BTTH Chapitre 150

BTTH Chapitre 149
BTTH Chapitre 151

SURPRIIIIIIIISE ! Eh oui, je vous ai fait un dernier chap’ bonus. Que voulez-vous, je vous aime trop.

Ce chapitre nous est présenté par Adrien et James (l’habituel :p), aussi remerciez les très fort, ça fait plaisir de voir BTTH aimé comme ça !

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 150 – Petite Vallée

 

La Docteure Fée regarda la cour qui n’était quasi plus que ruines et fixa la scène d’un air vide. Ses beaux yeux brillèrent en voyant le jeune homme portant sa lourde règle de fer ; sa main toucha gentiment les plus de l’Aigle Bleu et celui-ci descendit lentement vers la cour.

Elle sauta à toute allure du dos de son oiseau et marcha jusqu’à Xiao Yan. Elle jeta un regard vers là où Mu She avait été envoyé voler. Elle dit doucement : « Dans quel état est-il ? »

« Au moins grièvement blessé. » Xiao Yan sourit avant de tousser tout d’un coup violemment une paire de fois. Sa main couvrit sa bouche et, un moment plus tard, une tâche de sang apparut sur sa paume.

La Docteure Fée remarqua son visage pale et tapota précipitamment son dos en lui demanda avec inquiétude : « Tu vas bien ? »

Il fit un geste de la main d’un air indifférent : « Ce n’est rien de grave, je suis juste épuisé. » Il tourna ensuite sa paume vers le coin couvert de poussière du mur et poussa. Un vent balaya toute la poussière, dévoilant les ruines en dessous.

Le jeune homme regarda le corps qui tressaillait légèrement sous les décombres avec indifférence. Il toussa gentiment quelques fois avant de lentement traîner sa règle à côté des ruines. Avec un petit coup, la règle poussa une pierre brisée sur le côté et dévoila le visage livide de Mu She, qui était dans un triste état.

« Je suis désolé, mais tu as perdu. »

Les jambes du mercenaires étaient alors en pièces. Son visage fantomatique était extrêmement terrifiant et le bruit de sa respiration devenait de plus en plus faible, jusqu’à ce qu’on puisse à peine l’entendre. Il était évident qu’il allait mourir.

Une voix agitée s’éleva de sa bouche : « Petit bâtard, on dirait que je t’ai encore sous-estimé ! » Bien que sa voix soit faible, la haine qu’elle contenait n’avait pas diminuée.

Xiao Yan sourit simplement sans rien dire. Son regard resta impassible, sans montrer la moindre pitié devant l’état de Mu She.

Ce dernier comprit qu’apparemment, le jeune homme ne lui montrerait aucune pitié, et ce qu’il dit ne sembla pas être un appel à la miséricorde ; au contraire, ses paroles étaient pleines d’intention de tuer : « Si j’en ai l’opportunité dans le futur, gamin, je te ferai vivre quelque chose de pire que la mort. » (NdT Ah ah ahahahah)

« Je crois que tu n’auras pas cette chance. » dit Xiao Yan indifféremment. Il se pencha et fouilla Mu She. Un moment plus tard, ne trouvant rien, il pencha la tête et demanda : « Où est cette Technique de Dou de rang Xuan que tu as trouvé dans le coffret de pierre ? »

« Ah ah, DANS TON CUL §§§  elle t »intéresse aussi ? Quel dommage ; si je meurs, tu ne pourras jamais mettre la main dessus. » Le mercenaire leva la tête avec difficulté, et un air de jubilation malveillante apparut sur son visage. Il eut l’impression, en regardant le jeune homme faire, qu’il avait peut-être de quoi négocier sa survie.

Ce dernier se releva lentement, inclinant légèrement la tête et tendant les mains de chaque côté. Il resta silencieux un moment et sourit tout d’un coup : « Si c’est comme ça… Tu peux aller crever. »

Son expression devint glaciale en disant ça, et la Lourde Règle Noire entre s es mains s’abattit lourdement et rageusement vers la poitrine de Mu She.

La peur envahit le regard de celui-ci devant la fermeté de Xiao Yan. Il ne s’attendait pas à ce qu’il soit prêt à abandonner l’attirante Technique de Dou de rang Xuan.

Le mercenaire cria tout d’un coup en sentant la mort planer sur lui : « Laisse moi partir et je te dirai où je l’ai cachée ! On ne se devra plus rien l’un envers l’autre après cette histoire ! »

« Oublie ça. Je préfère encore me débarrasser d’un serpent venimeux qui pourrait penser à moi plutôt que d’obtenir cette technique ! »  Avec un grand sourire aux lèvres, Xiao Yan écrasa sans pitié sa règle contre la poitrine de Mu She.

« Bang ! »

Suite au bruit sourd, les yeux du mercenaire sortirent presque de leur orbite tandis que son corps s’enfonça violemment dans le sol. Il cracha une gorgée de sang provenant de ses organes internes écrasés.

Les yeux fixant le jeune homme était plein de malice. Enfin, il se détendit lentement et mourut.

Xiao Yan regarda le cadavre écrasé sous les décombres et ferma doucement les yeux, puis poussa un soupir. Il se retourna ensuite vers la Docteur Fée et marcha vers elle.

« Allons-y, Mu She est mort. Les singes se dispersent quand l’arbre tombe ; sans chef, la Compagnie des Mercenaires à Tête de Loup est déjà dissoute… » dit doucement le jeune homme en marchant aux côtés de la jeune femme. Il semblait un peu épuisé.

« Oui. »

Une douce voix lui répondit. Les jolis yeux de la demoiselle balayèrent les environs, et elle s’aperçut que les mercenaires survivants avaient perdu toute envie de se battre après la mort de Mu She. Ils s’enfuirent dans toutes les directions, le visage pâle, apparemment effrayés que Xiao Yan puisse les tuer.

Elle soupira doucement ; avec la mort de Mu She, les rancunes que le trio pouvaient avoir disparurent également. Elle pinça ses lèvres rouges et dit à voix basse : « Il est temps de partir… »

Elle se retourna et aida prudemment le jeune homme à monter sur le dos de l’Aigle Bleu. Elle monta après lui et agita la main. L’oiseau poussa un cri de rapace et s’envola lentement dans les airs.

L’Aigle fit un cercle dans le ciel avant de battre rapidement ses ailes et de s’envoler et il disparut un moment plus tard à l’horizon.

……

La nouvelle de la mort de Mu She se répandit à travers tout Qingshan peu après que Xiao Yan et la Docteur Fée aient démoli la cour. Tout le monde fut choqué en l’apprenant, et le choc se changea en horreur quand ils apprirent que celui qui l’avait tué n’était autre que le jeune homme qui avait été pourchassé jusqu’au coeur de la Chaîne Montagneuse des Bêtes Magiques.

Un jeune homme qui avait l’air d’avoir moins de vingt ans avait vraiment été capable de tuer les trois Chefs de la Compagnie des Mercenaires à Tête de Loup. Cette réalité brutale rendit la plupart des gens un peu honteux.

La mort de Mu She servit aussi à annoncer la dissolution de la Compagnie. Sans son commandement, la puissance force qui avait agi de façon arrogante à Qingshan avait déclinée jusqu’à devenir insignifiante. Tout ça était dû à un jeune homme.

Naturellement, la fin de la Compagnie de Mercenaires à Tête de Loup ne signifiait rien pour Xiao Yan. Qingshan n’était que la première étape de son entraînement. Peut-être que plus tard, quand son entraînement pénible serait terminé, il pourrait occasionnellement se remémorer de cette petite ville située à côté de la Chaîne Montagneuse. Là, pour la première fois de sa vie, il avait été poursuivi par un groupe de gens en voulant à sa vie.

……

Après avoir quitté la ville, Xiao Yan ne se dépêcha pas de traversa les montagnes. Au lieu de ça, la Docteure Fée l’emmena à un endroit avec une énergie extrêmement dense.

Ce coin ne lui était pas inconnu. Ils étaient dans le bassin où poussaient de nombreuses herbes médicinales. Il avait accompagné l’équipe de collectes dans cette zone à la périphérie. Cependant, cette fois ci, ils avaient volé dans le ciel jusqu’au coeur du bassin sous la direction de la Docteure Fée.

Ils atterrirent doucement dans une petite vallée où la densité de l’énergie plongea le jeune homme dans une joie incontrôlable. Il fut instantanément de meilleure humeur.

Devant son air surpris, la demoiselle fut satisfaite et rit fièrement : « Qu’en dis-tu ? C’est pas mal ici, hein ? Cette petite vallée est complètement isolée du monde extérieur, et le ciel est couvert par un brouillard épée. Si tu ne t’étais pas introduit ici l’autre fois, je crois que je n’aurais jamais trouvé cet endroit bizarre ! »

« C’est vraiment un très bon coin. »

Xiao Yan continua de louer cet endroit en hochant la tête. Ses yeux balayèrent la vallée pleine d’un brouillard contenant une légère énergie, et fut surpris de voir de nombreux types de plantes médicinales précieuses y poussant. De nombreux odeurs étaient mélangées au brouillard et détendaient qui les respiraient.

La Docteur Fée regarda le jeune homme et demanda d’un ton ouvert à la discussion : « Et si nous restions là temporairement ? Certaines des plantes dont j’ai besoin pour mon Livre du Poison aux Sept Couleurs sont trouvables ici… »

« Pas de soucis. »

Xiao Yan n’hésita pas à accepter sa suggestion. On ne trouvait pas facilement un aussi bon endroit où s’entraîner. Il espéra, en son for intérieur, pouvoir parvenir à percer au niveau de Dou Shi dans la vallée.

Bien qu’elle soit isolée et qu’il ne pouvait dépendre que de l’Aigle Bleu pour en sortir, il n’était pas trop inquiet. Avec Yao Lao et les Ailes Nuage Violets, il pouvait également s’envoler si quoi que ce soit arrivait.

La jeune femme sourit en hochant la tête en le voyant accepter. Elle fit face à l’aigle et souffla dans son sifflet de bambou, lui permettant d’aller voler librement. Après quoi, elle mena le jeune homme dans un coin de la vallée. Son doigt fin se tendit en direction d’un cabanon de paille et elle dit : « C’est moi qui l’ai construit. Nous y logerons le temps de notre séjour dans la vallée.

L’adolescent hocha la tête tandis que son regard parcourut l’abri de paille. Il ne put s’empêcher de plaisanter en voyant le visage lisse de la Docteure quand il pencha la tête. « Ah ah, ça ressemble peut être à un cabanon, mais avec une telle beauté à mes côtés, les jours devraient s’écouler joyeusement. »

Elle rougit en l’entendant et lui jeta un regard agacé mais adorable avant de montrer son poing. D’une voix grave, elle le prévint : « N’essaye pas de faire quoi que ce soit de bizarre parce que tu penses que je suis faible ! »

Il agita la main et dit en souriant : « Ugh, je ne veux pas être empoisonné par un poison inconnu sans même le savoir. »

« Hmpf. » La jeune femme fronça son joli nez tandis qu’elle leva la main vers le jeune homme en disant : « Je vais aller ramasser des herbes ; toi, tu peux explorer la vallée. » Une fois cela dit, elle fit demi-tour et se dirigea vers des plantes médicinales au loin.

Xiao Yan se retourna également et la regarda s’éloigner petit à petit. Il sourit et se dirigea dans la direction opposé en murmurant « Maître, cet endroit ne présente pas de problèmes, non ? »

La voix agée de Yao Lao lui parvint depuis l’anneau : « Il présente une géographie bizarre. Il est parfaitement improbable dans le monde extérieur que des plantes médicinales précieuses poussent sur une aussi grande échelle. De plus, pour une raison ou l’autre, l’énergie ici est très pure, ce qui est parfait pour ton entraînement. Après un ou deux mois à t’exercer ici, je pense que tu seras capable de devenir un véritable Dou Shi. »

« Un Dou Shi… »

Les pas du jeune homme s’arrêtèrent soudainement. Il leva la tête en observant le brouillard épais dans le ciel au-dessus de lui et dit lentement : « Si on fait le compte, ça va faire plus de six mois que je suis parti. Il reste donc moins d’un an avant l’accord des trois ans. »

« Ah, alors essaye de te dépêcher. L’entraînement à la Chaîne Montagneuse des Bêtes Magiques touche à sa fin. Ton prochain arrêt est le Désert Tager. Ah ah, l’entraînement sévère là-bas sera encore plus dangereux et laborieux que celui ici. » Il y avait une jubilation malveillante dans le rire du vieillard.

Xiao Yan dit en secouant la tête d’un air impuissant : « N’ai-je pas enduré bien des souffrances jusque là ? »

« He he, tu peux te détendre et t’entraîner. Le Désert Tager peut être dangereux, mais les femmes serpents là-bas sont une spécialité du Continent Dou Qi. Si tu as de la chance, tu pourrais même en obtenir une en tant qu’esclave, ah ah… »

Le jeune homme roula des yeux et fut trop paresseux pour répondre à son maître, qui n’agissait pas comme un homme de son âge le devrait. Il continua de baisser la tête et d’étudier les alentours. Les prochains mois, il allait rester là et s’entraîner paisiblement jusqu’à devenir un vrai Dou Shi.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 149
BTTH Chapitre 151

12 Commentaires

  1. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. dragondessonges

    merci pour le chapitre le prochain chapitre c’est son passage au niveai Dou Shi?

    Répondre
  3. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!

    Répondre
  5. Kathysse

    Merci pour ce nouveau chapitre ❤️❤️❤️
    Hâte de lire la suite ^^

    Répondre
  6. Askidox

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  7. nickylaboum

    merci

    Répondre
  8. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Myrddin

    Merci

    Répondre
  10. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  11. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre
  12. korojii

    Merci pour le chapitre ❤️

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!