BTTH Chapitre 189

BTTH Chapitre 188
BTTH Chapitre 190

Et voilà le dernier chap’ bonus de BTTH du compteur, que je dédis à la générosité de Jean-Paul, qui me lit de l’autre côté de la planète ! Un grand merci à lui <3

Bonne lecture et à demain ! 🙂

 

 

Chapitre 198 – La Découverte de Qing Lin

 

Tous les spectateurs présents sur le champ de bataille écarquillèrent les yeux de stupéfaction en voyant que la situation s’était soudainement inversée en l’espace de quelques minutes. Il leur était difficile d’imaginer que Xiao Li, quelqu’un que quasi personne ne pouvait égaler dans la compagnie, serait mystérieusement vaincu par son petit frère, qui était plus jeune que lui de sept ou huit ans.

Le Cadet fixa la pointe de la lance en restant abasourdi un long moment, avant d’enfin se reprendre. Il balaya le jeune homme souriant devant lui du regard et fit claquer sa langue en secouant la tête. Il soupira : « P’tit gars, c’était vraiment inattendu ; Tu caches si bien ta force… Celle que tu as démontré ne semble pas n’être que du même niveau d’un Dou Shi 1 étoile normal. »

« Ke ke, j’ai simplement eu de la chance. » Xiao Yan secoua la tête en riant, planta la lance dans le sol et se dirigea vers sa lourde règle noire qui était près de là. Alors qu’il allait la ramasser, son frère l’arrêta en souriant.

Xiao Li fixa curieusement l’énorme règle par terre et dit, le sourire toujours aux lèvres : « Laisse moi l’essayer. Cette règle… Semble un peu étrange. »

« Uh ? » Le jeune homme fut un peu perplexe en entendant cette demande, mais sourit rapidement et hocha la tête. Il recula d’un pas, l’air quelque peu moqueur.

Le Second Commandant se frotta les mains et arriva graduellement à côté de la règle. Il en attrapa la poignée et la serra fermement puis, après avoir expiré, il la souleva nonchalamment d’une main. Se faisant, il changea d’expression en poussant un cri de stupéfaction : il réalisa qu’à partir du moment où il avait posé la main sur l’arme, le Dou Qi de foudre qui circulait à toute vitesse en lui s’était soudainement ralenti jusqu’à attendre la moitié de la vitesse d’une tortue faisant du jogging…

« Wow, il y a vraiment quelque chose d’étrange avec cette règle… » marmonna Xiao Li d’une voix abasourdie avant de bander ses muscles. De nombreuses veines commencèrent à pulser au creux de son bras.

Il tint fermement la Lourde Règle Noire et devint graduellement rouge alors qu’il poussa un léger cri : « Ho hisse ! »

Quand le cri s’éteignit, le bras du cadet trembla en en soulevant lentement l’arme. Ensuite,  il en tint la poignée à deux mains et la brandit à gauche et à droite de toutes ses forces ; le regard dont il couvait son petit frère se peignit d’un léger choc.

Sa bouche s’assécha quand il vit le petit sourire sur les lèvres de son benjamin, et il dit : « Tu… Tu portais ce truc pour te battre avec moi à l’instant ? » Bon sang, c’était déjà incroyable que de pouvoir ne serait-ce que se déplacer librement en portant un truc pareil et pourtant, Xiao Yan avait échangé de nombreux coups avec lui pendant leur combat. Comment Xiao Li ne pourrait pas en être abasourdi ?

Le benjamin sourit et hocha la tête en voyant son grand-frère époustouflé. Il posa sa paume sur sa règle et la rangea facilement dans son dos.

Le Second Commandant, qui fixait intensément les gestes de son petit-frère, réalisa que quand ce dernier avait récupéré sa règle, sa main était à peine descendue sous le poids et qu’elle s’était parfaitement rajustée juste après.

Il resta bouche-bée devant la facilité avec laquelle il maniait son arme. Ce n’est qu’un long moment plus tard qu’il soupira de choc et secoua la tête. « Que tu es remarquable, p’tit frère… Nalan Yanran est aveugle ou quoi ? Combien dans l’Empire Jia Ma pourraient être considérés comme étant aussi formidable que mon frangin ? Elle croit vraiment que tu n’es pas assez bien pour elle ? »

Xiao Yan sourit, secoua la main et dit : « Xun Er, du moins, ne devrait pas être moins forte que moi. »

A ce nom élégant, Xiao Li s’immobilisa un instant avant de sourire et de dire d’un air nostalgique : « Xun Er ? Ahah, cette fille ! Je ne suis pas rentré à la maison depuis bien des années mais elle devrait être devenue très séduisante, non ? Tu sais que quand elle était petite, tous les jeunes maîtres de Wu Tan grimpaient au mur du Clan Xiao pour la voir ? Mais elle, elle restait collée à toi ! Eh eh. »

Le jeune homme sourit doucement d’un air ému en se souvenant du beau visage et de la silhouette émouvante de la jeune femme. Il tapota doucement la règle noire de la main et sourit : « Si j’en ai l’occasion dans le futur, je l’amènerai ici vous rendre visite. Ah… Mais pour le moment, j’ai besoin de l’aide de mes deux années pour une chose importante. »

Quand le second commandant entendit cela, il secoua immédiatement la main et sourit : « Oh ? Qu’y a t’il ? Ce n’est pas un soucis, raconte nous tout. Même si c’est au-delà de nos capacités, Grand-Frère et moi-même feront de notre mieux pour t’aider. »

L’adolescent hocha la tête en souriant : « D’accord. »

……

Les trois frangins s’assirent dans une pièce spacieuse tandis que Qing Li apportait avec précaution trois tasses de thé qu’elle distribua à chacun d’entre eux, avant de se tenir sagement derrière Xiao Yan.

Xiao Ding sourit et dit à son benjamin, en levant sa coup de thé pour en boire une gorgée : « Ahah, Xiao-Yan-Zi, tu as un soucis ? Parle-en à ton grand-frère et il l’analysera pour toi. »

Celui-ci hocha la tête en souriant avant de réfléchir un moment. Il dit d’une voix basse : « Je suis venu dans le Désert Tager parce que j’y cherche quelque chose. »

« Quelque chose ? Quoi donc ? » demanda le souriant Xiao Li, curieux.

« Une Flamme Exceptionnelle… » murmura le jeune alchimiste en tapotant doucement la table de ses doigts.

« Uh… » La pièce entière devint d’un coup plus silencieuse quand les mots « Flamme Exceptionnelle » furent prononcés. Les deux aînés s’échangèrent un regard avant de demander d’une voix perplexe : « Une Flamme Exceptionnelle ? C’est le genre de choses dont seul un alchimiste aurait besoin. Pourquoi en veux-tu une ? »

Le benjamin haussa les épaules et sourit d’un air indifférent : « Parce que je suis un Alchimiste. »

A ces mots, les visages de Xiao Li et de Xiao Ding se décomposèrent : « Pardon ? » Un moment plus tard, par contre, une joie débridée les envahit : « Tu es un Alchimiste ? »

Il répondit en souriant : « Ah ah, j’ai eu  la  chance d’avoir le talent nécessaire pour devenir un alchimiste et quand j’ai rencontré un maître à Wu Tan, alors… »

Les deux frères éclatèrent immédiatement de rire devant la réponse positive du jeune Dou Shi : « Tsk tsk… Incroyable. Je ne me serais jamais attendu à ce que notre Clan Xiao produise également un alchimiste, ah ah ! » Leurs rires contenaient à la fois de la satisfaction et de l’envie.

Après s’être réjoui, l’Aîné fronça les sourcils et dit d’un air démuni : « Les Flammes Exceptionnelles sont si rares que ça en ait un peu effrayant. Bien qu’on ait évolué tant bien que mal dans la Ville du Désert Rocailleux depuis un bon moment déjà, nous n’avons jamais vraiment entendu personne parler d’éventuelles traces de présence de Flamme Exceptionnelle. »

Xiao Yan secoua la tête en souriant et tapota du doigt son anneau de stockage, en retirant un morceau de parchemin de peau de chèvre qu’il plaça sur la table. Son doigt pointa un symbole de flammes qui s’y trouvait et il dit doucement : « C’est une carte que je suis parvenu à obtenir. Il devrait y avoir davantage de chances de trouver cette Flamme dans la région indiquée par ce symbole. Cependant, je ne connais pas le terrain entourant la ville, alors… Je ne peux pas trouver l’endroit exact indiqué par la flamme. Grands-frères, vous êtes dans les parages depuis un moment déjà, connaissez-vous des endroits bizarres autour de la ville ? »

Xiao Ding tira la carte vers lui à cette question et il la parcourut grossièrement du regard avant de dire avec surprise : « Quelle carte bien détaillée. C’est la première fois que j’en vois une pareille. »

Xiao Li hocha la tête : « En effet, elle est si détaillée que ça en est même exagéré. » Il fronça les sourcils et étudia la carte en détail avant de dire à voix basse : « La région indiquée par le symbole de flamme me paraît être à l’est de la Ville du Désert Rocailleux. »

« C’est ça. Plus précisément, ce devrait être un peu au sud-est mais je ne me souviens pas qu’il y ait le moindre coin étrange là-bas. » dit l’Aîné en secouant la tête.

Le second commandant fit de même et dit d’un air impuissant : « Il n’y a rien, en effet. J’ai auparavant amené là-bas une patrouille pour fouiller la zone pendant plusieurs jours, durant une mission, mais je n’ai rien trouvé de particulier. »

La déception couvrit le visage de l’adolescent quand il vit ses frères secouer la tête. Il semblait qu’il n’y avait pas de Flamme Exceptionnelle là-bas…

Cependant, alors qu’il était totalement déçu, une gentille voix s’éleva dans la pièce.

« C’est que… Jeune Maître, à l’est de la ville… Il y a quelque chose d’étrange. »

Xiao Yan se figea en entendant ça. Il se retourna rapidement et fixa Qing Lin, qui se tripota nerveusement les mains sous son regard enfiévré.

Xiao Ding et Xiao Li, de leur côté, tournèrent également des regards stupéfiants sur la jeune fille. Il était évident qu’ils l’ignoraient.

La petite demoiselle devint de plus en plus timide à être le centre de l’attention de trois regards. Elle dit d’un ton hésitant : « Je ne suis pas sûre que mes sens soient justes… Mais il y a six mois de ça, j’ai vraiment senti un mouvement inhabituel dans cette région… »

Le Commandant en Chef frotta sa coupe de thé et demanda avec suspicion : « Comment le sais-tu ? Tu ne sembles pas posséder la force nécessaire pour sentir une chose pareille. »

Qing Lin se colla fermement au jeune alchimiste et murmura : « Je… Je l’ignore. J’ai senti un Qi très puissant il y a six mois de ça, à l’extérieur de la Ville du Désert Rocailleux. Ce Qi… et le sang coulant dans mes veines paraissaient être un peu similaires. Même le Commandant de la Compagnie des Mercenaires du Sable est très faible à côté de ce Qi. »

« Oh ?  » Les deux frères aînés furent un peu mal à l’aise à cette nouvelle. Le commandant en question était un Da Dou Shi ; s’il était bien plus faible que cette mystérieuse personne, alors… Cela ne voulait-il pas dire qu’elle était au moins au niveau d’un Dou Huang ?

Après avoir réfléchi un moment, Xiao Li dit d’une voix choquée : « Un Qi similaire à ta lignée, tu dis ? Ne me dis pas que c’est la Reine Médusa ?! » La Reine Médusa n’aurait pas de mal à réduire la Ville du Désert Rocailleux en cendres avec sa force. Cette personne extrêmement terrifiante a vraiment erré autour de la ville sans que personne ne s’en aperçoive ?

L’expression de Xiao Ding changea légèrement à ce nom, qui était aussi célèbre dans le désert que celui du Roi des Pilules Gu He l’était dans l’Empire Jia Ma.

« Je l’ignore… » La jeune femme secoua la tête et murmura : « Je n’ai pu que vaguement le sentir. Elle est soudainement arrivée quelque part à l’est de la ville il y a six mois, où elle semble avoir passé la nuit. Durant celle-ci, le Qi à l’est était extrêmement irritable et je sais aussi que quand elle est partie, elle avait l’air d’être blessée. »

Xiao Yan soupira doucement en l’entendant raconter son histoire. Il plissa les yeux et dit doucement : « Peux-tu déterminer avec certitude où elle a passé la nuit ? »

« Je devrais pouvoir ; le Qi qu’elle a laissé derrière elle est très dense, bien que six mois se sont passés. Je… Je devrais pouvoir dépendre de la lignée en moi… Je devrais pouvoir trouver cet endroit. » Qing Lin devint visiblement triste en parlant de sa lignée, mais elle maintint cependant un sourire forcé en parlant.

« Si le Jeune Maître le désire, Qing Lin fera de son mieux pour vous y amener ! »

« Ah ah, merci beaucoup Qing Lin… Nous irons jeter un oeil demain. J’espère que le résultat ne me décevra pas ! » dit le jeune Dou Shi en souriant après avoir hoché la tête.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 188
BTTH Chapitre 190

12 Commentaires

  1. Askidox

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Pauvre petite…

    Répondre
  3. Lainkonifer

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. psycho

    Merci pour les chapitres 🙂

    Répondre
  7. Surimi

    Merci 🙂

    Répondre
  8. nickylaboum

    merci

    Répondre
  9. Conan

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre
  10. dragondessonges

    merci pour le chapitre elle vouler partir avec Xiao Yan voila ki sera fai lol

    Répondre
  11. Metalis

    Merci encore je l’attendais avec impatience ! :p Et pas de quoi pour la donation ! 😉 Cela représente quand même un gros boulot. 🙂

    Bonjour à tous de la Nouvelle-Calédonie ! <3

    Répondre
  12. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com