BTTH Chapitre 223

BTTH Chapitre 222
BTTH Chapitre 224

Bonjouuuuur~ Vous avez profité du soleil ? :3 Les bosseurs, rassurez-vous, plus qu’un jour avant le week-end :p

On continue avec le 2eme chap’ régulier des aventures du Père Yan !

Bonne lecture =)

 

 

Chapitre 223 – Une courte rencontre

 

Après être restée dans la tempête de sable un long moment, la femme en noir poussa un léger soupir. Elle se retourna peu à peu tandis que sa main délicate dégageait lentement sa capuche. Son beau visage blanc indifférent fut immédiatement dévoilé dans la tourmente sablonneuse.

Un sourire doux apparut involontairement sur les lèvres rouges de Yun Zhi alors que ses beaux yeux observaient le jeune homme au sourire éclatant. Elle ne prit pas la déclaration à l’effet extrêmement létal qu’il venait de crier juste avant à cœur. Il était évident que c’était simplement une blague qu’il avait dite sous l’excitation mais malgré tout, cette plaisanterie avait légèrement agité une partie délicate de son cœur…

« Ugh, tu m’as quand-même reconnue… » Sa main délicate dégagea une mèche de cheveux noirs de son front. Ensuite, elle secoua son étrange épée longue et une certaine impuissance apparut sur son beau visage.

« Hé hé. » Xiao Yan ne put s’empêcher de rire en regardant ce beau visage familier. Il tint le Liantai dans sa paume, fit deux pas en avant et dit en souriant : « Ça fait six mois que nous ne sommes pas vus. Comment vas-tu ? »

La jeune femme pinça ses lèvres et essaya d’avoir l’air aussi indifférente que d’habitude mais à chaque fois qu’elle jetait un regard à son sourire éblouissant, son indifférence forcée s’effondrait rapidement. Après avoir essayé plusieurs fois de maintenir les apparences, elle finit par soupirer légèrement, hocher la tête et répondre doucement : « Ugh, plutôt bien… »

Elle parcourut le jeune homme du regard et ses yeux s’illuminèrent quelque peu : après six mois d’entraînement, il était indubitablement plus grand. Son beau visage délicat était également plus sombre, tanné par ces quelques mois à errer sous le soleil du désert. Les traits de son visage qui l’adoucissaient lui donnaient à présent un léger air déterminé. Il avait clairement beaucoup grandi depuis qu’ils s’étaient séparés.

En tant que chef de secte, Yun Zhi avait rencontré beaucoup de jeunes gens remarquables et parmi eux, il y en avait qui étaient si beaux que les femmes se jetaient sur eux. Cependant, elle ne leur avait pas accordé la moindre attention, car le seul homme dont la croissance la rendait folle de joie était cet adolescent face à elle avec qui elle avait une relation extrêmement compliquée.

Elle fut un peu surprise en le parcourant du regard, mais aussi immédiatement soulagée : « Tu as percé au domaine des Dou Shis ? » Quand ils s’étaient séparés, il était au pic du niveau de Dou Zhe et bien que sa percée n’ait été qu’une question de temps vu son talent à l’entraînement ; elle ne s’attendait pas à ce qu’il puisse rapidement percer au rang de Dou Shi et parvienne à stabiliser sa puissance en six petits mois.

Il lui sourit et hocha la tête : « En effet, mais c’était un coup de chance. » Il la jaugea du regard ; il s’était déjà remis de sa surprise. Il réfléchit un moment et posa une question d’un air hésitant : « Pourquoi es-tu avec Gu He le Roi des Pilules ? »

La jeune femme fut un peu surprise par cette question et laissa errer son regard en répondant doucement : « Gu He a de nombreux amis dans l’Empire Jia Ma ; je le connais également et lui devais une faveur. Il m’a invités cette fois pour l’accompagner dans le désert à la recherche de la Flamme Exceptionnelle. »

« Oh. » Xiao Yan hocha la tête et claqua ses lèvres intérieurement face à la position que tenait cet homme dans l’Empire. Après quoi, il baissa la tête et jeta un regard au Liantai avant de dire : « Dans ce cas… Ne risque-t’il pas de te le reprocher si tu ne reviens pas avec la Flamme ? »

« Peut-être, mais ma mission n’était que de garantir leur sécurité. Je n’ai pas vraiment d’obligation quant au reste… De plus, il t’a pris pour un Dou Huang mystérieux, aussi devrait-il savoir à quel point c’est difficile d’arracher ce genre de trésor des mains d’un expert aussi puissant. Du coup, si j’échoue, il ne pourra rien me reprocher mais il sera bien évidemment quelque peu déçu. » La demoiselle soupira doucement. Bien que le Grand-Maître alchimiste et elle soient de vieux amis, elle savait parfaitement que le jeune Dou Shi était obstiné et qu’il deviendrait immédiatement hostile si elle tentait de lui prendre la Flamme. Il pouvait paraître posséder une maturité surpassant largement les gens de son âge sur certains points, mais il était plus têtu qu’un môme de trois ans. Il n’abandonnerait pas ce qu’il veut même s’il devait être battu à mort.

Yun Zhi sourit amèrement tandis que sa main délicate frotta doucement sa tête un peu douloureuse. Elle soupira en son for intérieur d’avoir si peu de chance. Tout se serait bien passé si elle avait rencontré n’importe qui d’autre, mais il fallut qu’elle tombe sur lui. Si son adversaire avait été quelqu’un d’autre, même un Dou Huang, elle aurait pu penser à des façons de voler la Flamme Exceptionnelle.

Bien qu’elle puisse la lui voler en un clin d’œil avec sa force, elle avait beaucoup de mal à attaquer cet homme avec lequel elle entretenait une relation compliquée vu qu’il l’avait vue quasi intégralement nue.

« Hé hé… » Le jeune homme eut un sourire gêné en comprenant sa frustration. Il tint le siège de lotus cyan près de sa poitrine et marmonna : « Je suis désolé, mais j’ai traqué cette chose pendant six mois et même si tu n’étais pas venue dans le désert, j’aurais quand-même cherché la Reine Médusa… »

La Dou Huang fronça les sourcils en fixant le fauteuil dans sa main et dit d’une voix perplexe : « Mais que veux-tu faire de cette flamme ? Elle te réduirait à néant au moindre contact avec ta force actuelle. »

« Ah ah, c’est peut-être vrai… mais j’en ai vraiment besoin » répondit-il vaguement en riant.

La jeune femme ne put que secouer la tête face à cette vague réponse. Comme elle ne voulait pas parler davantage, elle ne demanda rien de plus. Elle pencha ensuite immédiatement la tête et perdit son regard très loin dans le désert avant de dire : « Tu devrais partir en premier : deux Dou Wangs des Hommes-Serpents sont en train de nous rattraper. Je vais te les bloquer un petit moment. »

Le jeune alchimiste haussa les épaules et dit en souriant : « Et après ? Je pense que tu vas juste t’en aller sans me dire au revoir, une fois de plus. »

Devant cette réponse où perçait une pointe de rancune, elle ne put que lui expliquer doucement : « Je suis désolée, j’avais des affaires vraiment urgentes la dernière fois, alors du coup… » Elle ajouta ensuite : « Une fois que je les aurais bloqués, j’irai retrouver Gu He et les autres. On a déjà prévu un point de chute, après tout. »

« Es-tu si pressée que ça ? » Xiao Yan soupira d’un air désarmé ; il sourit amèrement et dit : « C’était si difficile pour nous de se retrouver et pourtant nous devons immédiatement nous séparer. Je ne sais pas combien de temps il nous faudra patienter avant de nous revoir… Les gens comme toi sont toujours si mystérieux.

Yun Zhi sourit doucement. Elle observa le visage du jeune homme et hésita un peu, puis elle demanda subitement : « T’es-tu entraîné seul ? »

Il se frotta le menton et sourit en hochant la tête : « Ah, je suppose que oui… » Il ne dévoila pas l’existence de Yao Lao.

Les beaux yeux de la demoiselle brillèrent doucement tandis qu’elle lui dit, un sourire aux lèvres : « Tu as peut-être un très bon talent à l’entraînement mais même le meilleur jade a besoin d’être méticuleusement sculpté. Après tout, t’entraîner seul ne te fera que faire des détours inutiles à ta culture… Si ça ne te dérange pas, je pourrais te recommander à un endroit où tu pourras obtenir les meilleures conditions de culture… »

L’alchimiste en fut un peu perplexe et bien qu’il ne soit pas vraiment intéressé, il ne put s’empêcher de demander par curiosité : « Quel endroit ? »

« La Secte des Nuages Brumeux. »

Elle sourit et dit : « La Secte des Nuages Brumeux est extrêmement puissante au sein de l’Empire Jia Ma et il se trouve que j’ai un ami là-bas. Si tu veux, je peux… »  Elle s’arrêta soudainement une fois arrivée là en réalisant que l’expression souriante du jeune homme avait disparu en faveur d’une grimace.

« Qu’y a-t’il ? » demanda-t’elle d’une voix incertaine, ne sachant pas ce qui lui était arrivé.

L’adolescent secoua la tête et dit froidement : « Ah ah, laisse tomber. Quel est l’intérêt de faire entrer une petite mouche comme moi dans un endroit pareil ? Je ne chercherai qu’à être ridiculisé en y allant. »

La Dou Huang fronça doucement les sourcils devant l’attitude subitement exécrable de son camarade. Elle lui expliqua : « La Secte des Nuages Brumeux n’est pas aussi insupportable que tu l’imagines. Qui plus est, qui serait capable de se moquer de toi avec ton talent à l’entraînement ? Je disais ça pour ton propre bien. Du moins, tu pourrais directement y obtenir des méthodes de Qi et des techniques de Dou adaptées… Et les disciples de la Secte sont également triés sur le volet ; ils ont tous de bonnes qualités et tu devrais pouvoir t’entendre parfaitement avec eux. » (NdT pauvre Yun Zhi :'( si adorable et si mal tombée…)

Xiao Yan se sentit malheureux en l’entendant louer la secte de cette façon, et plus encore quand elle parla des qualités des disciples. « Ugh, laisse tomber je te dis. Je n’ai pas une bonne impression de cette secte. Je suis très content de m’entraîner seul et ne suis pas d’humeur à aller dans n’importe quelle secte. » Un filet de fureur ardente apparut sans crier gare en lui. Ils ont de bonnes qualités ? Un endroit pareil a donné naissance à une nana comme Nalan Yanran, comment pouvait-ce valoir quoi que ce soit ?

Il poussa un léger soupir, l’air morose, puis fit un signe de la main d’impatience et dit d’un ton morne : « Soit, n’en dis pas plus. Nous allons nous séparer là puisque tu dois retrouver Gu He et les autres. J’ai également des choses urgentes à faire. Au revoir ! Nous nous retrouverons ultérieurement si nous en avons l’occasion. Cela dit, si tu ne veux vraiment pas me revoir, oublie ça. »

« Merci énormément pour aujourd’hui ; si j’en ai l’occasion plus tard, je te rendrai cette faveur… »

Une fois cela dit, il ne rajouta rien de plus. Le Liantai en main, il fit demi-tour et battit la paire d’ailes dans son dos, s’envola dans les airs et fila à tout vitesse au loin sans se retourner.

Yun Zhi, le regarda devenir un point noir dans le ciel, perplexe et un long moment plus tard, elle se mordit les lèvres et frappa rageusement le sol du pied. Elle refusait d’accepter cette injustice faite à ses bons sentiments, mais elle ne s’attendait pas à ce qu’il lui donne une réponse négative. De plus, le sarcasme sous-jacent dans ses mots lui donnèrent l’impression que son cœur avait été dévoré par un loup. (NdT expression signifiant qu’il n’a pas apprécié ses bonnes intentions et à la place, l’a blessée)

« Tête de mule, si tu ne veux pas y aller alors n’y va pas, mais tu n’as pas besoin de réagir comme ça… » Elle se mordit les lèvres, et frappa encore le sol de la pointe du pied. Une force féroce en jaillit et creusa une rigole d’une dizaine de mètres dans la dune.

« Me rendre la faveur… Tu crois que je chérirai la faveur d’un petit Dou Shi comme toi ? »

Le beau visage de la jeune femme était rouge une fois qu’elle eut violemment passé sa fureur. Sa main agrippa soudainement sa longue épée avec fermeté, et elle poussa un léger soupir. Les émotions qu’elle démontrait rarement se retirèrent lentement de son visage, et furent remplacées par une froideur et une indifférence.

Elle pencha la tête et observa d’un regard glacial les deux minuscules points noirs qui étaient apparus à la périphérie de sa vision, et qui volaient rapidement dans sa direction.

« Une paire de bonbons collants dont on ne peut se débarrasser… (NdT bonbons collants = gens qui collent les autres) Vous vous imaginez que je ne vais pas vous tuer ? »

L’épée longue dans sa main pointa vers l’avant et une force féroce en jaillit. Elle fixa indifféremment les deux points noirs se rapprochant et un sourire glacial apparut au coin de ses lèvres. Elle qui était pleine d’amertume et de colère à cause de Xiao Yan prévoyait clairement de passer ses nerfs sur ces deux-là.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 222
BTTH Chapitre 224

13 Commentaires

  1. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  3. Fabulas

    Pauvre serpents….
    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. essitamessitam

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  7. Saekin

    Merci pour le chapitre B]

    Répondre
  8. Askidox

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Pauvre serpent…
    PPS:Pauvre fille fille…
    PPPS:Maudite soit-tu, coïncidence !

    Répondre
  10. nickylaboum

    merci

    Répondre
  11. Lauvel

    Merci pour le chapite! ^^

    Répondre
    1. Lauvel

      Chapitre* oups :p

      Répondre
  12. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!