BTTH Chapitre 251

BTTH Chapitre 250
BTTH Chapitre 252

Pfiou, c’est toujours long de traduire du BTTH, mais c’est toujours aussi agréable tant c’est bien écrit ^^

Je tiens à remercier Justin pour la générosité dont il fait preuve, une fois de plus ! <3

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 251 – Engager un combattant à long terme

 

Alors que les premiers rayons du soleil se déversaient sur la fenêtre à motifs, de petites taches de lumière couvrirent le plancher en formant l’image d’une fleur en pleine éclosion, aussi belle que chaleureuse.

Xiao Yan, qui était assis sur le liantai en tailleur dans la pièce, ouvrit lentement ses paupières. Un léger halo cyan clignota dans ses pupilles noires comme la nuit, et disparut en l’espace de quelques secondes.

Il s’étira et inspira doucement l’air frais matinal, et une sensation de confort jaillit de l’espace entre son cœur et ses poumons avant de se répandre petit à petit dans son corps tout entier.

La fatigue avait complètement disparu de son visage après une bonne nuit de sommeil. Il descendit doucement du fauteuil de lotus, et d’un geste de la main le changea en un rayon de lumière qui fut aspiré par l’anneau de stockage.

Il remit un peu ses habits en place, puis ouvrit la porte et entra dans le salon. Il le parcourut du regard et vit que Hai Bodong s’était déjà réveillé. Il se tenait à la fenêtre et observait silencieusement la rue en contrebas d’où parvenait déjà du bruit, les mains dans le dos.

Le vieillard s’aperçut de sa présence et se tourna vers lui en souriant de toutes ses dents. « On dirait que tu t’es bien reposé, pas vrai ? »

Le jeune homme opina du chef en souriant, et sortit rapidement une robe noire large de son anneau avant de dire en souriant : « Allons-y, profitons du fait que le Clan Mo soit occupé aujourd’hui. Nous allons d’abord chercher Qing Ling, puis nous offrirons à ce vieux machin du clan Mo une fête d’anniversaire qu’il n’oubliera pas de sitôt… »

Son interlocuteur regarda son air glacial et leva un sourcil en plaisantant : « Vu ton air meurtrier, on dirait que la fête des Mo va rapidement se changer en funérailles. »

« Bah, étant donné qu’il a pu ordonner l’extermination de la Compagnie de Mercenaires du Métal du Désert, il doit certainement avoir fait quelques préparations pour se prémunir de toute vengeance. Bien que je n’ai pas envie d’exterminer sa famille pour le moment, je n’hésiterai pas à tuer ce vieillard. » L’adolescent glissa ses mains dans ses manches, sourit et dit : « De plus, il est probable que le Clan Mo s’effondre rapidement après avoir perdu leur principal pilier, et à ce moment les trois grands clans de la Province de l’Est ne manqueront pas d’essayer d’engloutir leur territoire. »

« Ne crains-tu pas que la Secte des Nuages Brumeux ne vienne les aider à se venger ? »

Il lui sourit : « Vieil Hai, penses-tu vraiment que cette Secte viendra s’en prendre à deux Dou Huangs pour la mort d’un diacre mineur ? »

« Deux Dou Huangs ? » Le vieil homme cligna des yeux et les roula un long moment plus tard avant de dire : « Je t’ai déjà dit que je ne veux pas être mêlé à tout ça ; c’est une affaire entre eux et toi. »

« Tu aurais peur de la Secte des Nuages Brumeux, Vieil Hai ? » lui dit le Dou Shi en souriant.

 » *soupir* N’essaie pas de me provoquer aussi vilement, veux-tu ? J’ai beau me méfier d’eux, ils sont loin de me faire peur. Je n’ai simplement aucune envie de les provoquer pour tes beaux yeux. Une fois que j’aurais réglé ma dette envers toi, je retrouverai ma liberté et m’envolerai par monts et par vaux. » dit Hai Bodong pour esquiver toute implication.

Xiao Yan joua avec une superbe tasse de bois, hésita un moment puis dévisagea son camarade des pieds à la tête : « À combien d’étoiles es-tu dans ton niveau de Dou Huang, Vieil Hai ? »

Ce dernier se raidit à cette question et répondit amèrement : « Deux, pourquoi ? »

« Oh, puis-je te demander dans ce cas combien en avais-tu avant d’être scellé ? » Un sourire perfide pendait aux lèvres du jeune homme, comme celui qu’aurait un renard en fixant le lapin qu’il convoitait.

« Cinq étoiles. » lui répondit le vieillard en lui jetant un regard.

« Dou Huang 5 étoiles… On dirait que tu n’es pas parvenu à retrouver le sommet de ta puissance en brisant ton sceau. » dit-il avec regret.

L’empereur de glace bouda, agita sa manche vers lui et dit : « Il m’est impossible de retrouver ma force passée en un instant après qu’elle ait été scellée pendant des décennies. Je ne vais avoir besoin que de… quatre à cinq années, peut-être, pour retourner au sommet de ma puissance. »

Le jeune alchimiste secoua la tête en souriant : « Ha ha, je crains que tu ne sois pas sûr de toi là, Vieil Hai. Nous savons tous les deux qu’il est parfois plus long de recouvrer une force perdue que de percer jusque-là. Qui sait combien de temps ça te prendra ? »

« Qu’essaies-tu de me dire, Xiao Yan ? » lui demanda le vieil homme en fusillant du regard d’un air renfrogné l’étrange sourire qu’il avait aux lèvres.

Son camarade gloussa en tapotant la coupe en bois des doigts. « Je veux juste dire qu’il est possible que je sois capable de t’aider à recouvrer ta force perdue à cause du sceau en un an seulement, et sans effets secondaires. »

L’expression du Dou Huang changea légèrement tandis qu’une pointe de surprise traversa son regard ; il retrouva cependant son calme rapidement. Il lui jeta un regard prudent, puis hésita un moment avant de lui demander : « Par quel moyen ? »

« As-tu déjà entendu parler de la Pilule Violette de Récupération Spirituelle ? » lui demanda Xiao Yan en continuant de jouer avec la coupe. Il ne put s’empêcher de rire devant l’air confus de son compagnon. « C’est un genre de pilule du cinquième rang ; ce n’est pas un rang très élevé, mais les ingrédients nécessaires à sa composition sont plutôt difficiles à trouver. Elle est utilisée pour créer des sceaux, ou pour aider à complètement recouvrer une perte de force due à ceux-ci. Elle est donc parfaite pour toi. »

« La Pilule Violette de Récupération Spirituelle ? » Hai Bodong marmonna ce nom plusieurs fois d’un air joyeux. Il planta son regard sur son jeune interlocuteur, se lécha les lèvres et dit : « Et que veux-tu en échange ? » Il ne croyait pas que cet adolescent qui ne ferait pas l’effort de se lever tôt s’il n’y avait pas le moindre profit à en tirer, soit aussi gentil à son égard et lui offre son aide sans raison.

« Hé hé… » Le jeune homme sourit alors comme un renard rusé : « Au vu de leur rareté, les ingrédients pour la pilule sont plutôt difficiles à réunir, et ça prendra du temps que de récupérer toutes ces herbes. Je m’occuperai de les réunir, mais d’ici à ce que je puisse raffiner cette pilule, tu devras rester avec moi, Vieil Hai… »

Ce dernier comprit immédiatement son intention et dit, les sourcils tressaillant : « … Tu as l’intention d’avoir un garde du corps sur le long terme, c’est ça ? »

Son jeune camarade sourit simplement, sans nier son allégation.

Le vieillard fronça les sourcils devant son petit sourire, clairement mécontent. Il était un puissant Dou Huang, après tout, aussi était-il naturel qu’il ne soit pas très heureux de laisser ce gamin l’utiliser comme un guerrier sous ses ordres.

« Tu devrais savoir, Vieil Hai, que tu devrais avoir énormément de mal à retourner au pinacle de ta force en moins d’une dizaine d’années, à moins d’avoir une chance de cocu. Tu éviteras de perdre une décennie en restant simplement à mes côtés en tant de garde un petit moment…. C’est vraiment un bon marché, qui sait ce que tu parviendrais à faire en dix ans ? » lui dit le jeune alchimiste en le taquinant, et en attaquant continuellement la faible réserve restante de son interlocuteur.

Celui-ci continua de débattre en son for intérieur d’un air calme, et le petit filou ne s’embêta pas à ajouter quoi que ce soit. Il resta tranquillement assis sur son siège en attendant sa réponse.

Le grand salon fut ainsi plongé dans une atmosphère aussi silencieuse qu’ennuyeuse. Hai Bodong, un long moment plus tard, soupira avec réticence et leva les yeux pour fixer le Dou Shi. Il dit à voix basse : « Je me fiche de savoir à quel point ces herbes sont rares ; je te donne un an, pendant lequel je te protégerai et assurerai ta sécurité. Cependant, tu devras rassembler tous les ingrédients et me raffiner la pilule pendant ce temps ! Autrement, je devrais te suivre le temps que tu trouves les herbes, même si ça doit prendre des années…  »

Xiao Yan agita la main et répondit : « Oh, pas de problèmes ! » Il sourit et hocha la tête en se disant : Un garde du corps Dou Huang… C’est pas banal. Avoir quelqu’un d’aussi fort et expérimenté à mes côtés m’épargnera bien des tracas si je devais en venir à offenser ce monstre tyrannique qu’est la Secte des Nuages Brumeux…

Yao Lao avait beau avoir ajouté un ingrédient secret dans la pilule qu’il lui avait donnée, il n’osa en faire mention à voix haute. Hai Bodong restait, quoi qu’il arrive, un praticien du rang de Dou Huang extrêmement fier ; il pouvait passer des accords avec les autres, mais ne supporterait absolument pas d’être menacé.

S’il avait persisté à utiliser ce moyen de pression pour le forcer à devenir son gardien, alors cet homme qui avait été célèbre comme l’Empereur de Glace autrefois l’attaquerait immédiatement de furie sans le moindre égard pour sa vie. Un combat contre un Dou Huang déchaîné, même avec la protection de Yao Lao, ne manquerait pas de mal finir.

Par conséquent, le mieux restait de trouver un accord satisfaisant pour les deux partis.

Le jeune homme caressa doucement la lourde règle noire qu’il avait cachée sous sa robe en regardant l’air désarmé du vieillard, et sourit avec fierté.

Le vieil homme pensa aux tâches ingrates qu’il allait affronter durant cette année à le protéger, et sortit un morceau de parchemin de son anneau qu’il posa sur la table. Il dit d’un air impuissant : « Voilà ce que j’ai pu tracer en sortant hier pendant que tu t’entraînais. C’est une carte grossière du clan Mo, grâce à laquelle tu devrais pouvoir retrouver ce petite fille du nom de Qing Ling. »

Une légère surprise parcourut le visage du jeune alchimiste. Il attrapa la carte et la regarda avec attention. Il ne put s’empêcher de secouer la tête et de s’exclamer : « C’était vraiment une bonne décision que de t’engager en tant que garde du corps, Vieil Hai. »

Les lèvres de ce dernier tressaillirent sous cet éloge, mais il n’en prit pas ombrage.

Une fois qu’il l’eut jaugée, Xiao Yan la rangea prudemment dans son anneau et se leva. Il abaissa sur sa tête la capuche de sa grande cape noire, ce qui lui donna l’air d’être enveloppé par les ténèbres.

« Mettons-nous en route vers le Clan Mo ! » Ainsi couvert, il adressa un sourire à son vieux compagnon et se tourna vers la porte de leur chambre. Hai Bodong, derrière lui, enfila sa robe noire à contre-cœur et lui emboîta le pas.

Une fois sortis, ils fermèrent la porte derrière eux puis traversèrent le corridor avant de descendre les escaliers.

Une jeune femme délicate vêtue d’une robe moulante à la blancheur lunaire se tenait tranquillement près de la porte de l’auberge. Sa silhouette exquise et séduisante avait un charme certain.

À ce moment, elle souriait et discutait joyeusement avec Ling Lin à côté d’elle. De nombreux hommes, dans la salle, la dévoraient d’un air enfiévré.

Le Dou Shi descendit lentement la dernière volée de marches et leva un peu la tête tout à coup, regardant nonchalamment la porte principale en contrebas. Il parcourut le coin du regard et remarqua une demoiselle au caractère la rendant inaccessible vêtue d’une robe lunaire. Ses pas se figèrent soudainement, comme s’il venait d’être frappé par la foudre !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 250
BTTH Chapitre 252

9 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateur. C’est cruel de toujours finir les chapitres comme cela, mais bon au moins on attend le suivant avec toujours plus d’impatience.

    Répondre
  3. nickylaboum

    merci

    Répondre
  4. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Xander

    Merci pour le chap! Attendre la suite se révèle plutôt dur ;p je passe mon temps à réactualisé le site lol
    PS: Merci a la team Xiaowaz pour nous offrir cette drogue de qualité quotidiennement sous la forme de longs chapitres passionnants (et longs à traduire j’en suis sûr)

    Répondre
  6. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Rien de mieux qu’un problème pour aggraver un problème.^^

    Répondre
  8. Tazam

    merci pour le chapitre ! Et aussi au donateur. Grâce à vous j’attends la suite avec plus d’impatience encore !

    Répondre
  9. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com