BTTH Chapitre 177

BTTH Chapitre 176
BTTH Chapitre 178

Voici enfin votre chapitre bonus de BTTH, tant attendu… Le problème, c’est qu’il se termine sèchement ! Un grand merci à James pour son incroyable générosité !  <3

 

 

Chapitre 177 – Vieil Homme Mystérieux

 

La main de Xiao Yan trembla légèrement tandis qu’elle tenait le fragment de carte qui semblait être sur le point de tomber en poussières à tout moment. Son regard était empli d’une joie débridée impossible à dissimuler. Il ne s’était pas attendu à trouver un des morceaux mystérieux de carte suite à un tel concours de circonstances.

Il ne comprenait pas ce que signifiaient les routes qu’il voyait sur la carte jaunie. Cependant, les contours de ces routes lui paraissaient légèrement familières, parce qu’il avait vu le même genre de fragments énigmatiques quand il était avec la Docteure Fée à chercher les trésors de la cave dans la Chaîne Montagneuse des Bêtes Magiques…

Ce bout de carte secrète pouvait possiblement le mener jusqu’à la légendaire Flamme Purifiante de Lotus Démoniaque, qui était troisième dans le classement des Flammes Exceptionnelles. Même Yao Lao avait une énorme estime pour cette Flamme ; Quand il en parlait, le jeune homme n’avait aucun mal à sentir l’émerveillement dans sa voix.

Que le vieux maître en chante constamment les louanges alors qu’il était par le passé au sommet du Continent Dou Qi, montrait à quel point la Flamme Purifiante de Lotus Démoniaque était puissante. La décrire comme la « Destructrice de toute chose » n’était pas une exagération.

« Tsk tsk, quel petit veinard à trouver un morceau de carte par hasard dans un endroit pareil. On dirait que la Flamme de Lotus et toi êtes destinés à vous rencontrer. » dit Yao Lao avec stupéfaction et incrédulité. Il ne s’attendait clairement pas à ce que l’adolescent mette la main sur deux morceaux de la carte en juste un an.

Ce dernier eut un sourire quelque peu agité, tenant l’étrange fragment en main et résistant à l’envie de sortir celui en sa possession de l’anneau de stockage pour les comparer. Il prit une profonde inspiration et calma l’excitation intense qu’avait provoqué en lui ce profit totalement inattendu.

A cet instant, le vieil homme au comptoir termina enfin la tâche qui l’occupait. Cela étant, il ne leva pas la tête pour autant. Une voix âgée résonna dans toute la pièce.

« Tu es ici pour acheter une carte du Désert Tager, pas vrai. »

Xiao Yan se retourna en entendant la question du vieillard et marcha lentement vers le comptoir. Il sourit, lui adressa un hochement de tête et demanda poliment : « Cher ancien, (NdT en vo vieux monsieur) pourriez-vous me donner une carte précise et détaillée du désert ? »

Le vieil homme n’eut aucunement l’intention de se lever ou de se présenter. Il répondit d’un air indifférent, faisant penser qu’il n’était pas commerçant : « Les cartes sont sur le comptoir, sers-toi. »

Le jeune homme fut un peu perplexe devant cette attitude particulière. Cependant, il avait besoin de l’aide de cet ancien, aussi ne put-il que hocher la tête d’un air impuissant. Il prit au hasard une carte paraissant assez détaillée sur le comptoir. Ensuite, il ouvrit prudemment le vieux morceau de carte et demanda doucement : « Cher ancien, je me demandais si vous aviez d’autres fragments de carte dans votre boutique ? »

A cette question, la main du vieux grognon concentré à tracer sa carte fit une pause subtile et la ligne méticuleusement dessinée parut légèrement de biais. Il fronça les sourcils et leva la tête ; une lueur indescriptible traversa son regard après qu’il ait balayé la main de l’alchimiste du regard.

Xiao Yan ne put s’empêcher de se figer un instant en voyant ce visage ridé se lever, où il vit une cicatrice terrifiante courir tout le long de sa joue gauche jusqu’au coin de son oeil. Bien que le vieillard ait un regard calme, cette cicatrice lui donnait une certaine férocité.

Le regard de ce dernier balaya le badge désignant sa profession d’alchimiste sur sa poitrine, et sa voix fatiguée trahit une certaine stupéfaction : « Tu… as-tu déjà vu des morceaux similaires par le passé ? »

Le jeune homme plissa les yeux à cette question. Il sourit, secoua la tête et dit  : »Je pense que j’ai déjà vu un tel fragment une fois, dans une salle des ventes. J’avais enchéri au petit bonheur la chance à l’époque, mais ai fini par abandonner devant l’énorme offre qu’un autre enchérisseur a proposé. J’ai découvert subitement ce morceau dans cette boutique tout à l’heure ; il ressemblait à celui que j’avais vu, aussi voulais-je me renseigner à son sujet. »

La Flamme Purifiante de Lotus Démoniaque n’était pas un objet ordinaire. Cette Flamme Exceptionnelle, numéro trois au classement, pouvait même forcer un ermite reclus loin du monde à devenir cupide et c’est pourquoi il n’avait pas été assez stupide pour dire qu’il avait un morceau en sa possession.

« Oh. »

Le vieillard balaya le jeune visage du regard, semblant le croire. il dit à voix basse : « Il n’y en a pas d’autres. Je l’ai trouvé par coïncidence et d’après mes longues années de cartographe, je dirai que c’est un morceau de carte. »

« Pourriez-vous me dire où vous l’avez trouvé, cher ancien ? » demanda l’adolescent en fronçant les sourcils.

La voix calme de l’ancêtre répondit d’un calme imperturbable : « Je l’ai déterrée dans le désert. »

Xiao Yan ne put que sourire amèrement face à cette réponse irresponsable. Il redemanda en tenant le fragment de carte en main : « Pouvez-vous me vendre ce morceau, cher ancien ? Je suis prêt à y mettre le prix. »

« Ce n’est pas à vendre. » Le vieil homme baissa lentement la tête et retourna à sa carte incomplète. Le ton qu’il avait employé était peut-être morne, mais il contenant une solennité indiscutable.

Le jeune homme se figea un moment en se prenant ce refus immédiat. Il plissa peu à peu les yeux ; il lui fallait ce fragment, quoi qu’il arrive. Même si la personne face à lui n’avait pas été un vieil homme apparemment fragile et était quelqu’un de très fort, il aurait quand-même réfléchi à des façons de l’obtenir. Après tout, l’attraction qu’exerçait la Flamme Purifiante de Lotus Démoniaque sur Xiao Yan était tout simplement trop forte. S’il voulait faire évoluer la méthode de Qi du Mantra de Feu au rang Tian, cette Flamme 3ème au classement des Flammes Exceptionnelles lui était essentielle.

Alors que ce genre de pensées lui traversait l’esprit, la voix à peine audible de Yao Lao résonna tout d’un coup : « Fais attention, ce vieil homme n’est pas quelqu’un d’ordinaire. »

Son disciple eut l’impression de subir une touche froide en entendant cet avertissement, et il demanda précipitamment en son for intérieur : « Cet ancien a quelque chose d’étrange, Maître ? »

« Oui, d’après mes observations, sa vraie force devrait se situer autour du niveau d’un Dou Huang. Cependant, il semblerait qu’une étrange énergie étouffe sa puissance. Actuellement, il a à peine la force d’un Dou Ling. Enfin, même ainsi, il lui serait facile de te tuer. » dit le vieux maître avec un certain intérêt.

« Un Dou Huang ? » Le coeur de l’adolescent trembla tandis qu’il cria involontairement en lui-même : « Mais comment est-ce possible ? Il n’y a que trois Dou Huangs parmi les dix plus puissants de l’Empire Jia Ma. D’où vient ce type ? »

« Comment le saurais-je… Mais les gens dont tu parles sont juste ceux à la surface. L’Empire Jia Ma est grand, et il est certain que de nombreux individus puissants préfèrent vivre caché. Certains d’entre eux ont une personnalité excentrique et venir vendre des cartes à la frontière du désert n’est pas une manie aussi étrange que ça… » »

« … » Xiao Yan en resta sans voix, et ce n’est qu’un long moment plus tard qu’il sourit amèrement : « Pourquoi ce doit être un type comme lui ? »

« Peut-être que tu as de la chance. » se gaussa Yao Lao en riant.

Le vieil homme fit un geste de la main et dit d’un ton morne : « Arrête de baver sur la carte, gamin. Je ne suis pas intéressé par l’argent. Prends tes affaires et va t’en sans vouloir de me la voler. Ça ne t’apporterait rien de bon. »  Il n’avait apparemment pas peur que le jeune s’enfuit avec.

Celui-ci soupira peu à peu, secoua la tête et dit : « Je ne peux effectivement rien prendre de force devant quelqu’un qui fut jadis un  Dou Huang. »

Le stylo à plumes, qui bougeait lentement entre les doigts du vieillard, s’arrêta tout d’un coup et fut brisé d’un coup net : « Crack ! »

Il fixa intensément l’énorme tâche d’encre qui coulait sur la carte. Un long moment plus tard, il leva la tête et regarda l’adolescent avec un regard trouble, où flotta peu à peu une légère froideur.

« Qui es-tu exactement ? »

La paume du vieil homme tapota doucement un coin de la table, et la grosse porte de la boutique se referma soudainement. Son regard acéré fixa le jeune alchimiste tandis qu’une puissante force glaciale se dégagea de son corps.

Alors que cette oppressante froideur se dirigeait vers lui, la perception spirituelle de Yao Lao l’enveloppa, éliminant ainsi la force oppression de l’autre parti.

Devant la réaction intense de l’ancêtre, Xiao Yan agita la main, fit deux pas en arrière et dit en souriant : « Ne vous méprenez pas, cher ancien. Je ne vous connais pas, c’est juste que ma perception spirituelle innée est un peu spéciale. Elle est très sensible et peut sentir les énergies environnantes. J’ai accidentellement, à l’instant, sentit l’énergie majestueuse qui réside en vous, alors… je n’ai aucune arrière-pensée, je voulais juste vraiment obtenir ce morceau de carte. C’est très important à mes yeux. Pourrions-nous nous arranger ?  Vous pouvez naturellement me demander quelque chose en échange. Je ne vous refuserai rien pour autant que je puisse le fournir. »

Voyant qu’il restait insensible devant sa force imposante, le vieillard ne put s’empêcher de dire avec surprise : « Je ne m’attendais pas à ce que tu sois aussi spécial, gamin. »

« Ah ah. » Le jeune homme rit. Naturellement, il n’était pas assez stupide pour dévoiler l’existence de Yao Lao. Il hocha simplement la tête sans infirmer ou confirmer. Le sourire aux lèvres, il secoua le fragment de carte dans sa main et dit : « Qu’en dites-vous, cher ancien ? »

« Je te l’ai déjà dit, je ne la vendrai à personne. Si tu comptes vraiment la prendre de force, alors ne reproche pas au vieux machin que je suis de te malmener. » dit il d’une voix morne. Une bourrasque blanche apparut dans le dos du vieillard, tandis qu’un Dou Qi de glace enveloppa son corps.

Son jeune interlocuteur fronça les sourcils en se faisant rejeter sur le champ. Il ne s’attendait pas à ce que ce vieil homme soit aussi borné. D’après son attitude et ses manières, il était évident qu’il ignorait que la carte menait à la Flamme Purifiante du Lotus Démoniaque mais il refusait de la vendre malgré tout, ce qui le frustra un peu.

Le sourire sur le visage de l’adolescent disparut graduellement tandis qu’il dit d’un air impuissant : « Cher ancien, je dois obtenir ce fragment. Même si vous refusez, je la prendrai de force ! »

Un sourire moqueur apparut sur le visage ridé de son opposant tandis qu’il lui répondit froidement : « Toi ? J’ai beau avoir vécu en isolation pendant les dernières décennies pour une certaine raison, mais ce n’est pas la place d’un alchimiste de second rang de me parler sur ce ton ! »

Xiao Yan pinça ses lèvres et ne poursuivit pas davantage cet échange dépourvu de sens avec le vieillard. Il recula le pied avant de fuir rapidement vers la porte !

« Tu veux mourir, toi ! » L’ancêtre devint furieux en le voyant faire et cette rage fit paraître la sinistre cicatrice plus féroce encore. Ses pieds quittèrent le sol et son corps se propulsa vers le jeune homme à la vitesse de l’éclair.

De l’air froid se répandit rapidement dans le magasin là où passait le vieil homme. Un léger brouilla bloqua complètement toute visibilité.

L’adolescent changea d’expression à ce moment : il sut que cette fois, il avait de gros problèmes.

 

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 176
BTTH Chapitre 178

15 Commentaires

  1. Myrddin

    Merci

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci

    Répondre
  3. Askidox

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. dragondessonges

    merci pour le chapitre commen va til fair pour lavoir?

    Répondre
  5. Gips

    Merci
    James reviens chez Tales tu nous manque trop

    Répondre
  6. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  8. mikado123

    Merci encore une fois à James et merci pour le chapitre :))

    Répondre
  9. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:James reçoit une attaque de clifanger imprévu!

    Répondre
  10. Max

    Merci pour le chap !!

    Vous allez voir la suite est énorme !! J’en connais qui va se faire piéger en beauté !!

    Répondre
  11. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  12. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  13. Wûkey

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  14. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  15. Surimi

    Merci 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!