BTTH Chapitre 203

BTTH Chapitre 202
BTTH Chapitre 204

Dernier BTTH de la semaine et on finit en beauté ! 😀 Xiao Yan ne va pas s’en remettre… x)

Bonne lecture à tous =)

 

 

Chapitre 203 – Le Cœur du Désert

 

L’énorme soleil était accroché haut dans le ciel clair, comme une grosse boule de feu qui émettait constamment des flammes. La chaude lueur solaire se répandit à travers le désert jaune doré, transformant les petites particules de sable en de petites pièces de métal ardent.

Des filets d’air chaud montèrent du sol à cause de la température infernale du désert, chauffant l’air jusqu’à ce qu’il se torde et produise des illusions.

Une silhouette humaine noire apparut soudainement dans le désert interminable. D’après son air fatigué, il était clair qu’il y était depuis un bon moment déjà.

Les pas de la silhouette étaient lourds tandis qu’elle montait une grande dune. Elle balaya les environs du regard avant de sortir une carte en peau de chèvre de son anneau de stockage, et d’étudier avec attention les routes précises qui y étaient tracées.

Xiao Yan suivit le tracé du doigt en le bougeant doucement à travers le parchemin. Il lécha ensuite ses lèvres desséchées et marmonna dans sa barbe : « D’après le chemin indiqué sur la carte, nous devrions peu à peu approcher du cœur du Désert Tager… »

« Uh, ce foutu désert n’est-il pas un peu trop grand… Ça nous a pris quinze jours pour arriver ici depuis la Ville du Désert Rocailleux. Si la carte ne nous avait pas aussi précisément indiqué la position des points de ravitaillement, ce voyage aurait sans nul doute été plus « intéressant »… » soupira le jeune homme. Il essayait de trouver de la joie dans les situations critiques en souriant d’un air impuissant. (NdT Ça y est, Yao Lao en a fait un masochiste oO)

Depuis qu’il avait quitté la ville, il avait suivi le tracé indiqué par la carte en marchant vers le cœur du Désert. À cause du temps imprévisible de ce dernier, il ne choisit de déployer ses ailes et de voler rapidement que lorsque c’était sûr. La plupart du temps, il choisissait de marcher.

Outre les bêtes magiques qui se cachaient dans le sable, ce que les gens craignaient le plus dans le désert était les hommes-serpents. Il n’y avait que bien peu de gens qui voulaient s’en faire des ennemis… Après tout, la capacité de ces créatures était de contrôler les serpents venimeux pour attaquer furtivement, ce contre quoi il était extrêmement difficile de se défendre.

Cependant, ces hommes-serpents qui posaient de gros problèmes aux gens ordinaires, n’en furent pas un pour le Dou Shi qui avait une carte détaillée et l’aide de la Perception Spirituelle extrêmement puissante de Yao Lao. Chaque fois que le danger approchait, il pouvait prendre l’initiative pour éviter facilement les patrouilles des hommes-serpents.

Bien sûr, s’il ne pouvait les éviter, il ne montrerait aucune pitié. Il utilisait des méthodes expéditives pour les tuer avant qu’ils ne puissent lancer un signal d’alarme… Il savait parfaitement quelle fin atroce l’attendrait s’il se faisait pourchasser et encercler par un grand nombre de ces créatures dans le Désert Tager.

Cela étant, même avec l’aide de ses Ailes de Nuage Pourpre et de la carte, le jeune alchimiste avait quand-même mis quinze jours pour arriver ici depuis la bordure du désert. Ce n’était du coup pas étonnant qu’il se lamente sur l’écoulement du temps avec un rire amer et impuissant.

Il pointa du doigt la route qu’il suivait et en suivit le tracé pour enfin s’arrêter à un point rouge qui représentait du danger. Il y avait un total de huit petits points rouges sur toute la carte, qui étaient positionnés à des endroits différents.

En plus de quelques petits tribus, il y avait au total huit énormes tribus parmi la race des hommes-serpents dans le Désert Tager. Ces huit points représentaient l’emplacement des huit tribus. C’étaient les membres les plus puissants de leur race et ils occupaient une haute position dans la hiérarchie du désert. Ils ne reconnaissaient personne d’autre que la Reine Médusa comme leur supérieur.

Cet huit énormes groupes régnaient sur différentes régions du désert, et la route que le jeune homme suivait vers son cœur était bloqué par un point rouge sur la carte…

Xiao Yan soupira d’un air impuissant, fronçant les sourcils en regardant le point rouge. « Quelle malchance… » Il y avait en général un Dou Ling ou même des Dou Wang dans ces grosses tribus. Du coup, il allait lui être impossible de rentrer sans se faire remarquer.

« On dirait que je vais devoir faire un détour… » Il secoua la tête en souriant amèrement. Même avec Yao Lao, sa carte maîtresse, il ne pouvait pas imprudemment commencer un massacre dans le désert. Les hommes-serpents étaient assez puissants pour parvenir à se battre contre l’énorme Empire Jia Ma sans être détruits et ce, pendant tant d’années… Du coup, il serait particulièrement stupide de chercher les emmerdes seul dans leur territoire.

« Je devrais remplir mes réserves d’eau avant qu’on entre dans les profondeurs du désert… Ça fait plus d’une journée que je suis à sec. » Il soupira en regardant son anneau de stockage dépourvu de la moindre goutte d’eau. Son regard parcourut la carte et s’arrêta sur le symbole de l’oasis la plus proche de lui.

Après avoir vu ce symbole, il jeta un regard au point rouge vif qui semblait être en face de l’oasis et fronça involontairement les sourcils : « Uh… C’est un peu trop près de la tribu d’hommes-serpents… »

« Malheureusement, c’est la seule oasis à cinquante kilomètres à la ronde… » marmonna doucement l’adolescent. Un moment plus tard, il secoua la tête d’un air désarmé et rangea la carte dans l’anneau. « Même si c’est un peu trop près sur la carte, je pense que la tribu et le point d’eau devraient être séparés par quelques kilomètres… Je partirai aussitôt que j’aurais de l’eau, les hommes-serpents ne devraient pas être capables de me remarquer. »

Une fois qu’il s’en convainquit, il partit à grandes enjambées vers l’oasis lointaine.

Un cheval pourrait mourir en galopant vers une montagne qu’il voit, et une carte peut aussi faire courir les gens jusqu’à leur mort… Bien que la route soit un petit peu longuette sur la carte, le jeune disciple dut marcher pendant trois heures et ce n’est que lorsque le soleil commença à s’assombrir peu à peu qu’un bout de verdure de l’oasis apparut silencieusement à son regard.

Il poussa un soupir de soulagement en regardant le point d’eau dans la plaine. Il serra la lourde règle noire dans son dos et balaya prudemment les environs du regard. Quand il ne trouva pas la moindre trace d’hommes-serpents, il se servit de la couverture offerte par le ciel s’assombrissant pour se diriger rapidement et discrètement vers l’oasis.

L’air ambiant se rafraîchissait de plus en plus au fur et à mesure qu’il s’en rapprochait. Il jeta à nouveau un regard aux alentours avant de bondir dans les bois verts et frais, qui camouflèrent petit à petit son corps de leurs feuilles.

Le Dou Shi inspira doucement l’odeur d’herbe fraîche qui régnait autour de lui et expira confortablement. Chaque petit bout de verdure était traité comme un trésor dans le désert. Il se frotta le menton en traversant les bois, le regard cherchant partout dans les environs où se trouvait le point d’eau.

Il s’enfonça lentement dans l’oasis tout en fouillant de ses yeux les alentours. Alors qu’il commençait à devenir frustré de ne pas trouver l’eau, il entendit un bruit d’éclaboussure aquatique pas loin de lui.

Il poussa immédiatement un soupir de soulagement à ce bruit. L’anxiété en lui avait été éteinte par le son clair de l’eau. Cependant, alors qu’il s’apprêtait à charger à travers les bois, son regard se figea soudainement en regardant à travers les branchages. Il s’accroupit sur le champ et atténua sa respiration le plus possible.

Sur un petit chemin menant de l’autre côté de l’oasis, quelques femmes-serpents aux corps musclés et à l’air glacial se tenaient immobiles ; leur regards acérés balayaient continuellement les bois environnants, et elles tenaient leurs armes fermement entre leurs mains. Elles semblaient prêtes à tuer quiconque à vue.

Peut-être était-ce dû à l’environnement désertique, mais ces femmes-serpents avaient une peau très sombre. Leur physique quelque peu splendide, accompagné par leur yeux à la forme unique de losange, provoquaient une sorte d’addiction étrange chez les gens et leurs hanches séduisantes ressemblaient à celles de serpents d’eau. (NdT aucune idée là oO) Dans le monde des hommes, quand une femme-serpent esclave entamait une danse exotique, il n’était pas rare que certains hommes à la force mentale limitée qui les observaient se retrouvent à bander et aient l’air humilié.

Naturellement, Xiao Yan n’était actuellement pas d’humeur à admirer les hanches séduisantes de ces créatures. Son expression devint même un peu hideuse quand il les remarqua. La raison ? Sa Perception Spirituelle remarquable lui avait permis de réaliser qu’il y avait en fait parmi ces femmes-serpents quatre Da Dou Shi, et que les autres étaient toutes de très puissantes Dou Shis…

Il sentit une certaine amertume dans sa bouche en observant la formation solide des créatures. « Bordel… Pourquoi faut-il qu’elles soient toutes regroupées là à un moment pareil ? » Il rit doucement d’amertume et parcourut les environs du regard. Une fois qu’il eut réduit sa respiration au minimum, il se déplaça petit à petit et en silence vers l’origine du bruit aquatique.

À la faveur de la nuit tombante, il échappa avec de la chance aux regards scrutateurs des femmes-serpents. Il suivit le bruit de l’eau et en approcha enfin.

Le jeune homme poussa doucement des feuilles du doigt et jeta un œil, pour voir un lac limpide apparaître. L’eau du lac était si propre qu’il se mit involontairement à avaler sa salive, ce qui était rarement arrivé depuis qu’il avait fini sa réserve d’eau la veille.

« Splash… »

Alors qu’il était tout joyeux et s’apprêtait à récupérer de l’eau, une éclaboussure attira son regard et il se figea instantanément. Sa mâchoire tomba tandis qu’il fixa d’un air absent la silhouette humaine qui était apparue là où l’eau s’était écartée…

Le dos d’une femme à la silhouette séduisante apparut à la surface depuis le fond du lac. Le dos tourné au gamin, elle secoua ses longs cheveux collés à ses épaules blanches comme neige. Des gouttes d’eau parsemaient sa peau si fragile qu’on aurait dit qu’on aurait pu la déchirer en soufflant dessus. Les gouttes suivirent les contours de ses épaules et glissèrent le long de ses hanches étroites extrêmement séduisantes et tombèrent enfin dans le lac, où elles créèrent des ondes.

Bien qu’ils étaient un peu loin l’un de l’autre, Xiao Yan put malgré tout clairement voir à quel point ces hanches étaient souples. Il était difficile d’imaginer dans quels angles choquant elle pouvait se tordre.

La petite main de la femme attrapa nonchalamment ses longs cheveux et elle se retourna petit à petit.

Son corps nu et parfait fut alors instantanément dévoilé aux yeux de l’adolescent qui, encore vierge, sentit immédiatement le sang lui monter au nez…

Ce corps parfait, qui semblait avoir été taillé dans un jade blanc, était comme un chef-d’œuvre issu des cieux. Cette poitrine souple et protubérante était fièrement exhibée dans l’air humide et un peu froid. Elle était à la fois adorable et enchanteresse sous les rayons sélènes… Ses beaux yeux en forme de losange contenaient une pointe de passion.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 202
BTTH Chapitre 204

11 Commentaires

  1. Askidox

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Conan

    Merci pour le chapitre! Je ne sais pas s’il est chanceux ou alors incroyablement poissard ^^

    Répondre
  4. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. psycho

    oh a mon avis il es tombe sur la Reine Médusa
    Merci pour le chapitre vivement la suite 🙂

    Répondre
    1. Traxy

      Je suis aussi du même avis ^^

      Répondre
  6. nickylaboum

    merci

    Répondre
  7. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Zhexiel Kurokage

    Bon,bein on dirai qu’il aura pas à chercher plus longtemps Medusa.

    PS:Merci pour le chapitre.

    Répondre
  9. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!