiques peuvent toujours débouler au hasard. Là où nous nous trouvons, toutes les bêtes magiques peuvent te tuer en un coup. » lui rappela Yao Lao en hochant la tête.

Xiao Yan hocha la tête d’un air impuissant pour signaler son accord, puis il se leva lentement du petit fossé avant de récupérer ses vêtements et de se rhabiller à toute vitesse.

Xiao Yan sauta depuis le haut du fossé, énergique à cause de l’abondance d’énergie dans son corps. Il donna vigoureusement des coups de poing dans les airs, puis tourna sa tête pour demander : « Combien de temps allons-nous rester ici ? »

« Jusqu’à ce que tu deviennes un Dou Shi. » répondit Yao Lao en retournant dans l’anneau de son disciple.

Yao Lao donna ses instructions en regardant son disciple ramasser la Lourde Règle Noire et la remettre sur son dos : « Pendant ce temps, tu peux t’entraîner ici tranquillement. Les histoires de vengeances attendront que tu deviennes un Dou Shi. Sinon, tu ne dois pas prendre du retard en alchimie, il  y a plein de plantes médicinales dans le coeur de la Chaîne Montagneuse. Trouve ce dont tu peux avoir besoin pour t’exercer, autrement tu devras dépendre de moi et de mon aide pour raffiner les pilules à chaque fois. »

Xiao Yan hocha la tête avec un rictus sur les lèvres et il sortit lentement de la cave, la règle sur le dos.

Dans ce havre de paix à bonne distance de la traque ennuyante et des tueries, le jeune homme ne fut pas dérangé. Tandis qu’il s’entraînait tranquillement, son Dou Qi devint mûr et riche, tel un bon vin fermenté. Le troisième jour après avoir repris connaissance, en faisant son entraînement méditatif, Xiao Yan eut une percée et avança au rang de Dou Zhe 7 étoiles. Il ne rencontra aucune résistance pendant sa percée, cette fois ; au lieu de ça, ça s’est passé sans heurts, comme de l’eau suivant le lit de la rivière. Xiao Yan était également très heureux de cette augmentation de sa puissance.

Après avoir percé, il ne ralentit pas son entraînement ; il était extrêmement difficile de percer au travers des trois dernières étoiles de chaque rang. C’est pourquoi il ne pouvait qu’attendre que les choses se fassent naturellement pour les deux dernières étoiles. S’il essayait de précipiter les choses, il pourrait subir des effets secondaires.

Bien qu’il passe beaucoup moins de temps à entraîner son Dou Qi, son programme d’entraînement de techniques de Dou devint de plus en plus serré. A cent mètres de la caverne se trouvait une cascade que Yao Lao avait méticuleusement choisi. Là, Xiao Yan qui était déjà un Dou Zhe 7 étoiles, passa dix jours avant d’atteindre le minimum requis par Yao Lao pour qu’il puisse utiliser la technique de Dou de rang Di.

Xiao Yan rejoignit la rive depuis la cascade et essuya l’eau de son corps. Il avait fini sa tâche et poussa un long soupir ; ses épaules auparavant lourdes étaient devenues bien plus légères. Ce n’est qu’alors que Xiao Yan fut certain qu’en utilisant à nouveau la technique de rang Di, il ne se retrouverait plus dans la même situation faible et embarrassante qu’avant.

Assis sur un rocher à côté de la chute d’eau, il se baigna tranquillement sous les rayons du soleil. Il récupéra le chaudron médicinal qu’il avait acheté à Wu Tan depuis son anneau de stockage. Il en retira également un grand tas d’ingrédients médicinaux différents, couvrant dans la foulée le rocher sur lequel il se trouvait.

Il jeta un oeil au chaudron en face de lui et se frotta les mains. La gauche se colla légèrement à la bouche à feu tandis qu’il fit sortir un filet de Dou Qi de son Cyclone jusqu’à sa paume avant de le faire entrer dans la bouche à feu avec un « pfu » étouffé. Le Dou Qi subit une transformation bizarre au travers de la bouche à feu et devint une flamme d’un jaune relativement profond.

Il sourit, satisfait, en regardant la flamme prendre un ton plus sombre. Il attendit que la flamme ait chauffé le chaudron médicinal avant de commencer à choisir de la main droite les divers ingrédients médicinaux.

Xiao Yan ne prévoyait pas d’utiliser les recettes de Yao Lao cette fois-ci. Il était bien connu que chaque Alchimiste devait rechercher et créer ses propres recettes ; un Alchimiste sans ses propres recettes serait mal à l’aise en entrant en contact avec ses pairs. Voilà pourquoi tout alchimiste mettait tout son coeur à produire des recettes personnes à partir d’innombrables ingrédients médicinaux.  Bien sûr, c’était mieux quand la recette était de haute qualité.

La paume du jeune homme se déplaça sur la centaine d’herbes médicinales différentes qu’il avait devant lui et d’un geste souple, il attrapa un fruit rouge qui émettait une odeur étrange.

Fruit de Passion Serpent, normalement trouvé dans les endroits sombres que les serpents magiques de haut rang utilisaient pour se reproduite. Un fruit avec un caractère excessivement serpentin, aux effets aphrodisiaques.

Après avoir choisi ce fruit, Xiao Yan choisit sept ou huit ingrédients médicinaux différents à la suite. Ils possédaient tout sans exception un effet aphrodisiaque.

Voyant que son disciple exerçait son alchimie, Yao Lao sortit discrètement de son anneau et quand il vit la pile d’ingrédients qu’il avait préparé, ses sourcils âgés se levèrent, bien qu’il resta silencieux en se tenant derrière le jeune homme.

Xiao Yan, après avoir choisi les ingrédients médicinaux, jeta le fruit rouge en premier dans le chaudron et, contrôlant la flamme, il fit rapidement évaporer l’eau du dit fruit. Immédiatement, ce dernier devin une poudre rouge fine.

Toute son attention concentrée sur le chaudron médicinal, le jeune homme y jeta une branche de fleur aux sept pétales roses. Cette fleur était connue comme la Fleur du Désir et le parfum qu’elle émettait faisait se retourner toutes les bêtes magiques alentours et les faisaient hurler continuellement.

Après avoir raffiné cette Fleur du Désir en une fine poudre, Xiao Yan poursuivit immédiatement en enfournant le reste des ingrédients médicinaux. Enfin, il mélangea la petite boule de liquide raffinée avec le tas de poudre et tout fut fusionné ensemble, donnant un liquide rose.

Il utilisa ensuite une flamme d’une haute température pour évaporer l’eau du liquide rose, et seule une boule de poudre blanche resta au milieu du chaudron.

Xiao Yan eut un rictus en voyant cette boule et d’un geste de la main, il ouvrit le couvercle du chaudron et aspira la poudre de ce dernier dans une bouteille de jade.

Tandis qu’il admirait son premier produit alchimique, il utilisa précipitamment son doigt pour tamponner un peu de poudre dessus et de le porter à sa langue pour le goûter.

Quand la poudre entra dans sa bouche, tout son corps commença à chauffer et à avoir la bougeotte. Il utilisa son Dou Qi pour étouffer cette chaleur agitante, tandis qu’un sourire d’une rare perversité apparut sur ses lèvres : « Phew… eh eh, c’est un succès. »

« Ke… » Une toux âgée dans son dos le fit complètement rougir et il se hâta de cacher la bouteille transparente.

« Arrête de la cacher, c’est juste une bouteille d’aphrodisiaque, ce qui est souvent la première recette de nombreux hommes alchimistes. Eh eh eh… Les hommes… » Contre toute attente, Yao Lao ne le gronda pas mais se moqua de lui.

« Eh ? » Légèrement stupéfait, Xiao Yan poussa un soupir de soulagement. Il tourna la tête pur regarder son maître, gloussa et demanda : « ‘Maître, est-il possible que vous ayez également fait ce genre de choses pour votre première fois ? »

Cette question fit rougir le vieux visage de Yao Lao et, d’un air humilié, il agita ses manches. « Tu penses que j’étais comme toi, à faire ce genre de choses inconvenantes ? »

Xiao Yan fixa le visage troublé de son maître et dans sa tête, tout se mit en place ; le coin de ses lèvres se tira dans un sourire tandis qu’il se leva. Alors qu’il avait l’intention de tout organiser, une violente vague d’énergie, accompagnée du rugissement tonnant d’un lion, éclata en plein ciel.

L’expression de Yao Lao changea légèrement quand il entendit ce rugissement ; il tourna son regard vers le ciel, au loin. Là se trouvait la source de cette énergie violente. Avec l’aide de sa vision acérée, il put légèrement apercevoir la silhouette magnifique et gracieuse d’une femme.

« C’était le rugissement d’un Lion Ailé Améthyste de  rang Six ; quel genre d’individu oserait aller le déranger ? »

« Une bête magique de rang Six ? »

Les pupilles de Xiao Yan se rétrécirent tandis qu’il avala difficilement : « C’est comparable à un praticien humain du niveau d’un Dou Huang… Qui oserait aller lui tirer les moustaches ? »

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 129
BTTH Chapitre 131

12 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Toriko

    Merci pour le chap 🙂

    Répondre
  3. dragondessonges

    merci pour le chapitre donc sa 1ere creation c un stimulan sexuelle mdr (a la place de la pilule bleu la boudre blanche mdr)

    Répondre
  4. korojii

    Merci pour le chapitre =)
    Va t’il utiliser son produit alchimique sur cette femme ? Suspense ^^

    Répondre
  5. dragondessonges

    la mise a jour a ete envoyer pour BTTH lol

    Répondre
  6. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Myrddin

    Merci

    Répondre
  8. Conan

    Merci pour le chapitre et bon réveillon à tous!!!!!! ^^

    Répondre
  9. Dark-iop

    merci pour ce chapitre 😉

    Répondre
  10. nickylaboum

    merci

    Répondre
  11. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  12. korojii

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com