BTTH Chapitre 156 Partie 2

BTTH Chapitre 156 Partie 1
BTTH Chapitre 157

Voilà enfin la seconde partie de ce chapitre interminable, que vous pouvez lire grâce à la générosité de notre James national ! Merci <3

 

Bonne lecture à tous !

 

 

 

Chapitre 156 Partie 2 – Les Préparatifs avant d’avaler la Flamme Violette

 

La femme appelée Qing jie-jie était grande et avait un corps magnifique. Sa peau n’était pas d’une blancheur de jade, mais tendait plus vers une couleur bronze attirante. Une courte blouse en cuir noir moulant dévoilait sa poitrine protubérante sous un angle séduisant. Vu qu’elle écourte, elle n’atteignait que son nombril et montrait sa taille lisse et étroite, ce qui était une vue que de nombreuses personnes désiraient.

Ses jambes étaient couvertes d’une jupe courte, également en cuir noir moulant. Une dague était attachée à l’une de ses longues jambes fermes. Elle donnait l’image d’une femelle léopard avec une force, une cruauté et une sauvagerie caractéristiques de l’animal.

Quand les hommes voyaient pour la première fois cette femme féline et sauvage, leur première pensée était de la dompter pour que cette femme léopard rampe discrètement jusqu’à leur pieds. Bien sûr, Xiao Yan eut la même pensée en la regardant mais il l’oublia tout de suite après. Après tout, il n’avait pas le crâne rempli de sperme. Sa longue période d’entraînement rigoureux avait fait atteindre à sa retenue un niveau supérieur.

Cette Qing jie-jie fronça les sourcils et blâme à voix basse la jeune fille. « Vu la composition du groupe, nous allons être tué les uns après les autres par une de ces deux bêtes si nous ne reprenons pas notre formation. A présent, nous devrions écouter les ordres du Commandant et la reformer. Et évite de causer d’autres problèmes, si tu n’avais pas déjà provoqué ce merdier tout à l’heure, on ne se serait pas retrouvé à attirer deux bêtes magiques de second rang ! Nos amis ont failli mourir à cause de toi ! »

Ling Er éprouva une certaine amertume à se faire sermonner de la sorte, mais elle n’osa répondre et se tint sagement à côté de la femme.

Un jeune homme vêtu de blanc vint vers elles et dit : « Qing Ye, si quoi que ce soit arrive plus tard, emmène Ling Er avec toi et file. On les retiendra. »

Cette Qing Ye le regarda d’un air circonspect et lui dit à voix basse : Je ne partirai pas sans avoir reçu l’ordre du commanda et de plus, tu es très loin d’approcher ma puissance. »

A ces mots, le jeune homme se frotta le nez d’embarras fit un signe de la main à Ling Er, qui grimaça exprès.

La jeune fille rit discrètement en voyant le pauvre Mu Lan se prend un refus glacial.  Autrefois, elle aurait absolument été secrètement malheureuse si elle avait vu ce jeune homme tenter d’obtenir la faveur de la Qing Yu. Cependant, pour une raison ou une autre, ce grand-frère qu’elle vénérait par le passé ne la faisait plus éprouver la même chose qu’auparavant. Au lieu de ça, quand elle laissait son imagination galoper, la silhouette noire d’un jeune homme lui apparaissait sans raison. Un jeune homme qui portait une énorme règle noire sur son dos…

Sa petite main dans celle de Qing Ye qui était à côté d’elle, Ling Er se remémora le sujet brûlant qui avait circulé pendant un mois entier à Qingshan. « Il parait qu’il a vraiment tué  Mu She de la Compagnie des Mercenaires à Tête de Loup, un Dou Shi puissant contre lequel même Oncle Fei aurait dû mal. Quel menteur à dire qu’il n’était qu’un Dou Zhe deux étoiles… » Un sentiment inconnu émergea dans le coeur de la jeune fille.

« Mercenaire de la Compagnie de la Bataille Sanglante, en formation ! Je vais aider le Commandant à tenir à distance cette bête magique de second rang de type glace ! »

Alors que Ling Er rêvassait, Ka Gang parvint à réorganiser rapidement les mercenaires. Il fit un signe de la main, et plus de dix mercenaires accoururent immédiatement avec une grande coordination vers une des deux bêtes qui attaquaient Fei Lei.

Encerclée et bloquée par ce groupe de mercenaires plus faibles, la bête magique plus grosse poussa immédiatement un rugissement furieux et ses énormes griffes acérées tranchèrent violemment vers les bas, propulsant férocement une force de glace. Celle-ci se cogna contre les boucliers que les mercenaires tenaient en main, et sur lesquels se forma du coup une fine couche de glace. Le froid pénétrant les os fit que quelques mercenaires abandonnèrent rapidement les boucliers couverts de givre.

Voyant que la compagnie se retrouvait dans une situation désavantageuse au premier échange, Ka Gang donna précipitamment ses ordres : « Retenez la ! Les Dou Zhe de type terre allez au front, ceux de type feu, attaquez ses points faibles ! »

Une fois cela dit, la bête leva la tête d’un air impatient vers le ciel et poussa un rugissement puissant. Juste après, une couche de glace se répandit rapidement depuis le dessous des pattes de la créature et un gaz blanc flotta en direction de tout mercenaire entré en contact avec la couche de glace. Cette température frigorifique gela presque le sang dans leurs veines.

Cette attaque de la bête magique avait facilement rendue vulnérable la formation qui avait nécessité beaucoup d’efforts pour être réorganisée.

Les yeux de la créature, qui avait détruit la formation, devinrent rouges tandis qu’elle commença son massacre. Quelques mercenaires qui ne purent esquiver à temps furent immédiatement écrasé par la bête et crachèrent du sang en battant frénétiquement en retraite.

Le visage de Ka Gang devint blanc comme un linge devant le massacre tyrannique de la Bête Magique de second rang. Il cria à Fei Lei, qui menait un combat difficile contre l’autre bête : « Commandant, on ne peut pas la retenir plus longtemps ! »

La grande épée entre les mains du commandant força férocement son adversaire à reculer avant qu’il ne fasse quelques pas en arrière. Sous le regard de tous, il leva tout d’un coup la tête vers un grand arbre et cria : « L’ami, nous gagnons tous notre vie dans la Chaîne Montagneuse des Bêtes Magiques. J’espère que vous pourriez nous aidez, si ça vous convient. La Compagnie des Mercenaires de la Bataille Sanglante vous en serait éternellement reconnaissante ! »

Les mercenaires alentour s’échangèrent des regards stupéfaits devant le comportement de leur chef, puis ils tournèrent leur regard vers l’endroit qu’il regardait.

Peu après que la voix de Fei Lei se soit éteinte, une réponse lui parvint depuis les bois touffus : « Je peux vous aider à tuer cette bête magique de type glace, mais s’il y a un noyau de monstre à l’intérieur… »

La joie envahit le visage du commandant, et il répondit sans hésiter : « Il vous appartiendra ! »

« Eh eh, le Commandant de la Compagnie est vraiment honnête. J’ai été aidé par certains de vos membres il y a quelques temps. Je vais aujourd’hui rendre cette faveur. » Un léger rire résonna et ensuite, des feuilles bougèrent puis une ombre noir fondit d’en haut comme un aigle sur le monstre.

Qing Ye serra ses dents d’argent en affrontant la bête magique de type glace qui leur fonçait dessus, et l’énorme force de cette dernière fit blanchir son joli visage tandis qu’elle battit précipitamment en retraite.

L’animal, après l’avoir faite reculer, poussa un rugissement bruyant et menaçant avant de bondir violemment en avant une fois de plus.

Alors que la femme s’apprêtait à mettre sa vie en jeu et à affronter la bête, une ombre noire apparut subitement dans les airs et atterrit lourdement au sol, provoquant un bruit énorme et soulevant de la poussière partout alentour.

Alors que la poussière retombait lentement, un jeune homme mince portant sur son dos une énorme règle noire apparut aux yeux de tous.

« Xiao Yan ? » Ka Gang haleta de surprise ; avec son énorme règle comme symbole unique en son genre, le jeune homme était reconnaissable partout où il allait.

Il tourna lentement la tête, et sourit à l’homme entre deux âges après avoir balayé du regard Qing Ye qui se trouvait derrière lui : « Ah ah, Oncle Ka Gang, j’espère que tout s’est bien passé pour vous depuis l’autre fois. »

« Bien, on discutera tout à l’heure, on doit d’abord se débarrasser de cette bête. »

Il fit un signe à Ka Gang dont le visage était couvert d’une joie incontrôlée, puis se retourna vers la créature devant lui et sourit sans s’en rendre compte. Il leva lentement la jambe et marcha fit un pas lourd au sol. Xiao Yan devint une ombre noire suite à l’explosion qui en découla et il apparut à gauche de la bête en un éclair. Il tint fermement la poignée de la règle et la dégaina d’un mouvement brusque. L’arme quitta son dos et frappa lourdement vers la tête de l’animal, accompagnée de la pression intense de l’air. Cette puissance énorme envoya instantanément bouler l’énorme corps de la bête, qui traversa plusieurs arbres avant d’enfin s’immobiliser lentement.

Fei Lei, qui le suivait du regard, ne put s’empêcher de s’exclamer devant le coup terrifiant du jeune homme : « Bravo ! »

Qing Ye, qui se trouvait derrière l’adolescent, couvrit involontairement sa petite bouche rouge et humide de la main en le voyant culbuter la bête magique de second rang une dizaine de mètres plus loin, comme un autre aurait frappé une balle de caoutchouc. Elle avait l’air complètement abasourdie ; il était difficile d’imaginer ce jeune homme maigrichon possède une force aussi incroyable. On ne pouvait vraiment pas juger un livre sur sa couverture…

Pas loin de là, Ling Er avait le regard complètement fixé sur Xiao Yan depuis son arrivée. Une étincelle étrange brilla dans ses yeux enchanteurs devant sa force incroyable.

« Roaaar ! »

La bête magique de type glace qui avait été envoyée au loin se releva à nouveau. L’humiliation qu’elle éprouvait d’avoir été envoyée bouler la fit rugir de rage. Un air glacial se mit à envelopper son corps ; elle ouvrit son énorme gueule et dix stalactites acérés jaillirent vers le jeune homme.

Devant cette attaque, ce dernier planta devant lui au sol la Lourde Règle de Fer, qui parvint à bloquer complètement les stalactites qui vinrent s’y écraser dans des « clangs ».

Il tint fermement la règle en regardant la couche de glace qui s’était formée sur la lame, sourit doucement et une flamme violette s’éleva petit à petit de la paume de sa main. Il frotta avec la surface de son arme et fit fondre le givre qui la couvrait.

« Roaaar ! »

La bête magique, voyant que son attaque s’était avérée inutile, leva à nouveau le museau vers le ciel et rugit furieusement. Tous ses poils se dressèrent alors qu’une vapeur blanche comme du givre enveloppa son corps tout entier. Un moment plus tard, ce brouillard givrant se solidifia en une couche d’armure de glace blanche comme neige qui recouvrait entièrement le corps de la bête, lui donnant l’apparence d’une statue de glace sous le soleil.

Une fois couverte par cette armure de glace, la créature s’appuya sur ses quatre membres et chargea Xiao Yan comme un char d’assaut.

Celui-ci calma lentement sa respiration et leva les yeux pour voir l’animal le charger avec une force explosive. Sa main lâcha la lourde règle et se serra en un poing, duquel jaillit une flamme violette qui enveloppa la moitié de son bras.

Il jeta un rapide coup d’oeil vers la flamme ascendante sur son bras, leva la tête et observa la bête qui approchait. A ce moment, une bourrasque de vent froid, causée par l’armure de glace du monstre, fonça vers le jeune homme avec une énorme pression.

Ce dernier expira, fit un pas lourd en avant et bondit en avant comme une flèche tirée d’un arc. Sous le regard stupéfait de tous, il choisit d’affronter directement la bête magique.

Chacun d’entre eux murmura sous le choc en le voyant faire : « Mais… Il est cinglé ou quoi ? »

Alors que les deux adversaires allaient s’écraser l’un contre l’autre, Xiao Yan cria en son for intérieur : « Huit Destructions Extrêmes ! »

Le poing couvert d’une flamme violette émit un bruit d’explosion strident et un moment plus tard, il contint une puissance terrifiante et s’écrasa brutalement sur la tête de la bête.

Presque instantanément après que le poing soit entré en contact avec la tête, l’armure de glace fondit sous la flamme du jeune homme, créant un gros trou exposant la tête du monstre.

« Bang ! »

Le poing s’écrasa lourdement sur la tête de l’animal, accompagné par la Flamme. Un bref silence plus tard, le poing de l’adolescent emprunta la chaleur de la Flamme violette et, dans un bruit étouffé, créa un trou dans la tête de la bête magique.

Un son répugnant résonna dans la vaste forêt. Le bras de Xiao Yan semblait s’être enfoncé de moitié dans le crane de la créature et du sang frais coulait le long de son bras avant de tomber au sol dans un bruit étouffé et étrange.

Le jeune homme poussa un léger soupir en regardant indifféremment la bête dont les yeux rouges étaient encore ouverts. Il retira ensuite lentement son bras, sortit un chiffon et essuya le sang de sa main.

Son bras retiré, la bête magique de second rang qui avait forcé une dizaine de membres de mercenaires de la Compagnie de la Bataille Sanglante à fuir dans toutes les directions tomba finalement par terre sous les regards médusés de tous.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 156 Partie 1
BTTH Chapitre 157

13 Commentaires

  1. Askidox

    Tellement badass 😀 Merci pour le chapitre et aux donateurs !

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci

    Répondre
  3. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Qui a dit qu’on je peut tout faire seul? MDR

    Répondre
  4. Conan

    Merci pour les chapitres bonus!!!!! ^^

    Répondre
  5. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  7. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Myrddin

    Merci pour les chapitres et au donateur!

    Répondre
  9. Fabulas

    Merci pour ce bonus

    Répondre
  10. dragondessonges

    merci pour le chapitre manke a savoir si la bete a un noyau

    Répondre
  11. korojii

    Merci pour le chapitre et au généreux donateur =D

    Répondre
  12. Dark-sram

    Merci pour ce super chapitre =D

    Répondre
  13. Angel-vieur

    en le voyant culbuter la bête magique de second rang une dizaine de mètres plus loin

    Ce passage était très gênant 😀

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!