BTTH Chapitre 266

BTTH Chapitre 265
BTTH Chapitre 267

Salut chers lecteurs, voici le dernier BTTH régulier de la semaine ! À ce soir pour le SW et un TDG bonus !

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 266 – Récupération et capacité à manipuler la Flamme

 

Un léger brouillard monta dans la chambre propre et spacieuse et la remplit jusqu’à ce qu’elle apparaisse quelque peu déformée.

Une grande bassine de bois se trouvait en plein milieu de la pièce, et était remplie d’un liquide vert émeraude. Un jeune homme y était assis nu en tailleur, les yeux fermés et les mains formant les sceaux d’entraînement. Il laissa l’énergie paisible entrer lentement, un peu à la fois en lui pour qu’elle répare ces méridiens presque détruits.

Le liquide vert émeraude dans la baignoire devint de plus en plus clair au fur et à mesure que le temps passa. Au final, cette couleur disparut complètement et laissa derrière elle une eau claire et limpide, au travers de laquelle on pouvait voir le fond de la bassine.

« Plop ! » Une petite tête de serpent sortit lentement de l’eau, et il se servit de sa queue pour en frapper répétitivement la surface. La joie se lisait dans ses yeux reptiliens violet pâle.

Xiao Yan, en sentant que l’énergie contenue dans l’eau était épuisée, ouvrit lentement les yeux et observa le Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux à côté de lui et sourit. Il se tourna de côté avant d’expirer lentement de l’air fétide un peu plus tard. Il murmura : « Ce liquide thérapeutique que Maître m’a préparé est excellent. Mes méridiens endommagés sont devenus bien plus flexibles en trois jours seulement… Ils devraient pouvoir, à présent, supporter la circulation du Dou Qi. »

Durant ces trois jours depuis son réveil, le jeune homme avait demandé à Xiao Ding de l’aider à se procurer une grande quantité d’ingrédients médicinaux dont il avait besoin. Après quoi, il serra les dents, endura la douleur que provoquait la circulation du Dou Qi au travers de ses méridiens, et dirigea les dernières gouttes d’énergie dans son vortex pour les transformer en flammes. Ainsi, il raffina quelques liquides curatifs avec difficulté.

Une fois qu’il eut fini la première fournée de ces liquides, il récupéra évidemment plus vite : après trois jours de trempette, les méridiens très abîmés de son corps s’étaient déjà graduellement réparés jusqu’à être en bien meilleur état qu’ils n’étaient il y a quelques jours de ça.

L’adolescent se leva et s’essuya avant d’enfiler des vêtements propres. Après quoi, il leva sa main devant ses yeux et une lueur vert pâle flotta depuis son anneau de stockage, avant d’enfin se transformer en un liantai qui flotta devant lui en émettant un léger halo.

Il prit légèrement appui sur le bord de la bassine, puis il flotta jusqu’au lotus vert où il atterrit. Il s’assit alors en tailleur et forma à nouveau de ses mains les sceaux d’entraînement. Il commença aussitôt à fermer lentement les yeux.

Peu après, l’espace environnant commença à fluctuer de façon imperceptible. Des filets d’énergie tachetée traversèrent le faible halo du fauteuil et se déversèrent continuellement en lui.

Son visage trembla un peu à chaque fois que cette énergie entrait en lui. Cependant, il finit par s’habituer à la douleur et put l’ignorer. Il serra doucement les dents, raffina cette énergie mouchetée et la fit fusionner avec ses méridiens et ses muscles. Il plongea alors son esprit en lui et sentit qu’il recouvrait lentement sa force.

Par la suite, le jeune alchimiste suivit à la lettre les instructions du plan de récupération que Yao Lao lui avait préparé. Ses horribles blessures commencèrent petit à petit à guérir à un rythme satisfaisant. Il pourrait retrouver la santé d’ici un mois à cette vitesse.

Pendant cette période de récupération tranquille, il renoua avec sa profession d’alchimiste vu qu’il avait beaucoup de temps libre. Il demanda chaque jour à Xiao Ding de lui acheter de grandes quantités d’ingrédients médicinaux, puis les raffina en de grandes quantités de médecines de soin de bonne qualité. Il fit une découverte plutôt surprenant durant ces raffinages. Auparavant, il ne contrôlait pas assez bien ses flammes pour pouvoir raffiner des pilules comme la Pilule de Récupération d’Énergie, qu’on pouvait considérer comme étant une de troisième rang. Cependant, il fut stupéfait de réaliser cette fois que pour une raison inconnue, sa capacité à contrôler les flammes semblait avoir grandi exponentiellement. Il put même raffiner la Pilule de Récupération d’Énergie malgré un taux d’échec considérable.

Après avoir été stupéfait pendant un moment, il finit par comprendre de quoi il retournait. Ce devait avoir un lien avec le fait qu’il ait créé le Lotus du Courroux du Bouddha.

On pouvait dire qu’auparavant, son contrôle sur la Flamme de Lotus Cyan était vraiment grossier. La seule chose qu’il arrivait à faire avec était d’en envelopper son poing et de s’en servir pour augmenter sa puissance d’attaque, ou d’utiliser la flamme de manière rudimentaire pour ensuite la lancer. Cela dit, une fois jetée, il était incapable d’en contrôler les mouvements et par conséquent, si la flamme devait ne pas toucher sa cible, alors son attaque n’était qu’un simple et énorme gâchis d’énergie.

À chaque fois qu’il repensait au confort extraordinaire avec lequel Yao Lao contrôlait sa Flamme Glaçant les Os, il se retrouvait à l’envier. Le Dou Shi osait penser qu’il était certain que si son vieux maître avait contrôlé son corps à sa place pendant son combat contre l’Empereur Serpent Noir aux Huit Ailes, alors ce dernier aurait fini dans un était vraiment épouvantable. En tout cas, il n’aurait certainement pas été ridiculisé par son adversaire, comme lui l’avait été par le reptile en contrôlant la Flamme Glaçant les Os.

Le vieillard, avec son contrôle, pouvait relâcher de petits brins de cette dernière, qui courraient ensuite le long du sol pour se rapprocher silencieusement de leurs cibles avant d’attaquer tout à coup. De cette façon, il pouvait transformer son adversaire en une sculpture de glace ou un tas de cendres sans que personne ne le remarque, même s’il était loin de lui.

Xiao Yan aspirait secrètement à parvenir à contrôler les flammes de cette façon. Cependant, ce n’était qu’un doux rêve avec la force qu’il avait autrefois. Même avec cette soudaine et massive amélioration de son contrôle, qu’il avait obtenu en créant le Lotus du Courroux du Bouddha qui était si horrifiant qu’il choquait même un Dou Huang, il était encore bien loin de pouvoir égaler le contrôle de son maître.

Il avait enfin commencé à accorder une plus grande attention à son niveau de contrôle sur sa Flamme Exceptionnelle après son combat contre l’Empereur Serpent. Il comprenait clairement que s’il parvenait à entraîner son contrôle jusqu’à égaler celui de Yao Lao, alors sa force offensive monterait définitivement en flèche.

Une fois qu’il eut déterminé son objectif, il s’imposa un niveau d’exigence presque excessivement sévère durant ces raffinages. Il avait beau manquer de Dou Qi, l’énergie nécessaire au contrôle de la Flamme Exceptionnelle était la Force Spirituelle, quelque chose qu’il avait en abondance et ce pour quoi il était le plus remarquable.

Par conséquent, les mercenaires de Métal du Désert se mirent à apporter de nombreuses sortes d’ingrédients médicinaux au coin de la cour qui était rempli d’air chaud. Ils en ressortirent avec un air admiratif en portant d’énormes quantités de bouteilles de jade, pleines de médecines curatives de haute qualité qu’on voyait rarement dans la Ville du Désert Rocailleux, ainsi que de Pilules de Récupération d’Énergie qui y étaient introuvable même avec tout l’argent du monde. Ces pilules qui étaient extrêmement rares dans le commerce paraissaient n’être que de la camelote aux yeux du jeune homme qui occupait cette partie de la cour, et qui les lançait en tas dans un coin. Cette énorme fortune abasourdit tous les gens présents ; était-ce donc ça la grandeur d’un alchimiste… ?

Les jours se succédèrent les uns après les autres. Les mercenaires qui livraient les ingrédients médicinaux et récupéraient les pilules médicinales finirent graduellement par devenir insensibles à la fortune qui s’étalait sous leurs yeux. Après tout, n’importe qui finirait par s’habituer à un tel environnement à force d’y passer du temps, et ne se retrouverait plus à fixer longuement d’un air bête une bouteille de pilules.

L’adolescent finit par abandonner toute idée de récupérer tranquillement dans son coin. Chaque jour, une fois qu’il avait accompli les étapes nécessaires à son rétablissement, il s’asseyait devant son chaudron médicinal et s’entraînait répétitivement à contrôler la Flamme Exceptionnelle jusqu’à ce que son esprit n’arrive plus à suivre, et c’est seulement à ce moment qu’il commençait à se reposer. Il put clairement sentir que sa capacité à contrôler la Flamme s’améliorait graduellement sous cet entraînement rigoureux, pendant lequel il oubliait même de dormir ou manger.

Xiao Yan était assis en tailleur sur un banc de pierre dans la cour. Une flamme vert pâle se tortillait vigoureusement dans le chaudron rouge sombre devant lui ; on pouvait sentir des vagues de chaleur s’en dégager même loin de là.

Il sonda l’air devant lui de ses dix doigts tendus. Ils étincelèrent et la flamme dans le chaudron se mit à danser avec eux.

La flexibilité dont elle faisait preuve la faisait passer pour un esprit de flamme docile.

Xiao Ding et Xiao Li observèrent silencieusement depuis la porte de la cour les mouvements incessants des mains de leur benjamin. Ils ne purent s’empêcher d’être ébahis tant il leur semblait incroyable qu’on puisse contrôler une flamme à ce point. Cela dit, le léger froncement de sourcils du Dou Shi laissait penser qu’il en était encore un peu insatisfait.

La flamme s’éleva dans le chaudron un moment. Il leva doucement les yeux, remua doucement un doigt et une légère brise frappa le couvercle du chaudron et le fit s’envoler. Il en fit ensuite jaillir quelques pilules médicinales rondes d’un geste de la main, puis les fit atterrir dans une bouteille de jade.

Xiao Yan jeta un regard distrait à la bouteille dans sa main avant de la lancer vers ses frères sur le seuil. Il s’étira ensuite et ferma les yeux pour voir où  en étaient ses blessures ; il eut aussitôt l’air surpris.

« Ké, on dirait que je récupère assez vite. » Ses méridiens avaient déjà plus qu’à moitié récupéré après quinze jours de soins, ce qui surprit le jeune homme assis en tailleur.

Xiao Ding attrapa la bouteille qui volait vers lui avant d’entrer lentement dans la cour avec son cadet. Il fit face à son petit frère et lui demanda en souriant : « Comment progresse ton rétablissement ? »

« Pas mal. » répondit l’adolescent en souriant. « Je vais aborder la dernière étape de ma récupération et devrais pouvoir sans problèmes être complètement rétabli dans cinq jours. »

« Tsk tsk, tu es vraiment anormal. Tu n’as eu besoin que de vingt jours seulement pour te remettre de blessures aussi terrifiantes. Ta constitution est vraiment enviable. » dirent ses aînés d’un air stupéfait en riant.

Leur benjamin secoua la main de dénégation. Il savait parfaitement que sa récupération rapide était due à deux choses : la majeure partie venait du programme de récupération que Yao Lao avait pris grand soin d’établir, et le reste venait du renforcement de son corps par la Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan. Ce n’était que grâce à la combinaison de ces deux points qu’il avait réussi à récupérer aussi vite.

Il descendit de son banc d’un bond et demanda au hasard : « Où est le Vieil Hai ? »

« Euh… Depuis que tu lui as donné des noms d’ingrédients, il a passé son temps à faire le tour de toutes les boutiques médicinales de la ville. Je pense que s’il n’avait pas à rester ici à te protéger, il serait même parti fouiller les autres villes. » dit Xiao Ding en riant.

Le jeune alchimiste rit et hocha la tête. Les ingrédients dont il lui avait parlé étaient tous extrêmement rares. Il était quasi impossible au vieillard de les trouver dans les boutiques de la Ville du Désert Rocailleux, à moins qu’il ait une chance de cocu. Il avait vraiment l’air de vouloir rapidement retrouver sa force optimale.

« Je devrais commencer la dernière partie du plan de rétablissement demain. Ce n’est qu’en recouvrant ma force aussi vite que possible que je peux aider Yao Lao en trouvant des trucs naturels et uniques pour lui faire recouvrer rapidement sa Force Spirituelle… » murmura-t-il en frottant doucement l’anneau noir.

« De plus, la promesse des trois arrive à son terme ! »

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 265
BTTH Chapitre 267

9 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci juste pour info je croit qu’il y a une erreur a cette phrase:
    Je devrais commencer la partie partie du plan (un partie de trop) et aussi la promesse des trois ans, serait mieux que trois

    Répondre
  5. Newkan

    Enfin il va allez massacrer cette fichu nalan *-* merci pour l chap on vous le dit jamais assez.

    Répondre
  6. arnaud

    merci

    Répondre
  7. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!