BTTH Chapitre 148

BTTH Chapitre 147
BTTH Chapitre 149

Et hop, le dernier chapitre bonus de ce soir est possible grâce à l’inénarrable James, mais aussi à Adrien !

Un grand merci à eux deux et à demain !

 

 

Chapitre 148 – Faire un Carnage

 

Xiao Yan sourit doucement en voyant de plus en plus de mercenaires remplirent la cour. Malgré tout, il avança lentement devant la foule réunie là.

« Désolé, je suis ici pour faire un carnage ! »

« T’as des tripes, gamin ! »

L’extrême colère de Mu Shi se changea en un sourire devant l’attitude arrogante du jeune homme. Il fit un geste de la main, et une porte noire, lourde et épaisse apparut d’une fente secrète à la place de la porte défoncée.

Suite à l’apparition de cette porte, de plus en plus de mercenaires se précipitèrent vers la cour avant ; ils encerclèrent l’adolescent avec des lueurs menaçantes dans le regard. Les armes entre leurs mains reflétaient une lueur froide sous les rayons du soleil.

Xiao Yan observa les douzaines de mercenaires qui l’entouraient et sembla secouer la tête d’un air impuissant.

Mu She ricana en fixant son expression : « Ne compte pas sur moi pour me battre en duel avec toi, je vais utiliser la méthode la plus sûre pour t’effacer une bonne fois pour toute ! »

Le jeune homme hocha la tête en entendant cette réplique ; si Mu She était devenu le chef du groupe, ce n’était pas parce qu’il était un imbécile téméraire. Si la situation était inversé, il aurait fait de même. Rien n’était vraiment juste dans ce monde. La meilleure méthode était celle qui permettait de parvenir sans problèmes à ses fins, peu importe à quelle point elle pouvait être méprisable. Les gagnants avaient éternellement raisons et les perdants ne pouvaient que pleurer leur défaite. L’adolescent avait parfaitement compris cela.

N’ayant plus envie de supporter ces conneries plus longtemps, Mu She pointa Xiao Yan du doigt et cria avec une voix glaciale, pleine d’intention de tuer : « Allez-y, tuez le ! »

Les mercenaires alentours agrippèrent immédiatement fermement leurs armes à l’ordre de leur commandant, avant de pousser des cris de bataille en s’approchant en cercle du jeune homme.

Mu She fixa intensément ce dernier, qui avait l’air plutôt calme, du haut des marches. Il serra le poing et dit d’une voix froide : « Quoi qu’il arrive, tu dois mourir aujourd’hui… »

« Skreeeee ! »

Alors que tout le monde chargea Xiao Yan de tous les côtés, un cri d’aigle retentit dans le ciel tout d’un coup. Une énorme ombre descendit du ciel et de grandes quantités de poudre médicinale blanche s’en dégagèrent. Immédiatement, l’air au dessus de la couvre fut remplit de poudre blanche tombant lentement.

Devant ce changement soudain, le chef des mercenaires fronça les sourcils et ordonna froidement : « Ignorez ça, tuez le d’abord ! »

A cet ordre, les mercenaires qui paniquaient chargèrent immédiatement le jeune qui était près d’eux, tentant de le tuer.

Ce dernier les regarda venir de tout côté avant de lever la tête ; la poudre blanche était sur le point de les atteindre.

Il prit une légère inspiration et se mit à agir. Il descendit sur ses jambes et attrapa fermement de la main droite la Lourde Règle Noire dans son dos. Avec un cri sourd, la Règle dans sa paume vola ; une ombre noire tournoya autour de Xiao Yan et les quelques mercenaires les plus près de lui furent violemment frappés par la règle. Du sang jaillit de leur bouche alors qu’ils furent envoyés bouler en arrière.

« Bang ! » L’adolescent planta violemment la règle dans le sol dur devant lui. Quelques fissures se répandirent rapidement là où il l’avait enfoncée ; alors que sa main droite tenait son arme, la gauche se leva soudainement vers le ciel. Il courba sa paume et une puissance force de succion attira instantanément la poudre blanche vers la cour. Alors qu’elle descendait, sa main gauche trembla et une force de poussée incroyablement puissante poussa la poudre vers les mercenaires alentour.

« *tousse tousse*… » Comme une tempête, la poudre blanche tourbillonna depuis le jeune homme. Tous les mercenaires qui furent enveloppés par ce nuage se mirent immédiatement à tousser violemment.

Sous le contrôle de Xiao Yan, la poudre fut rapidement poussée devant Mu She. Quand celui-ci la respira, son expression changea et il donna précipitamment son ordre :

« Il y a quelque chose d’étrange à propos de cette poudre ! Reculez ! »

Les mercenaires qui chargeaient aveuglement dans la poudre dispersée battirent hâtivement en retraite à cet ordre. Cependant, ils commencèrent à s’effondrer les uns après les autres après une dizaine de pas.. Seuls quelques mercenaires puissants parvinrent à tenir en chancelant, et reculèrent plus loin dans la cour.

L’expression de Mu She devint extrêmement lugubre quand il vit que peu de ses mercenaires parvinrent à sortir du nuage de poudre. Un vent violent et turbulent apparut devant lui et souffla en direction du nuage qui s’étendait vers lui.

Balayée par le vent violent, le nuage se dispersa graduellement, dévoilant de nombreux mercenaires effondrés au sol. De nombreux grognements douloureux s’échappaient continuellement de leur bouche.

Mu She poussa un soupir de soulagement en remarquant que la vie de ses hommes n’était pas en danger. Il leva la tête et fixa le jeune homme au milieu de la cour. D’une voix sévère, il dit  : « Petit bâtard, comment oses-tu te servir de poison ? » (NdT dit le mec qui a engagé un 1vs80 :p)

Penchant la tête à gauche puis à droite, Xiao Yan fixa les mercenaires et dit avec un grand sourire : « Tu te sers bien de ta supériorité numérique, alors pourquoi je ne me servirai pas de poison ? »

Il posa la lourde règle sur son épaule, toujours en souriant, et fit deux pas en avant. Cependant, un changement se produisit quand le deuxième pas toucha le sol.

Un des mercenaires qui grognaient en boucle, allongés au sol, bondit tout d’un coup sur ses pieds ; la longue épée aiguisée qu’il tenait en main était couverte d’une légère épaisseur de Dou Qi tandis qu’il poignarda vicieusement vers l’abdomen du jeune homme.

Ce dernier ne montra pas le moindre signe de panique face à cette embuscade. Il tint fermement sa Lourde Règle Noir et la plaça devant lui, couvrant ainsi la moitié de son corps. En même temps, cette défense surpassait facilement l’attaque de l’épée longue.

« Clang ! » Elle frappa la règle noire et des étincelles volèrent instantanément dans tous les sens. Cependant, ce coup ne laissa pas la moindre égratignure sur la règle.

Ayant raté son embuscade, le mercenaire ne continua pas son attaque et utilisa le retour de force pour battre rapidement en retraite.

« Puisque tu m’as tendu une embuscade, pourquoi t’en vas-tu ? » Xiao Yan devina que son assaillant s’apprêtait à fuir. Il rit doucement et piétina le sol du pied. Son corps se propulsa soudain en avant dans un bruit d’explosion, et ne fut qu’à cinquante centimètres de l’attaquant en un instant.

Le coin de ses yeux brillaient d’une lueur glaciale alors que son regard croisa celui de son adversaire ; c’était son vieil ennemi, Mu Li.

Il eut un air sombre en voyant le jeune homme si près de lui et la panique apparut au plus profond de ses yeux. Il avait utilisé le chaos engendré par la chute de la poudre médicinale pour se rapprocher de Xiao Yan et prétendit être empoisonné près de lui. Cependant, il ne s’était pas attendu à ce que sa comédie soit si facilement discernée par son adversaire.

Ce changement soudain dans le champ de bataille abasourdit également Mu Shi, qui se tenait sur la plateforme. Ce fut plus le cas encore quand il vit que l’assaillant était son fils ; la couleur disparut de son visage tandis qu’il cria précipitamment : « Li’er, fais attention ! »

« Trop tard ! » Xiao Yan eut un grand sourire à l’intention de Mu Li qui battait en retraite. Il marcha d’un pas lourd au sol et une explosion retentit alors qu’il apparut rapidement devant le fuyard. La Lourde Règle Noire dans sa main fit siffler violemment le vent sous la pression tandis qu’elle portait un coup horizontal vers la poitrine de sa victime.

Le sifflement du vent sous pression devant lui fit à nouveau changer d’expression Mu Li. Il réalisa soudain quelque chose et se dit en son for intérieur : »Ce type est vraiment un Dou Zhe 9 étoiles ? »

Cette pensée traversa son esprit et disparut alors qu’il serra les dents. Il était enveloppé par l’attaque de Xiao Yan et avec sa vitesse, il lui était impossible d’esquiver complètement l’attaque. Du coup, il ne put que l’encaisser de force.

Le coin de ses lèvres tressaillit tandis qu’il versa sans retenue tout son Dou Qi dans son épée longue. Enfin, il serra les dents et donna un coup de taille de son épée, qui fit siffler le vent.

« Bang ! » L’énorme règle vola rapidement dans les airs et s’écrasa violemment sur la poitrine de Mu Li, qui cracha immédiatement une gorgée de sang frais. La douleur intense fit briller une lueur dangereuse dans ses yeux ; alors qu’il allait être envoyé bouler en arrière, sa paume transféra une force sauvage dans la poignée de son épée. Elle quitta sa main et perça en direction de la poitrine de Xiao Yan sous le regard sinistre de son propriétaire.

L’attaque féroce du jeune homme envoya Mu Li voler comme un boulet de canon à travers la cours et le fit s’écraser contre un énorme pilier de bois. Il cracha une autre gorgée de sang ; tout devant lui devint sombre, et il perdit conscience.

L’épée longue contenant la force bestiale perça impitoyablement la poitrine de Xiao Yan. Ce coup désespéré de Mu Li parvint à faire reculer le jeune homme d’un petit pas.

La Docteur Fée, dans le ciel, poussa un cri de surprise choqué quand elle vit son partenaire se faire percer par l’épée longue. Elle s’apprêtait à faire descendre son Aigle Bleu pour le sauver quand le jeune homme leva la main et lui fit signe.

Xiao Yan baissa la tête et regarda l’épée plantée dans a poitrine. Il attrapa le manche et la sortit ; il n’y eut aucune trace de sang sur la pointe.

Voyant ça, il ne put s’empêcher de se réjouir : « La veste interne que Yun Zhi m’a laissé est résistante, en effet… »  Il lança l’arme sur le côté et regarda Mu Li, qui était à moitié mort.

« Li’er ! »

En un instant, Mu Li avait été propulsé en arrière et vola hors du champ de bataille. Le visage de Mu She, qui était sur sa plateforme, devint blanc ; il en descendit précipitamment et secoua fort son fils inconscient. (NdT t’as raison, il est grièvement blessé mais secoue le, son hémorragie interne n’est pas encore assez importante.) Il utilisa son doigt pour vérifier qu’il respirait encore (NdT il le met sous son nez, pervers !) et soupira de soulagement. Il remit Mu Li aux mercenaires derrière lui, et leva la tête pour fixer Xiao Yan d’un air menaçant. Sa main attrapa lentement une lance d’acier au sol et sa voix glaciale résonna, pleine d’intention de tuer :

« Quoi qu’il arrive, tu vas crever ici et aujourd’hui ! »

« Tu me l’as déjà dit tout à l’heure. »

Le jeune regarda Mu Li être porté jusqu’à la maison et un sourire en coin indifférent apparut sur ses lèvres. Quand Mu Li fut fracassé par la Lourde Règle Noire, l’énergie qu’elle contenait traversa ce dernier et brisa son cyclone de Dou Qi dans son dantian. En d’autres termes, même s’il récupérait de ses blessures, il serait un infirme.

Ca pouvait sembler un peu cruel, mais Xiao Yan garda un air indifférent. Leurs relations ne pouvaient plus s’arranger. Lors de la tentative de meurtre à son égard dans la caverne et de la chasse menée contre lui à travers la Chaîne Montagneuse, il aurait déjà perdu deux fois la vie des mains du père et du fils s’il n’avait pas eu de la chance. De plus, le jeune homme comprenait que s’il finissait entre leurs mains, la mort pourrait n’être qu’un lointain rêve. Du coup, il ne montrerait aucune pitié face à ses ennemis, et en particulier face à ceux avec lesquels il avait une relation particulièrement désastreuse. Il tuerait s’il le pouvait, et s’assurerait que l’autre perdrait toute capacité de se venger s’il ne le pouvait pas.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 147
BTTH Chapitre 149

14 Commentaires

  1. GUIAMON

    Merci

    Répondre
  2. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  3. nickylaboum

    merci et merci a James et Adrien

    Répondre
  4. F

    Merci pour le chapitre, la devise des Xiao « Tuer tôt, pour éviter la vengeance » XD

    Répondre
  5. Myrddin

    Merci pour les chapitres

    Répondre
  6. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  7. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Un credo simple:la vengeance est en réalité un poison mortel lorsque froid.

    Répondre
  9. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Kathysse

    Merci pour ces chapitres ^^

    Répondre
  11. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre
  13. korojii

    Merci pour le chapitre <3

    Répondre
  14. Surimi

    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!