BTTH Chapitre 165

BTTH Chapitre 164
BTTH Chapitre 166

Et hop, voici donc le second chap’ régulier de BTTH ! Le DNC bonus sortira ce soir !

Bonne lecture =)

 

 

Chapitre 165 – L’Examen pour devenir Alchimiste de premier rang

 

Une grande silhouette se tenait sur le pas de la porte ; elle avait des yeux transparents comme de l’eau de source fraîche au sommet d’une montagne enneigée, un visage exquis et de longs cils. Son grand corps agile était recouvert d’une robe argentée moulante, qui était bien assortie à sa peau de jade et lui donnait une beauté spéciale, métallique et froide. Ce qui surprenait le plus les autres, c’était ses longs cheveux d’argent qui descendaient jusqu’à sa taille.

La couleur argentée de ses cheveux n’était pas l’argent pale de la maladie ; c’était plutôt des fils doux et soyeux d’argent, qui, en flottant au vent, donnait à la jeune femme un attrait particulier.

Xiao Yan ne put s’empêcher de chanter intérieurement ses louages après l’avoir prudemment dévisagée. Ce n’était pas étonnant que cette fille parvienne à enflammer la plupart des regards de la salle. Son charme comme son attitude étaient considérés comme remarquables.

Cette Lin Fei avait une attitude bien moins raffinée que la sienne. Ses beaux cheveux argentées à la brillance éclatante rendaient facilement les autres filles un peu jalouses.

Le jeune homme rétracta lentement son regard après avoir parcouru les alentours. Il se déplaça légèrement de côté et dégagea consciemment un petit passage.

La demoiselle couverte d’argent avança lentement, l’ignora en passant devant lui et se dirigea directement vers Franck.

L’adolescent renifla la légère odeur corporelle de la fille passant devant lui et la félicita intérieurement en souriant : « Excellente qualité ! » (NdT pervers.)

« Maître ! » Un léger sourire apparut sur le visage exquis de la femme argentée une fois qu’elle arriva devant le vieil homme ; on aurait dit un lotus de neige éclot sur une montagne glacée. Tous les gens présents le trouvèrent magnifique.

Franck regarda la disciple dont il était le plus fier en disant d’un air ravi : « Ah ah, tu es enfin là ! Ce vieux Ao Tuo s’était déjà impatienté. »

Elle pencha la tête et salua le vieil homme qui roulait des yeux : « Grand-Maître Ao To ! »

Ce dernier sourit et hocha la tête. « Xue Mei a vraiment de bonnes manières, comparée à ma… *tousse*. » Il se retourna et remarque que sa disciple pinçait ses lèvres. Il secoua involontairement la tête et changea rapidement la conversation : « Bref, bref. Puisque tu es là, commençons rapidement. »

Xue Mei hocha légèrement la tête et se dirigea vers une table de pierre sous le regard de tous. Il y avait une table libre entre elle et Lin Fei.

Quand le regard des deux jeunes femmes se croisèrent, des étincelles volèrent ; il était évident qu’elles ne s’entendaient pas vraiment.

Lin Fei leva son joli nez et renifla doucement en tapotant le chaudron médicinal du même modèle que le sien : « Hmm, ne fais pas exploser ton chaudron tout à l’heure. Tu peux échouer mais ne me dérange pas. »

Sa rivale sourit doucement : « Je pense que même sans distraction, tu as de grandes chances d’échouer. » Bien qu’elle apparaisse glaciale en apparence, elle avait du mal à rester calme face à celle qui était sa rivale depuis de longues années.

« *tousse*, bien… » Remarquant que la tension entre les deux jeunes femmes devenait de plus en plus tendue bien que l’examen n’ait même pas encore commencé, Franck ne put que secouer la tête d’un air impuissant. Il se tourna ensuite vers Xiao Yan qui était dans un coin. « Jeune homme, pourquoi n’irais-tu pas là-bas ? J’ai hâte de voir ta performance, ahah. Même si tu venais à échouer, ne t’en frappe pas. Tu as tout le temps devant toi. »

A l’entendre, il semblait que Franck ne pense pas qu’il ait de grandes chances de réussir l’examen.

L’adolescent haussa les épaules et tourna le regard vers l’endroit désigné par le vieil homme. Il ne put que secouer la tête d’un air désarmé, parce qu’il réalisa que c’était juste entre les deux belligérantes.

Quand les deux filles qui enchaînaient les représailles verbales entendirent la demande du vieille homme, elles tournèrent involontairement le regard vers le jeune homme. Bien qu’on ne puisse pas dire qu’il soit extrêmement beau au point que les femmes se jettent à ses pieds au premier regard, du moins il ne dégoûterait pas qui poserait son regard sur lui. Du coup, aucune des deux furies ne protesta. Elles lui jetèrent un regard puis se retournèrent vers leur table où elles se mirent à vérifier les différents outils nécessaires au raffinage de médecines.

Le jeune homme secoua la tête d’un air perplexe et ignora les regards jaloux des quelques hommes participant à l’examen, tandis qu’il se dirigea lentement vers sa place. Il jeta un regard du coin de l’oeil de chaque côté ; les deux belles auras différentes des demoiselles lui permirent de se consoler, avant qu’il ne vérifie également ses outils.

Le minimum requis pour un alchimiste de premier rang était de pouvoir raffiner avec succès une pilule médicinale pleinement formée. Le genre de pilule était décidé au hasard par l’Association des Alchimistes. Xiao Yan attrapa un parchemin fait en peau de chèvre de la table de pierre et y jeta un oeil. C’était la formule d’une pilule appelée ‘Pilule d’Accumulation de Force’. Cette pilule avait pour effet d’augmenter un court instant la force de qui l’ingérait. Parmi les pilules médicinales de premier rang, ce genre de pilule pouvait à peine être considéré comme de niveau intermédiaire mais pour un débutant qui passait l’examen pour la première fois, c’était indubitablement un défi.

Le jeune homme laissa son regard dérivé à droite à gauche en tenant la formule en main. Il s’aperçut que tout le monde semblait avoir obtenu une formule différente et d’après l’expression que les deux jeunes femmes à côté de lui avaient, il semblait qu’elles soient confiantes dans leur chance de réussite.

« Ne me dites pas que ces deux vieillards essayaient de compliquer l’examen ? » se dit il intérieurement. Il jeta un regard à Franck qui était tout sourire et secoua la tête d’un air impuissant, avant de ramener à nouveau ses yeux sur la table de pierre.

Sur celle-ci se trouvaient les ingrédients nécessaires à la ‘Pilule d’Accumulation de Force’, répartis en trois sets seulement. En d’autres termes, quiconque épuiserait ses réserves d’ingrédients sans rien produire échouerait à l’examen.

Quelques bouteilles de jade de belles couleurs étaient posées à côté des ingrédients et devaient servir à entreposer la pilule en cas de réussite.

Xiao Yan se calma peu à peu après avoir jeté un bref regard à la plupart des objets posés sur la table. Avec ses compétences d’alchimiste actuelles, raffiner cette ‘Pilule d’Accumulation de Force » avec succès ne devrait pas lui prendre trop d’énergie. Qui plus est, ses aptitudes étaient renforcées par la Flamme Violette, alors une pilule qu’on pouvait à peine considérer comme de premier rang ne pouvait pas lui causer de problèmes.

Vu que personne n’avait annoncé le début de l’examen, il balaya du regard les jeunes femmes de chaque côté et après un rapide coup d’oeil aux ingrédients médicinaux sur leur table, il pinça ses lèvres. Grâce à l’influence de Yao Lao, il put grossièrement deviner quel genre de pilules elles devaient tenter de raffiner au vu des ingrédients préparés.

« Pilule de Guérison des Plaies, Pilule de Flamme Solidifiée… Bordel, pourquoi ma formule est-elle la plus difficile ? » marmonna le jeune homme d’une voix insatisfaite en son for intérieur. Sa ‘Pilule d’Accumulation de Force’ était indubitablement la plus difficile à produire comparée à celles de Lin Fei et de Xue Mei.

Incapable de changer la situation, il ne put que médire vicieusement des deux alchimistes. « Bon sang, ces deux vieillards abusent de leur pouvoir… »

« Vous avez tous vérifié que rien ne vous manquait ? » En voyant que personne n’avait pris la parole après un rapide coup d’oeil, Franck fit un geste de la main : »S’il n’y a pas de problèmes, alors… Que l’examen commence ! » Une force s’en échappa et frappa une vieille cloche en métal dans la pièce. Un tintement clair flotta immédiatement dans la salle.

A ce son de cloche, tous les participants -à part Xiao Yan- posèrent rapidement leur main sur la cheminé de leur chaudron. Leur Dou Qi déferla et une flamme commença instantanément à apparaître dans leur pot dans un « puff » étouffé.

Une fois les flammes s’élevèrent dans les pots, un rideau de lumière transparent commença à se former en forme de cube autour de chaque participant et finit par les envelopper complètement.

Les murmures se turent dans la salle suite à l’apparition de ces protections. Tous les observateurs concentrèrent entièrement leur attention sur ce que faisaient les candidats à l’examen. De temps à autre, ils hochaient discrètement la tête en voyant une nouvelle tête plutôt douée.

Le jeune homme, devant sa table, tourna la tête et regarda autour de lui ; il réalisa que les flammes des autres participants étaient d’une légère couleur jaune, exceptées celles Lin Fei et Xue Mei qui étaient un peu plus foncées. Il était évident que leurs forces étaient inférieures à celle d’un Dou Zhe 4 étoiles.

Tous les candidats, devant leur table, avaient commencé à raffiner leur propre médecine. Seul Xiao Yan continuait de bêtement regarder autour de lui. Il était difficile de ne pas le remarquer alors qu’il ressemblait à une grue au milieu d’un groupe de poulets.

Franck le regarda en fronçant les sourcils et demanda d’un air incertain : « Mais que fait ce gamin ? »

« Ce… J’en sais rien. » Ao Tuo fit un geste de la main, un peu perplexe également. Se pouvait-il que cet enfant ne sache même pas allumer un feu ? Si c’était le cas, ne serait-ce pas une bien triste farce ?

Franck appela un subordonné d’un geste de la main et dit : »*tousse*… A t’il une lettre de recommandation de son maître ? Laissez moi voir qui a instruit ce disciple… »

L’employé eut un sourire amer après avoir parcouru les pages : « Président, il n’a pas l’air d’avoir de lettre de recommandation. Par contre, sur son dossier, il est indiqué que son maître serait un certain Yao Lao… »

« Yao Lao ? » Franck cligna des yeux d’ignorance, pencha la tête et regarda Ao Tuo : « Tu as déjà entendu ce nom ? »

Devant ce nom inconnu, ce dernier n’en savait pas plus : « J’ai traîné dans l’Empire Jia Ma pendant des décennies, mais je n’ai jamais entendu parler d’un maître alchimiste capable d’accepter des disciples de ce nom. »

« Laisse tomber, on lui demandera plus de détails à la fin de l’examen. On dirait qu’on s’est fait avoir par ce gamin. »

Franck lança le dossier d’un air irrité dans les mains de son subalterne, l’air fort mécontent. Après tout, si les branches de l’Association dans les autres villes venaient à apprendre qu’une telle farce avait eu lieu dans une des branches dont il avait la charge, elles ne manqueraient pas de se payer sa tête.

Alors que le vieil homme et d’autres encore étaient agacés par Xiao Yan, Xue Mei et Lin Fei, depuis leur rideaux de lumière, jetèrent également des regards à ce jeune homme bien trop bizarre, l’air stupéfaites. Ce type croyait-il être là pour faire l’imbécile ?

Le jeune homme ignorait évidemment que son hésitation lui avait attiré autant d’attention. Après avoir réfléchi un long moment, il poussa un léger soupir et posa lentement sa mains sur la cheminée. Il se dit intérieurement, un peu perplexe : « Bah, c’est juste une flamme légèrement unique. Ils ne devraient pas m’enfermer et me disséquer pour l’étudier pour si peu… »

Après qu’il se soit réconforté de la sorte, son Dou Qi déferla en lui, passa rapidement à travers ses méridiens et se dirigea vers sa paume et, dans un léger bruit, entra dans le chaudron médicinal.

« Bang. » Une flamme violette impétueuse s’éleva dans le chaudron suite à ce bruit étouffé.

Au même moment, hors du cube de protection, Franck attrapa d’un air irrité une tasse de thé que lui tendait son subordonné. Il allait en boire une gorgée quand il remarqua la flamme violette s’élever du chaudron de Xiao Yan du coin de l’oeil. Immédiatement, ses yeux s’écarquillèrent et il cracha brusquement son thé.

Franck en fut trempé mais n’en avait rien à faire. Il pointa le jeune homme d’un doigt tremblant, et d’une voix choquée, cria involontairement : « Une flamme violette ? C’est une ‘Flamme Exceptionnelle ?’  »

Toute la salle plongea instantanément dans le silence à ces mots et de nombreux regards se tournèrent vers l’adolescent enveloppé du rideau lumineux.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 164
BTTH Chapitre 166

13 Commentaires

  1. nickylaboum

    merci

    Répondre
  2. mikado123

    Merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  3. jayledingue

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. Lilcent238

    Merci , vivement la suite

    Répondre
  8. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!

    Répondre
  9. Askidox

    Merci pour le chapitre !

    Ha c’est pour sa qu’il prenait son temps, au début je me demandé pourquoi il prenait autant de temps ^^ Par contre le chapitre est pas un peu cour?

    FAITES DES DONS, JE VEUT SAVOIR LA SUITE !!! xD (Je rigole biensur :D)

    Répondre
  10. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  11. psycho

    FAUX !!!!!! papi se n’ai pas une Flamme Exceptionnelle 🙂
    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  12. dragondessonges

    merci pour le chapitre des le depar il ce fait remarquer par sa flame du lion amethiste lol

    Répondre
  13. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!