BTTH chapitre 206

BTTH Chapitre 205
BTTH Chapitre 207

Bonsoir ! Non, je ne vous ai pas oublié, mais j’ai crashé juste avant de terminer et… Ça m’a bouffé ma trad’. J’ai donc dû la recommencer… Voici donc le dernier chap’ régulier de la semaine, et vous aurez ce soir un chapitre bonus =)

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 206 – Bataille entre gens puissants

 

Une pointe de peur suinta de l’expression abasourdie de Yue Mei quand elle vit les six personnes descendre de la Bête Magique. Son regard anxieux balaya la personne en robe noire et elle ignora instantanément Xiao Yan. Elle recula rapidement de plusieurs dizaines de mètres en observant froidement le groupe, et demanda d’un rire glacial : « Qu’est-ce qui souffle sur le désert ce soir ? Depuis quand les ermites qu’on a rarement l’occasion de voir se sont mis à apprécier les réunions de groupes ? »

L’homme d’âge moyen sortit du groupe, fit un pas en avant et rit en fixant la femme-serpent au loin : « Ah ah, nous ne nous attendions vraiment pas à rencontrer quelqu’un de puissant du niveau de Dou Wang juste après être entrés dans ce vaste désert.  Vous devriez être une des chefs des huit grandes tribus des Hommes-Serpents, je me trompe ? »

Xiao Yan, assis sur une dune, se remit peu à peu du choc initial. Il cligna des yeux et balaya discrètement du regard les huit arrivants. Il réalisa que les sept autres semblaient, à part le type en robe noir qui était si mystérieux qu’il ne parvenait pas à déterminer sa force, considérer l’homme entre deux âges comme leur chef.

La stupéfaction l’envahit peu à peu : « Qui est-il ? Comment est-il parvenu à ce qu’autant de gens puissants lui obéissent ? » Il faut savoir que ceux qui avaient pu devenir des Dou Wang étaient tous bien connus. Les gens comme eux avaient beau avoir des personnalités différentes, ils partageaient tous cette fierté d’être puissant, profondément ancrée en eux. Il était extrêmement difficile de les faire se soumettre à quelqu’un du même niveau qu’eux.

Le jeune homme détourna le regard de ces gens-là, le posa sur l’homme d’âge moyen souriant et le jaugea.  Il lui fallait admettre que cet homme avait une attitude difficile à décrire. Son visage anguleux bien distinct permettait de voir qu’il avait dû être d’une beauté peu ordinaire en étant jeune. Il était peut-être un peu plus vieux à présent, mais il avait un comportement mature affinée par les années, qui ajoutait à son charme un calme et une certaine expérience de la vie.

Cette double menace pourrait s’avérer létale chez certaines jeunes filles…

« Ce type est plus complexe qu’il n’y parait… » marmonna le Dou Shi en son for intérieur. C’était la première impression que cet homme lui donnait mais naturellement, qui pourrait devenir un Dou Wang en étant simple à cerner ?

Il détourna le regard de cette personne et revint à nouveau sur la silhouette entièrement couverte d’une robe noire. Pour une raison inconnue, il avait l’impression que depuis que ce type était arrivée, son regard était plus ou moins concentré sur lui.

« Qui êtes-vous ? Pourquoi êtes-vous venus au cœur du territoire de ma race en plein milieu de la nuit ? Ne savez-vous donc pas que les humains n’ont pas le droit de venir ici ? » Le sourire enchanteur sur le visage de la Femme-Serpent avait complètement disparu, et avait été remplacé par un air sérieux et solennel. Apparemment, elle n’avait aucunement le loisir de plaisanter devant l’équipe terrifiante qui était soudainement apparue devant elle.

« Ke ke, nous visitons le Désert Tager pour une raison importante. Pourriez-vous nous guider au cœur du désert à la Reine de vos tribus ? » demanda l’homme entre deux âges en souriant.

« Vous voulez voir sa Majesté ? » Les beaux yeux de la femme serpentine se courbèrent soudainement en un arc de cercle séduisant et dangereux. Elle dit avec un sourire glacial aux lèvres : « Nos deux peuples sont ennemis depuis de nombreuses années et nos mains sont toutes ensanglantées du sang du camp adverse. Qu’y-a-t’il de plus à dire ? Si vous savez ce qui est bon pour vous, je ne peux que vous recommander vivement de partir au plus vite. Autrement, le nombre de gens puissants de l’Empire Jia Ma va drastiquement se réduire une fois que nos huit chefs de tribus se seront rassemblés… »

Un homme costaud à l’air agile et féroce flottant dans les airs baissa la tête et cria à l’intention de l’homme entre deux âges : « Je t’avais dit que tu pouvais oublier l’approche diplomatique avec les hommes-serpents, vieux He. Ils ne mangent pas de ce pain là… »

Cette voix fut comme un coup de tonnerre qui se répandit dans les airs, et ce n’est qu’un long moment plus tard qu’elle s’affaiblit peu à peu et disparut.

Le type costaux fixa le corps enchanteur de Yue Mei et dit en souriant : « Je connais cette femme. C’est la chef de la Tribu des Serpents Mei, une des huit grandes tribus du peuple des hommes-serpents. Hé hé… À l’époque où l’Empire avait déclaré la guerre à ces tribus, le vieux Lei Na s’est battu avec elle et a fini par subir quelques dégâts… »

Un sourire glacial apparut au coin des lèvres de la serpentine et elle lança une pique : « Lei Na ? Tu veux parler du vieux machin qui s’est entraîné avec une méthode de Qi de type foudre pendant la guerre ? Je me demande s’il a fini de purger le poison en lui ? »

« Il s’en est débarrassé, mais une de ses mains est handicapée grâce à toi. » répondit franchement l’homme musclé, qui observait son interlocutrice d’un regard légèrement froid.

Il baissa la tête et dit au chef du groupe : « Capturons-la et fichons le camp, vieux He. Ne perdons pas davantage de temps. Si on arrive trop tard, ce que tu veux auras sûrement disparu. De plus, si on la laisse s’échapper, notre mission pourrait devenir bien plus compliquée. »

Celui qu’il appelait ‘Vieux He’ réfléchit silencieusement un moment, puis hocha légèrement la tête et dit d’un air impuissant : « Puisque vous refusez de coopérer, alors ne nous reprochez pas de vous tomber dessus en nombre. Vieux Shi, Feng Li, je vais devoir vous embêter. » Une fois cela dit, il leva la tête vers le type carré et un vieil homme assez malingre derrière lui.

L’homme musclé se tapa immédiatement la poitrine en riant et rit sans la moindre hésitation : « Pas de soucis, ça faisait longtemps que j’avais envie de tester la ténacité des hommes-serpents puissants. »

Le vieillard maigrelet, de son côté, hésita un peu. Il était évident que l’arrogance due à sa position faisait qu’il renâclait à l’idée d’attaquer à deux contre un. Cependant, son hésitation ne tint qu’un court instant avant de disparaître ; il savait très bien que la Dou Wang allait rendre la suite de la mission difficile s’ils la laissaient partir.

Les deux hommes tremblèrent et se changèrent en deux lignes noires qui apparurent près de Yue Mei. L’augmentation brutale de leur vitesse provoqua quelques explosions dans l’air.

Le type costaud se tint sur une dune, leva la tête et annonça son nom : « Yan Shi ». C’était là l’étiquette de base entre gens puissants.

« Feng Li ! » dit le vieil homme d’un air indifférent.

À ces noms, le coeur de Xiao Yan comme celui de la femme serpent battirent à tout rompre.

« … Hu… Ces deux types sont en fait le Roi Lion Yan Shi et le Moine Itinérant du Vent Feng Li, connus à travers tout l’Empire Jia Ma comme faisant partie des Dix Puissants ? » Le jeune homme prit involontairement une grande goulée d’air frais en fixant les silhouettes des deux hommes. Il lui aurait été difficile en temps normal de voir ces gens tellement plus forts que lui mais cela dit, il pouvait cette nuit en voir deux d’un coup…

« Je me demandais qui avait le courage de charger en plein cœur du territoire de ma tribu, et c’était en fait deux des Dix Puissants de l’Empire Jia Ma… » Elle prononça doucement ces moqueries et rit froidement. L’expression sur son beau visage se fit plus grave encore ; elle avait beau ne s’être jamais battue contre eux, elle connaissait leur nom. Aucun incapable ne devenait célèbre, aussi devaient-ils être hors du commun pour faire partie de ce classement.

Avec sa puissance, cette dernière ne craignait pas vraiment d’affronter n’importe lequel d’entre eux mais par contre, un ‘deux contre un’ serait un peu plus difficile à gérer. De plus, il y avait encore, en plus de ces deux types, la personne encapuchonnée de noir qu’elle craignait le plus dans le lot. Une Dou Huang… Une personne si terriblement puissante que seule Sa Majesté pourrait l’affronter.

« Pourquoi ces gens se sont soudain réunis dans le désert ? Quelque chose de terrible a dû se passer pour qu’une situation pareille n’arrive. Quelques soient leurs intentions, je dois en informer sa Majesté. Autrement, personne dans nos huit grandes tribus ne pourrait se battre seul face à cette équipe. » Cette pensée traversa rapidement Yue Mei et sans la moindre hésitation ou parole en l’air, elle forma rapidement un sceau étrange de ses mains. En même temps, sa queue tapota doucement le sable sous elle. Un bruit étouffé retentit et la dune de sable sur laquelle elle se trouvait explosa tout d’un coup ; une énorme vague de sable apparut devant elle et, en un clin d’œil, s’écrasa sur les autres de toute part.

Voyant que la femme-serpent attaquait en premier, Yan shi ne s’embarrassa pas de politesses. « À l’attaque ! » Il cria doucement, leva la tête, ouvrit ses deux mains et une substance légèrement argentée similaire à l’onde sonore du rugissement d’un lion s’échappa de sa bouche grande ouverte.

Une fois qu’il eut surmonté la vague de sable, Feng Li trembla et disparut tout d’un coup? Un moment plus tard, des ondes d’énergie féroces se dégagèrent derrière le raz-de-marée de sable.

Yan Shi, de son côté, prit le rôle déraisonnable et brutal de charger violemment dans la bataille une fois qu’il eut surmonté la vague de sable. D’énormes ravins de dizaines de mètres de long apparurent immédiatement et continuellement sous la force de son Qi.

Alors que le ciel était emplit de sable, Yue Mei avait sur le visage une expression glaciale ; deux filins d’énergie cyan s’agglomérèrent au centre de ses paumes pour former deux énormes serpents verts. Les deux reptiles n’étaient bien évidemment pas les petits que Xiao Yan avait vu auparavant ; ils étaient couverts d’écailles épaisses et leurs crocs blancs acérés brillaient à chaque fois qu’ils ouvraient leur gueule. Le plus terrifiant dans l’histoire, c’est que ces deux serpents semblaient avoir une vie propre. (NdT en vo, ils parlent de force de vie) Ils émettaient même un Qi léger mais féroces. À force de se contorsionner étrangement et de se tortiller, les deux serpents parvinrent à retenir, bien qu’à peine, Yan Shi et Feng Li.

Xiao Yan ne put s’empêcher de faire tressaillir ses lèvres répétitivement en voyant que les deux reptiles, par leurs contorsions, parvenaient à bloquer les attaques des deux Dou Wang. « Qu’elle est terrifiante… Ces serpents de Qi étranges qu’elle a fait naître de sa propre énergie ont la force de Dou Ling… »

L’homme entre deux âges soupira devant ce sable omniprésent et le champ de bataille débordant de Qi : « J’ai entendu dire que certains membres puissants de la race des hommes-serpents étaient capables de retirer l’âme d’une Bête Magique et d’en faire des techniques uniques. En parvenant à exercer cette technique,  ils peuvent arriver à conserver la force originelle de ces bêtes magiques qui, sous le contrôle de leurs maîtres, ne craignent pas de mourir. Il est excessivement pénible de se battre contre eux. Je dois dire que les rumeurs sont vraies, vu ce que je peux voir… »

Un homme s’approcha de ce type et lui demanda respectueusement : « Aîné (NdT titre de respect envers un moine bouddhiste), on dirait que les deux monsieurs ne vont pas pouvoir s’en occuper immédiatement. Voulez-vous que nous attaquions ? »

À cette question, le vieux He pencha la tête et fixa la personne mystérieuse qui était entièrement couverte par sa cape noire.

Sentant le regard qui la perçait, celle-ci secoua la tête. Les deux yeux sous la capuche fixèrent à nouveau le jeune homme sur une dune à proximité, qui était stupéfait par la bataille intense, d’un regard énigmatique.

À cette réponse, le type entre deux âges hocha la tête, réfléchit un moment et marmonna : « Laissez tomber, elle parvient à peine à tenir face à la puissance du Vieux Shi et de Feng Li. La bataille approche rapidement de sa conclusion. »

« En ! » Ce Dou Ling qui avait jadis monopolisé le titre du plus fort dans une grande ville, après avoir respectueusement répondu, parcourut d’un regard révérencieux la personne en cape noire à côté de lui et se retira lentement.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 205
BTTH Chapitre 207

13 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Lainkonifer

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  5. Hyralko

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Metalis

    Merci pour ce chapitre ! 🙂

    Répondre
  8. Askidox

    Merci pour le chap

    Répondre
  9. Conan

    Merci pour le chapitre!

    Répondre
  10. nickylaboum

    merci

    Répondre
  11. Mistic

    Waaaah 5 chaps bonus c’est des fous les gens

    Répondre
  12. Surimi

    Merci

    Répondre
  13. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!