BTTH Chapitre 255

BTTH Chapitre 254
BTTH Chapitre 256

Et hop, voici le premier BTTH bonus de cette série, pour laquelle nous remercions notre James national !

Le second bonus du soir arrivera certainement plus tard que d’habitude, car il est un peu long. À tout à l’heure !

 

 

Chapitre 255 – Gâcher la fête

 

L’apparition soudaine de cette silhouette en noir attira tous les regards. Une fois que l’audience se remit de sa surprise, elle tourna immédiatement les yeux vers Mo Cheng dont l’expression s’assombrissait. Tous les membres de l’assemblée firent alors leur deuil de ce nouvel arrivant à l’avance : Mo Cheng était si attentif à sa réputation qu’il était impensable de le critiquer chez lui, en pleine fête d’anniversaire.

L’arrivée abrupte du type en noir choqua également Nalan Yanran et Ge Ye, qui s’échangèrent alors un regard. Ils avaient reconnu cet individu comme étant celui qu’ils avaient vu à l’auberge plus tôt dans la journée. Ils froncèrent les sourcils, tant il était évident que ce personnage n’était pas venu pour se faire des amis.

Le premier Doyen jeta un regard sombre et glacial à l’intrus devant lui, avant de lui demander d’une voix basse en fronçant les sourcils : « Qui êtes-vous, Monsieur ? »

« Tu devrais être Mo Cheng, non ? Je te cherchais afin de te poser quelques questions. » La voix parvenant de la robe semblait appartenir à un jeune homme, et elle ne changea pas de ton malgré l’air glacial de son interlocuteur.

Le vieillard soupira de soulagement en son for intérieur en entendant la jeune voix. Il sortit lentement sa main fripée de sous sa manche et la courba un peu. Un Dou Qi de type feu violent et tumultueux s’aggloméra au-dessus de sa paume en luisant d’un rouge sombre, ce qui lui donnait une apparence étrange. « Aujourd’hui est un jour de célébration pour notre Clan Mo, alors pourriez-vous nous laisser un peu de répit, s’il vous plaît ? Nous pourrons discuter demain pendant le banquet de tout ce dont vous pourriez avoir besoin. Cela vous va ? »

L’homme en noir trembla légèrement à ces mots contenant une intention de tuer glaciale, comme s’il secouait la tête d’un air désarmé. Un moment plus tard, il lui donna une réponse présomptueuse qui stupéfia complètement tous les gens présents : « Je devrais te donner de la face ? De quel droit me demandes-tu ça ? Ton Clan Mo est peut-être puissant dans cette région, mais au bout du compte ce n’est que le toutou de la Secte des Nuages Brumeux ! »

Tout le monde resta coi à ces paroles, et de nombreux regards stupéfaits se tournèrent vers ce type en noir outrecuidant. Voulait-il vraiment enrager ce boucher qui avait auparavant massacré la troupe de bandits du tourbillon noir jusqu’à faire couler une rivière de leur sang ?

Le ton de cette personne fit changer légèrement l’expression de la belle Nalan Yanran. Elle n’avait jamais vu quelqu’un se montrer aussi indifférent envers sa secte depuis qu’elle en était devenue la disciple.

Mo Cheng fixa intensément l’intrus en contrebas d’un air féroce, et il agita sa paume alors que le coin de ses lèvres tressaillit. Les portes de la salle furent alors ouvertes d’un coup de pied et des dizaines de membres armés du clan Mo s’y déversèrent avec l’intention de tuer, et encerclèrent l’homme en noir.

« Tu es la première personne à oser venir chercher des noises à mon clan sur son territoire depuis ma nomination au poste de Premier Doyen. » dit ce dernier d’un ton imposant.

Le capuchon sur la tête de l’intrus se rétracta légèrement, et le vieil homme put sentir le regard moqueur qui s’y cachait. Déjà provoquée par ses paroles agressives, sa rage meurtrière se mit alors à bouillir et il fut incapable de la contrôler davantage.

L’encapuchonné en noir éclata alors d’un rire qui stupéfia à nouveau tout le monde : « Laisse tomber tes grands airs ennuyeux. Tu ne t’es pas trompé, je suis bel et bien venu détruire cet endroit, vieux débris du clan Mo. »

« Bien gamin, bien ! Tu es vraiment audacieux ! »

Un Qi puissant jaillit soudainement de Mo Cheng alors qu’il serrait les dents et riait. Ses vêtements furent battus par le vent en froufroutant et aussitôt, les tables et chaises autour de lui se mirent à éclater sous la pression de son énergie.

De la surprise traversa le regard de Ge ye quand il sentit ce Qi se répandre lentement dans la salle de façon oppressante : « La puissance de ce vieux bonhomme ne cesse de s’accroître ! »

Nalan Yanran observa cette énergie cliquetante, pencha la tête et demanda à voix basse à son compagnon : « Doit-on intervenir, Oncle Ge ? »

Ce dernier secoua la tête et fit part de son opinion : « Attendons de voir comment ça va se passer. Cette personne en noir n’est pas un petit joueur, et le clan Mo s’est montré excessivement arrogant ces derniers temps. Mo Cheng déplaît même déjà à quelques doyens de la secte. Cette épreuve devrait l’aider à faire preuve de retenue. Devrait-on intervenir qu’il continuerait de s’imaginer que personne dans l’Empire Jia Ma ne peut l’affronter. »

L’expression des invités alentour se mit à changer quand ils sentirent la pression qu’émettait le Premier Doyen. Ils ne s’attendaient pas à ce qu’il devienne aussi puissant pendant ces quelques années où ils ne l’avaient pas vu.

Les spectateurs s’échangèrent des regards et soupirèrent en leur for intérieur : « Il a l’air d’avoir au moins la force d’un Dou Ling 5 étoiles, non ? Ce vieux bonhomme est parvenu à augmenter sa puissance de trois étoiles en un peu plus de deux ans… Il est vraiment terrifiant. »

Les membres puissants du Clan Mo alentour tinrent fermement leurs armes en observant l’air meurtrier de leur propre doyen. Ils fixèrent le type en noir avec férocité, et le Dou Qi se mit à sortir de leur corps en bouillonnant. Ils s’apprêtaient à tous se jeter sur ce type qui surestimait ses capacités pour le réduire en pâté pour chien.

Le mec en noir ignora le Qi gonflant du vieil homme et resta silencieux un long moment avant de parler : « Je suis venu principalement venu au Clan Mo pour quelqu’un en particulier. Remets-moi la petite fille du nom de Qing Lin que vous avez kidnappée à la Ville du Désert Rocailleux. »

L’expression de Mo Cheng changea drastiquement à cette demande. Il ne perdit pas son temps à bavarder ce coup-ci et avec un air glacial, il fit un geste de la main en ordonnant à voix basse : « Tuez-le ! »

Les membres du clan alentour poussèrent alors un cri énergique, et les quelques Dou Shis parmi eux invoquèrent rapidement leur cape de Dou Qi. Ils abattirent alors violemment leurs grandes épées vers la personne en noir.

Celle-ci ne bougea pas d’un poil et ne tenta même pas d’esquiver. Au moment où dix lames allaient se planter en elle, une flamme blanche et dense jaillit tout à coup de son corps et l’enveloppa.

« Chi… »

Les grandes lames acérées couvertes de Dou Qi émirent un crissement au contact de la flamme, et se transformèrent alors en des flaques de métal liquide sous les regards choqués de la foule.

Une fois que la flamme eut fait fondre ces armes, quelques feux follets s’en détachèrent et bondirent immédiatement sur les malheureux qui n’esquivèrent pas à temps. On n’entendit alors qu’un bruit étouffé, et ces guerriers puissants n’eurent même pas le temps de pousser un cri qu’ils furent aussitôt transformés en un tas de cendres noires répandu au sol.

« Hiss… »

Toute l’audience, comme par contagion, prit alors une grande inspiration devant cette vision infernale, et de nombreux regards choqués se posèrent sur l’encapuchonné de noir qui ne bougeait toujours pas. Ils sentirent leur nuque picoter sous l’effroi.

« C’est une Flamme Exceptionnelle ?! » s’écria involontairement Ge Ye en observant l’intrus d’un air abasourdi.

La belle Nalan Yanran, de son côté, avait un air plutôt grave. Elle hocha lentement son superbe menton en fixant intensément le type en noir et dit : « Cette personne est vraiment puissante ! Les Mo ont provoqué quelqu’un de trop puissant pour eux ce coup-ci. »

De l’autre côté de la salle, le chef du Clan Ye, Ye Cong, avait également bondi de stupéfaction devant cette flamme blanche terrifiante. Cependant, une jubilation malveillante brilla rapidement au fond de ses yeux. Il était clairement heureux de voir que le clan Mo avait offensé quelqu’un d’aussi fort.

Cette flamme avait fait sombrer le cœur du Premier Doyen dans sa poitrine, et une certaine inquiétude envahit lentement son cœur tandis qu’il demanda à voix haute : « Qui êtes-vous ? Je n’ai pas l’impression que notre clan vous ait offensé, alors pourquoi venez-vous nous chercher des noises ? Vous devriez savoir qui nous protège… »

L’homme en noir l’interrompit d’un éclat de rire glacial : « Hé hé, la Secte des Nuages Brumeux, n’est-ce pas ? Cependant, même Yun Yun ne pourrait pas te protéger de moi aujourd’hui, Mo Cheng ! » Il avait beau se montrer plus arrogant qu’auparavant encore, personne n’osait penser qu’il délirait au vu de la force de dissuasion que représentait sa flamme.

L’intrus avança lentement d’un pas, et son ton se tinta soudainement d’une intention de tuer solennelle : « Remets-moi Qing Lin, ou ton clan Mo baignera dans le sang ! » (NdT dans un moment comme ça, tu dis oui monsieur et obéis x))

Cette aura meurtrière qu’il dégageait fit trembler Mo Cheng en son for intérieur, mais il se redressa malgré tout et cria avec dignité : « Je ne sais pas de quoi vous parlez ! N’êtes-vous donc pas trop arrogant ? Vous pouvez humilier mon clan Mo mais il est intolérable que vous entachiez le nom de la Secte des Nuages Brumeux et de sa Chef, Yun Yun ! »

L’homme en noir rit doucement. « Tu es vraiment un sacré lèche-bottes… Cependant, je t’ai déjà dit que même Yun Yun ne pourrait pas te sauver ! » Il reprit sa lente marche en avant. Tout à coup, il se transforma instantanément en une ombre noire et apparut derrière le Premier Doyen comme s’il venait de se téléporter.

« Puisque tu ne veux pas me la rendre alors… Meurs ! »

La voix glaciale résonnant à ses oreilles fit se contracter les pupilles du vieillard jusqu’à ce qu’elles atteignent la taille d’une tête d’épingle, alors que cette vitesse monstrueuse l’avait déjà glacé.

Bien que ce soit le cas, il était célèbre pour être quelqu’un de puissant. Le Dou Qi en lui circula aussitôt sauvagement et un Dou Qi rouge sombre similaire à une flamme l’enveloppa complètement. Au même moment, ses doigts se courbèrent en forme de griffe et il frappa violemment vers le cœur de son assaillant avec ses ongles aiguisés comme des serres d’aigle.

L’homme en noir rit froidement devant cette tentative désespérée. Il serra le poing et l’écrasa sur la paume du vieillard avec une force inégalée. Mo Cheng devint aussitôt blanc comme un linge et vomit violemment une gorgée de sang qui trempa ses vêtements. Après ça, il fut projeté en arrière et créa un sillon sur une petite dizaine de mètres avant de s’arrêter lentement.

Ce vieillard puissant, dont le nom faisait trembler la région Est de l’Empire Jia Ma, avait été envoyé bouler en un échange de la même façon qu’on chasse négligemment une mouche du revers de la main. Cette scène dramatique stupéfia tous les spectateurs.

Ils avaient beau avoir senti, après la dernière attaque, que ce type en noir avait une force incroyable, personne ne s’attendait à ce qu’il soit aussi puissant pour autant. Un Dou Ling d’au moins 5 étoiles n’avait pas eu la moindre chance de réagir, alors quel devait être le niveau d’une force aussi terrifiante ? Ils avaient affaire à un Dou Wang ? Un Dou Huang ?

La foule vit ainsi, en l’espace de quelques minutes, le Premier Doyen du Clan Mo se transformer en un vieil homme plongé dans une situation critique. Une voix indifférente parvint de sous la robe noire : « Remets-moi cette personne ! »

Mo Cheng chancela en se relevant et conserva son air ferme : « Tu provoques le clan Mo et la Secte des Nuages Brumeux ! » Il essayait alors clairement de faire peur à cette personne mystérieuse en brandissant le nom de son protecteur.

« Je t’ai donné une chance ! »

L’intrus soupira d’un air désappointé et leva doucement sa jambe vers l’avant. Une fois de plus, il apparut bizarrement devant le vieillard, tendit soudain la main et enserra fermement son cou. Il pencha ensuite légèrement la tête, et dit d’une voix sombre et froide : « Puisque tu ne sais pas chérir les chances qu’on te donne, tu peux crever ! »

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 254
BTTH Chapitre 256

11 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci

    Répondre
  3. MrZerbow

    Merci pour le chapitre 😀

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateur.

    Répondre
  5. Fabulas

    Merci pour le chapitre
    Traduit esclave traduit fouette fouette fouette

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Attends un peu toi, je vais te nourrir de MTL…

      Répondre
      1. Fabulas

        Fe quoi ?

        Répondre
  6. Xander

    Merci pour le chap
    PS: je suis d’acoord 😉 TRADUIT ESCLAVE, TRADUIT!
    ( deso G juste BESOIN de ma dose de dro… hum… lecture)

    Répondre
  7. drak

    merci pour le chapitre

    Il va y avoir du sang !!!

    Répondre
  8. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com