BTTH Chapitre 155

BTTH Chapitre 154
BTTH Chapitre 156 Partie 1

Et voici donc le chapitre bonus de la soirée, une fois de plus possible grâce au tout-puissant James ! Louez son nom ! :p

 

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 155 – Une Morphologie Terrifiante

 

Une victoire à l’arrachée ; bien que Yao Lao soit resté vague à ce sujet, Xiao Yan parvint néanmoins à comprendre ce qu’il voulait dire. Quand cette femme était une Dou Huang, elle osait déjà affronter des praticiens au rang de Dou Zong, et la fois où elle affronta le vieil homme, elle avait déjà atteint le rang de Dou Zong et pourtant, ce fut l’alchimiste qui eut néanmoins le dessus. On pouvait dire sans exagération qu’à l’époque, il se tenait au sommet du Continent Dou Qi…

Yao Lao ne put s’empêcher de gronder son disciple qui avait l’air abasourdi : « Il n’y a pas de quoi être surpris, tu pourras atteindre ce niveau toi-même dans le futur ! »

« Peut-être… »

Xiao Yan haussa les épaules, refusant de commenter cette déclaration. Ce genre de niveau était bien au delà de la portée du simple talent ; il fallait également avoir de la chance et saisir l’opportunité d’y parvenir. A son niveau, tout ce qu’il voulait c’était que la Flamme Violette grossisse rapidement pour qu’il puisse l’avaler, et ainsi faire évoluer son Mantra de Flammes et devenir rapidement un Dou Shi. Pour ce qui est des Dou Huangs et des Dou Zongs… C’étaient des existences extraordinaires qui pouvaient facilement suffoquer le jeune homme avec juste leur nom, et il n’avait vraiment pas envie d’avoir les yeux plus gros que le ventre.

« D’après votre explication… Est-il possible que la Docteure Fée ait également un Corps Venimeux Misérable ? » demanda le jeune homme en parcourant à nouveau du regard les sept couleurs sur le beau visage de la demoiselle allongée sur le lit.

Yao Lao secoua la tête et son air souriant disparut lentement : « C’est exact. » Il la fixa un long moment avant de soupirer doucement : « Je me suis battu une fois contre une femme similaire, c’est pour ça que je me souviens aussi bien de ce Corps Venimeux Misérable. »

« Leur façon d’entraîner leur maniement du poison est assez unique. Elles n’ont pas besoin de passer de longues années à entraîner leur Dou Qi. Au lieu de ça, pour devenir plus puissantes, elles doivent simplement… » Arrivé à ce point, le vieil homme tourna simplement son regard vers les traces de poudre au coin des lèvres de la Docteure avec une expression légèrement bizarre.

Xiao Yan fut d’abord stupéfait en voyant où menait son regard, puis son expression changea rapidement tandis qu’il dit, choqué : « Elles doivent… ingérer du poison ? »

« Ah, c’est bien ça… Quand elles consomment du poison, leur Corps Venimeux Misérable utilise une technique étrange pour convertir l’énergie contenue dans le poison en une sorte de Dou Qi de poison. » Yao Lao claqua des lèvres d’ébahissement et continua : « Plus le poison est virulent, plus il leur permet efficacement d’augmenter leur puissance. Du coup, elles n’ont pas besoin de subir un entraînement sévère. Aussi longtemps qu’elles consomment du poison, leur force augmentera rapidement. »

Le jeune homme soupira doucement et rit avec amertume : « C’est vraiment… une morphologie terrifiante ! »

Yao Lao secoua la tête et soupira : « Naturellement, rien n’est parfait en ce monde : le Corps Venimeux Misérable peut permettre d’augmenter sa force rapidement à travers la consommation de poison, mais au bout du compte ça reste du poison. Cette morphologie peut permettre d’empêcher les toxines de dévorer leur corps, mais cela étant, le poison va s’accumuler au fil du temps dans la personne jusqu’à ce que le Corps Venimeux ne puisse plus contenir le Dou Qi de poison, et alors… Des dizaines de milliers de toxines différentes dévoreront le corps du praticien et le tueront lentement dans d’atroces souffrances. »

Xiao Yan trembla légèrement ; la douleur poussait les gens à préférer mourir plutôt que de souffrir. Il regarda la Docteure Fée qui ressemblait à la Belle aux Bois dormant avec un peu de pitié et demanda d’un air malheureux : « On ne peut rien y faire ? »

« Il est naturel de payer un prix pour parvenir à s’entraîner aussi rapidement. Il n’y a rien de gratuit dans ce monde.1)En vo, l’expression est ‘il n’y a pas de repas gratuit dans ce monde’ » dit le vieil homme du bout des lèvres.

Le jeune homme roula des yeux en demandant : « Alors si elle cessait d’ingérer du poison pour devenir plus puissante, elle pourrait éviter une telle fin ? »

« C’est possible, en théorie. »

Yao Lao hocha la tête et soupira en voyant l’air joyeux de Xiao Yan : « Il faut que tu saches que pour ceux qui ont un Corps Venimeux Misérable, plus un poison est virulent, plus il exerce un grand attrait. Ils peuvent même en venir à voler et tuer pour mettre la main dessus. A leurs yeux, ces poisons ont le même attrait qu’une Flamme Exceptionnelle pour un Alchimiste et ils utiliseront tous les moyens en leur pouvoir pour les obtenir. Tels des papillons de nuit bondissant dans les flammes, ils n’hésiteront pas à bondir dans ce poison… Crois-tu qu’il t’est possible de la faire arrêter ? »

« Si elle n’avait pas ingéré ce poison, son Corps Venimeux ne se serait jamais activé mais une fois le fait accompli, même par erreur, alors c’est irréversible ; tout ce que j’ai décrit va arriver et il n’y a aucun moyen d’inverser la situation. En résumé, nous l’avons découvert trop tard, autrement… » Le vieux maître soupira avec regret.

La bouche bée, Xiao Yan l’écouta en changeant d’expression irrégulièrement. Un long moment plus tard, il n’eut plus que l’air déprimé… D’après le vieil alchimiste, ces poisons avaient le même attrait que la drogue pour un toxicomane, il pouvait être impossible de la faire cesser d’en prendre.

« Son Corps Venimeux Misérable en est encore à son stade initial, alors elle peut encore te toucher quand elle est consciente. Cependant… Quand elle est inconsciente ou quand son corps venimeux aura évolué dans le futur, quoi qu’elle touche… mourra. »

Le coin des lèvres du jeune homme tressaillit. Il avait enfin compris pourquoi la Docteure Fée lui avait dit ces choses étranges auparavant. Elle devait déjà savoir qu’elle avait cet étrange Corps Venimeux Misérable.

« Comment le sait-elle ? Elle habitait dans cette petite ville, comment a t’elle pu apprendre ce secret que peu de monde dans tout l’Empire Jia Ma connaît ? » marmonna t’il d’un air suspicieux.

Yao Lao réfléchit silencieusement un temps avant que son regard ne tombe sur le parchemin aux sept couleurs sur la poitrine de la jeune femme. Il tendit la paume vers ce rouleau et l’aspira dans celle-ci. Ensuite, il l’ouvrit lentement et parcourut les différentes formules de poison qu’il contenait avant de s’arrêter au dernier paragraphe. De suite après, il secoua la tête d’un air impuissant et tendit le parchemin à son disciple.

Ce dernier s’en saisit et le parcourut du regard ; un sourire amer naquit sur son visage.

« Le Corps Venimeux Misérable est un type de Corps Venimeux particulier qui peut avaler les poison pour augmenter sa propre puissance. Voici comment en reconnaître un : il y aura sept toutes petites lignes colorées sur le bas du ventre, qui grandiront avec l’augmentation de la virulence du poison dans le corps. Quand ces sept lignes s’étendront vers le cœur, ce sera le moment où le Corps Venimeux Misérable sera le plus puissant. Au même moment, le propriétaire de ce corps souffrira sous les dizaines de milliers de poisons qui dévoreront son corps. » Sous ces lignes se trouvait une explication détaillée des dégâts que pouvait causer ce Corps Venimeux, dont ce que Yao Lao avait décrit précédemment.

Xiao Yan agita le parchemin aux sept couleurs et rit amèrement : « On dirait qu’elle est déjà au courant. Si ça continue ainsi, elle sera tôt ou tard le réceptacle d’un poison très virulent. »

« Oui… »

Le jeune homme rendit le parchemin à Yao Lao en hochant la tête et soupirant. Il fixa la Docteure du regard et dit doucement : « Le Corps Venimeux Misérable n’est-il pas sensé être immunisé contre toutes les toxines ? Pourquoi est-elle dans cet état ? »

« Le poison est trop puissant. Elle s’est simplement évanouie temporairement et devrait se réveiller sous peu. » répondit le vieillard distraitement.

« Oh ». L’adolescent hocha la tête, s’assit sur une chaise et attendit que la demoiselle se réveille. De son côté, le maître alchimiste lui donna un autre conseil et repartit dans l’anneau.

Xiao Yan, assis, fixa la Docteure Fée puis secoua la tête en soupirant. Elle voulait être une alchimiste au départ mais n’étant pas née avec les attributs adéquats, elle dût y renoncer et devenir plutôt une docteure. Cependant, vu l’évolution de sa constitution, elle deviendrait certainement une Grande Maîtresse Empoisonneuse que de nombreuses personnes du Continent Dou Qi craindraient.

Une fois à ce stade, elle en arriverait peut-être au niveau de ce qu’elle lui avait décrit l’autre jour : plus personne n’oserait entrer en contact avec elle et encore moins devenir un ami avec lequel elle pourrait avoir une discussion cordiale. Elle voulait juste être une docteure qui puisse sauver des vies, mais les cieux en ont décidé autrement.. Ils lui donnèrent à la place un Corps Venimeux Misérable que tout le monde craindrait.

« Ugh… » Le jeune homme prit une nouvelle inspiration et leva la tête. Il découvrit que les sept couleurs sur le visage de la jeune femme se réduisaient lentement.

« Est ce qu’elle se réveille ? » marmonna t’il avant de s’asseoir à nouveau silencieusement un court moment ; La Docteure Fée, dont les yeux étaient fermement clos, les rouvrit lentement. Sa main bougea légèrement tandis qu’elle regarda le poison noir du coin de l’oeil. Un sourire amer apparut graduellement sur ses lèvres. Un moment plus tard, cette amertume l’envahit et elle tira la couette sur son visage ; on entendit sporadiquement des sanglots s’en dégager…

« Je n’ai pas réussi à m’en empêcher, une fois de plus… Je devrais vraiment mourir… »

Assis sur sa chaise, Xiao Yan écouta les faibles sanglots le cœur lourd. Il se leva lentement, s’assit à côté du lit et tapota doucement la jeune femme cachée sous sa couette.

Celle-ci sentit qu’on la touchait et retira abruptement cette couette. Elle écarquilla les yeux en voyant le jeune homme assis près d’elle, essuya rapidement ses larmes et lui demanda doucement : « Quand es-tu entré ? »

Il lui sourit doucement : « Quand tu étais encore inconsciente. »

L’expression de la Docteure changea légèrement à cette réponse et elle cacha discrètement le poison noir qu’elle avait en main sous la couette. Un moment plus tard, elle sembla se souvenir soudainement de quelque chose et lui demanda précipitamment : « Est-ce que tu m’as touchée ? »

L’adolescent rit sèchement « Uh… Toi qui me connais depuis si longtemps, ai-je vraiment l’air d’un type qui profiterait de toi dans tes moments de faiblesse ? »

Elle agita les mains en disant : « Non je ne parle pas de ça… Je veux dire… Tu n’as touché aucune partie de mon corps, pas vrai ? »

Xiao Yan secoua la tête : « Nope. »

La demoiselle soupira de soulagement à cette réponse. Elle recroquevilla ses genoux sur sa poitrine et y posa son menton blanc comme neige en disant doucement  : « Je vais bien, il y juste eu un soucis avec le poison que je concoctais. »

Le jeune homme se tut et la fixa simplement du regard. Un long moment plus tard, il dit tout d’un coup à voix basse : « Tu ne peux vraiment pas laisser tomber ce truc… ? »

La Docteure se figea à ces mots, puis se tendit et elle le regarda avec une expression horrible : « Tu… Que sais-tu ? »

L’adolescent fixa d’un air vide les yeux vifs de la jeune femme en disant : « J’ai lu le Livre du Poison aux Sept Couleurs, et je sais que tu as ingéré du poison. »

En le voyant hocher la tête, elle eut un sourire triste et se mordit fort la lèvre : « Alors… Tu sais ce qu’est le Corps Venimeux Misérable qui y est décrit ? Alors toi aussi tu as peur de moi maintenant, pas vrai ? »

Xiao Yan sentit son coeur bondir en voyant les larmes couler sur son beau visage. Il secoua doucement la tête et tapota doucement la sienne avec un sourire chaleureux aux lèvres. Il lui dit tendrement : « Si j’avais eu peur, je me serais déjà enfui. On a vécu trop de choses ensemble pour que je t’abandonne si facilement… »

La Docteure cessa de pleurer en entendant sa réponse, et elle lui demanda d’un air incrédule : « Tu n’as vraiment pas peur de moi ? Tu oseras encore manger la nourriture que je te préparerai ? »

« Évidemment. » dit-il avec un grand sourire.

Une douce chaleur emplit coeur de la jeune femme quand elle regarda le sourire rayonnant de son ami. Elle essuya ses larmes, inspira par son nez encombré et marmonna en son for intérieur : ‘Merci, Xiao Yan. Peut-être seras-tu mon seul ami dans le futur et quoi qu’il arrive plus tard, tant que tu me considéreras comme ton amie, alors je serai toujours la Docteure Fée de Qinshan avec toi, même si je finis par devenir une Maîtresse Empoisonneuse crainte de tous…

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 154
BTTH Chapitre 156 Partie 1

References   [ + ]

1. En vo, l’expression est ‘il n’y a pas de repas gratuit dans ce monde’

14 Commentaires

  1. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. dragondessonges

    merci pour le chapitre visiblemen le maitre navai pas mi la maitresse empoisoneuse qu’il a connu mais qui c je me trompe peu etre vu tou les mistere qu’il cache hi hi hi

    Répondre
  5. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Pauvre femme…

    Répondre
  6. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Askidox

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. nickylaboum

    merci

    Répondre
  9. ryuma

    Merci !! un chapitre aussi bien qu’à son habitude, dommage que le manhua ne soit pas à la hauteur…

    Répondre
  10. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre T#T

    Répondre
  11. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  12. Myrddin

    merci pour le chapitre

    Répondre
  13. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  14. korojii

    Merci pour le chapitre ❤️

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com