BTTH Chapitre 244

BTTH Chapitre 243 Partie 2
BTTH Chapitre 245

Bonsoir tout le monde ! Voici donc le chap’ bonus rendu possible par Justin et sa grande générosité ! Je dois néanmoins vous dire que si les chapitres de BTTH continuent d’être aussi gros, je risque de réduire leur nombre hebdomadaire…

 

Bonne lecture néanmoins et merci encore, Justin ! <3

 

 

Chapitre 244 – Entrée en trombe

 

Xiao Yan était assis dans une grande salle avec quelques autres personnes. Le reste des membres de la compagnie de mercenaires de métal du désert, de son côté, s’activait à nettoyer leur quartier général qui était littéralement devenu un champ de bataille. Quelques mercenaires passaient de temps à autre par cette grande salle et jetaient alors un regard respectueux au jeune homme assis à table qui souriait chaleureusement en buvant son thé.

La terreur qu’il leur avait infligée par ses actions brutales plus tôt avait lentement disparue de leur cœur. Ils étaient tous des gens léchant le sang de leurs ennemis de leur lame, aussi leur force mentale était naturellement bien supérieure à celle de gens ordinaires. De plus, il était inutile d’accorder la moindre pitié à Mo Ran vu qu’il avait été leur ennemi. Ils savaient clairement que si le jeune maître n’était pas arrivé à temps, le Da Dou Shi les aurait tous tuer sans la moindre pitié.

L’adolescent en question tenait sa tasse de thé chaude en main en regardant les mercenaires s’activer au dehors. Hai Bodong était assis à côté de lui, l’air indifférent. L’ancien empereur de glace ne montra pas la moindre sympathie malgré la relation qu’entretenaient les trois frères.

Le jeune alchimiste jeta un œil au vieillard qui n’avait pas pipé mot depuis son entrée, secoua la tête d’un air impuissant et expliqua à ses aînés qui étaient assis de l’autre côté de la table en souriant : « Vieil Hai est mon ami. Il peut avoir un tempérament imprévisible, mais il est vraiment quelqu’un de puissant, ha ha. »

Xiao Ding sourit et hocha la tête, en jetant des regards du coin de l’œil au vieil homme en question. Ses sens lui disaient clairement qu’il y avait une énergie terrifiante dans ce vieux machin au dos voûté et à l’air indifférent.

Il rit doucement et plaisanta : « Ké ké, c’est la façon qu’ont les gens puissants de démontrer leur caractère… »

Son benjamin rit aussi, puis il demanda à son cadet comment il allait malgré ses blessures avant de froncer les sourcils et de demander : « Pouvez-vous me dire ce qu’il s’est passé exactement ? Pourquoi la compagnie des mercenaires de sable s’est soudainement retrouvée avec autant de membres puissants ? Et qu’est-il arrivé à Qing Lin ? »

Le sourire de l’aîné disparut lentement à ces questions. Il rit amèrement et soupira avant de songer un moment, comme s’il réfléchissait à quoi dire. Il finit enfin par dire lentement, un long moment plus tard : « Qing Lin n’est pas revenue après être sortie il y a quinze jours environ. D’après notre enquête, il semble qu’elle ait été capturée par quelqu’un. À l’endroit de sa disparition, nous avons retrouvé les stigmates d’une bataille intense. On a également retrouvé de nombreuses écailles reptiliennes ensanglantées, qui je pense ont été arrachées du Serpent d’Esprit de Feu Bicéphale de la petite. »

Le Dou Shi tapota doucement du doigt la table en fronçant les sourcils : « L’agresseur doit sûrement être un Dou Ling, pour parvenir à vaincre le serpent et à capturer Qing Lin… Mais qui lui ferait du mal ? Ce n’est qu’une petite fille ! Quel Dou Ling s’abaisserait à s’en prendre à elle ? »

« Nous n’en sommes pas sûrs non plus. » Xiao Ding sourit amèrement et secoua la tête avant de poursuivre : « C’est aussi le second jour de sa disparition que les mercenaires du sable ont soudainement commencé à absorber ou à purger les autres compagnies de la ville. Seuls nous et deux-trois autres compagnies avions la force de leur tenir tête. Du coup, en moins de cinq jours, les groupes faibles de la ville ont tous été massacrés en un éclair. »

« C’est à ce moment que les puissantes compagnies de mercenaire ont enfin réalisé leurs intentions. Nous avons immédiatement formé une alliance afin de nous battre contre les mercenaires de sable ; d’après nos calculs, ils ne pouvaient pas nous vaincre même si le Chef de Compagnie, Luo Bu, était un Da Dou Shi. Cependant, un autre Da Dou Shi et quelques Dou Shis ont soudainement rejoint leur force quelques jours plus tard. »

« Les forces de l’adversaire augmentèrent alors tellement que nous avons commencé à paniquer en interne. Après tout, nous n’avions formé qu’une vague alliance au dernier moment et n’étions, par conséquent, pas très unis. Du coup, sous nos conflits internes, une des trois autres forces a été détruite, une autre s’est rendue et la dernière a fui la ville en donnant une énorme somme aux mercenaires du sable pour avoir la vie sauve. »

« Quant à nous, les plus difficiles à affronter, nous sommes ainsi passés en dernier. Pour te résumer ce qui s’est passé aujourd’hui, disons que la compagnie aurait été annihilée si tu étais venu un peu plus tard, je le crains. » soupira le Chef de Compagnie.

Xiao Yan frotta doucement la coupe de thé chaude et demanda doucement : « Savez-vous d’où viennent les gens qui ont soudainement rejoint nos ennemis ? »

« Nous ne savons pas exactement. » Xiao Ding secoua la tête. Il parut réfléchir intensément puis dit avec hésitation, un moment plus tard : « Je crois que la disparition de Qing Lin est liée aux nouveaux venus de la compagnie de mercenaires du sable. Le timing entre ces deux évènements est trop étrange pour que ce soit une coïncidence. »

« Bien peu de monde sait que la petite possède un Serpent d’Esprit de Flamme, alors pourquoi choisir de l’attaquer ? » Le jeune homme fronça les sourcils et cessa de tapoter la table du doigt. Il marmonna en son for intérieur : Ne me dis pas que c’est à cause de ses Pupilles des Trois Fleurs Serpentines Cyan ?

« Nous ne savons pas non plus pourquoi. » Xiao Ling et son aîné s’échangèrent un regard, un sourire amer sur leurs visages.

« Vous ne savez peut-être pas, mais je pense que Luo Bu, lui, le sait. » Le benjamin se leva et sourit avant de dire : « Je vais aller le trouver et voir exactement d’où lui vient son courage en même temps. »

« Uh. Nous allons rassembler quelques hommes et t’accompagner. Ils ont beaucoup de monde. » dit Xiao Ding.

« Comme tu veux. » L’adolescent hocha la tête d’un air évasif. Il se dirigea doucement vers la porte et, tandis qu’il passa à côté de Hai Bodong, il sourit et dit : « Tu veux venir avec nous, Vieil Hai ? »

Ce dernier rit doucement : « Je m’ennuie à rester ici, alors je vais t’accompagner pour voir le spectacle. Cela dit, ne pense pas à me demander d’intervenir ; mon aide coûte très cher. »

Son jeune camarade sourit et hocha la tête avant de sortir de la salle à grands pas ; le vieillard le suivit paresseusement. Un peu plus en arrière encore, les deux aînés rassemblèrent rapidement cinquante hommes capables et tout le groupe sortit du quartier général en trombe. Ils se dirigèrent vers le territoire de la compagnie de mercenaires du sable avec une intention de tuer visible sur le visage.

Les passants alentour s’écartèrent rapidement du chemin en voyant un groupe de mercenaires à l’air féroce bondir. Ils observèrent immédiatement d’un air bizarre le groupe d’hommes et chuchotèrent entre eux.

« Dis-moi, ce ne serait pas les mercenaires de la compagnie de métal du désert ? Pourquoi osent-ils sortir de chez eux ? N’ont-ils pas peur des mercenaires du sable ? »

« Meh, j’ai entendu dire de ces derniers que leur mission avait échoué ce coup-ci et que leur Da Dou Shi avait été tué. On dirait qu’ils ont l’intention d’aller leur rendre la monnaie de leur pièce. »

« Quoi ? Le Da Dou Shi des mercenaires du sable est mort ? Quand est-ce qu’un type assez puissant pour affronter un expert de ce calibre est apparu chez les mercenaires de métal du désert ? »

Un passant qui semblait avoir des informations privilégiées observa l’adolescent malingre menant le groupe de gros mercenaires d’un air respectueux et dit en riant : « C’est le jeune homme en noir qui mène le groupe qui l’a tué. Hé hé, tu es abasourdi hein ? Et pourtant, ce Mo Ran a vraiment été tué devant tout le monde ! »

Les gens entourant ce passant furent tous stupéfaits et incrédules : « Ben merde… Comment est-ce possible ? Il ne doit même pas avoir vingt ans ! Comment a-t-il pu vaincre un Da Dou Shi ? »

Le passant rit avec une jubilation malveillante : « Che, attends voir alors. Je pense que cette fois, les mercenaires du sable ont une poisse abominable. Qui leur a demandé d’être aussi arrogants en même temps, hé hé… »

Sous de nombreux regards, le groupe du jeune Dou Shi traversa plusieurs rues et après une dizaine de minutes, le quartier général lourdement gardé de la compagnie de mercenaires du sable, qui ressemblait à un énorme seau métallique, apparut au regard de tous.

La compagnie semblait avoir appris que Mo Ran avait été tué, puisque de nombreux mercenaires aux armes brillantes patrouillaient dans les rues, le visage tendu et extrêmement grave. Quand ils remarquèrent le gros groupe de mercenaires de métal du désert au bout de la rue, ils paniquèrent et certains griffèrent même de leurs mains et pieds l’énorme porte du QG avant de foncer faire leur rapport.

Le groupe s’arrêta lentement devant l’entrée en observant les mercenaires ennemis armés amassés à la porte qui tremblaient légèrement.

Un mercenaire osseux, devant le groupe d’hommes costauds à l’expression féroce et au regard intense, se donna des airs de bravoure et rugit : « C’est le territoire de la compagnie de mercenaires du sable ici ! Pourquoi êtes-vous là ? »

Xiao Yan se cura un oncle avant de lever la tête et de dire au type en souriant : « Dis à Luo Bu de ramener son cul ici. »

Il n’y eut plus un bruit. Tous les mercenaires à la porte ne firent plus un bruit en observant le jeune homme en noir devant eux. Ils avaient appris des survivants de l’assaut que leur Da Dou Shi était mort de façon misérable entre les mains de ce gamin au sourire chaleureux.

Devant leur mutisme, le jeune homme sourit d’un air désarmé et fit lentement un pas en avant : « Laissez tomber, je vais aller le trouver moi-même. »

« Huaaaa ! » Les mercenaires à la porte reculèrent précipitamment d’un pas d’un air paniqué. Leur mouvement synchrone était assez drôle à voir.

Un cri puissant éclata soudain derrière la grosse porte au milieu du silence : « Le Chef de Compagnie a donné un ordre : Tuez-les à tout prix ! Quiconque tuera le type en noir sera récompensé par cinquante mille pièces d’or ! »

Tandis que ce cri retomba, les yeux de gardes brillèrent immédiatement et ils fixèrent l’adolescent avec moins de peur mais plus de cupidité.

Ce dernier secoua gentiment la tête devant ce changement. Il était trop paresseux pour perdre son temps à leur dire quoi que ce soit d’autre. Il fit un geste de la main pour bloquer les mercenaires de métal du désert derrière lui qui s’apprêtaient à dégainer, et fit à nouveau un pas en avant.

Un des gardes ne put plus résister à la tentation qu’offrait l’énorme récompense. Il tint fermement son arme acérée et chargea son ennemi d’un air féroce, avec l’intention de le tuer : « Tuez-le ! »

Son action provoqua un effet domino et immédiatement, les mercenaires derrière lui tinrent leurs armes avec la même férocité et chargèrent.

Le jeune alchimiste expira doucement en voyant les dizaines de gardes fonçant vers lui. Il pivota la main légèrement et la poussa abruptement en avant : « Paume de Feu ! »

Une force à la férocité inouïe apparut soudainement à la surface de sa paume, puis un vent puissant, assez fort pour pouvoir retourner un énorme rocher, frappa la poitrine de ces mercenaires.

Ces derniers eurent l’impression d’avoir été frappés par un énorme roc de cinq cents kilos, et leurs visages emplis d’intention de tuer blanchirent sur le champ. Ils se mirent instantanément à vomir encore et encore du sang frais, comme s’il commençait à pleuvoir du sang. (ndT \m/)

Le Dou Shi claqua ses mains l’une contre l’autre en regardant l’énorme porte, qui avait été vidée de ses gardes en un instant. Il se retourna et dit en souriant aux mercenaires de métal du désert qui avaient tous l’air stupéfait : « Allons-y. »

Une fois cela dit, il ouvrit le chemin et passa le pas de la porte avec une arrogance telle qu’on aurait cru qu’il rentrait chez lui.

Le groupe derrière lui s’échangea des regards, complètement abasourdis. N’était-il pas un peu trop anormal à pouvoir envoyer bouler des dizaines d’homme d’un coup de paume ?

« Ugh, quel type anormal. » soupira Xiao Li. Xiao Ding et lui s’échangèrent également un regard, et ils secouèrent la tête d’un air désarmé avant de le suivre à grandes enjambées.

La compagnie des mercenaires du sable était effectivement la plus grande puissance de la Ville du Désert Rocailleux. Ils venaient juste d’entrer dans la cour qu’une centaine de mercenaires tenant des armes brillantes les encercla immédiatement. Bien qu’il se dégage d’eux une intention de tuer plus faible que celle de leurs congénères, leur supériorité numérique leur donna le dessus.

Xiao Yan ne s’arrêta même pas une seconde malgré le groupe conséquent de mercenaires bloquant le passage. Tandis qu’il donna un coup de paume en avant, de violentes forces apparurent dans toutes les directions et jaillirent avec une puissance écrasante. Sous cette attaque, tout mercenaire qui avait une puissance inférieure à celle d’un Dou Zhe cinq étoiles vomit du sang et battit en retraite. Seuls certains parmi eux étaient un peu plus forts que ça et parvinrent à bloquer cette attaque longue portée. Cependant, avant même qu’ils ne puissent se réjouir d’avoir surmonté cette attaque, une figure fantomatique apparut devant eux. Le coup de poing avec lequel elle les frappa ne semblait pas contenir une grande force, mais il fit s’évanouir chaque mercenaire sous la gravité de leurs blessures à chaque fois qu’il frappait mollement.

Le jeune homme fit de nouveau l’expérience de la puissance d’une méthode de Qi de niveau Xuan, en observant sur son chemin tous ces mercenaires effondrés de part et d’autre du chemin, qui se roulaient et gémissaient. Par le passé, il n’aurait pu utiliser la technique de Dou de la  Paume de Feu que cinq fois avant de complètement épuiser tout son Dou Qi. Cependant, sa méthode de Qi pouvait à présent supporter son gaspillage aléatoire ! La différence entre les deux situations était comme celle entre le ciel et la terre !

Il sembla développer une addiction au massacre sur le chemin. Il se changea en une ombre noire et fit la navette entre les groupes de mercenaires qui n’avaient que la force de Dou Zhes ordinaires. Partout où il passait, on voyait du sang voler dans le ciel et des silhouettes humaines voler en arrière.

Xiao Ding et les autres, qui le suivaient, restèrent cois en voyant les mercenaires vomire répétitivement du sang et se faire jeter en arrière. Ils n’avaient pas eu la moindre chance d’attaquer encore depuis qu’ils étaient entrés dans le quartier général ennemi. Le jeune homme en noir devant eux paraissait avoir une endurance et un Dou Qi inépuisables, et son gaspillage d’énergie sans merci fit un peu mal au cœur à ces observateurs malgré eux.

Ils passèrent agilement au-dessus de gardes évanouis et observèrent la cour plongée dans le chaos avant de soupirer doucement. Ce type pourrait bien exterminer toute la compagnie de mercenaires du sable tout seul…

Dans le grand hall aux portes hermétiquement fermées, des dizaines de personnes faisaient les cent pas d’un air inquiet, et l’anxiété se lut sur leur visage quand ils entendirent les cris à glacer le sang résonner près de la porte. La panique saisit le hall tout entier.

Luo Bu avait l’air un peu pâle, assis sur son fauteuil de chef. La coupe de thé qu’il tenait dans sa main tremblait légèrement. Il leva la tête pour observer la salle avant de se tourner vers les quelques personnes près de lui. Celles-ci ne portaient pas l’uniforme de la compagnie, pas plus qu’ils n’en portaient le badge.

Sa voix parut un peu agressive sous la colère : « Je vous ai déjà dit que Xiao Ding et Xiao Li de la compagnie de mercenaires de métal du désert avaient un petit frère à la force terrifiante, et vous avez quand-même insisté pour les détruire. Vous voyez ce qui se passe à présent ? Ce type est revenu et ils nous attaquent même ! Comment peut-on leur résister ? »

Un homme dans la fleur de l’âge qui semblait manifestement être le chef du groupe rit : « Vous n’avez pas besoin de vous inquiéter, Chef de Compagnie Luo Bu. Il est effectivement un peu fort, mais d’après son combat avec Doyen Mo Ran, il est loin d’être un Dou Wang comme vous l’aviez dit. Il avait beau avoir finalement vaincu le Doyen, il a quand-même été blessé pendant le combat. On peut donc estimer que sa force doit être celle d’un Da Dou Shi 2 ou 3 étoiles. Vous êtes vous-même un Da Dou Shi 4 étoiles, Chef de Compagnie Luo Bu, alors pourquoi le craindre ? De plus, tant que vous pouvez tenir un certain temps, nous alerterons notre clan et le Premier Doyen accourra. Il ne craindra pas ce poids plume avec sa force de Dou Ling ! »

Luo Bu répondit d’un air morose : « Je ne sais pas s’il a préservé ou non ses forces face à Mo Ran, mais l’autre fois il est venu dans mon bureau d’une étrange manière. J’ose affirmer que sa vitesse n’est pas quelque chose que même un Dou Ling ne pourrait normalement posséder. »

Son interlocuteur lui demanda en souriant : « Vous êtes-vous battu avec lui, la dernière fois? »

« Non. »

« Ké ké, effectivement. Il peut être très rapide mais dans un combat entre gens puissants, la vitesse n’est pas ce qu’il y a de plus important. C’est peut-être même tout ce qu’il a pour lui. »

Le chef de compagnie commença à hésiter à ces mots, et il commença peu à peu à y réfléchir. Il hocha légèrement la tête ; l’autre fois, l’apparition soudaine du jeune homme l’avait fait paniquer et s’agiter. Maintenant qu’il y repensait, comment un jeune homme de même pas vingt ans pourrait être un Dou Wang ? Même s’il avait avalé tous les jours des trésors naturels et des pilules médicinales de haut rang, ça restait tout à fait impossible.

À force d’y réfléchir, l’air sombre de Luo Bu disparut peu à peu. Il serra fermement les poings et déglutit. Il dit férocement : « Très bien, cette fois, voyons à quel point ce gamin est fort. Je ne crois vraiment pas qu’il puisse à lui seul assommer la dizaine de Dou Shis ici présents ! »

Tout le monde dans le hall poussa un soupir de soulagement en voyant le chef retrouver peu à peu son air imposant. Tout serait perdu si même lui n’avait pas l’intention de se battre à ce moment.

« Bang ! »

Alors qu’ils retrouvaient tous le moral, un coup sourd retentit  et la porte fermée hermétiquement convulsa et se brisa en d’innombrables morceaux qui jaillirent dans toutes les directions.

La sciure se dispersa et des vêtements noirs apparurent sur le pas de la porte aux yeux de tous.

Un léger rire flotta dans le hall : « Alors les gars, c’est amusant de se cacher ici ? »

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 243 Partie 2
BTTH Chapitre 245

7 Commentaires

  1. Fabulas

    A mort les pas beaux!!!!
    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateur. Xiao Yan passe en mode bourrin… la suite promet d’être intéressante.

    Répondre
  3. nickylaboum

    merci

    Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour les chapitres.
    PS:L’Auteur à fait une erreur : Xiao Yan n’est pas asser arrogant dans ce chapitre,il est surtout barbare.

    Répondre
  5. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!