BTTH Chapitre 219

BTTH Chapitre 218
BTTH Chapitre 220

Bonsoir ! Voici donc le BTTH bonus que je dédie à la générosité de James ! Vous avez un vilain cliffhanger x)

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 219 – Situation Chaotique

 

Gu He, qui avait reculé à quelque distance de là, revint à côté de la personne en noir une fois que le Qi terrifiant disparut : « Que s’est-il passé ? »

Celle-ci secoua la tête et dit doucement : « Il a dû y avoir un problème lors de l’évolution… En tout cas, le Qi a complètement disparu. »

L’homme entre deux âges se figea à cette réponse, et soupira immédiatement de regret et de délectation cachée. « A-t’elle échoué ? » Il fixa intensément le sanctuaire où le brouillard cyan disparaissait peu à peu, puis fronça tout d’un coup les sourcils et dit : « La présence de la Flamme Exceptionnelle a… Pourquoi a-t’elle disparu ? »

La femme en noir répondit avec une certaine hésitation : « L’onde énergétique dans la barrière s’est déjà calmée. La Flamme, quant à elle, a été détruite par la Reine Médusa ? »

L’alchimiste secoua la tête. « Ce devrait être impossible. Elle a beau être très puissante, elle est d’un niveau entier trop faible pour y parvenir. » Au vu de sa profession, il connaissait parfaitement la puissance d’une Flamme Exceptionnelle.

Il fronça les sourcils et dit d’un air impuissant : « Attendons que le brouillard se dissipe pour conduire une fouille minutieuse. »

Deux lueurs scintillantes arrivèrent depuis les murailles de la ville et s’arrêtèrent à côté des deux observateurs. Leurs regards balayèrent le sanctuaire sous eux avant que Yan Shi ne demande à voix basse : « Ça donne quoi, vieil He ? »

Il lui répondit : « Ce devrait être le Qi de la Reine Médusa, mais il semble qu’elle ait rencontré un problème lors de son évolution. Peut-être même… qu’elle a déjà complètement disparu. »

« Hu… » Yan Shi et Feng Li en poussèrent tous les deux un long soupir. Ce Qi effrayant leur avait complètement coupé l’envie de se battre. Une personne avec un Qi pareil était d’un tel niveau qu’ils ne parviendraient même pas à la toucher, alors se battre contre elle…

« Que fait-on maintenant ? »

Feng Li balaya la ville du regard et les innombrables paires d’yeux haineux qui les fixaient le firent froncer les sourcils. Il leva la tête et regarda Yue Mei et Mo Basi qui, un peu plus loin, les foudroyaient du regard en accordant parfois des coups d’œil anxieux au sanctuaire.

Les deux chefs de tribus avaient beau avoir énormément envie de les tuer, ils ne chargèrent pas pour autant le groupe. D’innombrables hommes-serpents puissants se saisirent de lances et foncèrent sur les toits à leurs ordres, et se concentrèrent froidement sur les quelques personnes flottant dans les airs.

De nombreux hommes-serpents puissants résidaient dans cette ville que leur peuple considérait comme sacrée et elle avait bien plus de Dou Wangs que le groupe d’humains. Cependant, ils n’avaient pas de Dou Huang capable de lutter contre la personne en noir et s’ils n’avaient pas à craindre qu’elle devienne dingue et tuent un nombre considérable d’entre eux, ils auraient déjà attaqué les intrus et les auraient tués il y a longtemps déjà.

Du coup, Yue Mei et les autres combattants n’engagèrent pas le combat. Au lieu de ça, elle leur ordonna d’encercler petit à petit les humains ; ils semblaient se préparer à les retenir dans la ville.

« Ils attendent que les autres chefs de tribus arrivent et une fois qu’ils seront tous là, on sera dans une situation désavantageuse même avec la Chef de Secte Yun ici présente. De plus, nous trois mis à part, cinq Dou Wangs suffiront à causer de soucis à une Dou Huang, ce qui nous plongera dans une situation assez désagréable. Nous sommes dans leur territoire, après tout. Il ne faut pas non plus oublier que la Garde Serpentine de Médusa n’est pas là pour faire beau. Ils ne peuvent certes pas nous arrêter, mais il ne leur sera quand-même pas difficile nous casser les pieds » dit gravement Yan Shi en parcourant du regard les nombreux hommes-serpents puissants sur les toits. Il avait beau être un peu brut de coffre, il n’était pas stupide pour autant et avait compris les plans de leurs adversaires.

Gu He hocha la tête ; il savait pertinemment ce qui les attendait mais il n’avait pas encore mis la main sur le plus important. Il serait vraiment trop contrit de repartir les mains vides. Il réfléchit calmement et répondit : « Attendons pour le moment. Le rideau violet est sur le point de disparaître et quand ce sera fait, nous entrerons immédiatement dans la zone et la fouillerons rapidement. Si nous trouvons la Flamme Exceptionnelle, nous partirons immédiatement. Sinon… Alors nous partirons également. »

Devant l’obstination de l’alchimiste le manque de réactions de la femme en noir à côté de lui, Yan Shi et Feng Li s’échangèrent un regard et hochèrent la tête d’un air impuissant.

L’homme entre deux âges soupira doucement en remarquant qu’ils n’avaient pas l’intention de protester. Il leva ensuite la tête et jeta un regard aux deux chefs de tribus à l’expression glaciale, avant de fixer intensément le bouclier de lumière qui avait commencé à devenir indistinct.  Le Dou Qi en lui se mit à circuler rapidement.

L’atmosphère de la ville devint relativement silencieuse. Tous les regards étaient tournés vers le rideau violet qui commençait à s’effondrer. Ils étaient tous tendus comme des ressorts et n’osèrent pas se détendre ne serait-ce qu’une seconde.

La lueur violette qui couvrait un grand espace devint graduellement illusoire.

Cette atmosphère silencieuse perdura quelques minutes avant que la femme encapuchonnée de noir ne se retourne soudainement. Elle fixa l’horizon à l’Ouest et dit d’un air morne : « Un autre homme-serpent puissant est arrivé. D’après son Qi, ce devrait être un des chefs des huit grandes tribus. »

Gu He changea légèrement d’expression à cette nouvelle. Il tourna la tête dans la direction indiquée et vit une silhouette rouge voler vers la ville à la vitesse de l’éclair. Environ une minute plus tard, un homme serpentin couvert de Dou Qi rouge apparut au-dessus de la cité dans un flash ; son regard parcourut le ciel avant d’atterrir sur le groupe d’envahisseurs.

Le nouvel arrivant semblait avoir un tempérament explosif : il poussa alors un rugissement féroce qui couvrit la ville. « Maudits humains, vous avez osé pénétrer dans la ville sacrée de notre race ! » (NdT Angel, c’est pour toi :3) En même temps, le Dou Qi rouge qui l’enveloppait s’éleva de près d’un mètre dans les airs. De loin, on aurait dit une boule de flamme avec la forme d’une personne.

Feng Li fronça les sourcils en regardant l’homme-serpent soudainement apparu et dit d’un air un peu désarmé : « Ce type est le chef de la Tribu Yan des huit grandes tribus, Yan Ci. Il a beau avoir très mauvais caractère, il fait parti des plus puissants chefs de tribus et pendant la guerre entre l’Empire Jia Ma et leur race, il a tué bien des experts puissants de l’empire. C’est un adversaire vraiment pénible à affronter. »

L’homme mûr fronça les sourcils, parcourut du regard ses opposants et dit : « Si on fait le compte, ils ont déjà trois Dou Wangs. Heureusement que la Commandante de la Garde Serpentine est temporairement incapable de se battre… »

La femme en noir fixa la lumière violette couvrant l’espace devant elle et dit doucement : « La lueur est sur le point de se briser. » Cette protection avait été créée par la Reine Médusa qui avait mis tous ses efforts dans cet écran lumineux après s’être changée en un énorme serpent. Du coup, même avec sa force de Dou Huang, elle avait du mal à le briser depuis l’extérieur et ne pouvait donc qu’attendre qu’il disparaisse de lui-même.

Gu He se tendit à la phrase de la demoiselle et ne se soucia plus de Yan Ci dont le corps était couvert de flammes. Au lieu de ça, il se retourna rapidement et concentra son attention sur le rideau violet de plus en plus translucide.

Yue Mei et Mo Basi furent heureux de voir leur allié arriver soudainement. Ils se dirigèrent rapidement vers lui et lui racontèrent en détails ce qui s’était passé dans la ville en murmurant.

Le guerrier fut fou de rage en apprenant ce qui était arrivé, et son Dou Qi d’un rouge ardent devint de plus en plus intense, jusqu’à ressembler à une vraie flamme. Il serra le poing, faisant ainsi pulser de nombreuses veines vertes sur ses bras musclés et épais. Ses yeux devinrent rouge sang tandis qu’il fixait le groupe d’humains et il poussa un rugissement sourd contenant une envie de tuer d’une sauvagerie incomparable : « Bande de bâtards humains… Je dois me servir de votre sang frais pour nettoyer l’humiliation que vous nous avez infligée. »

La bande de Gu He choisit d’ignorer l’homme-serpent si aveuglé par la rage qu’il voulait mordre quelqu’un, et fixa intensément l’écran de lumière. C’est à ce moment précis que le rideau brilla légèrement et se brisa sur le champ, remplissant le ciel de petits morceaux d’énergie qui plurent alentour.

Au même moment, le groupe de l’alchimiste vola comme d’un seul homme à la vitesse de l’éclair et chargea dans le sanctuaire où le brouillard cyan ne s’était pas complètement dispersé.

La ville sacrée des hommes-serpent plongea alors dans un chaos absolu.

Les humains entrèrent rapidement dans le sanctuaire d’après les souvenirs de l’homme entre deux âges et arrivèrent au-dessus de l’îlot. Peut-être était-ce dû à la disparition de la Reine, mais la restriction empêchant le vol avait à présent complètement disparue. Par conséquent, ils atterrirent au milieu de la petite l’île sans la moindre résistance.

Leurs regards balayèrent tous les alentours dès qu’ils eurent posé le pied au sol. La femme en robe noire s’accroupit tout d’un coup, puis elle ramassa un morceau d’écaille carbonisé et murmura en fronçant légèrement les sourcils : « A-t’elle vraiment été incinérée jusqu’à ce que plus rien ne reste d’elle.. ? »

Gu He avait recouvert l’îlet tout entier de sa Perception Spirituelle mais fut incapable de découvrir la trace de la flamme, aussi la fureur envahit immédiatement son visage calme : « Et merde ! Où est la Flamme Exceptionnelle ? » (NdT y’en a un qui va être tellement mad x) )

La femme en noir se releva et agita les manches ; un vent violent et intense apparut où elle se trouvait et dispersa le brouillard bleu-vert environnant. Leur vision se dégagea ainsi rapidement.

La brume dissipée, la petite île complètement vide apparut à leurs yeux. Ils imaginèrent parfaitement, en voyant les trous profonds et lisses qui la parsemaient, quels genres de dégâts elle avait pu subir.

« La Flamme n’est pas là ! » dit gravement Yan Shi en parcourant l’endroit du regard.

De nombreuses petites lames de vent apparurent entre les paumes de Feng Li, qui les envoya à la rencontre des hommes-serpents qui bondissaient follement vers leur position en volant. Il tourna la tête et pressa les autres : « Nous devons partir rapidement, autrement nous ne nous en sortirons pas !  D’après mes sens, un autre chef de tribu arrive ici à toute vitesse ! »

L’alchimiste serra les dents à cette nouvelle et un moment plus tard, il soupira et dit d’un air absolument réticent : « Allons-y ! »

Yan Shi et Feng Li soupirèrent de soulagement. Cela étant, alors qu’ils s’apprêtaient à fuir, les hommes-serpents qui les entouraient et avançaient lentement vers eux s’agitèrent soudainement.

Le regard de Gu He balaya négligemment les environs quand ses yeux se contractèrent tout d’un coup. Il vit au loin une silhouette humaine portant un Liantai cyan battre frénétiquement des ailes. Une étrange flamme verte flottait constamment sur le lotus vert.

Gu He poussa tout d’un coup un cri furieux en fixant intensément la silhouette s’éloignant : « C’est la Flamme Exceptionnelle ! » Son équipe et lui avaient risqué leur vie pour tenir en respect les hommes-serpents puissants, et il ne s’était pas attendu à ce que ça profite à quelqu’un d’autre. Il bouillit instantanément de rage et rugit : « Maudit soit ce type ! Comment ose-t’il se servir de nous ! »

Il secoua violemment la tête : « Poursuivez-le ! » Le Dou Qi surgit violemment de tout son corps, et les ailes sur son dos battirent furieusement tandis qu’il pourchassait follement sa cible. La femme en noir, Yan Shi et Feng Li le suivirent de près.

 

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 218
BTTH Chapitre 220

8 Commentaires

  1. Surimi

    Merci

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci

    Répondre
  3. Fabulas

    Merci pour le chapitre.
    putain de cliffhanger si je trouve qui c’est ce type….. ^^)

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  6. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Ho…bha,on sait déjà qui aura la flamme au final alors c’est  »totalement » un cliffanger.

    Répondre
  7. Conan

    Merci pour le chapitre bonus!!

    Répondre
  8. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!