BTTH Chapitre 200

BTTH Chapitre 199
BTTH Chapitre 201

Eeeeeet retournement de situation 😀

Ce LN est de mieux en mieux <3 Bonne lecture !!

 

 

 

Chapitre 200 – Flamme de Noyau Terrestre de Lotus Cyan

 

 

« La Flamme de Noyau Terrestre de Lotus Cyan ? »

À la voix de son vieux maître, l’esprit de Xiao Yan se remémora quelques informations sur les Flammes Exceptionnelles faisant partie du Classement dont il lui avait parlé.

« La Flamme de Lotus Cyan est classée dix-neuvième au classement des Flammes Exceptionnelles. Elle naît dans les entrailles de la terre en subissant d’innombrables polissages, fusions, compressions et sculptures dans son cœur en fusion… Son esprit se forme en dix ans, elle prend forme en cent ans, et se change en lotus au bout de mille ans. Une fois qu’il est complètement formé, le lotus a une couleur tendant vers le bleu/vert et son noyau donne naissance à une sorte de bouquet de flammes couleur cyan, que l’on appelle donc la Flamme de Lotus Cyan ou encore, la Flamme de Noyau Terrestre de Lotus Cyan. La force de cette Flamme est imprévisible, et peut même faire entrer un volcan en éruption si on l’en approche, provoquant ainsi la puissance destructrice de la Nature ! »

Cette information traversa rapidement l’esprit du jeune homme qui eut instantanément l’air fou de joie. Il trembla un peu et s’éloigna du Serpent d’Esprit de Feu en fixant intensément le faisceau de lumière bleu/vert pas loin de lui.

« Hiss… » Le reptile derrière lui poussa un sifflement aigu ; le jeune Dou Shi tourna la tête vers lui et vit une légère peur dans les yeux de l’énorme bête ; elle fixait l’amas lumineux et trembla en repliant son énorme corps sur lui-même.

Il ignora la réaction de la créature, se lécha les lèvres et dit avec excitation en son for intérieur : « Maître, l’avons-nous trouvée ? »

« Ke ke, on dirait bien. C’est assez inattendu qu’on ait vraiment trouvé une Flamme Exceptionnelle… Bien que la Flamme de Lotus Cyan ne soit classée que dix-neuvième au classement, c’est la flamme parfaite pour toi ; tout ce que j’ai préparé ne peut t’aider à absorber que les Flammes sous la seizième place, celle-ci comprise. Du coup, la Flamme du Lotus Cyan n’aurait pu tomber mieux ! » Le rire de Yao Lao trahissait sa satisfaction. Son disciple allait enfin avoir sa première vraie récompense pour ces quelques années d’effort.

L’adolescent prit quelques longues inspirations, excité, et ne put attendre davantage ; il demanda : « Et si nous allions y jeter un œil ? »

« Oui, allons voir, je vais renforcer la protection ! »

Il hocha la tête, et posa son regard sur le serpent bicéphale qui avait si peur qu’il n’osait pas approcher d’un pas. Un petit sourire en coin, il battit des pieds et nagea comme un petit poisson dans le magma vers la zone illuminée par la lueur bleue/verte.

En se rapprochant de cette dernière, Xiao Yan sentit que la température autour de lui avait brusquement augmenté.

Il serra fermement ses lèvres relativement sèches, serra les dents et progressa encore un peu ; il arriva enfin dans la région illuminée. En y entrant, il réalisa qu’il n’y faisait pas aussi chaud qu’il l’avait imaginé. En fait, la température extérieure avait soudainement baissé de façon drastique.

Le jeune homme fut complètement stupéfait par ce phénomène assez singulier. Un moment plus tard, il se reprit et balaya les environs du regard pour enfin regarder le lotus cyan au milieu.

Ce lotus avant huit feuilles vertes qui semblaient être faites du jade vert/bleu le plus beau qui se soit naturellement formé. Il semblait translucide, brillant et d’une pureté limpide ; il donnait aux gens l’envie de s’en saisir et de ne jamais le lâcher.

Il semblait y avoir dans le lotus un petit liantai (NdT C’est une sorte de siège en forme de fleur de lotus où s’asseyait le bouddha et ça ressemble à ça. La question est : je traduis le mot ou je laisse la vo ?) qui faisait de soixante-cinq centimètres à un mètre environ. La lueur qu’il dégageait provenait de petits trous dans le liantai, où il y avait de petites graines de lotus qui semblaient être formées à partir de l’agglomération de l’énergie de type feu la plus pure.

Il y avait un rhizome extrêmement fin et long sous le lotus, et il semblait être couvert de tentacules extrêmement petits. Le jeune alchimiste put sentir l’avidité de ces tentacules quand ils gigotèrent pour absorber l’énergie de feu sauvage sans retenue.

Le lotus cyan flottait simplement dans le magma sans fin comme une petite lenticule d’eau qui errait sur le vaste océan. Sans le Serpent d’Esprit de Feu pour lui montrer le chemin, l’adolescent n’aurait pu trouver ce petit lotus dans l’énorme crypte de lui-même, même s’il cherchait jusqu’à en mourir…

« Sois prudent : ne te fais pas attraper par ces tentacules ou ils vont complètement absorber ton Dou Qi en un clin d’œil. » le prévint son vieux maître, ce qui lui fit abandonner toute idée de s’approcher pour les observer.

Il poursuivit en souriant : « Allons-y mais fais attention en approchant. Vu sa forme, il est évident que ce lotus a plusieurs millénaires et il devrait avoir déjà aggloméré et formé la Flamme de Noyau Terrestre. »

« En. » À cet instant, Xiao Yan était si excité qu’il en tremblait. Il croisa les mains et pria, ce qui était assez déconcertant, avant d’avaler sa salive et de nager peu à peu vers le lotus.

Tandis qu’il en approchait, il admira sa beauté : ce genre de chose à la beauté quasi-parfaite ne pouvait être créé que par la nature sur une très longue période…

Il évita prudemment les tentacules gigotant et arriva au-dessus du lotus. Son regard excité en balaya l’intérieur et il se figea brusquement…

Il y avait un petit trou de la taille d’un poing sur le liantai à l’intérieur du lotus  mais à ce moment… Le trou était vide !

Le jeune homme devint immédiatement pâle à ce constat. Il marmonna : « Comment est-ce possible ? Pourquoi n’est-elle pas là ? D’après la forme du lotus cyan, il aurait dû former la Flamme il y a bien longtemps déjà. »

« Pourquoi n’y a-t-il rien ? » Le coin de ses lèvres tressaillit et il se tut un court instant, puis il hurla à gorge déployée sur le liantai au point que son beau visage en soit un peu hideux.

Alors que le jeune Dou Shi perdait la raison de colère, la voix de stentor de Yao Lao résonna dans sa tête comme une cloche : « Silence ! Calme-toi ! »

La tête du maître apparut sur son épaule, formée à partir de flammes blanches et le gronda : « Si la Flamme n’est pas là, alors nous n’avons qu’à continuer de la chercher. Le Continent Dou Qi est gigantesque et ce n’est pas comme s’il n’y avait qu’une seule Flamme Exceptionnelle de part le monde ! »

Le disciple secoua violemment la tête et dit d’un air extrêmement mécontent : « Mais… Mais j’ai fait tellement d’efforts… Je vais juste rentrer les mains vides ? »

« Des milliers et des milliers de personnes n’ont de cesse dans ce monde de chercher une Flamme Exceptionnelle, mais l’écrasante majorité meurt en général sans jamais savoir même à quoi ressemble une de ces flammes. Beaucoup de gens t’envieraient d’être arrivé là déjà. » (NdT bien sûr, ce doit être trop cool d’être à chaque instant sur le point de rôtir :p) le réconforta doucement le vieillard. Il se retourna, jeta un œil au trou vide sur le liantai et soupira légèrement en son for intérieur. Ce serait mentir que de dire qu’il n’était pas déçu. La Flamme Exceptionnelle qu’il pensait pouvoir facilement obtenir s’était, contre toute attente, vue pousser des ailes et s’était échappée. S’il n’avait pas une force mentale aussi puissante, il aurait déjà perdu son sang froid.

« Uh ? Qu’est-ce donc ? »

Il poussa un cri de surprise en balayant la plateforme de lotus du regard. Il agita une main couverte de flammes blanches et instantanément, une lueur composée de sept couleurs jaillit du liantai et tomba au creux de sa paume.

Le jeune homme pencha la tête d’un air apathique et fixa le truc dans la main de son maître. « Quelle est cette chose ? » Il se figea légèrement et dit d’une voix stupéfaite : « C’est une écaille ? »

Le truc dans la main du vieil homme faisait la moitié de la taille d’une paume et était entièrement recouvert de sept couleurs. Le lustre de ces couleurs était vraiment magnifique.

Yao Lao plissa les yeux tandis qu’un sourire glacial apparut au coin de ses lèvres : « C’est… Une écaille de serpent aux sept couleurs ? »

« Une écaille de serpent aux sept couleurs ? »

Il jeta l’écaille à l’adolescent et rit froidement : « Je me demandais pourquoi il n’y avait pas la Flamme de Lotus Cyan dans ce dernier… Elle a été prise par quelqu’un d’autre. »

Le jeune alchimiste l’attrapa au vol et sentit sa peau en contact avec l’écaille devenir froide. Des vagues d’air froid entrèrent continuellement en lui ; il n’aurait pas osé y toucher sans la protection de la Flamme Glaçant les Os de son maître…

« C’est le propriétaire de cette écaille qui a fauché la Flamme de Lotus Cyan ? » demanda-t-il en fronçant les sourcils, en tenant fermement l’écaille arc-en-ciel en main.

« Il n’y a qu’une personne dans tout le Désert Tager qui possède des écailles arc-en-ciel. C’est Médusa, la Reine de la race des hommes serpents. On dirait que le Qi mystérieux que Qing Lin avait senti il y a six mois était le sien… » dit Yao Lao.

Xiao Yan dit immédiatement d’un air découragé en pensant à cette possibilité : « Ugh, qu’est-ce que ça peut faire que ce soit elle ? Ça fait six mois déjà, elle doit déjà avoir absorbé la Flamme… »

« T’es vraiment plus capable de réfléchir… Sa Majesté Médusa a du sang d’homme serpent dans les veines et est donc naturellement inclinée à aimer le froid et l’obscurité (NdT Wut ? C’est l’inverse pour les animaux à sang froid normalement oO). Pourquoi absorberait-elle la Flamme ? Elle serait fatiguée de vivre ? » lui répondit son maître avec dédain.

L’adolescent rit amèrement : « Vu que ses attributs s’opposent à ceux de la Flamme, elle n’avait rien d’autre de mieux à faire que de venir ici piquer la Flamme ? En plus, Qing Lin n’a-t-elle pas dit qu’elle avait même été blessée quand elle s’est emparée de la Flamme ? Pourquoi faire tant d’efforts sans raison ? »

« Va savoir… » Yao Lao fit un geste de la main et dit : « On dirait qu’on va devoir faire un tour dans les régions centrales du Désert Tager. J’ignore ce qu’elle veut faire exactement mais je suis sûr qu’elle ne va pas l’absorber. Du coup… On peut encore avoir une chance de mettre la main dessus. »

Le Dou Shi se frotta le front en souriant amèrement : « On va aller trouver Reine Médusa et lui piquer la Flamme Exceptionnelle ? C’est une Dou Huang ! Même l’Empereur de Glace, dont le nom faisait à l’époque trembler l’Empire Jia Ma, a fini dans un état misérable par sa faute ! On va chercher les ennuis à y aller… »

Le vieillard se pinça les lèvres et dit : « Mieux vaut avoir une cible que de courir alentour en cherchant au pif. De plus… C’est moi qui vais me battre contre elle, pas toi. Elle a beau avoir une réputation féroce à travers tout le Continent, je n’en ai pas peur. »

Le jeune homme sourit amèrement et ne put que soupirer en hochant la tête. Il fit immédiatement demi-tour et se prépara à repartir.

« Hé, qu’est-ce que tu fais ?! » lui dit son maître d’un air relativement abasourdi.

« Bah je rentre… Je devrais rester ici à manger de la lave ? » lui répondit le gamin impoliment.

« Espèce… Espèce d’imbécile ! » Yao Lao s’énerva sur le champ et colla quelques claques à chandelles à la tête de son disciple. Il se tritura la barbe en disant d’un air irrité : « Ce liantai cyan a été formé par l’agglomération des flammes de la planète pendant un millier d’années. Aussi longtemps que tu le récupères et t’assieds dessus pour t’entraîner plus tard, ta vitesse d’entraînement ne va peut-être pas être dix fois plus rapide mais trois-quatre fois… C’est possible. De plus, face à un ennemi tu peux utiliser ton Dou Qi pour relâcher la Flamme de Noyau Planétaire qu’il continent en son sein. Tu pourrais ne pas réussir à vaincre un Dou Ling avec, mais tu n’aurais aucun problème à t’enfuir par contre. »

« Il y a également les graines de Lotus dans le liantai ! Ces graines sont également connues comme les esprits de l’essence des flammes, et mettent cent ans à se former. Si les gens venaient à apprendre que tu as de ces graines, je peux t’assurer que même un Dou Huang ferait tout son possible pour les échanger avec toi. Bien sûr… C’est s’il ne choisit pas une approche plus directe comme te tuer et te voler. »

Arrivé à ce point, il s’adressa au jeune homme comme s’il était inutile : « Tu pourrais chambouler l’Empire Jia Ma tout entier avec une seule de ces graines… Et tu oses ne pas en vouloir ? »

« … » Le regard de Xiao Yan devint de plus en plus lumineux en entendant cette explication appétissante et quand le vieillard eut terminé, ses yeux étaient écarlates tandis qu’il bondit sur le liantai.

« Bordel, considérez que ce sont les intérêts de mes efforts.. »

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 199
BTTH Chapitre 201

10 Commentaires

  1. Askidox

    Merci pour le chapitre ! Ho cee seum pour la flamme xD M’enfin, ça me paraissait un peu trop facile s’il avait directement la flamme juste en nageant tranquillement dans du magma ^^

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Surimi

    Merci

    Répondre
  5. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  6. nickylaboum

    merci

    Répondre
  7. Metalis

    Merci pour ce chapitre ! 🙂

    Répondre
  8. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  9. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com