BTTH Chapitre 243 Partie 1

BTTH Chapitre 242
BTTH Chapitre 243 Partie 2

Et voici le second chapitre (ou sa moitié) de la semaine ! Comme vous le voyez, j’ai divisé le 243. Si je vous dis que la seconde partie est aussi grande que le bonus d’hier, vous comprendrez pourquoi… x)

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 243 – Tuer un Da Dou Shi (partie 1)

 

La voix glaciale du jeune homme résonna lentement sur le champ de bataille, et il attira le regard d’innombrables combattants alentour.

Xiao Ding, qui était de l’autre côté du terrain, resta momentanément perplexe en le voyant arriver de nulle part : « Xiao-Yan-Zi ? » Tout d’un coup, une joie folle remplaça son expression sombre et mauvaise. Il frappa lourdement ses mains l’une contre l’autre. « T’es vraiment arrivé pile au bon moment ! »

Xiao Ding desserra lentement son poing crispé jusqu’à l’ouvrir, et il prit une grande inspiration pour empêcher son allégresse de prendre le dessus. Il pencha la tête et s’adressa aux membres de la compagnie : « Ké ké, on dirait bien que notre compagnie de mercenaires du métal du désert n’est pas fichue en fin de compte. » Son benjamin avait beau être jeune, il accordait néanmoins une confiance extraordinaire à ce gamin relativement mystérieux. Il avait précédemment réussi à effrayer seul la compagnie de mercenaires du sable jusqu’à ce qu’ils n’osent plus sortir de la ville lors du précédent incident, ce qui n’avait d’ailleurs que conforté sa confiance.

Tout le monde soupira en voyant le jeune homme tout sourire, mais nombre des mercenaires ignoraient pourquoi cet adolescent pouvait donner une telle confiance à leurs deux chefs tout d’un coup. Ils avaient tous assisté au match entre les frères benjamin et cadet ; cependant, le second n’était pas de taille face à ce Da Dou Shi. Peut-être que le dernier…

Les membres du métal du désert étaient en pleine confusion. Cependant, après avoir suivi Xiao Ding pendant toutes ces années, ils savaient au moins que leur Chef de Compagnie gardait toujours son sang-froid en toutes circonstances et ne fanfaronnerait pas sans raison dans ce genre de situation.

Ils s’échangèrent des regards dans lesquels se lisaient la joie et l’espoir de survivre à une situation létale. Ils espéraient ainsi que ce jeune maître puisse vraiment aider leur compagnie à trouver une situation leur permettant d’échapper à l’annihilation qui les attendait.

La lourde règle en main, Xiao Yan tourna la tête vers Xiao Li qui était couvert de sang ; une intention de tuer évidente apparut dans ses yeux noir d’encre. Il sortit une bouteille de pilules médicinales de son anneau et la lança vers lui en demandant doucement : « Comment vas-tu, second grand-frère ? »

« *tousse*, *tousse*… » Après qu’une toux intense lui ait fait cracher plusieurs gorgées de sang, le cadet essuya distraitement les coulures de sang au coin de ses lèvres. Après quoi, il avala les pilules, leva la tête et observa le jeune homme devant lui qui se tenait droit et ferme. Un halo apparut sur son visage pâle ; il sourit et se détendit doucement.

Appuyé sur l’énorme rocher derrière lui, il rit d’une voix assez rauque : « Tu es enfin de retour, petit frère. Je crains que si tu étais arrivé un peu plus tard, tu aurais dû te rendre devant ma tombe pour me parler. »

« Je suis désolé d’être en retard. » répondit son cadet à voix basse. Il sourit tout d’un coup, d’un sourire sauvage et vicieux de loup affamé. Il échangea un regard avec son frère et lui adressa un petit sourire doux s’emplit d’admiration. « Rassure-toi, second grand-frère, je vais t’aider à tuer ce type. »

Xiao Li sourit et hocha la tête. Il toussa à nouveau du sang et haleta pour reprendre son souffle en disant lentement : « *tousse* Il s’appelle Mo Ran et est un Da Dou Shi 1 étoile. Sa méthode de Qi est de type terre ; ce genre d’affinité est connu comme ayant de grandes quantités de Dou Qi, ce qui en fait un combattant excellant sur la durée. De plus, l’effet engourdissant de mon Dou Qi de foudre n’a pas d’impact sur lui ; j’aurais pu tenir plus longtemps sinon. Cela étant, il est vraiment dommage qu’il y ait un tel gouffre entre nos niveaux. Il n’a pas eu besoin, du coup, de montrer ses techniques de Dou, alors je n’ai aucune idée de quel niveau elles peuvent être non plus. Sois prudent face à lui. »

« Un Da Dou Shi 1 étoile, hm ? » Le benjamin lui adressa un grand sourire et hocha la tête, puis il se retourna lentement. Son beau visage délicat souriant devint soudainement aussi féroce que celui d’un démon. Son regard aussi froid que le plus ancien glacier fit picoter la nuque de l’homme d’âge moyen de l’autre côté.

Celui-ci remua son bras légèrement engourdi à cause du retour de force précédent et demanda en se renfrognant : « Qui es-tu ? »

Xiao Yan ignora sa question et ferma les yeux. Des filets de Dou Qi vert s’échappèrent de son vortex et s’écoulèrent à travers sous son corps. Immédiatement, une cape de Dou Qi au vert léger l’enveloppa.

L’expression de son adversaire changea légèrement quand il vit la cape de Dou Qi quelque peu particulière du gamin. C’était la première fois qu’il voyait une vraie flamme solide de Dou Qi apparaître. Il dit sévèrement d’un air grave : « Petit gars, je te conseille de ne pas te mêler des affaires des autres ou tu vas te brûler dans l’histoire ! »

« Tu devrais bien savoir que la force des mercenaires du métal du désert ne suffit pas à rivaliser la nôtre ! » Il pointa du doigt la foule de gens de l’autre côté du terrain vide en riant froidement. « Par conséquent, tu ne devrais pas mener une bataille aussi vaine ! »

« Tu racontes vraiment n’importe quoi. » Le jeune homme ouvrit les yeux et secoua doucement la tête. Sa main tint fermement la lourde règle de fer tandis que son pied prit violemment appui au sol. Un trou apparut dans un bruit d’explosion sur la surface rocheuse dure là où s’était trouvé son pied.

Cette explosion survint lorsqu’il se changea en une ligne noire brutale qui bondit vers l’homme du nom de Mo Ran. Sa vitesse époustoufla les gens alentour.

L’homme d’âge moyen enfila rapidement une paire de gants tandis qu’un vent féroce apparut devant lui. Il serra ses poings où s’aggloméra rapidement un Dou Qi jaune, dont l’énergie puissante provoqua une légère ondulation dans l’air ambiant.

Le Da Dou Shi ne se recroquevilla pas face à l’attaque de la règle du jeune alchimiste ; le corps à corps semblait être sa spécialité. Par conséquent, il n’esquiva pas. Il fit un pas en avant et ses gants métalliques acérés rencontrèrent lourdement la règle noire de son assaillant quand il frappa vers l’ombre noire.

« Clang ! »

Un bruit métallique résonna au point de rencontre des deux armes. Comme en suivant l’onde sonore, un cercle d’énergie violente jaillit également de leur point d’impact, et le sol se fissura et forma une crevasse sous leurs pieds.

Dans cet échange brutal, le Dou Shi recula précipitamment de quelques pas avec sa règle en main quand son opposant, lui, fit simplement un demi-pas en arrière avant de parvenir à se stabiliser.

En reculant, ce dernier jeta un œil au gamin qui fut forcé de reculer de plusieurs pas. De par cet échange, il parvint relativement à estimer sa force et un sourire goguenard apparut sur ses lèvres. Il rit de dédain : « Oh, tu es légèrement plus puissant que le type d’avant et tu oses faire ton rebelle avec moi… »

Xiao Yan ignora sa provocation et planta soudainement son pied reculant dans le sol. Son corps bondit une fois de plus en avant de manière explosive. Il fit un moulinet avec sa règle en main, ce qui fit lourdement siffler le vent.

Alors qu’il entra à portée d’attaque de Mo Ran, il appuya avec force au sol du pied et son corps se déplaça étrangement à l’horizontale sur sa gauche. Il serra fermement la règle et l’écrasa vers la tête de son ennemi.

Il avait vaguement compris son mode opératoire lors de leur échange précédent. Le Dou Qi de type sol avait beau exceller lors de longues batailles, ce Dou Qi épais faisait que le Da Dou Shi était extrêmement lent. Par conséquent, le jeune homme pouvait se servir de sa vitesse élevée pour l’attaquer sauvagement.

Son ennemi n’ignorait rien de ses propres faiblesses et du coup, il ne perdit pas son temps à esquiver bêtement. Ses gants de métal noir dansèrent comme si rien ne pouvait les percer. Il repoussait les attaques frontales par des attaques plus puissantes encore.

« Clang, clang, clang… »

Tandis que ces échanges offensifs et défensifs continuèrent, les échos métalliques de leurs coups résonnèrent à travers tout le terrain découvert et s’y attardèrent un long moment avant de disparaître.

Tandis que le combat devenait de plus en plus violent, Mo Ran qui jusque-là éprouvait du dédain pour son opposant qui n’était qu’un Dou Shi, devint relativement surpris. Il était très fier de son endurance au combat, mais le gamin devant lui avait choisi de se battre contre lui dès le début au corps à corps. C’était un choix singulier pour un Dou Shi face à un Da Dou Shi. De plus, il était capable d’endurer cette confrontation prolongée sans la moindre égratignure.

« On dirait que ce type a une méthode de Qi de haut niveau ; sans ça, il ne pourrait absolument pas gaspiller du Dou Qi face à moi ! » pensa gravement l’homme entre deux âges en fixant intensément le jeune homme vêtu de noir qui l’assaillait.

« Je devrais en finir rapidement. Les autres membres du clan vont se payer ma tête s’ils apprennent que j’ai été entraîné dans un combat aussi long face à un Dou Shi… » Son expression devint graduellement plus féroce quand cette pensée le traversa.

« Clang ! » Un poing s’écrasa à nouveau sur la règle noire et la repoussa. Cela dit, les pointes acérées des gants avaient déjà été grandement émoussées.

« C’est fini, gamin ! »

Mo Ran fit soudain un pas en diagonale après avoir bloqué le coup et bloqua en même temps la retraite de son jeune ennemi. Il cria d’une voix profonde : « Explosion terrestre des étoiles de la queue de la Grande Ourse ! » (NdT ouais, sans déconner, c’est la traduction :p 地爆星罡)

Suite à son cri, un Dou Qi jaune féroce commença à s’agglomérer frénétiquement sur son poing et un moment plus tard, il y forma un cyclone jaune sable. Au centre de ce dernier se trouvait un trou noir dans lequel une force féroce se concentra rapidement.

« Crève gamin ! » L’homme d’âge moyen eut un sourire mauvais et une expression sauvage envahit son visage quand il abattit abruptement son poing. Tandis que ce dernier bondissait en avant, des ondulations d’énergie jaune foncé l’entourèrent et en jaillir.

Le vortex sur son poing s’arrêta soudainement à cet instant, et une substance ressemblant à des amas d’énergie jaune s’écrasa violemment sur la règle noire. Au point de contact, ces amas d’énergie gonflèrent et explosèrent sur le champ comme des bombes.

« Bang, clang ! »

Le bruit inattendu de deux objets métalliques entrant en contact éclata violemment sur le champ de bataille comme un coup de tonnerre. Les spectateurs environnants se couvrirent involontairement sous cette onde sonore intense tandis qu’ils regardèrent le champ de bataille d’un air abasourdi.

L’expression de Xiao Yan changea légèrement quand son arme fut frappée par l’énergie féroce. Il recula rapidement de plusieurs pas, qui laissèrent chacun une empreinte dans la roche robuste.

Après qu’il ait fait dix pas en arrière, sa lourde règle de fer trembla soudainement et s’arracha à sa main. Elle vola ensuite et alla atterrir dans un coin vide à côté.

À ce moment, les mercenaires du Sable le huèrent avec dédain et leurs rires moqueurs résonnèrent sur le terrain d’entraînement : « Boooooooouh ! »

De l’autre côté, les mercenaires du Métal du Désert soupirèrent de découragement devant cette scène. Leurs visages furent traversés par un éclair de déception.

« Ké ké, vous n’avez pas de raison de désespérer ! Vous vous souvenez de ce qui s’est passé lors du combat entre votre Second Chef et Xiao-Yan-Zi ? » Xao Ding glissa ses mains dans ses manches. Il fixa son benjamin et marmonna en souriant : « Sa force est à son apogée quand il n’a plus son étrange règle en main ! »

Xiao Li, appuyé sur son rocher, respirait à présent de façon bien plus régulière. Il leva la tête et observa son petit frère désarmé en secouant la tête. Il dit en souriant : « Il devrait se battre sérieusement à présent. »

La retraite rapide de l’adolescent s’arrêtant lentement. Une fois qu’il retrouva sa stabilité, il jeta un regard du coin de l’œil à son arme pas loin de là. Il secoua doucement sa main presque engourdie et expira longuement un souffle turbide.

Il toussota légèrement et frotta doucement sa poitrine relativement gonflée, en calculant la différence de force entre son adversaire et lui.

Bien que Yao Lao lui ait dit que sa force actuelle était celle d’un Dou Shi 4 étoiles, il pouvait sentir -peut-être grâce à la Flamme du Lotus Cyan- qu’elle était davantage autour de celle d’un Dou Shi 5 étoiles !

Sa méthode de Qi, quant à elle, avait déjà évolué au niveau Xuan Intermédiaire après avoir avalé la Flamme Exceptionnelle. Cependant, sa force véritable n’était pas moindre que celle d’une méthode de niveau Xuan Supérieur grâce à ses particularités.

Par conséquent, si on faisait la conversion, Xiao Yan devait être capable d’avoir la puissance d’un Dou Shi 7 étoiles ordinaire puisqu’il avait la puissance offensive d’un type pratiquant une méthode de Qi de Xuan Supérieur. Si on ajoutait à ça les Huit Destructions Extrêmes et la solidité de son corps qui avait été renforcé après avoir été calciné par la Flamme, le jeune homme estimait qu’il devait être capable de se battre contre un Dou Shi 9 étoiles s’il devait en rencontrer un.

Bien sûr, il y avait une différence énorme entre un Dou Shi 9 étoiles et un Da Dou Shi. Cependant, pour lui qui avait la Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan et une technique de Dou de rang Di, le ‘Tsunami séparant les flammes’, cette différence n’était pas insurmontable !

Voilà pourquoi il n’était pas le moins du monde effrayé en affrontant pour la première fois un Da Dou Shi avec sa propre force. Au contraire, il bouillait même d’envie de se battre.

Mo Ran fit craquer son cou. Le Dou Qi jaune tumultueux sur son corps était devenu bien plus riche. Il leva la tête pour observer son opposant désarmé et poussa un rire sinistre : « Tu vois maintenant ce qui arrive quand on se mêle de ce qui ne nous regarde pas, gamin ? Hé hé, dommage, il est trop tard pour fuir alors laisse-moi sagement prendre ta vie ! »

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 242
BTTH Chapitre 243 Partie 2

7 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre. Vivement samedi, je veux la suite de ce combat…

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci

    Répondre
  5. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  7. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!