BTTH Chapitre 136

BTTH Chapitre 135
BTTH Chapitre 137

Et voici le dernier BTTH de la semaine ! Attention chers lecteurs, c’est NSFW !

 

 

Chapitre 136 – Caverne de la passion de la jeunesse

 

Les deux langues s’emmêlèrent continuellement dans la bouche de Xiao Yan tandis que son coeur était envahi par le plaisir, vague après vague. Il utilisa davantage de force dans ses bras, comme s’il  tentait de fusionnait avec la femme dans son étreinte.

Le jeune homme était dans un état second à cause de la flamme du désir grandissant en lui ; une de ses mains monta involontairement sur la taille étroite de Yun Zhi et, faisant glisser un peu sa main, il caressa à travers la robe la peau lisse, chaude et délicate comme du jade.

Alors que leurs corps étaient en contact si intime, les deux jeunes gens tremblèrent légèrement. Le souffle légèrement rauque, Xiao Yan remonta légèrement sa main et, un moment plus tard, il attrapa ses deux monts tendres.

Yun Zhi, qui avait perdu la raison dans la flamme du désir, se réveilla légèrement en sentant une des parties les plus sensibles de son corps se faire envahir. Son visage devint blanc comme un linge quand elle sentit cette étreinte intime. Elle se sépara de Xiao Yan en un éclair, serra ses dents d’argent (NdT parce que si blanches et parfaites… Sensibilité culturelle ^^) et murmura avec beaucoup de difficulté: « Yao Yan tu… si tu oses me faire ça, alors je te tuerai une fois que j’aurais récupéré ma force ! »

A cause de la passion rongeant sa raison, sa voix était légèrement engourdie mais les mots sérieux contenaient un ton un peu larmoyant…

Ses paroles eurent l’effet d’un marteau de guerre et s’écrasèrent violemment sur la tête de Xiao Yan, l’aidant immédiatement à échapper au contrôle de la flamme du désir. La conscience de Yun Zhi fut à nouveau envahie par le désir ; son bras étreignait la taille du jeune homme tandis que sa joue se frotta encore et encore contre sa poitrine. Cependant, au moment où sa conscience allait complètement s’éteindre, une larme claire comme du cristal coula des beaux yeux de la femme. Une voix relativement inaudible s’échappa de ses lèvres rouges attirantes. « Yao Yan, si je perds ma virginité, je te tuerai avant de me suicider ! »

La larme claire comme un cristal coula le long de son visage, avant d’atterrir au final sur la poitrine de Xiao Yan. L’amertume envahit sa bouche quand il sentit le contact froid de cette larme… Il demanda en son for intérieur en soupirant légèrement : « Maître, arrêtez de faire le mort. Comment puis-je annuler l’effet de cet aphrodisiaque ? » (NdT OH SH- tout le monde avait oublié le vieux pervers mateur !)

Le rire moqueur de Yao Lao résonna : « Ah ah ; c’est pourtant une très bonne opportunité ! Cette femme a probablement un haut statut au sein de l’Empire Jia Ma. Si tu… »

« Arrêtez de plaisanter. Elle n’est pas le genre de personne qui partirait avec le premier qui la posséderait. Vous l’avez entendue : si je profitais d’elle, je serai la première personne à être tuée à son réveil. » Le jeune homme rit amèrement en secouant la tête. Il la baissa et regarda la noble femme au visage rouge et au regard hagard, avant de murmurer : « Je peux sentir qu’elle ne plaisante pas. Au vu de sa personnalité, je crains qu’elle ne le fasse vraiment. »

« Ugh, quelle belle opportunité… » Le maître soupira légèrement de regret et dit d’un air impuissant : « Rassemble ton Dou Qi dans ta main et masse ses points d’acupuncture du bas du ventre, de ses cuisses et de sous son cou. Tu devrais connaître parfaitement l’emplacement exact de ses points. »

« Ugh… » Le coin des lèvres de Xiao Yan tressaillirent en entendant ça. Pourquoi ces points étaient sur toutes les zones érogènes d’une femme ? « Maître, j’espère que vous ne plaisantez pas, ma vie est en jeu. » dit-il en essuyant sa transpiration et avec un sourire amer. Cependant, le vieil homme ne répondit pas à sa question. N’ayant pas d’autre choix, il serra les dents, se pencha, étreignit la hanche de Yun Zhi et la porta jusqu’à la table de pierre.

A ce moment, les vêtements de la jeune femme étaient déjà partiellement défaits et montraient une grande partie de son corps nul ; une scène extrêmement captivante. Xiao Yan n’en devint que plus misérable : non seulement devait-il contenir la flamme dévorante du désir en lui, mais en plus il devait se comporter comme un saint devant cette beauté à moitié nue. (NdT Man amongst men !)

Il prit une grande inspiration et tendit lentement ses mains couvertes de Dou Qi. Face à la jeune femme à peine consciente, il murmura : « Je suis désolé. » Une fois cela dit, il n’hésita plus : ses mains écartèrent la robe noire que Yun Zhi portait, et il ne s’arrêta que quand sa poitrine blanche comme neige fut à moitié révélée.

Le jeune homme ne se laissa pas distraire et tendit trois doigts qui frottèrent lentement une zone sous son cou, à un centimètre au-dessus de son sein.

La rougeur du visage de la jeune femme cessa de s’éteindre sous l’action du Dou Qi qui entrait en elle. Ses gémissements séduisants s’affaiblirent également.

Voyant que ça marchait, Xiao Yan s’enhardit et le Dou Qi coula précipitamment dans sa main. Après quelques minutes de massage, il tourna son regard vers le bas et s’arrêta sur le bas du ventre de Yun Zhi. Il soupira face à cette zone sensible et continua d’écarter la robe.

Du coup, la paire de seins mutins perdirent leur habillage et se retrouvèrent grivoisement exposés, nus.

Le jeune homme avala sa salive et toucha du doigt son bas-ventre calme, puis commença à légèrement les bouger. (NdT HALP, cette LN passe en 18+) Toucher une zone aussi intime fit valdinguer son coeur.

La rougeur sur le visage s’effaça au fur et à mesure que le Dou Qi était transféré depuis le point d’acupuncture du bas-ventre de la demoiselle. Son cou rosi commença également à retrouver sa blancheur naturelle.

Après avoir massé son abdomen pendant quelques minutes, Xiao Yan remonta précipitamment la robe noire. Ensuite, il commença à soulever le pan qui couvrait les jambes de Yun Zhi. Il n’osa pas être impudent à cet endroit et quand il eut levé suffisamment la robe, il trouva rapidement le bon endroit (NdT bon sang… DOUBLE SENS EVERYWHERE) et ferma les yeux, utilisant son Dou Qi pour diminuer la flamme du désir de la jeune femme.

Quand le jeune homme avait les yeux fermés, Yun Zhi, qui était allongée sur le lit, serra le poing. Ses longs cils continuèrent de frémir tandis qu’une expression de honte et de colère traversa plusieurs fois son visage.

Un moment plus tard, Xiao Yan fut trempée de transpiration tandis qu’il retira enfin sa main. Il rabaissa le pan de la robe noire et haleta lourdement. Il tourna la tête vers sa patiente et vit que le teint de son visage était revenu à la normal. Il poussa un soupir.

Le Dou Qi de son corps avait été grandement épuisé en aidant Yun Zhi à contenir le désir la rongeant, ce qui fit que lorsqu’il soupira, la flamme du désir refit presque à nouveau surface. Le visage rouge, le jeune homme se pencha légèrement et regarda la beauté sans défense, allongée sur le lit de pierre. Sans s’en rendre compte, il fit un pas en avant et baissa la tête pour observer les belles, tendres et séduisantes lèvres de la jeune femme. Une flamme traversa son regard avant qu’il ne baisse doucement la tête. Les mains de la demoiselle se serrèrent quand elle sentit le souffle chaud approcher.

Au moment où Yun Zhi s’apprêtait à riposter, le souffle ne s’approcha plus d’elle et, après un bref silence, elle entendit le son net d’une grosse claque résonner dans la caverne. Quand le son mourut, le souffle s’était reculé et elle entendit des pas trébuchants quitter petit à petit la grotte.

Ce n’est que lorsque les bruits de pas disparurent que ses cils remuèrent et qu’elle ouvrit les yeux. Une autre larme coula lorsqu’elle vit la robe légèrement désordonnée. Bien qu’elle sache clairement que le pire n’était pas arrivé, pour elle le massage de Xiao Yan était aussi terrible que s’il l’avait vue entièrement nue.

Avec sa position, quasi personne n’osait être impudent devant elle, et encore moins toucher son corps au pif. Yun Zhi eut terriblement envie de pleurer, en pensant qu’un garçon bien plus jeune qu’elle lui avait volé le premier baiser qu’elle avait précieusement conservé toutes ces années, mais les larmes ne vinrent pas… (NdT euuuuuh, c’est toi qui l’a embrassé, Zhi oO)

Sans son Dou Qi, elle était moins froide et insensible que d’habitude. Sa position intouchable sembla être également temporairement scellée dans les profondeurs de sa conscience.

Si ça c’était passé auparavant, elle n’aurait eu aucune hésitation à sortir son épée et à découper Xiao Yan en dix-huit morceaux. Bien sûr, si son Dou Qi n’avait pas été scellé, alors cet aphrodisiaque créé au petit bonheur la chance par Xiao Yan n’aurait pas pu l’étourdir le moins du monde.

Allongée sur le lit de pierre, Yun Zhi se mordit ses lèvres rouges. Son visage passait constamment de la gaieté à la morosité, sans personne pour comprendre à quoi elle pensait.

Le jeune homme, de son côté, se précipita follement vers la cascade pas loin de là, une fois sorti de la caverne. Les flammes dévorantes du désir lui donnaient l’impression que son corps était un charbon ardent. Il continua de rire un moment, le visage cramoisi. Le grondement de l’eau arriva à ses oreilles rapidement et l’humidité qui se jeta sur son visage le mit un peu plus à l’aise.

En voyant le lac apparaître sous ses yeux, Xiao Yan s’y jeta comme un poisson. « Plouf ! »  Son corps coula jusqu’au fond du lac, permettant à l’eau froide de calmer son corps brûlant.

Le jeune homme sortit une <Pilule de Récupération d’Énergie> de son anneau spatial et la jeta dans sa bouche, avalant au passage plusieurs gorgées d’eau du lac. Ensuite, au fond de ce dernier, il s’assit en tailleur et commença à permettre à son Dou Qi de circuler et de bannir la flamme du désir.

Grâce à la stimulation de l’eau froide et la récupération graduelle de son Dou Qi, la chaleur du corps de Xiao Yan commença à baisser et la flamme dévorante du désir commença également à disparaître lentement.

« Splash. » Une tête humaine surgit soudainement de la surface calme du lac, tandis que le jeune homme essuya l’eau de son visage et leva la tête pour regarder le soleil haut dans le ciel. Il poussa un faible soupire et nagea lentement vers la rive, en respirant comme un nageur.

Ses yeux plissés fixaient le ciel quand il se lécha les lèvres. Le beau et noble visage de Yun Zhi apparut une fois de plus dans son esprit. Cette existence noble, similaire à une déesse, lui avait dévoilé son côté le plus séduisant et dépravé.

Xiao Yan secoua la tête et rit amèrement à voix basse. Il savait que quoi qu’il puisse arriver plus tard, elle aurait toujours une place dans son corps, en tant que celle qui lui avait fait découvrir pour la première fois le goût d’une femme.

« Ah… » Soupirant sans raison, il sortit du lac et retourna lentement vers la caverne avec un certain sentiment de malaise.

Le jeune homme prit une grande inspiration quand il fut sur le point d’atteindre la grotte. Il murmura doucement : « Elle devrait s’être réveillée, non ? »

Il tint sa propre main et entra dans la caverne froide à grandes enjambées. Il tourna son regard vers le lit de pierre et fut stupéfait. Yun Zhi, qui était supposée y être, avait disparu.

L’anxiété traversa son visage tandis qu’il approcha de quelques pas et au moment où il allait l’appeler, son cou devint subitement froid : une longue épée étrange, dépourvue de la moindre chaleur, était fermement nichée contre sa gorge.

Son corps se raidit tout d’un coup tandis qu’il tourna son regard derrière lui. Yun Zhi, vêtue de sa robe noire, tenait l’épée dans sa main droite et se tenait derrière lui avec une expression glaciale.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 135
BTTH Chapitre 137

18 Commentaires

  1. vince

    jizz in my pants. ^^
    merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. Max

    Merci pour le chap!
    Ça devient chaud pour lui … dans tous les sens du terme XD

    Répondre
  3. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!!

    Répondre
  6. nickylaboum

    merci

    Répondre
  7. vincent

    Pauvre yiao yan

    Répondre
  8. Killpunk

    Et ben ça va dans tous les sens dans ce chapitre. Merci!

    Répondre
  9. korojii

    C’est comme ça qu’elle remercie la personne qui répara sa bourde…
    Merci pour le chapitre =)

    Répondre
  10. Myrddin

    Merci

    Répondre
  11. Fabulas

    Rhooo l’ingrate…. ^^)

    Répondre
  12. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre
  13. Dark-iop

    Merci pour le chapitre 😉

    Répondre
  14. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  15. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:On pari combien qu’elle lui une demande en mariage ou quelque chose du genre? #haremflag

    Répondre
    1. Otoran

      lol +1

      Répondre
  16. Otoran

    Merci pour le chapitre
    J’ai trop hâte de voir la suite, mais vraiment …..

    Répondre
  17. #Uta

    merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!