BTTH Chapitre 160

BTTH Chapitre 159
BTTH Chapitre 161

Et voilà le dernier BTTH régulier de la semaine ! Rassurez vous, ce n’est pas le dernier ;p Deux autres vous attendent ! Un ce soir sûr, l’autre soit dans la soirée ou demain.

Quoi qu’il en soit, bonne lecture et n’oubliez pas de participer au concours qui se finit demain !

 

 

Chapitre 160 – La Différence entre un Dou Shi et un Dou Zhe

 

Les vêtements de Xiao Yan continuèrent de se gonfler pendant un long moment encore avant d’enfin reposer sur sa peau. Le jeune homme expira un souffle d’air fétide avant d e se lever et de se tourner vers Yao Lao, à côté de lui, qui souriait. Il ouvrit la bouche et sourit de toutes ses dents, incapable de cacher sa joie ; en une année, il avait enfin percé au rang de vrai Dou Shi. Il avait consacré tellement d’efforts et de sueur pour y parvenir pendant ce laps de temps qu’il était comme un papillon sortant de son cocon.

En devenant un vrai Dou Shi, l’adolescent avait ainsi quitta la classe à laquelle appartenait la majorité des gens. Bien que les Dou Shi soient tout de même considéré comme étant encore au bas de l’échelle,sur le Continent Dou Qi, ils appartenaient malgré tout à une classe bien plus puissante et supérieure aux Dou Zhe qui étaient au plus bas de l’échelle. Et le plus important dans l’histoire, c’était qu’il était encore jeune et avait beaucoup de temps pour se renforcer !

Xiao Yan serra son poing et une forcer qu’il n’avait jamais senti auparavant coula dans chaque recoin de son corps. Il n’avait jamais vraiment compris à quel point la différence entre un Dou Zhe et un Dou Shi était grande, jusqu’à ce qu’il y perce aujourd’hui tout du moins. En se souvenant de son combat avec Mu She, il ne put que se réjouir intérieurement que son maître lui ai appris des techniques de Dou de rang Di, sans quoi il aurait eut énormément de mal à vaincre Mu She même en bondissant partout. Alors le tuer…

Debout sur place, le jeune homme leva tout d’un coup sa main droite et la serra en poing. De suite, un Dou Qi violet apparut abruptement sur son corps avant de se retirer légèrement pour s’accumuler un peu plus tard graduellement juste hors des vêtements qu’il portait, formant une sorte de couche de Dou Qi défensive. Peut-être était-ce parce qu’il avait avalé la Flamme Violette, mais une flamme montante similaire retrouvait sur la surface du Dou Qi défensive.

C’était le manteau de Dou Qi, le symbole des Dou Shi et la technique la plus pratique de ces derniers. Dans son combat avec Mu She, l’adolescent put voir l’immense usage qu’il avait. Par le passé, il avait pu se couvrir d’une sorte de manteau de Dou Qi similaire mais il ne pouvait pas couvrir entièrement son corps avec.

Qui plus est, les manteaux dont il se couvrait par le passé n’avaient aucune influence sur sa vitesse, sa défense, son attaque, etc. Ce n’est qu’en devenant un Dou Shi que cette protection se dotait de toutes ces capacités de support au combat, et qui étaient l’envie de tous les Dou Zhe.

Xiao Yan était très heureux de voir la beauté de son manteau de feu violet et son air redoutable, et donna  quelques coups de poing dans le vie qui créèrent un vent féroce. Après le récurage et le renforcement du Qi naturel, il pouvait contenir une force dans ses poings capable de créer des sifflements perçants avec sa propre force.

Yao Lao secoua la tête et sourit en regardant son disciple tester la puissance de son nouveau rang. Il attendit qu’il se calme avant de lui demander : « Regarde voir si ton Mantra de Flammes à évoluer. A quel niveau est-il ? Intermédiaire ou Supérieur ? » »

Le jeune homme cessa ses coups de poings à la question de son maître. Il hocha la tête et ferma à nouveau lentement les yeux, permettant à son esprit de descendre dans son corps.

Une fois cela fait, il arriva rapidement à son dantian. A ce moment, le grand vortex jaune pale s’était complètement transformé en un cyclone violet qui était plus petit que la paume de son propriétaire. Il le parcourut du regard et réalisa brusquement qu’il y avait dix gouttes de liquide violacé circulant lentement en soin sein. Ces gouttes suivaient la circulation du tourbillon, comme des petits poissons dans un lac.

L’esprit de l’adolescent entra dans son vortex et cerna discrètement une petite goutte de ce liquide. Après qu’il l’ait examiné un moment, une joie incontrôlable monta en lui : il réalisa que ces gouttes contenaient une énergie extrêmement puissante.

En découvrant le secret du liquide, il put comprendre davantage encore l’énorme différence entre un Dou Shi et un Dou Zhe, ce qui le fit instantanément soupirer d’émotion.

Considérons que le cyclone d’un Dou Zhe soit comme un ballon et que le Dou Qi est l’air qui y est contenu. Ce ballon, une fois rempli, ne pouvait contenir davantage d’air que sa limite ne lui permettait et si on tentait d’en ajouter de force, alors le ballon éclaterait dans une explosion sonore.

En passant au rang de Dou Shi, le plus gros avantage qu’on obtenait alors était la transformation totale du Dou Qi, qui se changeait en des gouttes d’énergie liquide bien plus dense, complexe et pure que du Dou Qi de base.

Une fois cette transformation opérée, la qualité et la quantité de Dou Qi que le ballon pouvait accueillir s’étendrait instantanément de façon spectaculaire.

Du coup, avec cette énorme capacité de stockage du Dou Qi, un Dou Shi était naturellement bien supérieur à un Dou Zhe, qui n’avait aucune chance de rivaliser avec lui.

Xiao Yan sortit lentement son esprit du vortex. Après son examen, il put comprendre que bien que ces gouttes fassent seulement la taille d’un ongle, un tiers de son Dou Qi jaune pâle était nécessaire pour produire une seul de ces minuscules gouttes d’énergie violette, dont la puissance était à présent évidente.

Il bougea légèrement son esprit en observant le tourbillon tournant lentement, et des fils de Dou Qi violet en sortirent rapidement, puis se précipitèrent dans les méridiens suivant la Méthode de Qi du Mantra de Flammes.

En faisant circuler ces fils, le jeune homme put sentir de nombreux filets d’énergie de type feu s’infiltrer en lui depuis les alentours, pénétrant sa peau et entrant dans ses méridiens. Le Dou Qi violet les transporta avec lui et termina un cycle parfait de la Méthode de Qi.

Une fois cela fait, il put sentir que les fils de Dou Qui relâchés dans son vortex étaient bien plus puissants et plus riches qu’ils ne l’avaient été quelques minutes auparavant.

Après avoir terminé un cycle, le Dou Qi devenu plus puissant à nouveau entra dans le cyclone et à ce moment précis, Xiao Yan trembla légèrement puis ouvrit enfin les yeux lentement. Il tourna son regard sur le visage impatient de Yao Lao. Il haussa inconsciemment les épaules et dit d’un air impuissant : « Rang Huang Intermédiaire ! Il n’a évolué que d’un niveau… »

« Huang Intermédiaire ? Ah ah, on s’y attendait. »

Le vieux maître ne fut pas déçu à cette nouvelle. Il jeta un oeil à l’air déprimé de son disciple et ne put s’empêcher de rire : « Pour évoluer, cette Méthode de Qi a besoin de l’énergie considérable d’une Flamme Exceptionnelle. Cette Flamme Violette ne remplissait pas les critères dès le début et c’est déjà très bien qu’elle soit à peine parvenue à la faire évoluer d’un cran. De plus, la singularité de Mantra de Flamme fait que bien qu’étant de Huang Intermédiaire, cette méthode n’est pas inférieure à celle de Huang Supérieur. Tu devrais être heureux, au lieu de faire la tête. »

Xiao Yan ne put que hocher la tête en souriant amèrement. Il avait beau savoir que c’était impossible, il avait continué d’attendre qu’un miracle arrive : la méthode aurait peut-être pu sauter directement au rang Xuan. Cependant, il semblait que ce miracle n’ait existé que dans sa tête.

Le jeune homme secoua la tête d’un air impuissant. « Ugh, une Flamme Exceptionnelle… J’ai déjà immensément souffert en avalant la Flamme Violette, alors que son effet n’est pas vraiment remarquable. Face à une de ces Flammes Exceptionnelles, je ne sais pas qui avalerait qui… »Bien qu’il n’ait jamais fait l’expérience personnelle de la puissance d’une Flamme Exceptionnelle, il pouvait vaguement sentir que la flamme d’une blancheur fantômatique que son maître utilisait en raffinant était absolument effrayante.

Il secoua la tête de toutes ses forces pour se débarrasser de son apathie. Quoi qu’il en soit, sa Méthode de Qi avait évolué et de plus, il avait le temps devant lui. L’adolescent croyait qu’en progressant un pas après l’autre, il finirait bien un jour par avaler une vraie Flamme Exceptionnelle et ferait évoluer son Mantra de Flammes au rang Tian, un niveau qui n’existait que dans les légendes…

Yao Lao sourit en voyant son disciple se remettre graduellement de sa déception. « Puisque tu es déjà devenu un Dou Shi, notre entraînement dans la Chaine Montagneuse des Bêtes Démons va rapidement se conclure ! »

« Alors dépêchons-nous, regarder ces montagnes m’agace un peu. »

« Oui, nous partirons demain. » Le vieux maître hocha la tête et pensa tout haut : « Si nous comptons le temps que nous avons passé ici, nous n’avons plus que huit mois avant de devoir partir pour la Secte du Nuage Brumeux pour l’accord des trois ans. »

Xiao Yan trembla en l’écoutant, et son regard se tourna vers l’extérieur de la caverne. Un long moment plus tard, il fronça les sourcils et dit  : »Je me demande à quel niveau elle est, à présent… »

« Eh eh, détends toi. Je ne parviendrai probablement pas à t’aider à devenir un Da Dou Shi, mais gagner quelques étoiles dans le rang Dou Shi ne me paraît pas trop difficile. » dit le vieil homme d’un air anodin. Il fit alors une petite pause et continua en souriant : « De plus, même si elle parvenait, pour une raison ou une autre, à augmenter sa force au point qu’elle te dépasse largement, tu dois savoir que le vieux machin que je suis ne fanfaronnerait pas. Il n’y a pas grand monde que je tienne en considération dans cet Empira Jia Ma… et cette Chef de la Secte des Nuages Brumeux, Yun Yun, qui fait parti du top 3 des puissances de l’empire n’en fait pas parti. »

Le jeune homme, qui venait de recevoir une assurance afin de se calmer, se sentit beaucoup plus détendu et tenta de fayoter auprès de son maître : « Ah ah, je n’ai jamais douté de votre force, Maître. Si vous dites que c’est possible, je vous crois alors sur parole, naturellement. »

Yao Lao jeta un regard dédaigneux au sourire servile de son disciple, fit un geste de la main et dit : « Nous partirons demain des montagnes. Notre prochain arrêt est le Désert Tager qui borde l’Empire Jia Ma. Je te préviens, l’entraînement là-bas sera bien plus difficile et dangereux que celui que tu as subi ici. Prépares-y-toi. »

« Le Désert Tager… Mes deux frères aînés sont dans ses parages. Si j’ai le temps, j’irai leur rendre visite sur la route. »

Souriant de toutes ses dents, l’adolescent tapota sa poitrine et dit au vieil homme : « Aussi longtemps que je peux rapidement devenir plus fort et sans effet secondaire, balancez-moi tous les entraînements ardus que vous voudrez ! »

« Ah ah, quelle volonté inflexible ! » L’Alchimiste rit alors que le coin de ses yeux laissait transparaître de mauvaises attentions alors qu’il regardait l’adolescent. « J’espère que tu ne t’enfuiras pas le moment venu. Cela dit, à ce moment là, je te ramènerai de force à grands coups de pieds dans le fondement que tu le veuilles ou non. »

Xiao Yan eut un sourit maladroit et choisit intelligemment de se taire.

« Bien, va te reposer. Nous partons demain matin. » Alors qu’il allait rentrer dans l’anneau, le vieil homme s’arrêta subitement et dit, après avoir réfléchi un moment : « A l’époque, j’avais visité le Désert Tager parce que j’avais entendu dire qu’une Flamme Exceptionnelle était cachée dans ce vaste désert. Malheureusement, je ne suis pas parvenu à la trouver mais si tu as de la chance, peut-être y arriveras-tu… »

A ce moment, il ne s’embêta pas à regarder les yeux brillants du jeune homme. Son corps oscilla et il rentra dans l’anneau.

« Une Flamme Exceptionnelle… »

Le poing serré de façon quelque peu agitée, l’adolescent fit demi-tour et sorti de la caverne et après avoir testé la puissance de la Flamme Violette, son désir de posséder une Flamme Exceptionnelle qui était encore plus féroce et effrayante que cette dernière augmenta également.

« Je dois mettre la main dessus ! »

La douce voix ferme du jeune homme, qui contenait une pointe de cupidité, se propagea dans la caverne.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 159
BTTH Chapitre 161

10 Commentaires

  1. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:T’a pas retenu la leçon hein? Moi je te dirai te trouver une ou deux autres flamme bestial à avaler pour t’entraîner avant de t’essayer aux flammes exceptionnels…

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci

    Répondre
  5. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  6. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  9. korojii

    Merci pour le chapitre =)

    Répondre
  10. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!