BTTH Chapitre 215

BTTH Chapitre 214
BTTH Chapitre 216

Dernier chapitre bonus de la fournée, pour laquelle on remercie de tout cœur notre James national et sa générosité !

Bonne lecture ! :3

 

 

Chapitre 215 – Début de l’évolution

 

Un corps absolument adorable, parfait, voluptueux et d’un blanc nacré exerçait une tentation irrésistible sur quiconque la regardait, jusqu’à lui assécher la bouche.

Telle un succube, sa beauté exerçait involontairement une sorte d’envoûtement sur les autres. Son long cou blanc formait un angle gracieux (NdT avec les épaules, etc) et lorsqu’on baissait un peu le regard, on voyait apparaître une poitrine généreuse parfaitement ronde, tendre et adorable. Peut-être était-ce à cause de la chaleur, mais une goutte cristalline de sueur apparut son son cou et commença à descendre. Elle coula artistiquement sur sa poitrine voluptueuse et suivit un angle obscène en descendant plus bas.

Sa taille étroite semblait trop petite pour être enlacée, mais donnait néanmoins l’impression d’être flexible malgré sa taille. Le bas de son ventre plat et délicat était libre de toute graisse superfétatoire. On se sentait, en le parcourant du regard, pris de l’impulsion de tendre ses mains pour le parcourir du bout des doigts.

Une queue serpentine violette descendait sous ses hanches avec une certaine beauté sauvage. Elle se balançait doucement avec un charme singulier.

Cet adorable corps qui avait fait saliver bien des hommes était entièrement dévoilé, dans la petite forêt de bambous, au regard de quelqu’un qui la dévorait des yeux.

Xiao Yan, dans ses buissons, fixa le corps adorable et dénudé qui rendrait fou bien des hommes. Une flamme néfaste monta en flèche tout d’un coup dans son bas-ventre quand il baissa sa garde, rendant son visage tout rouge. Ce n’est qu’un long moment plus tard qu’il serra ses poings, fit circuler son Dou Qi et parvint à étouffer ce désir abominable en lui.

« Elle n’est pas un peu trop terrifiante, cette femme-là ? » dit-il en relevant la tête. Cela dit, il n’osa fixer que la Flamme Exceptionnelle grandissante et n’eut pas le courage de jeter un regard à cet adorable corps ensorcelant qui exerçait une tentation incroyable sur lui. Il craignait d’être découvert s’il ne faisait pas attention.

« La Reine Médusa possède naturellement la capacité d’envoûter les autres et chez les hommes, ce genre de capacité peut même être considérée comme le plus puissant des aphrodisiaques. Elle a bien sûr, à son niveau, déjà atteint le stade où elle peut parfaitement la contrôler mais quand elle est nue, cette capacité s’exerce naturellement. Ah… Sois plus concentré, gamin. Il y a un couteau au-dessus du désir. 1)Expression signifiant que des galipettes peuvent entraîner des conséquences terribles :p

« Uh… » Le jeune homme ne put que sourire sèchement et hocher la tête d’un air embarrassé.

Il essuya son front trempé de sueur à cause de la chaleur environnante et demanda : « Quand allons-nous agir, Maître ? »

« Attends encore un peu. Toute son attention a beau être concentrée sur la Flamme, si jamais elle découvre ta présence elle s’occupera à tous les coups de finir une petite crevette comme toi avant de reprendre. Je peux peut-être t’aider à t’échapper, mais pour ce qui est de la Flamme… »

À cette réponse, le Dou Shi ouvrit la bouche puis la referma à nouveau : « On va attendre encore un peu alors. » Il se tut à nouveau et concentra son regard sur l’espace dégagé près de lui.

La Reine laissa la robe violette glisser au sol et avança lentement d’un pas. Son beau regard se perdit dans le vague en fixant l’amas de flammes cyan. Elle mordit ses lèvres rouges et marmonna : « Si je devais suivre la forme classique de culture de progressions pas à pas, je serais incapable de dire quand je pourrais enfin toucher le seuil du rang de Dou Zong… La seule voie qu’il me reste est de rapidement percer à ce domaine. »

Ses mains fines et délicates se posèrent doucement sur ses épaules. Elle se pencha légèrement vers la Flamme Exceptionnelle flottant dans les airs, puis leva lentement la tête et observa les ondulations intenses apparaissant sur les murailles de la ville. Une lueur glaciale traversa ses beaux yeux. Ses doigts délicats écartèrent une mèche noire de son front et elle dit d’un ton morne : « Si je parviens à évoluer avec succès, tous les humains présents aujourd’hui resteront dans ce désert à jamais ! »

Une fois ces menaces proférées, la souveraine tira mollement sur le ruban enserrant ses cheveux, libérant ainsi une douce cascade ébène qui descendit jusqu’à sa taille de guêpe.

Elle secoua doucement la tête, faisait balancer distraitement ses cheveux, ce qui la rendit rendit plus belle et enchanteresse encore.

Elle ferma ses beaux yeux et joignit ses mains ensemble, avant de former divers sceaux qui s’alternaient répétitivement. Les ondulations d’énergie suivirent les changement dans les sceaux et devinrent, dans la forêt de bambous, soudainement bien plus intenses.

Xiao Yan, depuis ses buissons, remarqua le changement et fut immédiatement stupéfait. Il s’arc-bouta légèrement, prêt à toute éventualité.

Les ondulations devinrent de plus en plus intense, jusqu’à ce qu’elles forment un énorme vortex d’énergie dans le ciel au-dessus d’eux. Il demanda, abasourdi : « Qu’essaye-t’elle de faire ? »

« Ça… Je n’en suis pas certain. L’évolution des reines serpentines est extrêmement mystérieuse et je n’en ai qu’entendu parler sans pouvoir en être témoin… Mais il semble que le chemin que prend cette évolution ne soit pas très… détaillé. Ah, en d’autres termes, personne ne peut savoir en quoi elle évoluera si ça marche… Ça a l’air d’être aléatoire, en fait. » Yao Lao rit amèrement. « Mais il y a une chose dont je suis certain : ce sera sans le moindre doute serpentin. » (NdT cet enfoiré :’)))) )

Le jeune homme resta coi devant cette explication quelque peu foireuse et secoua la tête. « … » Il abandonna toute idée d’obtenir des réponses précises et se concentra intensément sur la Reine qui était enveloppée par une lueur intense.

La lueur s’étendit et se contracta continuellement et un moment plus tard, un rugissement ressemblant à la fois à celui d’un tigre et d’un lion parvint bruyamment de cette lumière. Peu après, la lueur aveuglante enfla tout d’un coup.

L’alchimiste ferma instinctivement les yeux et lorsqu’il les rouvrit un moment plus tard, il resta complètement ahuri en voyant un énorme serpent violet de plus de trente mètres de long suspendu dans le ciel au-dessus de l’îlot.

Le corps du reptile était long et puissant, tout en donnant une impression d’élégance et d’esthétisme. Les pupilles violet pâle du serpent étaient différentes de celui qu’il avait rencontré dans le lac ; il n’y avait en elles que sérénité et indifférence.

L’énorme serpent pivota lentement son corps dans les airs, puis tourna légèrement la tête vers les murailles chaotiques. Une froideur traversa alors ses yeux.

La femme en robe noire flottait dans les airs au-dessus des murs de la ville. Elle jeta un regard indifférent devant elle à Hua She’er, qui était en piteux état. Un instant plus tard, elle sembla sentir quelque chose et tourna brusquement la tête de l’autre côté. Les yeux sous sa capuche se plissèrent tandis qu’elle marmonna doucement : « L’évolution va commencer ? »

« Maudits humains, une fois que sa Majesté aura évolué, aucun d’entre vous ne pourra s’échapper ! » dit froidement la femme serpentine en frottant le filet de sang au coin de ses lèvres.

« On aura rien besoin de faire si elle échoue. Elle disparaîtra naturellement de ce monde. » La menace de la Commandante n’énerva pas la mystérieuse femme en robe noire, comme si sa personnalité indifférente était innée. Il y avait bien peu de choses qui puissent la faire paniquer. Elle était comme un nuage flottant dans le ciel ; bien qu’elle paraisse indifférente et paresseuse, elle démontrait un calme et une clairvoyance capables de contrôler le monde.

Elle poursuivit doucement : « De plus, vous savez parfaitement que ce genre d’évolution ne suit ni règles ni méthodes. Même si elle parvient à évoluer… Qui sait à quoi elle ressemblera. »

« Sa Majesté va définitivement réussir ! » Hua She’er cria rageusement avec un air belliqueux, mais cette apparence hostile cachait son inquiétude. Elle glissa sur le mur de la ville, fit couler sauvagement son Dou Qi et chargea l’intruse.

Celle-ci regarda la guerrière lui foncer dessus rageusement d’un air indifférent : « À vrai dire, je suis aussi curieuse de voir le résultat final de l’évolution de la Reine ! » Elle sourit légèrement, secoua la tête et fit un geste de la main. Plus d’une dizaine d’énormes lames de vent de plus de trente mètres de large ciblèrent la femme-serpent et l’attaquèrent.

 

« C’est le corps original de la Reine Médusa ? » Xiao Yan ne put s’empêcher de pousser un cri de surprise en fixant l’énorme serpent violet avec stupéfaction.

« Les Hommes-Serpents sont différents des Humains. Peu après la naissance d’un enfant, ils utilisent une technique secrète pour introduire l’esprit d’une bête magique serpentine dans leur corps. Quand ils grandissent et deviennent plus fort, l’esprit de la bête magique va graduellement fusionner avec eux et ils deviendront, au final, une seule et même entité. Une fois qu’ils ont fusionné avec, ils peuvent invoquer ce genre de forme originelle face à un ennemi puissant et quand ça arrive, leur force augmente considérablement. C’est le va-tout des Hommes-Serpents, en somme » expliqua Yao lao.

« Oh… » Le jeune homme hocha la tête avant de la lever. Il tint son menton dans sa main et marmonna : « Elle… Qu’a-t’elle l’intention de faire ? Elle ne va pas avaler la Flamme Exceptionnelle, n’est-ce pas ? Si ça devait arriver… Que devrais-je faire ? »

À cette question, le vieux maître se figea un peu : « Eh bien… » Il répondit tout de suite après d’un air impuissant : « Je n’en suis pas sûr. En fait… Je ne pense pas qu’elle puisse réussir à évoluer. La puissance destructive de la Flamme Exceptionnelle n’a rien d’une blague : elle a beau être une Dou Huang, il va quand-même lui être très difficile de résister au pouvoir de la Flamme. »

Le Dou Shi poussa un léger soupir, sourit amèrement et dit : « Attendons de voir ce qui se passe. De toute façon, si nous agissions maintenant, nous finirions par être réduits à néant par la Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan. »

« Bien. Fais attention à toi et prépare-toi à fuir à tout moment au moindre problème. La Flamme Exceptionnelle comme la Reine Médusa sont des existences extrêmement dangereuses… » lui rappela son maître.

L’adolescent hocha la tête avec un sourire amer et fit plus attention, comme on le lui avait demandé. Il fixa intensément l’énorme serpent violet sans cligner des yeux.

Le corps démesuré de ce dernier flottait dans les airs et une lueur violette dense jaillit de son corps avant de couvrir entièrement le sanctuaire.

« Elle met en place un enchantement de protection énergétique. Je pense qu’elle a peur d’être dérangée par Gu He et les autres. On dirait que cette évolution doit se dérouler dans un environnement calme. Elle n’a pas de chance d’avoir rencontré ces gens aujourd’hui ! » dit le vieillard en riant.

Son disciple hocha la tête et sourit : « Oui mais s’ils n’étaient pas venus causer des problèmes, nous n’aurions pas pu en profiter pour nous faufiler… » Son regard resta concentré par ce qui se passait dans les airs. Un instant plus tard, son expression se figea soudainement et il dit sérieusement : « Elle est sur le point de commencer ! »

Quand ses paroles s’éteignirent, l’énorme serpent violet fit quelques ronds dans le ciel avant de pousser un léger cri net. Après quoi, il fonça directement dans l’amas de flammes bleu-vert sans la moindre hésitation.

Xiao Yan prit une grande goulée d’air frais et recula précipitamment : « Elle est dingue… Je ne m’attendais pas à ce qu’elle ose affronter directement la Flamme Exceptionnelle ! »

Sous le regard concentré du Dou Shi, l’énorme reptile descendit en flèche et fonça vers la flamme sans la moindre hésitation.

Au moment où le serpent pénétra la flamme, la Reine Médusa poussa un cri perçant à en coller la chair de poule…

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 214
BTTH Chapitre 216

References   [ + ]

1. Expression signifiant que des galipettes peuvent entraîner des conséquences terribles :p

11 Commentaires

  1. Letyure

    Eheheh merci c:

    Répondre
  2. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  3. Askidox

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci et merci james

    Répondre
  5. Surimi

    Merci

    Répondre
  6. grenvious

    merci pour les chapitres

    Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. Baba83

    Question, il y a un prequel de btth avec 8 chapitres en VA les 2 autres on disparu 🙁 c’est tu ou trouver la suite ? Et allez-vous le traduire ?
    Merci pour les chapitres 🙂

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Ce n’est pas prévu pour le moment mais ça arrivera à un moment ou l’autre ^^ SInon, je ne sais pas où les trouver, navré !

      Répondre
      1. Baba83

        Ok merci ! C’est dommage j’ai commencé les 8 chapitres et puis plus rien u_u

        Répondre
  9. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!