BTTH Chapitre 220

BTTH Chapitre 219
BTTH Chapitre 221

Dernier BTTH régulier de la semaine ! On retrouvera le père Yan lundi pour un bonus ou mardi !

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 220 – Fuir avec un Trésor

 

Trois rayons de lumière apparurent devant Gu He et les autres dès qu’ils décollèrent de l’îlot, et leur bloquèrent le passage. Yue Mei et les deux autres chefs de tribus arrivèrent ainsi devant eux avec une expression glaciale sur le visage, tandis qu’un nombre écrasant d’hommes-serpents couvrit le ciel et le sol derrière eux.

Yan Ci était enveloppé d’un Dou Qi rouge vif et, ressemblant à une créature tout droit tirée des enfers, il jeta un regard noir aux humains. Sa voix éclata comme un coup de tonnerre à travers la ville : « Pour quoi prenez-vous mon peuple à aller et venir en nos terres comme ça vous chante ? »

Voyant son chemin bloqué, le Grand-maître alchimiste leva anxieusement la tête et regarda la silhouette noire à présent distante. Il ne put alors s’empêcher de fulminer et hurla : « Foutez le camp ! » Il fit un geste de la main et des flammes bleu pâle formèrent rapidement une boule de feu, qu’il envoya vers les chefs de tribus avec une force explosive et féroce.

La température environnante monta en flèche à l’apparition de cette flamme sur sa paume, et n’avait pas l’air d’être ordinaire. Cependant, elle était très loin d’égaler la puissance d’une Flamme Exceptionnelle, et était davantage comparable à la flamme violette de Xiao Yan.

Bien que cette flamme bleue sorte de l’ordinaire, le chef de tribu guerrier n’en avait pas peur. « Hmpf, personne ne peut rivaliser avec toi niveau alchimie mais pour ce qui est de se battre, tu devrais aller t’asseoir sur la touche et regarder comme on fait ! » Un rictus méprisant apparut sur ses lèvres. D’un geste de la main, le Dou Qi rouge vif s’aggloméra rapidement sur sa paume pour former une flamme de trois mètres de haut. Ensuite, il l’envoya légèrement en avant et sa flamme enveloppa facilement la boule de feu et l’enserra. L’énorme boule de feu devint rapidement de petites flammes dans un bruit étouffé, avant de disparaître peu à peu.

Il était évident, dans ce premier échange, que Yan Ci avait le dessus ; il semblait être plus fort que Gu He d’une étoile au moins.

Yue Mei couvrait froidement les envahisseurs d’un regard furieux. Elle pencha la tête, jeta un œil au point noir au loin et fronça les sourcils : elle ignorait pourquoi mais cette silhouette distante lui paraissait familière… Elle secoua la tête et après y avoir rapidement réfléchi, elle décida d’abandonner l’idée de la poursuivre et de la tuer. Ses ennemis principaux étaient toujours l’homme mûr et les siens. Les hommes-serpents étaient déjà dans une position désavantageuse, aussi comment pourraient-ils envoyer un Dou Wang traquer et tuer ce point noir ? Cependant, sans la vitesse de vol d’experts de ce niveau, ils ne pourraient pas rattraper cette figure lointaine, même en envoyant un Dou Ling sans ailes de Dou Qi. Elle n’eut donc d’autre choix que d’abandonner son envie de tuer le point noir.

Quand il vit que Gu He avait été battu, Yan Shi qui se tenait alors sur le côté hurla froidement : « Tuez cette bande de serpents à courtes queues ! » (NdT ça c’est de l’insulte raciale xD) tandis qu’un Dou Qi féroce commença à jaillir de lui.

La femme en noir bougea légèrement et apparut devant ses trois compagnons en leur criant à voix basse : « Je vais les arrêter, poursuivez la silhouette ! Si nous ne nous dépêchons pas, la Flamme Exceptionnelle finira entre les mains d’un autre ! »

Le Grand-Maître hésita un instant, puis hocha fermement la tête ensuite. Vu la force de la demoiselle, il était certain qu’elle ne souffrirait d’aucun dégât en affrontant trois Dou Wangs, aussi ne perdit-il pas son temps en palabres inutiles. Il fit un geste de la main, et les trois hommes s’en allèrent dans la direction opposée.

Yan Ci et les deux autres chefs de tribus tonnèrent en voyant le petit groupe battre en retraite : « Revenez-ici ! » Ils se lancèrent ensuite à sa poursuite quand la femme en robe noire apparut devant eux comme un fantôme. Elle agita doucement ses manches et fit apparaître des bourrasques de vent, dans lesquelles elle lança des lames massives de vent cyan qui repoussèrent rapidement les trois hommes-serpents jusqu’à leur point de départ.

Flottant dans les airs, la jeune femme dit avec ennui : « Je suis votre adversaire. » Puisqu’il n’y avait personne du niveau de la reine, elle était devenue la plus puissante de la région. À son niveau, ce n’était pas la mer à boire que d’arrêter à elle seule une armée de dix mille soldats.

Même Yan Ci et son caractère impulsif sût que l’adversaire qu’il fixait froidement était quelqu’un de bien plus capable que Gu He. Il aboya : « Tuez-le ! » Trois auras imposantes s’élevèrent dans le ciel et s’entremêlèrent, puis attaquèrent férocement la personne en noir avec une force brutale.

Profitant de l’opportunité, Gu He et les deux autres bondirent à toute vitesse, traversèrent les défenses des hommes-serpents et quittèrent la ville. Ils foncèrent à toute vitesse, l’air furieux, dans la direction prise par l’ombre noire.

La femme habillée de noir observa les attaques des trois Dou Wangs et les esquiva tranquillement, en les bombardant parfois d’une énergie intense qui faisait reculer un de ses adversaires de douleur. D’innombrables hommes-serpents lançaient sur elles leurs lances empoisonnées sous elle, mais à chaque fois que ces lances s’en approchaient, une brise les renvoyait dans toutes les directions, ce qui causait davantage de problèmes encore pour Yue Mei et ses deux camarades.

La demoiselle en noir pouvait facilement lutter contre eux, mais c’était un tout autre problème que de les tuer avec la même facilité. Les trois guerriers serpentins coordonnaient tacitement leurs actions. Ainsi, à chaque fois que la Dou Huang lançait une puissante attaque, ils œuvraient tous les trois pour l’arrêter et bien qu’ils aient du mal à bloquer ses coups, ils parvenaient à réduire les dégâts qu’ils subissaient, ce qui plongea leur bataille peu à peu dans une impasse.

La Chef de Secte Yun fit face avec calme aux attaques féroces désespérées de ses trois adversaires. Un long moment plus tard, elle secoua la tête, jeta un regard dans la direction prise par ses alliés et vit qu’ils étaient à peine visibles à l’horizon. Elle poussa alors un soupir de soulagement et agita férocement ses manches. La pression qui venait d’elle devint beaucoup plus agressive. Elle fit un léger pas dans les airs du bout du pied et bondit de dix mètres dans les airs tandis que ses mains formèrent rapidement des sceaux. Elle cria d’une voix froide et sourde : « Le Vent retourne à la Terre ! »

Suite à ce cri, un vent vert sombre commença tout d’un coup à se rassembler au-dessus d’elle et forma un disque de nuages, d’où se dégageait une pression énorme.

Elle fit un léger geste de la main et les nuages au-dessus du vent violent se mirent à se compresser rapidement, créant ainsi des lames de vent et au final… Ces lames couvrirent le ciel et commencèrent à s’abattre comme une averse.

En sentant la pression féroce sous-jacente à cette force dans le ciel, Yei Mei et les deux autres se collèrent dos à dos, l’air solennel. Leurs trois Dou Qis différents s’élevèrent dans le ciel, comme des piliers tenant le ciel, et réussirent à stopper le nuage qui descendait lentement.

La Dou Huang pencha la tête en observant les trois chefs de tribus cloués au sol par le nuage, jeta un regard au Nord-Est et murmura doucement : « On dirait que deux autres personnes arrivent… Je vais devoir battre en retraite. »

Une main blanche et délicate comme du jade disparut sous sa robe noire. Elle ne resta pas davantage et battit doucement les ailes cyan dans son dos, se changeant en une lueur noire qui apparut à l’extérieur de la ville en un instant. Elle disparut ensuite rapidement dans la direction que les trois hommes avaient prise précédemment.

Peu après qu’elle ait disparue, deux rayons de lumière apparurent au Nord-Est et au Sud-Est du désert. ils arrivèrent un moment plus tard au dessus de la ville et observèrent la panique qui y régnait avec des expressions hideuses. Ils firent rapidement des gestes de la main tandis que leur Dou Qi frappèrent violemment l’énorme nuage vert sombre qui, sous leur collaboration, se dispersa.

Une fois la couche de vent brisée, Yue Mei et ses deux camarades bondirent dans le ciel sans même prendre le temps de saluer les deux arrivants. « Poursuivez-les ! » Ils se mirent alors à foncer à toute vitesse dans la direction qu’avait prise la femme en noir. Les deux chefs de tribus fraîchement arrivés les suivirent après une courte pause.

Cinq rayons de lumière, dégageant un Qi pouvant faire trembler les cieux, traversèrent le ciel comme des météores et disparurent rapidement à l’horizon.

……

Le grand désert, parcouru par des tempêtes déchaînées, s’étendait à perte de vue.

Une silhouette noire traversa brusquement le ciel bleu à toute vitesse. La pression énorme du vent qu’il générait frottait contre le sable et y laissa des marques peu profondes qui, un peu plus tard, furent effacées par une tempête, couvrant ainsi parfaitement ses traces.

Trois rayons de lumière arrivèrent peu après le passage de cette figure humaine. Le sable, qui était retombé au sol il y a peu, fut soudain balafré par trois grands sillons.

Une fois que ces trois rayons disparurent, une ombre à la vitesse plus terrifiante encore fit son apparition et quand celle-ci s’en alla à son tour, cinq rayons de lumière passèrent à la vitesse de l’éclair… Après avoir été dévastée à plusieurs reprises, la tempête de sable sembla pousser des sanglots étouffés…

Xiao Yan battit follement ses Ailes de Nuage Violet, le Liantai en main. Vu qu’il empruntait la puissance de la tempête, sa vitesse était plus terrifiante encore que celle des bêtes volantes natives du désert. Si Yao Lao ne lui avait pas indiqué les directions à suivre, il se serait perdu dans ce désert qui n’avait pas le moindre point de repère.

Il suçotait une Pilule de Récupération d’Énergie après en avoir avalé deux autres. Il avait déjà englouti la moitié des pilules qu’il gardait en bouche en aussi peu de temps, ce qui permettait d’imaginer à quelle vitesse il consommait son Dou Qi à voler aussi témérairement.

Alors qu’il volait en rase-motte comme un fou furieux, l’expression de son visage tendu changea ; il tourna légèrement la tête et put voir du coin de l’œil trois silhouettes noires se rapprocher de lui.

Il commença à paniquer à l’approche de ces type qui étaient tous des Dou Wangs. « Bordel, ces mecs-là sont vraiment persévérants. » En vérité, une seule claque de l’un d’entre eux pouvait le tuer sur le champ.

« Cher Monsieur, Gu He de l’Empire Jia Ma vous demande de rendre la Flamme Exceptionnelle à son propriétaire légitime ! Soyez assuré que si la Flamme est en parfait état, Gu He ne vous laissera pas subir la moindre conséquence fâcheuse ! » Ce cri avait été renforcé par du Dou Qi et donna l’impression d’être un coup de tonnerre furieux, qui résonna implacablement dans le désert.

« Faudrait que je sois possédé par un démon pour te la donner…… » jura intérieurement l’adolescent avant de détourner le regard. Il ne put s’empêcher de jurer : les Dou Wangs, qui essayaient de le persuader en douceur, volaient de plus en plus vite et la distance les séparant se réduisait rapidement.

Il ne répondit pas à l’appel de Gu He et allait se concentrer sur ce qu’il y avait devant lui quand ses pupilles se contractèrent : une ombre à la vitesse terrifiante arrivait derrière le groupe de ses poursuivants.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 219
BTTH Chapitre 221

12 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci

    Répondre
  3. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  5. Lainkonifer

    merci pour le chapitre
    RAAAAAAHHHHHH LA SUITE :'(

    Répondre
  6. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Conan

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre
  8. Lauvel

    Merci pour ce chapitre !

    « Cher Monsieur, Gu He de l’Empire Jia Ma vous demande de rendre la Flamme Exceptionnelle à son propriétaire légitime ! Soyez assur que si la Flamme est en parfait état, Gu He ne vous laissera pas subir la moindre conséquence fâcheuse ! »

    « Soyez assur « ,il ne manquerais pas un « é » ? ou autre car je suis nul en orthographe x)

    Répondre
    1. Angel-vieur

      le genre de faute que je vois à l’édit de base et que j’ai laissée passer cette fois x.x

      Répondre
  9. Askidox

    Merci pour le chap !

    Répondre
  10. Saekin

    Merci pour le chapitre B]

    Répondre
  11. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!