BTTH Chapitre 239

BTTH Chapitre 238
BTTH Chapitre 240

Et hop, voici donc le dernier BTTH de la semaine ! On se retrouve vers 22h pour le bonus de TDG !

Bonne lecture à tous =)

 

 

Chapitre 239 – Cacher son jeu

 

Peut-être était-ce parce que c’était la première fois qu’il raffinait cette formule mais malgré ses talents remarquables d’alchimiste, Yao Lao rata sa première tentative de raffinage à cause d’un mauvais dosage des proportions d’ingrédients médicinaux.

Cependant, cet échec laissa le vieil homme indifférent. Il était si courant d’échouer pendant un raffinage dans le monde de l’alchimie que ça n’était pas plus rare que de manger ou de boire. Il avait beau être un grand expert dans le domaine, il ne pouvait pas malgré tout garantir un taux de réussite de cent pour cent sur le raffinage de n’importe quelle pilule médicinale.

Par chance, seule une petite quantité des ingrédients furent perdus dans cet échec, ce qui ne risquait donc pas d’affecter les tentatives suivantes. Après cette tentative à valeur d’échauffement, le vieux maître fit de nouveau s’élever les flammes pour raffiner la médecine et il parvint méthodiquement et parfaitement à accomplir les étapes suivantes du processus de raffinage.

Le chaudron médicinal noir flotta dans la pièce propre comme un sou neuf et une flamme blanche et dense dansa intensément en son sein. Tandis que le chaudron tournait sur lui-même, l’air environnant dégagea répétitivement des vagues de minuscules ondulations d’énergies. Celles-ci avaient une forme circulaire et avaient le pot comme épicentre ; elles s’étendaient dans toutes les directions avant de s’évanouir tranquillement au contact des murs…

Une pilule rudimentaire ronde, violet pâle et de la forme d’un pouce se forma doucement sous la flamme ardente et dansante. Des effluves violets s’élevèrent du chaudron et se répandirent dans toute la pièce ; leur fragrance était prononcée et persistante.

Xiao Yan, en sentant cette odeur, frotta ses yeux fatigués et demanda avec un sourire en se remotivant : « Est-ce que ça va se changer en pilule ? » Il avait personnellement vu le vieillard raffiner une pilule de cinquième rang  auparavant et par conséquent, il savait que cette odeur médicinale commençant à se répandre était l’augure de la formation d’une pilule médicinale de haut rang.

Yao Lao sourit en hochant la tête et répondit : « En effet. Bien que cette Pilule Brisant l’Adversité ait un effet unique et étrange, elle n’est pas très difficile à raffiner. De plus, j’ai l’aide du Démon Noir donc j’ai besoin de moitié moins de temps pour la raffiner. »

« Ah ah, tout s’explique. La dernière fois vous aviez mis deux jours à raffiner la Pilule du Lotus Sanglant tandis que vous n’avez mis qu’une journée à raffiner une pilule de sixième rang, cette fois. On dirait que votre chaudron médicinal est vraiment extraordinaire, Maître. » dit le jeune homme avec un sourire jusqu’aux oreilles. Il observa le chaudron flottant dans les airs avec stupéfaction : un chaudron ordinaire pouvait éventuellement donner un coup de pouce à un alchimiste, mais l’effet était négligeable. Si un chaudron pouvait réduire de deux heures un raffinage prenant une journée, il serait déjà considéré comme faisant partie du haut du tableau parmi les chaudrons médicinaux. Si le vieil homme s’était servi du chaudron rouge sombre dont son disciple s’était servi, il aurait au mieux gagné une heure sur son temps de raffinage. Grâce à cette comparaison, l’adolescent put mieux se rendre compte à quel point celui de son maître était extraordinaire.

Celui-ci hocha la tête et sourit. Tandis que sa paume ridée se tendit puis se relaxa, la flamme blanche dans le chaudron devint bien plus ardente.

Le Dou Shi toussa sèchement en voyant la pilule s’arrondir petit à petit et lui rappela rapidement  » *Tousse* Maître… n’oubliez pas d’ajouter un petit supplément… »

« Je sais. » Il lui jeta un regard relativement irrité avant d’opiner du chef. Il retourna sa main gauche et une flamme blanche y apparut. Il la compressa ensuite rapidement de sorte que cette flamme qui faisait la taille d’une tête humaine rétrécisse jusqu’à atteindre celle d’un pouce.

La Flamme Glaçant les Os avait été compressée au point d’en perdre sa nature de flamme, et avait été transformée en un minuscule cristal blanc. Il semblait contenir, à première vue, une petite flamme démonique qui se tortillait légèrement.

Le vieillard façonna le cristal du bout du doigt et lui donna une petite chiquenaude, qui le fit se changer en un rayon lumineux qui plongea dans le chaudron avant d’aller directement dans la pilule médicinale.

Une fois qu’il y entra, le cristal se changea soudainement en de minuscules gouttes brillantes qui se répandirent homogènement dans la pilule.

Yao Lao observa les petits trous sur l’embryon de pilule se reboucher graduellement et hocha la tête. Il réfléchit un moment et agita la main, faisant déferler soudainement la flamme blanche dans le chaudron, qui recouvrit instantanément le rudiment de pilule violette et commença l’incinération finale.

La flamme blanche ne monta en flèche qu’un instant avant de s’éteindre rapidement. Dès qu’elle disparut, une pilule ronde violet pâle de la taille d’un pouce émettant une légère brillance apparut au fond du chaudron et y roula.

Au moment de son apparition, une ondulation oscillante et violente d’énergie jaillit de ladite pilule. Le chaudron noir n’en bloqua qu’une partie quand elle le traversa et le reste en sortit férocement dans toutes les directions. Selon toute vraisemblance, elle pourrait faire s’effondrer la pièce sur-le-champ si on la laissait faire.

Le vieil homme jeta un regard indifférent à cette ondulation se répandant rapidement. Il agita aléatoirement sa main ridée et son énergie spirituelle forma un bouclier d’énergie transparent à l’intérieur de la pièce en un clin d’œil.

Quand l’ondulation d’énergie se fracassa contre le bouclier, des vagues d’ondulations apparurent sur ce dernier de la même façon qu’une pierre en provoquerait à la surface d’un lac en y étant jetée.

Ces ondulations perdirent peu à peu de leur intensité jusqu’à complètement disparaître un moment plus tard.

Quand la dernière ondulation eut disparu, le vieux Maître rétracta son bouclier spirituel et appela son chaudron de la main, qui éjecta la pilule médicinale avant d’atterrir sagement sur la paume de son propriétaire.

Il tint la pilule dans sa main, la regarda longuement et hocha la tête. Il la jugea comme n’étant pas mal d’un air indifférent et la jeta négligemment à son disciple.

Xiao Yan l’attrapa et l’observa avec curiosité. C’était la première fois qu’il voyait une pilule médicinale de sixième rang.

Elle avait une couleur violet pâle, était ronde et son lustre était éclatant. De plus, il semblait y avoir à sa surface d’étranges lignes naturelles. Ces lignes s’enchevêtraient et formaient un dessin particulier au sens abstrait. En regardant la Pilule Brisant l’Adversité de près, il pouvait même sentir vaguement l’énergie particulière qu’elle renfermait. Peut-être que ces lignes étaient l’élément principal permettant de briser un sceau.

Yao Lao rangea le chaudron noir dans l’anneau, se retourna et rit devant son disciple. « J’ai ajouté un peu de Flamme Glaçant les Os à la pilule. Ce genre de corps cristallin se dissimule profondément dans le corps de celui qui l’avale. Il n’aura en général pas le moindre effet inhabituel. Cependant, si moi qui possède la Flamme Glaçant les Os devais l’activer, alors ces particules de glace se transformeraient rapidement en une flamme incroyablement destructive. Du coup, si la victime s’avère avoir la moindre mauvaise intention, je crains qu’elle ne souffre terriblement. »

Le jeune homme joua avec la Pilule Brisant l’Adversité en demandant avec prudence : « Il ne risque pas de s’en apercevoir ? »

Son maître secoua la tête et répondit en souriant : « Il ne devrait pas, mais je ne peux évidemment pas le garantir. Il n’y a rien d’absolu dans ce monde. Je peux juste te promettre que les chances qu’il le découvre sont vraiment risibles. »

Le disciple hocha la tête doucement et sortit une bouteille de jade de bonne qualité de son anneau de stockage, et y glissa la pilule. Après quoi, il jeta un œil à la grande quantité d’ingrédients médicinaux restants, eut un petit sourire et balança tout dans son anneau sans cérémonie.

« Hé hé, considérons que c’est une récompense supplémentaire pour avoir raffiné la pilule. » Il n’avait aucunement l’intention de rendre ces herbes rares qui pouvaient facilement se vendre à plus d’un million de pièces d’or aux enchères à Hai Bodong.

« Je l’ai enfin terminée… » (NdT t’as rien fait du tout garçon, t’as juste regardé Yao Lao bosser °°) Il garda tous les ingrédients et tapota son anneau avec satisfaction, puis fit face au vieillard et dit : « Hé hé, maintenant nous allons voir si ce type-là dehors va tenir parole. »

Ce dernier rit doucement : « J’espère qu’il ne nous décevra pas. » Son corps oscilla légèrement et il se changea immédiatement en une lueur gracieuse qui rentra dans l’anneau noir.

Le Dou Shi passa le bijou qui flottait devant lui à son doigt et secoua la bouteille de jade dans sa main. Une fois qu’il eut fini de remettre ses vêtements en ordre, il se dirigea vers la porte menant à l’extérieur.

Hai Bodong s’appuyait contre un mur dans un coin du couloir légèrement sombre. Son vieux visage paraissait plutôt calme, mais son doigt tapotant répétitivement contre le mur révélait à quel point il était anxieux et impatient.

Il jeta un œil à la porte hermétiquement close au bout du couloir en sentant le temps passer, et fronça involontairement les sourcils. Il soupira un moment plus tard. Les ingrédients nécessaires au raffinage de la Pilule Brisant l’Adversité avaient été difficiles à trouver. Il avait passé quelques années à tous les rassembler alors si le jeune alchimiste devait échouer, il devrait encore attendre avant de pouvoir retrouver sa puissance…

Il se frotta les mains. Le calme apparent sur son visage commença à trahir une certaine anxiété. Il murmura : « Ne me dites pas qu’il a échoué ? Hmm, on dirait que j’ai été un peu irresponsable sur ce coup… Je n’arrive peut-être pas à mesurer sa force, mais il est bien trop jeune après tout… Même s’il avait commencé à pratiquer l’alchimie dans le ventre de sa mère, ça ne représenterait que dix ans de pratique continue… Quel niveau pourrait-il atteindre en alchimie en seulement dix ans ? »

Son expression fluctua tandis qu’il frappa du poing contre sa paume. Il secoua la tête un moment plus tard d’un air découragé et sourit amèrement. « Au point où j’en suis, je ne peux qu’espérer que ce gars crée un miracle. Après tout, il possède cette Flamme Exceptionnelle extrêmement terrifiante… »

Le temps s’écoula lentement et plus il passa, plus l’atmosphère du couloir se teinta d’impatience.

Un doigt tapota impatiemment contre le mur et à un moment, du Dou Qi enveloppa le doigt qui s’abattit violemment, perçant ainsi un trou dans le mur.

Le visage ridé de Hai Bodong tressaillit : « Je vais aller jeter un œil ! » Il ne pouvait supporter davantage la torture que représentait cette attente. Il inspira violemment et se retourna abruptement dans le but d’aller jeter un œil dans la pièce close.

Au moment où il fit demi-tour, il se figea soudainement avec une expression abasourdie sur le visage. Un jeune homme vêtu de noir était appuyé contre le mur et lui souriait. Il avala sa salive un moment plus tard et fit précipitamment quelques pas dans sa direction en demandant anxieusement : « As-tu réussi, petit frère ? »

Xiao Yan haussa les épaules et fit face au vieillard qui marchait lentement vers lui d’un air anxieux. Il agita ensuite la bouteille de jade dans sa main et la lança vers lui : « J’ai eu un peu de chance et ai pu réussir, bien que de peu. »

Hai Bodong fixa la bouteille volante et sembla vouloir maladroitement se servir de ses mains et de ses pieds pour s’en saisir. Il l’attrapa avec précaution entre ses mains comme si c’eut été son propre enfant. Quand son regard tomba sur la pilule médicinale violet pâle, une joie débridée ainsi qu’une stupéfaction apparurent simultanément sur son vieux visage.

D’un côté, la joie provenait naturellement du fait qu’il ait enfin, comme il le souhaitait, reçu la Pilule Brisant l’Adversité. Le choc d’un autre côté, était dû au fait qu’il ait encore du mal à croire qu’en une petite journée, ce gamin devant lui qui n’avait même pas la vingtaine était vraiment parvenu à raffiner parfaitement une pilule médicinale de sixième rang que même le Roi des Pilules Gu He ne pouvait produire.

À ce moment, une conclusion s’imposa à lui : « Il a vraiment caché son jeu… »

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 238
BTTH Chapitre 240

10 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. nicylaboum

    merci

    Répondre
  6. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  7. Zorbal

    Merci pour ce chapitre !

    Mwarf je m’était préparé a ce que le raffinage prenne au moins deux chapitres, mais non, je suis mauvaise langue XD.

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Conan

    Merci pour le chapitre!!!!

    Répondre
  10. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!