BTTH Chapitre 138

BTTH Chapitre 137
BTTH Chapitre 139

Salut tout le monde ! Voici votre deuxième BTTH régulier de la semaine et vous allez voir, dans ce chapitre, que Xiao Yan est un sacré filou 😀

 

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 138 – Opération Conjointe

 

Xiao Yan leva les yeux pour regarder la silhouette gracieuse et fine qui se tenait au sommet d’un énorme rocher, tandis que le soleil, qui était à son zénith, inonda la terre de ses rayons depuis l’horizon et se déversa sur la jeune femme, l’entourant ainsi d’un léger halo qui s’ajoutait au spectacle déjà glorieux.

A ce moment, Yun Zhi avait retrouvé l’apparence gracieuse et noble qu’elle avait lorsqu’elle se battait contre le Lion Ailé Améthyste ; Xiao Yan, lui, était caché sur le côté et observait. L’air hautain de la demoiselle, provoqué par comportement distant et froid, faisait que les autres éprouvaient de la honte envers leur propre infériorité.

Comme si elle avait senti le regard du jeune homme, Yun Zhi se tourna sans précipitation vers lui et leva légèrement ses yeux pour croiser le regard de ces yeux noirs comme la nuit. Elle se détourna d’eux peu après et lui expliqua d’un ton morne : « Tu auras la force d’un Dou Shi pendant peut de temps et vu que je suis d’attribut vent, ta vitesse sera également pas mal amplifiée. Si une bête magique essaye de te bloquer le passage, essaie de ne pas la combattre ou le bruit de ton combat en attirera davantage encore. Si ça devait arriver, je crains que… » La demoiselle, à ce moment, se tut soudainement et tourna son visage légèrement rouge pour fixer Xiao Yan.

Ce dernier n’eut pas l’air d’entendre les implications sous-entendues dans les mots que Yun Zhi laissa accidentellement échapper. (NdT accidentellement… C’est ça ouiiiiiii) et ne hocha que légèrement la tête : « En. »

Cette dernière pressa légèrement ses sourcils l’un contre l’autre en voyant l’air serein du jeune homme, qui dépassait même le sien. Un peu plus tard, elle descendit du rocher en flottant, apparut à côté du jeune homme et lui demanda doucement : « On y va ? »

« D’accord’. Devant son accord, Yun Zhi tendit lentement ses mains de jade en avant, puis les appuya doucement contre le dos de Xiao Yan. D’un léger tapotement de ses doigts, elle déversa férocement son Dou Qui turbulent et celui-ci, au lieu de se rebeller devant l’extranéité de ce corps, suivit docilement les méridiens du jeune homme, sous le contrôle de la volonté de sa propriétaire.

L’écoulement de ce Dou Qi vigoureux fit que Xiao Yan sentit en lui une quantité d’énergie sans précédent en lui. Il tordit légèrement son corps et, comme s’il était né à nouveau, fit craquer tout les os de son corps qui produisirent des craquements de façon continue.

Il serra fermement les poings et un air sérieux apparut sur son visage ; était-ce là la puissance d’un Dou Shi ? Comme il s’y attendait, ça n’avait rien à voir avec celle d’un Dou Zhe.

Le jeune homme sautilla nonchalamment sur place et découvrit qu’il semblait être bien plus agile qu’auparavant. Évidemment, c’était dû au Dou Qi d’attribut vent dans son corps ; il n’était pas étonnant que les Dou Zhe qui avaient pratiqué des technique de QI d’attribut vent soient aussi souples et habiles.

« Tu as assez de Dou Qi pour tenir deux heures. Pendant ce temps, tu dois récupérer le Cristal Spirituel Violet dans la caverne du Lion Ailé Améthyste. » Yun Zhi lui rappela doucement : « Je vais faire de mon mieux pour le retenir mais tu dois faire attention au temps ; l’intelligence de cette brute n’est pas inférieure à celle des humains. Si, par malchance, il réalise quelque chose, alors je crains que nous n’ayons plus la moindre chance la fois suivante. »

Xiao Yan hocha la tête, le regard fixé sur le visage profondément émouvant de son interlocutrice et sourit : »D’accord. On y va ? »

« Oui. » La sublime demoiselle inclina légèrement la tête et d’une légère secousse, fit lentement apparaître une paire d’ailes vertes dans son dos. Cela étant, elle fut stupéfaite en levant la tête pour voir ce que le jeune homme faisait. Bien qu’une rougeur captivante apparaisse rapidement sur son visage, elle le gronda, humiliée et furieuse : « Que fais-tu ?!! »

Xiao Yan, qui l’enlaçait, écarquilla les yeux à sa question. Complètement perplexe, il répliqua : « Vous ne pouvez pas possiblement me laisser courir tout seul sur une aussi grande distance, pas vrai ? Si je tombais sur une bête magique de quatrième ou cinquième rang, ma mission ne finirait-elle pas prématurément ? » (NdT Et là, tout le monde voit Xiao Yan avec une trollface :p)

Les longs cils de Yun Zhi tremblèrent et un instant plus tard, elle ne put que pousser un gros soupir en hochant la tête à contrecœur.

Le jeune homme eut un petit sourire en la voyant accepter (NdT JE VOUS L’AVAIS DIT ! x) quel filou celui-là !) ; il fit un pas en avant et enlaça à nouveau la noble demoiselle de ses bras.

Yun Zhi, sobre et ayant retrouvé toute sa puissance, trembla légèrement en se sentant à nouveau dans les bras du beau garçon devant elle. Elle inspira lentement, étouffa de force la nervosité de son cœur avant de le menacer d’un air glacial : « Ne fais rien de bizarre, ou je te balancerai dans le vide ! »

Xiao Yan sourit en hochant la tête et marmonna à voix basse : « J’ai déjà touché tout ce qui devait l’être… » (NdT P’tit con XD)

Le beau visage de la demoiselle rougit légèrement, tandis qu’elle prétendit ne pas avoir entendu son murmure et d’une légère secousse, ses ailes emmenèrent rapidement les deux individus loin du sol. Un moment plus tard, ils volaient haut dans le ciel.

Alors qu’ils prenaient de l’altitude, Xiao Yan s’enroula autour d’elle comme un poulpe ce qui énerva tellement la belle demoiselle que son beau visage en blanchit de rage. Ce type avait, en quelques secondes, complètement zappé sa menace au vent ; ce type était vraiment éhonté…

Yun Zhi avait une expression  glaciale sur son beau visage, tandis qu’elle poussa sa vitesse au maximum. Une lueur verte brilla en altitude, alors qu’ils étaient déjà à plus de cent mètres du sol.

Le jeune homme ne prêta pas attention au nuage qui venait de passer à côté de son oreille, plaça sa bouche à côté du tendre lobe d’oreille de la beauté et demanda soudainement : « Oh, tant que j’y pense,  vous êtes une Dou Huang de quelle étoile ? » (NdT Mais quel connard :’) )

Yun Zhi tangua violemment quand son souffle chaud lui caressa l’oreille. Une expression rancunière traversa son beau regard tandis qu’elle répondit d’un ton morne : « Trois étoiles. »

Il fronça les sourcils et poursuivit ses questions : « Dans ce cas, à combien d’étoiles en est le Lion Ailé Améthyste ? »

« Les bêtes magiques n’ont pas de classements précis, mais si tu veux faire une comparaison à partir de ses techniques de Dou et de son Dou Qi, il peut au mieux concurrencer un Dou Huang 2 étoiles. Cependant, le Lion est connu pour ses capacités physiques et peut égaler un praticien Dou Huang de 4 ou 5 étoiles. » Totalement concentrée sur son vol, elle répondit sereinement : « En résumé, sa force peut relativement être considérée comme étant celle d’un Dou Huang 3 étoiles. »

Xiao Yan hocha la tête, comme s’il avait quelque chose à l’esprit : « Pas étonnant que vous ayez été vaincu si rapidement quand il s’est approché de vous la dernière fois. Ses attaques en corps à corps sont, en effet, très puissantes ; la blessure sur votre poitrine… » Avant qu’il n’ait pu finir, il s’aperçut à sa plus grande horreur qu’il chutait soudainement et à grande vitesse. Il serra hâtivement Yun Zhi, effrayé, et leva la tête pour la voir les joues gonflées de colère et d’humiliation. Du coup, il n’eut d’autre choix que de secouer la tête d’un air impuissant.

« Sors une autre bêtise et je te balancerai dans le vide pour de bon ! » Elle n’avait pas d’autre moyen de gérer ce type bavard que de le menacer.

« D’accord, je ne vais plus rien dire en en ce cas… » Le jeune homme se força à sourire en hochant la tête ; il avait vraiment peur de la provoquer. Si elle le faisait tomber, alors tout finirait là.

« Mais bien que vos blessures soient entièrement guéries, il y avait toujours d’horribles cicatrices la dernière fois que j’ai vérifié. »Ces mots inimaginables sortirent de la bouche du petit c-  de Xiao Yan comme un ouragan et firent apparaître sur le beau visage de Yun Zhi  une sacrée grimace. Elle concentra petit à petit le Dou Qi dans son corps et se prépara à balancer ce type qui ne cessait de jouer avec sa patience.

« Je vous aiderai à créer, plus tard, une médecine qui fera disparaître ces horribles cicatrices. Il n’est pas bon pour une femme aussi belle que vous d’en avoir… » Chaque mot qui s’échappa de la bouche du jeune homme fit légèrement trembler le coeur de la demoiselle. Elle baissa la tête pour voir son visage sincère et dispersa le Dou Qi qu’elle avait concentré jusque là. Elle feignit un ton morne et répondit : « C’est inutile, une fois que j’aurais fini ce que j’ai à faire ici, il est peu probable que nous nous rencontrions plus tard. »

Cette réponse fit se taire Xiao Yan qui la ferma pour de bon. Le reste du trajet, bien que Yun Zhi ait eu ce qu’elle voulait et obtint sa quiétude, elle ne put comprendre pourquoi son coeur se sentait légèrement suffoqué sans le babillage constant du jeune homme à son oreille… Ils atterrirent silencieusement sur un tas de cailloux branlant.

Xiao Yan relâcha consciencieusement la belle demoiselle une fois au sol, et balaya du regard la chaîne montagneuse au loin. Au sommet de cette dernière, on pouvait légèrement discerner une énorme caverne, dissimulée par des branches.

Il demanda doucement, le regard prudemment tourné vers le sommet de la montagne : « Est-ce la caverne du Lion Ailé Améthyste ? »

« C’est exact. » Yun Zhi hocha légèrement la tête et balaya du regard les zones autour de la caverne. Elle fronça légèrement les sourcils avant de dire : « Il y a bien plus de défenses autour de son repère, on dirait que ce type a amélioré sa sécurité. »

Elle tourna la tête vers le jeune homme et dit : « Je vais faire de mon mieux pour tuer ou blesser les bêtes magiques de haut niveau à l’entrée de la caverne. Quant à toi, trouve le meilleur moment pour t’y infiltrer. »

« En. » Xiao Yan hocha la tête, montrant qu’il avait comprit.

Toutes les instructions ayant été données, Yun Zhi se sentit légèrement soulagée et, alors qu’elle allait décoller, elle pencha la tête vers le jeune homme et dit à voix basse : « tu… Fais attention et assure toi qu’il ne t’arrive rien. »

Un léger sourire aux lèvres, il répondit : « Soyez prudente également. Bien que j’aimerai grandement que vous soyez encore scellée, j’espère néanmoins qu’il ne vous arrivera rien. »

La beauté secoua la tête d’un air impuissant et ne traîna pas davantage. Les ailes sur son dos tremblèrent tandis que sa silhouette gracieuse bondit agilement dans les airs, avant de voler vers l’énorme cave à la vitesse de l’éclair.

Yun Zhi ne cacha pas sa venue, aussi quand elle arriva à une centaine de mètres de la caverne, des vagues de rugissements retentirent continuellement à travers la chaîne montagneuse.

D’un léger mouvement de la main, elle y fit apparaître son épée verte à l’apparence étrange. Sa silhouette se transforma en un rayon de lumière verte et, en un éclair, elle se précipita dans les forêts denses environnant la caverne ; des rugissements funèbres se firent entendre immédiatement les uns après les autres. Face à une Dou Huang, ces bêtes magiques féroces n’osèrent pas monter la moindre férocité…

Tandis que Yun Zhi tuait les bêtes magiques faisant office de gardes, le rugissement furieux du Lion Ailé Améthyste explosa à travers les cieux depuis l’énorme grotte :

« Femme humaine ! Tu oses encore te montrer devant moi ? Aujourd’hui, je vais prendre ta vie en compensation de ma corne ! »

A la suite de ce rugissement, une lueur violette brillante apparut hors de la caverne avant de se lancer soudainement vers la forêt ; cette dernière, en un instant, ne fut plus que cendres.

La forêt dense fut anéantie tandis que deux lumières, une verte et une violette, se pourchassaient l’une l’autre en se précipitant vers l’horizon avant d’entamer leur combat à des milliers de mètres du sol.

Xiao Yan jeta un coup d’oeil à la bataille qui se déroulait haut dans le ciel avant de commencer à bouger. Il bondit sur ses pieds tandis que sa silhouette se transforma en ombre qui s’enfonça rapidement dans les bois touffus, avant de se précipiter vers la caverne au sommet de la montagne.

Un bon moment plus tard, il traversa la foret par laquelle Yun Zhi était passé et vit de nombreux cadavres de bêtes démons gigantesques, de troisième rang et plus, baignant dans leur sang.

Cette vision sanglante lui fit claquer des lèvres devant la brutalité de sa compagnonne. Bien que ces cadavres de bêtes puissent avoir des pierres magiques de haut rang, il n’avait pas le temps de les fouiller et bondit rapidement au dessus des corps avant de sortir à toute vitesse de la forêt.

A ce moment, la caverne si grande qu’elle en était impressionnante apparut sous ses yeux.

 

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 137
BTTH Chapitre 139

12 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Max

    Merci pour le chap !

    Répondre
  4. Kathysse

    Merciiiii pour ce nouveau chapitre ^^

    Répondre
  5. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Suivant!

    Répondre
  6. Conan

    Merci pour ce chapitre!!!!

    Répondre
  7. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  8. Dark-iop

    merci pour le chapitre 😉

    Répondre
  9. nickylaboum

    merci

    Répondre
  10. Myrddin

    Merci

    Répondre
  11. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre
  12. korojii

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!