BTTH Chapitre 279

BTTH Chapitre 278
BTTH Chapitre 280

Et hop, voilà le premier des deux BTTH de ce soir, pour lesquels je remercie énormément notre James national !

Bonne lecture et encore un grand merci à lui <3

 

 

Chapitre 279 – Salive Spirituelle aux Sept Couleurs de la Nature

 

Ya Fei resta légèrement stupéfaite en écoutant la domestique. Elle tourna immédiatement après la tête, pour voir l’expression de Xiao Yan, qui était devenue lugubre. Elle secoua alors la tête d’un air désarmé, et demanda doucement : “Nalan Yanran ?”

“C’est ça.” répondit respectueusement la servante.

La jeune femme fronça les sourcils en murmurant : “Pourquoi veut-elle me parler ?” Elle soupira et regarda son jeune ami en s’excusant : “Je suis désolée…”

Celui-ci sourit, secoua la main et dit en paraissant moins morose : “Vas-y, c’est ton boulot après tout. Je ne vais pas te blâmer pour ça.”

La doyenne provisoire le parcourut de ses beaux yeux, puis regarda Hai Bodong à l’air indifférent et leur dit : “Je ne pense pas que tu veuilles la rencontrer dès maintenant, alors attends ici un moment. Je viendrais vous raccompagner à la porte une fois que je lui aurais demandé ce qu’elle veut.”

L’adolescent réfléchit un court instant, puis hocha légèrement la tête : “Soit, faisons comme ça.” Il ne voulait effectivement pas revoir cette femme aussi tôt, et c’était pourquoi il avait accepté la suggestion de sa belle amie.

La demoiselle soupira de soulagement en recevant son accord. Elle passa à côté de la domestique en lui disant de s’occuper correctement de leurs invités, puis elle sortit rapidement de la pièce à grands pas.

Le Vieil Hai regarda leur hôte disparaître derrière la porte, tint sa tasse de thé gelée, et demanda d’une voix abasourdie : “Tu as un problème avec cette Nalan Yanran?”

“Effectivement.” le Dou Shi hocha la tête et s’assit lentement sur sa chaise en grimaçant légèrement.

Son interlocuteur lui jeta en regard, puis devint surpris et lui demanda aussitôt d’un air stupéfait : “Ne me dis pas que ta visite à la Secte des Nuages Brumeux a quelque chose à voir avec elle ?”

Cette fois, le jeune alchimiste ne répondit pas et prit simplement une gorgée de thé. Ses yeux plissés contenaient une légère lueur glaciale.

Son vieux camarade, ayant obtenu sa réponse de par son comportement, ne posa pas davantage de questions. Il semblait avoir plus ou moins compris pourquoi ce gamin voulait se rendre à la Secte, mais cela étant, il ne parvenait pas à comprendre ce qu’avait pu lui faire cette jeune fille, pour que ce jeune homme à la force mentale extraordinaire soit prêt à se brouiller à vie avec la Secte des Nuages Brumeux. Tout le monde savait qu’il était stupide de se faire un ennemi de cette secte dans l’Empire Jia Ma.

Plutôt que de se mêler davantage de son problème, Hai Bodong se souvint qu’il avait demandé plus tôt, et lui demanda immédiatement d’un air douteux : “Oh, j’oubliais : pourquoi veux-tu récupérer des trucs te permettant de récupérer de la force spirituelle ? Ton esprit a été endommagé ?”

Les sourcils de Xiao Yan tressaillirent doucement sans qu’il ne le remarque. Il but lentement une gorgée de thé le coeur battant, puis dit calmement un moment plus tard : “Le contrecoup causé par le Lotus du Courroux du Bouddha la dernière fois…”

Le vieil homme n’eut pas le moindre doute en entendant l’excuse : “Oh, ce truc-là est vraiment trop terrifiant. Ça me paraît normal que tu souffres d’un contrecoup après l’avoir utilisé.” Après tout, ce Lotus Du Courroux du Bouddha était vraiment horrifiant. Il balaya son jeune ami du regard avant de froncer les sourcils et de dire : “C’est sérieux ?”

Le jeune homme fit de son mieux pour maintenir son rythme cardiaque à son rythme normal, regarda son vieux camarade et dit : “Non, ce n’est rien de grave, mais ça n’est pas non plus une blessure courante.  Du coup, je dois chercher quelques objets uniques pouvant rendre de la force spirituelle, histoire de pouvoir récupérer rapidement.”

Le vieillard fronça les sourcils en entendant son explication quelque peu vague. Il pencha la tête et observa le beau visage délicat qui ne trahissait aucune émotion. Ses lèvres frémirent un peu, mais il ne dit rien de plus. Il se contenta juste de hocher légèrement la tête, puis la baissa pour fixer sa tasse de thé en silence.

L’adolescent se servit du reflet qu’il voyait sur la surface du thé, et vit clairement la réaction du vieux machin. La main qui tenait de façon crispée sa tasse se détendit un peu, et il sirota doucement son breuvage, qui humidifia sa gorge légèrement sèche tandis qu’il poussa un long soupir intérieur…

La pièce fut plongée dans le calme suite à leur silence. La domestique qui attendait dans un coin était toute nerveuse, et n’osait pas faire le moindre bruit ou les interrompre. Elle faisait également extrêmement attention, en remplissant leur tasse, à ne pas faire le moindre bruit.

L’atmosphère silencieuse persista encore près d’une demi-heure, quand des claquements de talons pressés se firent entendre derrière la porte. Aussitôt, l’élégante Ya Fei apparut aux deux hommes.

Le Dou Shi posa lentement sa tasse et demanda nonchalamment : “Est-elle partie ?”

“Oui.” En entrant dans la pièce, la jeune femme opina respectueusement du chef vers Hai Bodong, qui tenait sa tasse. Elle tourna ensuite aussitôt son regard vers son jeune ami en tapotant la table de ses longs doigts, et elle lui demanda enfin un moment plus tard, un sourire aux lèvres, mais le doute dans le regard : “Xiao Yan di-di, as-tu vraiment besoin de ces trésors naturels ?”

“J’en ai vraiment besoin, oui.” répondit ce dernier en hochant la tête, tout en sentant son coeur bondir légèrement dans sa poitrine. Il fixa intensément la demoiselle et lui demanda doucement : “Est-ce que la Salle des Ventes en a ? Je peux te donner un prix satisfaisant, tant que tu peux m’en vendre.”

Ya Fei secoua la tête d’un air désarmé et dit : “Les trésors uniques permettant de recouvrer de la Force Spirituelle sont extrêmement rares, et même avec l’énorme débit de biens que notre Salle des Ventes Miteer voit passer, nous en avons rarement récupéré.”

Le jeune alchimiste fronça légèrement les sourcils et dit : “Alors tu veux dire que…”

“Nous n’avons effectivement rien te permettant de récupérer ta force spirituelle, mais d’après ce que je sais, un certain clan de la Ville Sacrée Jia Ma a une plante unique du nom de ‘Salive Spirituelle des Sept Couleurs de la Nature’. Les racines de ce genre de plantes peuvent être raffinées en une sorte de substance liquide très mystérieuse, qui est le meilleur ingrédient pour retrouver de la Force Spirituelle.” lui répondit-elle en souriant amèrement..

Cette nouvelle rendit instantanément Xiao Yan heureux : “Oh ? Vraiment ?” Il demanda précipitamment : “Quel clan ?”

Un sourire amer apparut sur le beau visage de la jeune femme, qui murmurait comme si elle hésitait un peu.

Le jeune homme observa son expression d’un air douteux, et resta perplexe avant de se souvenir aussitôt de quelque chose. Son expression devint alors peu à peu lugubre tandis qu’il demanda : “Ne me dis pas que c’est le clan Nalan ?”

Son interlocutrice hocha la tête d’un air désarmé : “C’est bien eux…”

“Tout le monde admire proprement et cache à labri ce genre de trésor… Même si on oublie mon animosité à leur égard, crois-tu que le Clan Nalan me vendrait cette Salive Spirituelle ?” L’adolescent se frotta le front et dit doucement : “Tu veux que j’aille le leur dérober ou quoi… Si je n’ai vraiment pas d’autre choix…”

“Personne ne te demander d’aller le leur voler ! Le Clan Nala est un des trois gros clans, et est aussi renommé que notre Clan Miteer. De plus, un certain nombre de gens venant ce clan occupe des places importantes dans l’armée de l’Empire. Leurs défenses ne doivent pas être le moins du monde inférieures au nôtre… Il ne te sera pas facile d’arracher de leurs défenses cette Salive Spirituelle, même avec l’aide du Vieux Sire Hai Bodong.” Ya Fei le regarda d’un air aussi dédaigneux que moqueur en disant d’un ton agacé : “Si tu ne fais pas attention et te retrouves à te battre avec eux, tu pourrais même finir par détruire cette Salive Spirituelle aux Sept Couleurs de la Nature ; ne serait-ce pas un gâchis d’efforts ?”

Le jeune alchimiste fronça les sourcils et dit : “Si je ne peux pas les voler et que je ne peux pas procéder à une transaction normale, je fais quoi alors ?”

Ya Fei sourit et se mit soudainement à changer de sujet : “Le vieux grand-père du Clan Nalan s’est battu avec une bête magique de cinquième rang incroyablement venimeuse, le ‘Buisson au poison brûlant’ (NdT J’ai vérifié en VO et pas trouvé mieux non plus ¯\_(ツ)_/¯ La gueule de l’ennemi… OH MON DIEU UN BUISSON §§§) il y a quelques années. Il a fini par parvenir à le tuer, mais il a été assez malchanceux pour pour se faire empoisonner par un poison dont le nom seul fait trembler les gens de peur : le fameux ‘Poison Brûlant’… Tu devrais savoir à quel point ce poison est puissant, vu ta maîtrise du raffinage de médicaments. On a déjà vu ce poison sauter une classe et tuer une bête magique de sixième rang. Si ces créatures n’étaient pas aussi peu nombreuses, je pense que bien des gens puissants sur le continent changeraient d’expression en entendant parler de ce poison…”

Le Do Shi changea légèrement d’expression au nom de ce poison, et il secoua aussitôt la tête avant de dire : “C’est effectivement un poison redoutable… Mais ça n’a pas rien à voir avec la Salive Spirituelle, non ?”

“Tu ne veux pas me laisser finir de parler ?” La demoiselle continua après lui avoir jeté un air regard dédaigneux : “Ces dernières années, Grand-père Nalan s’est servi de son puissant Dou Qi pour contenir le poison. Cependant, en vieillissant, le contrecoup du poison est devenu de plus en plus fort et il y a quinze jours, le Poison Brûlant caché en lui est devenu complètement actif. Du coup, Grand-père Nalan s’est complètement effondré, malgré sa force de Dou Wang, et le clan Nalan est aux abois et court partout pour trouver un alchimiste capable de le sauver.”

“Pour trouver un alchimiste ? Avec les relations qu’a Nalan Yanran, elle devrait être capable d’embaucher Gu He, non ? Il peut neutraliser tous les poisons avec ses compétences en raffinage.” dit doucement Xiao Yan.

Ya Fei secoua la tête et sourit amèrement : “Elle l’a recruté, mais même lui s’est avéré incapable de neutraliser le Poison Brûlant’. Comme son nom l’indique (NdT ah bon ?), ce genre de poison se cache aux fonds des os, et même dans la moelle osseuse. Les pilules médicinales ne peuvent que très difficilement le neutraliser complètement.”

À ces mots, l’adolescent dit immédiatement avec stupeur : “Même Gu He n’a rien pu y faire ?”

“En effet.” Son amie hocha la tête et poursuivit : “Bien qu’il n’ait pas neutralisé le poison, Gu He a parlé d’une méthode pouvant marcher : contrôler une flamme, l’insérer dans Grand-père Nalan et utiliser la haute température du feu pour en expulser le Poison Brûlant. Malheureusement… Il y a une condition préalable très importante pour cette méthode : la flamme doit être une Flamme Exceptionnelle…”

Elle agita la main : “Par conséquent, le Clan Nalan dépense actuellement de grosses sommes pour embaucher les alchimistes possédant de telles flammes. Malheureusement, ils n’ont pas eu de réponses, même en proposant un grand prix que même notre clan Miteer convoite… C’est bien ça : ce grand prix est la Salive Spirituelle aux Sept Couleurs de la Nature.”

“Quiconque pouvant guérir Grand-père Nalan pourra l’obtenir… Du coup, de nombreux alchimistes sont récemment venus tenter leur chance, mais tous ont échoué, sans exception.”

“Nalan Yanran est venue me trouver un moment plus tôt pour nous demander à nous, la Salle des Ventes Miteer, de promouvoir leurs offres afin de voir si on pouvait leur trouver un alchimiste possédant une Flamme Exceptionnelle.”

Elle observa le jeune homme et dit : “Tu devrais peut-être aller essayer. Après tout, ce qui t’est arrivé à l’époque n’a pas grand-chose à voir avec Grand-père Nalan. Il a même furieusement chassé Nalan Yanran plusieurs fois de la maison en apprenant la nouvelle après. Cela dit, ce n’était pas pour de bon…”

L’adolescent fronça les sourcils, et tapota doucement la table du doigt en restant silencieux.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 278
BTTH Chapitre 280

8 Commentaires

  1. nickylaboum

    merci

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. Belouz

    Vous croyer qu’il va passé l’examen d alchimiste 3e avant son combat avec nalan
    Bim rien qu’avec la robe d alchimiste 3e elle a perdu ^^

    Répondre
  4. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateur.

    Répondre
  6. Psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  7. NaosNaos

    merci pour le chap ^^

    Répondre
  8. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com