BTTH Chapitre 167

BTTH Chapitre 166
BTTH Chapitre 168

Bonsoir tout le monde ! Désolé pour le retard, j’avais à faire avec l’administration -_-  Bonne lecture avec ce premier BTTH !

 

 

Chapitre 167 – Le plus jeune Alchimiste de Second Rang.

 

« Tu veux passer l’examen d’alchimiste de second rang ? »

La déclaration de Xiao Yan laissa Franck et Ao Tuo abasourdis et le regard vide, tandis que les deux jeunes femmes, Xue Mei et Lin Fei, arrêtèrent ce qu’elles étaient en train de faire et levèrent la tête. Leur expressions étaient similaires à celles de leurs maîtres et elles le regardèrent d’un air vide.

Tous les regards dans la salle fixaient bêtement le jeune homme. Si sa réussite lors de l’examen de premier rang juste avant les avait surpris, alors cette question était parvenu à tous les abasourdir !

Un jeune alchimiste de premier rang de dix-neuf ans était rare, mais il y en avait quand-même beaucoup dans l’Empire Jia Ma. Par contre, un alchimiste de second rang de cet âge était vraiment rarissime. Il faut savoir que même le Roi des Pilules Gu He venait juste de devenir un alchimiste de premier rang à cet âge.

Si l’adolescent parvenait à passer cet examen d’alchimiste de second rang en ce jour, alors ça signifierait que ses exploits surpasseront ceux du Roi des Pilules dans le futur !

Tous les spectateurs dans la grande salle s’échangèrent des regards et se dirent avec immédiatement à voix basse avec un rire amer: « Oh mes dieux… Nous allons peut-être voir un monstre s’élever depuis notre Association des Alchimistes de Rocnoir ! »

Lin Fei pencha la tête, observa le jeune homme souriant et ne put s’empêcher de froncer les sourcils en disant : « Tu… ne devrais pas sous-estimer les qualifications nécessaires à cet examen. Si tu veux le passer, tu dois non seulement raffiner une pilule médicinale de second rang, mais en plus avoir une force atteignant le niveau de Dou Shi. De Dou Shi ! Est-ce ton cas ? »

« Un Dou Shi… »  Xiao Yan sourit doucement, regardant le beau visage émouvant de Lin Fei et rit : »Je veux juste essayer. Que je le réussisse ou non ne fait aucune différence. »

Les deux grand-maîtres alchimistes s’échangèrent un regard en voyant qu’il ne semblait pas vouloir abandonner malgré les paroles de la jeune fille, et demandèrent sérieusement : « Tu veux vraiment passer un autre examen et cette fois, celui d’alchimiste de second rang ? »

Le jeune homme se frotta la tête et demanda, le sourire aux lèvres : « Ca ne devrait pas poser de problèmes, non ? »

« A quel point es-tu confiant de réussir ? »

L’expression d’Ao Tuo était alors quelque peu sérieuse à ce moment. Si l’adolescent en face de lui parvenait vraiment à passer ce test, alors il était vraiment doté d’un talent extraordinaire. Il pourrait même devenir dans le futur l’étoile montante de la scène alchimique de l’Empire Jia Ma, plus tyrannique encore que le Roi des Pilules Gu He. Cette grande nouvelle provoquerait un sacré tumulte dans la scène de l’empire.

Xiao Yan pinça ses lèvres et analysa ses chances de succès de raffiner une pilule médicinale de second rang avant de donner une estimation. « Uh… Autour de cinquante pourcent. » Vu qu’il avait peur de paraître trop confiant, il donna une estimation prudente.

Il s’était retenu en donnant ce pourcentage mais en l’entendant, Ao Tu et Franck tremblèrent légèrement. L’expression de certaines personnes du public changèrent également.

Le raffinage des pilules de second rang avaient un taux d’échec assez significatif, et même quelques uns des alchimistes présents n’osaient pas garantir qu’ils pouvaient atteindre un pourcentage de réussite de 50% en raffinant ces pilules ! Cependant, le jeune homme en face d’eux avait pourtant annoncé un tel nombre en souriant ! Les quelques alchimistes de second rang dans la salle se mirent immédiatement à douter lui. Ils ne le croyaient évidemment pas, même s’il avait sa propre flamme.

« Cinquante pourcent… » Après avoir répété ces mots en son for intérieur, Xue Mei pencha la tête et fixa la grande silhouette du jeune alchimiste à côté de sa table de pierre. Elle se demanda intérieurement, sans s’en rendre compte : « Ce type là n’est il pas un peu arrogant ? »

L’adolescent, voyant que les deux vieillards ne répondaient pas, secoua la tête d’un air désarmé avant de dire : « Alors ? Puis-je passer l’examen ? Si ce n’est vraiment pas possible, ne vous embêtez pas. Après tout, je ne suis que de passage à Rocnoir ; si j’en ai l’opportunité, je passerai le test ailleurs quand j’en aurais le temps. »

Franck cria rapidement en entendant cette déclaration : « Attends ! »

Quelle plaisanterie… C’était une opportunité fantastique de montrer sa face auprès des autres alchimistes pour l’Association de Rocnoir. Du coup, il ne pouvait pas le laisser s’en aller dans d’autres villes pour y passer l’examen. Ce serait donner gratuitement une opportunité aux autres, autrement !

Quand le Président jeta un regard à Ao Tuo, les deux hommes virent de l’excitation dans le regard de leur camarade ; après quoi, il fit un geste de la main et ordonna : « Que quelqu’un prépare immédiatement un examen d’alchimiste de second rang ! »

Quelques alchimistes derrière lui se mirent précipitamment en route et marchèrent rapidement vers une porte dérobée de la pièce, sur laquelle était marqué « Salle d’examen d’alchimiste de second rang. »

Franck tape ses mains l’une contre l’autre, se tourna vers et dit au jeune alchimiste en riant : « Bien, je vais te laisser passer l’examen. Tu ferais mieux de ne pas ne pas embobiner nos deux vieilles carcasses, petit gars ! »

Xiao Yan s’écarta de la table et demanda en souriant : « Je vais faire de mon mieux… Oh à propos, j’ai entendu dire qu’en s’inscrivant à l’Association des Alchimistes, on obtenait des privilèges particuliers après avoir passer un examen ? »

Le Président hocha la tête et dit en souriant : « Eh eh, c’est exact. Quand un alchimiste raffine des pilules médicinales, il a généralement besoin de quelques plantes rares et extrêmement uniques. Cela étant, on ne peut pas courir dans tous les sens pour rassembler tous ces ingrédients. Du coup, après que tu te sois inscrit à notre Association des Alchimistes de l’Empire Jia Ma, tu obtiendras le droit de troquer… Par exemple, si tu raffines une certaine pilule et qu’il te manque pour y arriver un des ingrédients qu’un autre alchimiste possède, notre association t’aidera à conclure la transaction avec l’accord des deux partis. Bien sûr, il faut pour ça que tu aies quelque chose qui intéresserait cet alchimiste pour mener à bien l’échange…Naturellement, plus ton rang est élevé, plus tu obtiendras des avantages. Dès lors, pour échanger ce dont tu as besoin avec d’autres alchimistes librement, tu devras travailler dur pour augmenter ton niveau. » (NdT go pex noob !)

« C’est vraiment appréciable… » Une légère joie apparut sur le visage du jeune homme qui hochait la tête. Cette mesure prise par l’Association faisait indubitablement gagner du temps aux alchimistes lors de la récupération de leurs ingrédients. De plus, il manquait justement à l’adolescent quelques ingrédients à ce moment. Une fois le test passé, il ne manquerait pas de demander à Franck de l’aider à vérifier qui pourrait en avoir. Si quelqu’un d’autre avait vraiment ce dont il avait besoin, il mettrait tous ses efforts dans ce troc.

Franck pencha la tête et regarda quelques alchimistes sortirent les uns après les autres de la petite salle. Une fois qu’il les vit hocher la tête, il dit en souriant : « Bien, les préparations pour l’examen sont terminées. Suis-moi. »

« D’accord. » Xiao Yan hocha la tête et se mit à suivre le Président jusqu’à la petite pièce. Ao Tuo, qui était derrière lui,  les suivant également de près. Alors qu’il allait passer la porte, il se retourna et dit en souriant à tous les spectateurs qui faisaient de leur mieux pour voir ce qui se passait à l’intérieur : « L’examen d’alchimiste de second rang est différent de celui du premier rang ; par conséquent, personne ne peut entrer à la légère. Attendez dehors, vous aurez rapidement la réponse.

Lin Fei devint anxieuse en entendant son maître et elle se jeta sur lui, et tira sur sa manche en parlant, telle une enfant gâtée. « Maître… Laissez-moi entrer et regarder s’il vous plaît. »

Secouant la tête d’un air impuissant, le vieil homme secoua gentiment sa manche, faisant ainsi lâcher prise à sa disciple et la forçant à reculer d’un pas. « Ca a toujours été la règle de l’Association des Alchimistes, et même moi ne peut rien y faire. Attends juste à l’extérieur. » Après quoi, il entra rapidement dans la petite pièce et ferma la porte à clef après l’avoir bruyamment claquée.

Regardant la porte fermement close, la jeune femme renifla de façon arrogante et marmonna de mécontentement : « Hmpf, c’est quoi le problème ? Si vous ne voulez pas que je jette un oeil, qu’il en soit ainsi. »

Elle se retourna, jeta un oeil au visage impassible de sa rivale et l’approcha. Elle murmura ensuite à son adresse : « Tu crois qu’il va réussir ? »

« Comment le saurais-je ? N’a t’il pas dit tout à l’heure qu’il était confiant d’avoir 50% de chance de réussir ? Ca me paraît déjà très bien. » dit Xue Mei d’un air indifférent après avoir jeté un regard à Lin Fei derrière elle.

Celle-ci fit une moue en sautant sur une table de pierre pour s’y assoir. Ses longues jambes qui apparaissaient sous la robe violette créaient un angle blanc comme neige envoûtant, ce qui fit que certains hommes dans la salle ne purent s’empêcher de céder à la tentation et de lui jeter des regards.

Lin Fei fit face à sa vieille rivale en penchant la tête et dit d’un air impuissant : « Ugh, je pensais qu’il était déjà très impressionnant de notre part de parvenir à devenir alchimistes de premier rang en deux ans et, contre toute attente, ce type anormal apparaît de nul part. Passe encore qu’il soit un peu plus jeune que nous, mais il possède en fait les qualifications nécessaires au passage de l’examen du second rang. N’est-ce pas un peu trop difficile à digérer ? »

Une légère nuance de couleur apparut sur le visage pale de Xue Mei quand elle entendit ça. Elle soupira doucement et murmura : « C’est effectivement le cas. »

Lin Fei roula ses yeux noirs comme un corbeau et dit tout d’un coup : « Ne disais-tu pas à l’époque que personne de la nouvelle génération de Rocnoir ne pouvait te surpassait ? Maintenant que cette personne est apparue, je me souviens de ce que tu disais alors, c’était quelque chose comme accompagner… »

Une légère couleur écarlate apparut sur le beau visage de Xue Mei ; la fourberie traversa son joli regard et elle dit à sa rivale en souriant : « Je suis navrée, mais il ne vient pas de Rocnoir. »

« Tu as gagné… » Lin Fei renifla doucement en repoussant les cheveux noirs tombant sur son front et rit : « Tu ne perdrais pas au change avec le talent de ce type, cela dit. Bien que ton maître soit une des personnalités clef de la ville, tu devrais savoir que pour pouvoir enseigner à un disciple aussi anormale, son maître doit être sacrément puissant. »

« Je ne suis pas intéressée. Si tu l’aimes, tu peux le prendre pour toi? La réputation de Grand-Maître Ao Tuo n’égale t’elle pas celle de mon maître ? De plus, ton père est également le gouverneur de la ville. » dit Xue Mei en souriant. Son ton indifférent, cela dit, fit grincer des dents son amie.

Lin Fei roula des yeux joliment et rit d’une voix de petite fille gâtée : « Che… Les mecs qui me courent après forment une file d’attente de quinze kilomètres hors de la ville. Je n’ai pas le loisir de me jeter à son cou. »

Xue Mei leva un sourcil en entendant Ce léger rire. Son regard se tourna vers la porte et elle serra secrètement son poing. Elle murmura : « Ils sortent. »

Lin Fei sur stupéfaite à cette annonce : « L’examen est déjà terminé ? » Elle tourna précipitamment la tête vers l’entrée de la pièce.

La porte fut graduellement ouverte après un grincement ; Franck et Ao Tuo furent les premiers à en sortirent. Ils s’échangèrent un regard avant de doucement soupirer et de secouer la tête.

Les deux jeunes femmes froncèrent les sourcils en les regardant faire. Le jeune homme avait-il échoué ?

« Le talent de ce garçon pour le raffinage est vraiment terriblement remarquable. Ugh… Il est impossible de ne pas en être impressionné. »

Franck leva la tête, agita la main et sourit : « Il semblerait que notre Association des Alchistes de Rocnoir vient d’assister à la naissance du plus jeune alchimiste de second rang depuis plus de cent ans… »

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 166
BTTH Chapitre 168

13 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Askidox

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  5. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:haha,il demandera peut-être à passé le test de troisième rang?

    Répondre
  6. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. aximili

    Merci.

    Répondre
  8. dragondessonges

    merci pour le chapitre 19 ans et laisse encor des fille sur le carreau mais ou va til sarreter?

    Répondre
  9. nickylaboum

    merci

    Répondre
  10. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  11. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  12. Mouss

    Super travail et merci

    Répondre
  13. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!