BTTH Chapitre 270

BTTH Chapitre 269
BTTH Chapitre 271

Et voilà le dernier BTTH bonus de la série, en hommage à la générosité de James ! Un grand merci à lui et bonne lecture de cette série toujours meilleure !

 

 

Chapitre 270 – Pilule de Flamme Violette

 

Xiao Yan, dans la chambre, se frotta lentement le menton d’un air songeur. Un long moment plus tard, il tourna sa main vers le ciel et une bouteille transparente apparut sur sa paume. Cette bouteille en contenait une autre, pleine d’Essence Améthyste.

Il ouvrit le bouchon de la bouteille et y glissa un doigt, qu’il trempa un peu dans l’essence avec prudence, et éprouva immédiatement une douleur cuisante.

Une fois qu’il en eut sorti son doigt, il fixa intensément la goutte d’essence qui perlait au bout. Son Dou Qi coula en lui, remonta dans sa main et toucha doucement la goutte violette. Un « bang » étouffé retentit immédiatement, et un filet minuscule de flamme violette s’éleva de son doigt. La haute température qu’elle dégageait lui fit plisser les yeux.

Il sourit et hocha la tête avant de dire aussitôt avec regret : « Cette température est plutôt correcte… mais malheureusement, la flamme que cette goutte d’Essence Améthyste peut créer est vraiment trop petite. »

Le jeune homme fixa la bouteille d’essence et dit en fronçant les sourcils : « Je n’ai pas beaucoup d’Essence en réserve, et si cette goutte ne peut créer qu’aussi peu de flammes, je perdrais davantage à m’en servir qu’autre chose. »

Il pencha lentement la tête et observa le Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux qui s’amusait beaucoup à cracher des flammes, en se demandant d’une voix incertaine : « Cela dit, comment fait ce petit bonhomme pour jouer les lance-flammes alors qu’il n’en a pas beaucoup bu non plus ? »

Son regard se fit ensuite plus intense et un long moment plus tard, son expression se détendit. Il avait réalisé, après avoir observé le serpent un moment, que de la salive suintait entre ses crocs à chaque fois qu’il s’apprêtait à cracher des flammes. Lorsque la petite flammèche violette entrait en contact avec cette salive, elle se mettait alors tout à coup à grossir jusqu’à être dix fois plus grande qu’auparavant.

« Est-ce grâce à sa salive ? » marmonna l’adolescent entre ses dents. Il sourit légèrement, tourna sa paume vers le ciel et y fit apparaître une bouteille vide. Il se dirigea ensuite lentement vers la bête magique, un sourire aux lèvres…

……

Après une lutte frustrante dans le lit qui le trempa de sueur (NdT Roh, même les serpents ? :o) le jeune alchimiste parvint à obtenir des crocs du python de quoi remplir à moitié la bouteille de salive verte, sous le regard rancunier de ce dernier. Il plaça l’embouchure sous son nez et renifla la salive qui avait une légère odeur. Il secoua alors la tête avec une expression étrange sur le visage. Il jeta un œil au petit reptile sur le lit, et murmura en lui : Ne me dites pas que ce bonhomme est en fait, lui aussi, une femelle ?

Il fit apparaître doucement deux bouteilles sur sa main en réfléchissant un peu. Tout à coup, il sortit de son anneau de stockage un chaudron rouge foncé d’un geste de la main et le posa sur la table. Son doigt remua doucement et quelques filets de flammes vertes bondirent immédiatement dans le chaudron médicinal, où elles commencèrent à s’élever.

Le Dou Shi frotta doucement son anneau en regardant la flamme se tordre, et en sortit plusieurs plantes rouges dont on pouvait dire au premier regard qu’elles contenaient de l’énergie de type feu. D’un geste de la main, il les lança toutes dans le chaudron avant de contrôler la flamme verte pour les raffiner plusieurs fois, jusqu’à les changer en un gros tas de poudre rouge.

Une fois cela fait; il se servit de deux pipettes pour aspirer une goutte d’Essence Améthyste d’un côté, et de l’autre de la salive du Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux, avant de les jeter dans le pot médicinal.

Il sourit doucement en observant la flamme s’élever dans le chaudron, et ses dix doigts bondirent au-dessus ; la température de la flamme verte monta et descendit répétitivement selon sa volonté. Bien qu’il soit très complexe pour un alchimiste de parvenir à contrôler une flamme pour en changer ainsi la température, Xiao Yan, après avoir consommé la Graine de Lotus de Feu, était déjà capable de surpasser ce genre de problèmes.

La flamme verte dansa de façon enchanteresse dans la marmite, et la température disparût lentement un long moment plus tard. La flamme turbulente se réduisit également doucement, avant de remonter dans la cheminée et d’entrer dans son doigt.

Il sourit en observant la flammèche verte entrer en lui : « Bien que j’ai dû épuiser pas mal de flammes pendant le raffinage, c’est agréable que de pouvoir en récupérer un peu. » Il fit ensuite un petit geste de la main et une petite brise souleva le couvercle du chaudron. D’un autre mouvement de la main, trois pilules rouges en volèrent avant d’atterrir tranquillement sur sa paume.

Le jeune homme joua avec ces trois danwans (NdT une danwan est une pilule non curative, qui n’apporte pas d’effets bénéfiques à un être humain) et un sourire apparut inconsciemment au coin de ses lèvres. On ne pouvait pas désigner ce genre de danwan comme étant une pilule médicinale, parce qu’elles n’avaient aucune propriété unique contrairement à ces dernières. Toute personne qui avalerait un truc pareil n’en tirerait aucun avantage, et se retrouverait au lieu de ça dans un état misérable.

Après avoir fait tourner une danwan rouge entre ses doigts, il la lança dans sa bouche, la mâcha légèrement et attendit jusqu’à ce qu’il sente une énergie chaude s’y répandre rapidement. Le Dou Qi en lui, à ce moment, monta à toute vitesse dans sa bouche et se heurta à cette énergie.

Au moment où cette collision eut lieu, il ouvrit légèrement les lèvres et cracha tout à coup un amas de flammes violettes ardentes. Après quoi, ces flammes atterrirent sur sa paume et furent enveloppées de Dou Qi. Elles brûlèrent furieusement et contenaient encore une puissance considérable.

L’adolescent expira doucement de l’air chaud avant de baisser la tête pour observer la flamme grandissante sur sa paume. Il y avait assez de flammes ce coup-ci pour fusionner avec la Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan, ce qui le fit soupirer de soulagement. Une goutte d’Essence Améthyste, une goutte de salive du serpent et quelques ingrédients médicinaux de type feu ; l’effet que ces choses parvenaient à produire le satisfaisait tout à fait.

« Appelons ce truc ‘Pilule de Flamme Violette’… » Il fit sauter les deux danwans dans sa main et rit. Il voulait voir quelle puissance pouvait avoir un Lotus du Courroux du Bouddha issu de la fusion de la Flamme Violette et de la Flamme du Noyau Terrestre.

« On dirait que je vais devoir trouver une cible de chairs et d’os… »

Un sourire apparut sur ses lèvres tandis qu’il regardait ses nouvelles pilules. Il se retourna ensuite et glissa à son poignet le petit serpent qui s’était endormi, fatigué d’avoir craché des flammes. Après quoi ; il sourit et sortit de la chambre tremblante qui paraissait sur le point de tomber, pour aller trouver une cible vivante et voir à quel point cette imitation du Lotus du Courroux du Bouddha était puissante…

Il était alors l’heure de l’entraînement quotidien sur le terrain d’entraînement de la compagnie de mercenaires de métal du désert. Par conséquent, de nombreux mercenaires y étaient réunis ; ils s’affrontaient et comparaient leurs techniques en supportant le soleil brûlant, couverts de transpiration. Xiao Ding et quelques autres se trouvaient dans un coin à l’ombre ; ils balayaient parfois le terrain du regard en hochant légèrement la tête.

Xiao Ding tourna la tête vers Luo Bu à côté de lui, qui observait les mercenaires des deux factions. Ceux-ci s’entendaient visiblement beaucoup mieux qu’auparavant. Il lui dit en souriant : « Monsieur Luo Bu, on dirait que les frères de la Compagnie de Mercenaire du Sable s’entendent plutôt bien avec les autres. Vous avez travaillé dur ces derniers temps. »

L’homme entre deux âges secoua la tête, et jeta un regard très respectueux du coin de l’œil vers Hai Bodong qui se trouvait à côté. Il avait pu le voir se battre une fois, et savait par conséquent à quel point ce vieillard discret était puissant. Il se mit à craindre un peu Xiao Yan, qui était capable de l’inviter à rester dans la compagnie. Quand il remarqua que Xiao Ding lui avait posé une question, il lui répondit aussitôt poliment : « C’est grâce à toutes les méthodes auxquelles vous avez pensé, Chef de Compagnie. Je n’ai fait que les appliquer. »

Le jeune homme savait naturellement qu’il avait peur du vieil homme. Il lui sourit aussitôt, discuta un peu avec lui puis se retourna avant de jeter un regard à Hai Bodong qui tirait une tête de dix pieds de long en s’appuyant contre un arbre. Il lui dit en souriant : « Ké ké, la boutique médicinale n’avait pas les ingrédients dont vous avez besoin, cher Vieil Hai ? Détendez-vous, j’ai déjà envoyé des hommes aller voir dans les villes voisines. Ils ne tarderont pas à revenir s’ils trouvent quoi que ce soit. »

Un faible sourire apparut sur le visage de l’Empereur de Glace tandis qu’il répondit à Xiao Ding : « Au moins, tu fais quelques efforts, petit bonhomme. Xiao Yan, lui, s’est retiré dans cette cour une fois qu’il m’a donné la liste des ingrédients et n’en est pas encore ressorti. »

« Ce n’est pas bien de baver sur le dos des gens… » Ils entendirent tout à coup un léger rire derrière eux. Cette voix familière les fit précipitamment tourner la tête, et ils virent le jeune homme marcher vers eux en souriant.

De la surprise traversa le visage ridée de Hai Bodong lorsqu’il vit son jeune camarade, qui avait clairement l’air bien plus en forme qu’auparavant, tandis qu’il lui demanda d’une voix stupéfaite : « Tu t’es complètement remis de tes blessures ? »

Xiao Yan sourit et hocha la tête. « ‘En effet. » (NdT Teal’c style !)

Le vieillard sourit aussitôt amèrement et secoua la tête : « Ugh, quel type anormal tu fais à pouvoir te rétablir complètement de blessures pareilles en quinze jours… »

L’adolescent sourit et secoua aussi la tête. Il discuta avec Xiao Ding et les autres un moment en souriant, avant de porter lentement son regard vers Luo Bu. Il eut alors un petit sourire, qui fit naître une peur certaine chez ce dernier.

L’homme d’âge moyen le salua précipitamment en le voyant marcher lentement vers lui. « Chef de Compagnie Xiao Yan. »

Celui-ci lui demanda en souriant : « Vous habituez-vous à vivre dans la Compagnie du Métal du Désert, Monsieur Luo Bu ? »

Le pauvre hère secoua précipitamment la tête en voyant son sourire. À ce moment, la nouvelle de la mort du Premier Doyen du Clan Mo s’était presque répandu à travers la région est de l’Empire Jia Ma tout entière. Les autres avaient beau ignorer qui pouvait être son meurtrier, lui savait parfaitement que c’était sans le moindre doute ce jeune homme qui paraissait totalement inoffensif.

« Monsieur Luo Bu, pourriez-vous m’aider à accomplir une petite expérience puisque vous n’avez rien de mieux à faire ? » lui demanda le Dou Shi toujours en souriant. Il n’attendit pas sa réponse et sortit immédiatement du couvert de l’ombre. Sa force avait beau être retournée au niveau d’un Dou Shi à ce moment, il savait qu’un type comme Luo Bu aurait immédiatement des doutes à son égard s’il se montrait tout à coup aimable envers lui.

Luo Bu resta perplexe, puis sourit aussitôt avec amertume, avant de secouer la tête et de lui emboîter le pas.

Xiao Ding et Xiao Li, de leur côté, ne purent s’empêcher d’échanger un regard devant cette scène étrange. Après quoi, ils les suivirent par curiosité.

Le jeune alchimiste s’arrêta progressivement une fois arrivé à un coin du terrain d’entraînement. Il fit face à l’homme entre deux âges, qui était un peu anxieux, et lui dit avec un léger sourire aux lèvres : « Vous devriez mettre toutes vos forces à vous protéger. Je veux voir la puissance que peut avoir ce truc que je viens de modifier. »

« Hein ? » À ces mots, le coin des lèvres de Luo Bu tressaillit et son visage vira un peu au violet. Il voulait se servir de lui comme cible…

Xiao Ding et les autres faisaient tous partie des hautes sphères de la compagnie de mercenaires, alors lorsque les autres membres présents sur le terrain d’entraînement les virent réunis autour d’un même coin, ils se mirent immédiatement à les rejoindre et observèrent curieusement les deux hommes au milieu.

« Faites attention à vous. »

Après ce rappel à Luo Bu dont le visage était à la fois vert et violet, Xiao Yan secoua le doigt et une danwan rouge y apparut. Il la jeta ensuite entre ses lèvres sous le regard de tous, la mastiqua légèrement et ouvrit la bouche un moment plus tard. Un amas de flammes violettes en fut craché et atterrit tranquillement sur sa main, qu’il avait entourée de Dou Qi.

Il fit sautiller doucement ces flammes dans sa main et sourit, puis tendit la droite où finit par s’élever une flamme verte…

Hai Bodong resta temporairement abasourdi en voyant les deux flammes différentes, puis son expression changea sur-le-champ tandis qu’il murmura : « Bon sang, prévoit-il de se servir à nouveau de ce truc ? »

Alors que la peur commençait à envahir son regard, le jeune homme commença vraiment à rapprocher lentement ses paumes l’une de l’autre.

Le vieillard changea alors complètement d’expression. Il frappa le sol du pied et décolla dans les airs comme un éclair sous le regard stupéfait des autres. Il tapa du pied de rage en l’air et cria : « Xiao Yan, espèce de taré ! Tu t’es presque tué avec ce machin la dernière fois et tu veux encore essayer ? »

L’adolescent leva la tête et regarda son camarade piquer une crise dans les airs. Il en resta abasourdi, tant il ne s’attendait pas à ce que ce vieux bonhomme soit si terrifié par le Lotus du Courroux du Bouddha…

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 269
BTTH Chapitre 271

11 Commentaires

  1. Metalis

    Merci pour ce chapitre ! 🙂

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci

    Répondre
  3. Xander

    Merci pour le chap!!

    Répondre
  4. jin

    merci

    Répondre
  5. newkan

    Vieil j’ai c’est rien c’est juste une technique 10x plus puissant que n’importe quel bombes ,calme toi voyons

    Répondre
    1. essitamessitam

      que n’importe quel bombes nucléaire 🙂

      Répondre
  6. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Buteurdosa

    Bon allons bon et lançons un grand Merci A Jamééééés le 10E enfin Jamés le milliardaire !

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  10. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Hahaha, la cible va s’évanouir de terreur dans le prochain chapitre si sa continue. XD

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com