BTTH Chapitre 238

BTTH Chapitre 237
BTTH Chapitre 239

Bonjour tout le monde ! Comme je meurs de chaud, mes pensées vont également à celles et ceux qui ont dû passer le bac ou d’autres examens du genre…

Voilà le second BTTH de la semaine pour vous détendre ! Bonne lecture !

 

 

Chapitre 238 – Classement des chaudrons divins

 

« Pilule Brisant l’Adversité » ; ces trois mots noirs et pâles étaient écrits sur le parchemin de peau singulier dont se dégageait légèrement une odeur surannée.

Xiao Yan parcourut lentement le rouleau du regard les yeux brillants et sourit davantage encore en tombant sur les effets de la pilule.

« Cette pilule est du sixième rang et possède la capacité unique de briser la plupart des sceaux. Une fois utilisée, elle permet également d’obtenir une résistance corporelle au sceau dont le patient est affligé. Ainsi, s’il devait retomber sur ce même sceau, il aurait des chances de l’invalider. »

Il parcourut la formule de haut en bas et ne put s’empêcher de faire claquer sa langue. « Tsk tsk, c’est vraiment une pilule fantastique… » Il ne s’attendait pas à ce qu’elle puisse non seulement briser un sceau, mais également augmenter la résistance de la victime envers celui-ci. Elle méritait son titre de pilule du sixième rang rien que pour cet aspect.

Hai Bodong sourit amèrement en observant fiévreusement le jeune alchimiste : « Évidemment qu’elle est fantastique. J’ai encore mal au cœur en repensant au prix que j’ai payé pour l’obtenir à l’époque… »

« Ha ha, si tu peux retrouver ta puissance de Dou Huang, ce prix ne mérite pas d’être mentionné quel qu’il eût été. » le réconforta ce dernier. Il rangea ensuite sans cérémonie le parchemin dans son anneau de stockage sous le nez du vieillard.

Il y avait une règle tacite dans le monde de l’alchimie. Quiconque voulant qu’un alchimiste l’aide à raffiner une pilule médicinale requérant une formule spécifique devait préparer cette dernière ainsi que les ingrédients nécessaires. De plus, il fallait les remettre au bon vouloir de l’alchimiste quitte à ce qu’il s’empare de ladite formule, ce qui n’était pas rare.

Il était difficile de créer une formule médicinale ; il ne suffisait pas de prendre un stylo et de la rédiger comme on pourrait le croire. Un alchimiste devait se servir de sa force spirituelle comme d’encre pour rédiger la formule pour parvenir à en créer une digne de ce nom.

Lorsqu’il utilisait une de ces formules, un alchimiste devait se servir réciproquement de sa force spirituelle pour s’introduire dans la formule médicinale pour obtenir les informations essentielles sur le raffinage cachées dans cette dernière, par exemple la quantité d’ingrédients nécessaires, la température de la flamme, etc… Tous les éléments auxquels un alchimiste devait accorder une attention toute particulière lors du raffinage d’une pilule. Quelle que soit sa capacité à raffiner, sans ces informations, il aurait besoin de faire de nombreux tests avant de pouvoir possiblement réussir à raffiner la pilule de la formule. Cependant… Durant ces tâtonnements, il détruirait probablement de nombreux ingrédients médicinaux rares, ce qui représenterait une perte colossale…

Par conséquent, Hai Bodong fut incapable de reproduire la formule bien qu’elle soit entre ses mains depuis un moment déjà. Le coin de ses lèvres tressaillit en voyant le jeune homme l’empocher, mais il ne put que secouer la tête un long moment plus tard en le laissant s’emparer gratuitement de ce parchemin qu’il avait obtenu après bien des difficultés.

Une fois qu’il eut rangé la formule de la « Pilule Brisant l’Adversité » en souriant, le jeune homme posa son regard sur l’énorme pile d’ingrédients médicinaux posés sur la table. Ils étaient tous rares et nombre d’entre eux pourraient se vendre pour au moins cinq mille pièces d’or s’ils étaient mis aux enchères. Bien que leurs prix soient extrêmement élevés, on les voyait rarement, car après tout, quelqu’un sachant un minimum ce qu’ils valaient ne mettrait pas ces ingrédients en vente, au cas où il tomberait un jour sur un alchimiste qui en aurait besoin. Si ça devait arriver, il pourrait conclure un échange dont il serait extrêmement satisfait.

Peut-être que le vieillard craignait qu’il échoue, mais la plupart des ingrédients qu’il avait préparés étaient en deux ou trois exemplaires et occupaient toute la table.

L’adolescent vérifia tous les différents ingrédients en détail et quand il vit que rien ne manquait, il hocha la tête. Il la leva ensuite, se tourna vers l’ancêtre qui le regardait intensément et dit : « Vieux sir, je pense que tu devrais savoir qu’il arrive que le raffinage d’une pilule se solde par un échec. Du coup avant de raffiner, je vais dire quelque chose de désagréable à entendre, mais même si j’ai confiance en ma capacité à raffiner une pilule de sixième rang, je ne garantis pas non plus mon succès. Par conséquent, si pour une raison ou l’autre je devais échouer, la responsabilité… »

Le vieil homme sourit amèrement à ces mots et secoua la main : « Je sais, tu n’assumeras aucune responsabilité… Vous êtes comme ça, vous autres alchimistes. Je ne vais pas quand même te retenir de force si tu échoues. »

Xiao Yan rangea tous les ingrédients dans son anneau et dit en souriant : « Ah ah, c’est parfait si tu es déjà au courant… Je me demande : peux-tu me préparer une pièce au calme ? Tant que je n’en sortirai pas, tu ne dois laisser personne me déranger, pas même toi. »

Hai Bodong hocha la tête et se dirigea vers une porte sur le côté. « Suis-moi. » Le jeune homme avança à sa suite.

Une fois la porte passée, ils entrèrent dans un corridor légèrement sombre. Ils avancèrent tous deux sur une certaine distance avant de s’arrêter devant une porte.

La porte fut ouverte et dévoila une pièce extrêmement propre, peut-être fréquemment nettoyée, faiblement éclairée par une lampe. Ça paraissait être un bon endroit où temporairement rester pour raffiner.

L’adolescent entra dans la pièce, regarda dans toutes les directions et hocha la tête en souriant.

« Que penses-tu de cette pièce, petit frère ? » demanda le vieil homme en souriant, qui poursuivit en le voyant opiner du chef : « Dans ce cas, raffine la pilule médicinale ici s’il te plaît. Je vais monter la garde dans le couloir. Tu auras la tranquillité dont tu as besoin pendant ce temps, je ne laisserai absolument personne t’interrompre.

« D’accord. » Le jeune homme hocha la tête en souriant. Il observa le vieillard sortir et verrouilla doucement la porte des deux mains. Il se retourna ensuite pour observer la pièce et au lieu de se mettre à l’ouvrage sur-le-champ, il fit le tour de la pièce lentement en en examinant les moindres recoins. Il finit son examen un long moment plus tard et se dirigea vers la table au centre de la pièce. Il tapota l’anneau du doigt et demanda en son for intérieur : « Y’a-t-il quoi que ce soit de suspect dans cette pièce, Maître ? »

Yao Lao rit : « Non, j’ai vérifié. On dirait que ce type n’a rien tenté. »

À cette réponse, il sourit et hocha la tête avec un grand sourire : « Dans ce cas, il est temps de s’y mettre, Maître… » Tout en parlant, il frotta doucement du doigt l’anneau et la pile d’ingrédients recouvrit immédiatement la table.

Le bijou trembla légèrement et le vieux maître en sortit doucement. « Ugh… Je savais que tu demanderais au vieillard que je suis de faire le boulot pénible. » Il observa les nombreux ingrédients sur le meuble et secoua la tête d’un air impuissant.

Le Dou Shi secoua les mains et sourit innocemment : « Hé hé, j’aimerais le faire moi-même, mais c’est une pilule de sixième rang. J’ai beau posséder une Flamme Exceptionnelle, il m’est néanmoins impossible de la raffiner. »

Le vieillard roula des yeux à cette réplique et se lamenta, puis il descendit derrière la table et réarrangea l’ordre des ingrédients nonchalamment. Après quoi, il fit un geste de la main en direction de son disciple et l’anneau noir à l’air antique vola jusqu’à lui et tomba sur sa paume.

Il le glissa ensuite à son doigt, fit un léger mouvement avec et un chaudron médicinal noir de la taille de la table apparut soudainement.

Il avait l’air massif et était légèrement enveloppé d’une atmosphère paisible. Des flammes plus vraies que nature étaient gravées à sa surface et semblaient même avoir une existence physique. Xiao Yan put même vaguement sentir une énergie de feu commencer à l’entourer. Il fixa le chaudron médicinal noir à l’aura imposante extraordinaire et ne put s’empêcher de le complimenter.

« C’est un excellent chaudron ! »

Celui dont il se servait était incontestablement minable par rapport à celui de son maître. De plus, il n’était pas simplement superbe ; d’après l’énergie de feu qui s’était automatiquement agglomérée autour, il était évident qu’il était également d’une grande aide lors du raffinage de médecines.

Yao Lao observa son outil flottant dans les airs et soupira avec un sourire ému : « Un chaudron médicinal est l’objet le plus important que possède un alchimiste. Un bon chaudron augmente considérablement les chances de succès de raffinage d’une pilule… Le mien porte un nom terriblement dominateur ; les autres l’appellent le « Démon Noir »… Ké ké, j’ai payé un sacré prix pour l’avoir à l’époque. »

« Le ‘Démon Noir’ ? C’est effectivement dominateur… » L’adolescent fit claquer sa langue en le complimentant et secoua la tête. Vu qu’il n’avait pas vraiment fréquenté le monde des alchimistes, il ignorait naturellement l’attraction fanatique que ce nom exerçait sur un alchimiste.

Au même titre que les Flammes Exceptionnelles avaient un classement, il existait également un Classement des Chaudrons Divins. Comme le nom le suggère, le classement comptabilise les chaudrons médicinaux les plus remarquables et parfaits. Il y avait un total de treize chaudrons dans ce classement et chacun d’entre eux était si attirant aux yeux des alchimistes que nombre d’entre eux les traquaient avec cupidité. Le huitième sur ce classement était appelé le « Démon Noir »…

Le vieil homme sourit en voyant l’expression légèrement stupéfaite de son disciple. Cependant, il ne lui raconta pas l’origine de ce chaudron noir. Sa main trembla légèrement et une flamme blanche et dense enveloppa rapidement sa paume. Il la posa ensuite doucement sur une cheminée en forme octaédrique, puis d’un léger mouvement du doigt il envoya la flamme à l’intérieur du chaudron.

« Hé hé, on dirait que vous accordez une certaine importance au raffinage de cette pilule Maître. Vous n’auriez pas sorti votre chaudron, autrement. » dit Xiao Yan en observant la flamme grandissante au cœur du chaudron. Auparavant, le vieillard raffinait directement les pilules médicinales dans sa paume.

« Le taux de réussite du raffinage d’une pilule de sixième rang est assez bas et de plus, je suis pour le moment un esprit et ma force est inférieure à celle que j’ai pu avoir. J’ai naturellement besoin de l’aide du chaudron médicinal pour raffiner ce genre de pilules. » dit Yao Lao d’un ton morne. Il agita rapidement sa main au-dessus de la table et ramassa de nombreux ingrédients médicinaux. Après quoi, il les lâcha tous en même temps dans le chaudron.

Il garda un air impassible en retirant sa main, puis l’agita aussi rapidement que soudainement, comme s’il cueillait des fleurs ; suite à ses mouvements, la flamme intense dans le chaudron se divisa docilement en une dizaine de petites flammes qui enveloppèrent les ingrédients.

Le jeune homme fut envieux devant la fluidité de ces mouvements. Quand pourrait-il atteindre le niveau où il pourrait faire aussi facilement ces gestes aussi techniques ?

Il poussa un soupir ému, s’assit silencieusement sur une chaise et observa attentivement le raffinage du vieux maître. À son niveau, le moindre de ses mouvements pouvait permettre à l’adolescent de se sentir soudainement éclairé.

La flamme blanche et dense entama une danse féerique dans la pièce silencieuse, et un léger parfum médicinal s’y répandit.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 237
BTTH Chapitre 239

12 Commentaires

  1. hyralko

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Letyure

    Merci c:

    Répondre
  4. nicylaboum

    merci

    Répondre
  5. essitamessitam

    MERCI POUR LE CHAPITRE

    Répondre
  6. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  7. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Nana

    Merci

    Répondre
  9. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  10. Tokaï

    Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  11. Conan

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre
  12. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!