BTTH Chapitre 280

BTTH Chapitre 279
BTTH Chapitre 281

Et voilà le deuxième chapitre bonus du jour, toujours en remerciements de la générosité de notre grand James !

Un grand merci à lui et bonne lecture à tous les couche-tards et les autres 😀

 

 

Chapitre 280 – Xun’er

 

Ya Fei devint quelque peu nerveuse en observant Xiao Yan tapoter la table, en pleine réflexion. Grand-père Nalan avait établi une relation plutôt bonne avec le Clan Miteer pendant qu’il était au pouvoir. S’il devait mourir, alors les accords de collaboration entre leurs deux clans pourraient se mettre à stagner, ce qui leur coûterait de grosses pertes.

 

Bien sûr, elle ne s’attendait pas à ce qu’il puisse vraiment neutraliser le poison qui affectait Grand-père Nalan avec sa force. Il avait beau être bien plus puissant qu’avant grâce à son entraînement, elle ne pensait pas qu’il lui soit possible d’avoir une Flamme Exceptionnelle, une chose presque légendaire…

Elle attendait aussi anxieusement sa réponse, car elle avait l’intention de recruter son mystérieux maître. Après avoir vu un fragment de sa puissance à Wu Tan, la jeune femme avait senti qu’il était mystérieux, et sa force insondable. Si une telle personne était prête à agir dans de telles circonstances, alors la vie de Grand-père Nalan, qui ne tenait plus qu’à un fil, pourrait vraiment être sauvée…

Après un moment de silence, Xiao Yan parla enfin lentement : « J’ai beau n’avoir jamais essayé cette méthode, mais rien qu’à sa description, ça a l’air d’être une procédure extrêmement risquée que d’insérer une Flamme Exceptionnelle dans le corps d’un autre, non ?  Grand-père Nalan pourrait être réduit instantanément en cendres si la personne contrôlant la flamme a la moindre intention de tuer, ou à la moindre négligence… Et malgré ça, tu me suggères d’aller tenter le coup ? Tu devrais savoir que je ne peux pas être certain de contrôler proprement mes émotions avec Nalan Yanran dans les parages. »

La demoiselle sourit amèrement, hocha la tête et dit : « C’est effectivement très dangereux. Cependant, le Clan Nalan n’a pas non plus le choix. Grand-père Nalan pourrait vraiment n’avoir aucun espoir s’ils n’osaient pas prendre de risques. Veux-tu tout de même aller essayer ? »

Elle observa son jeune interlocuteur avec une certaine joie dans le regard. Tant qu’il acceptait, alors il était probable que son mystérieux maître lui donne au moins quelques conseils secrètement, s’il ne s’occupait pas personnellement de sauver Grand-père Nalan lui-même. Si ce devait arriver, alors les chances de survie de ce dernier augmenteraient considérablement.

“J’ai besoin d’obtenir cette Salive Spirituelle des Sept Couleurs de la Nature. Je n’ai pas le choix ! »

Le Dou Shi pinça ses lèvres ensemble et, un moment plus tard, il fronça légèrement les sourcils en disant d’une petite voix : « As-tu des outils spéciaux pouvant m’aider à changer mon apparence ? Tu devrais savoir que je ne m’entends pas exactement avec le Clan Nalan et s’ils me reconnaissent, ils ne me laisseront absolument pas pratiquer une procédure aussi dangereuse sur Grand-père Nalan… Ah, que c’est chiant… »

La jeune femme réfléchit un moment en voyant son jeune ami froncer les sourcils d’un air impatient, puis elle hocha la tête. Elle dit en souriant : « Il est peut-être extrêmement rare de trouver des objets permettant de changer son apparence, mais notre salle des ventes en a encore un… » Cela dit, elle fit appeler la servante à elle d’un geste de la main et lui murmura quelque chose à l’oreille.

La domestique hocha alors respectueusement la tête avant de partir rapidement. Quelques minutes plus tard, elle revint à pas pressés en tenant une boîte de bois de toute beauté, et la posa sur la table.

Xiao Yan se saisit de la boîte et l’ouvrit lentement, révélant ainsi un masque fin dont la texture ressemblait à de la peau humaine. Curieux, il le toucha prudemment du doigt et le posa doucement sur sa paume. La surface était complètement froide et aussi fine que les ailes d’une cigale, presque comme s’il n’existait pas vraiment.

“Ce masque est fait en soie de glace, tiré du Ver à Soie de la Montagne de Glace. Le contour d’un visage humain a été créé après avoir été taillé par un artisan de haut niveau. Tant que tu t’en couvres la face, ce devrait te permettre de camoufler les traits de ton visage. »

Ya Fei sourit et dit : « Ce masque de soie peut être considéré comme un objet de luxe dans notre Salle des Ventes Miteer. Si nous le mettions en vente, nous pourrions au moins en tirer trois cent mille pièces d’or. Je vais te le donner gratuitement cette fois… Ne refuse pas trop rapidement mon cadeau : si tu peux vraiment sauver Grand-père Nalan, alors mon clan en tirera des bénéfices dépassant largement cette somme. Considère ce masque comme notre investissement secret. »

Le jeune homme réfléchit un moment à cette proposition, avant de hocher légèrement la tête. Il leva la tête, ouvrit le masque de soie de la main et le posa doucement sur son visage. Il sentit aussitôt le froid pénétrer sa peau et entrer en lui, et put même sentir ses traits commencer à remuer à cet instant.

La demoiselle, de son côté, observa ce visage qui devenait peu à peu ordinaire. Elle pinça ses lèvres et sourit gentiment, puis sortit un miroir en cristal avant de le mettre devant lui. Elle sourit et dit : « Pas mal, non ?”

L’adolescent ouvrit les yeux et observa ce visage banal totalement différent d’avant. Il en resta même perplexe… Il hocha immédiatement la tête avec satisfaction, toujours un peu curieux.

“Les gens puissants ont beau se baser sur le Dou Qi pour s’identifier les uns les autres, tu es rarement entré en contact avec le Clan Nalan et à l’époque, Nalan Yanran est partie en coup de vent. Il va lui être impossible, trois ans après, de reconnaître ton Qi… Par conséquent, tant qu’on ne t’examine pas à la loupe, personne ne devrait découvrir ton identité avec ce masque. » dit la jeune femme en souriant.

Son jeune ami opina du chef, tandis que ses mains caressaient lentement son visage couvert par le masque. Un long moment plus tard, il dit paresseusement : « Je vais aller essayer, du coup. Si je peux l’aider à expulser son poison, alors je ferais de mon mieux… Je l’ai déjà dit, mais cette procédure est extrêmement dangereuse : je refuse d’assumer la responsabilité de sa combustion au cas où, à un moment ou l’autre, mes émotions se réveillent ou ma main se met à trembler.”

La pauvre jeune femme secoua la tête d’un air impuissant, puis elle dit : « Je vais t’écrire une lettre de recommandation. L’avoir te permettra de subir moins de contrôles en te rendant au clan Nalan.”

Le Dou Shi sourit et hocha la tête : “Je m’en remets à toi alors.”

Ya Fei se retourna et sortit une feuille de papier de grande qualité. Elle se pencha légèrement en prenant le stylo à encre, formant une courbe attirant en se concentrant pour écrire lentement et avec application. Un moment plus tard, elle soupira doucement et plia correctement la feuille avant de la remettre au jeune alchimiste. Elle sourit et dit :  » Ne me fais pas perdre la face, Xiao Yan di-di. C’est la première fois que j’ai écrit une lettre de recommandation à qui que ce soit. »

“Espérons que j’y arrive.” répondit  Xiao Yan sans s’engager en souriant. Il prit la lettre et sourit à la jeune femme : « Je t’ai causé des soucis ; laisse-moi me charger du reste maintenant.”

“En. Vu que la salle des ventes est pleine de regards inquisiteurs, je ne vais pas te raccompagner afin de garder ton identité secrète. Si tu as besoin d’aide, n’hésite pas à venir me trouver ici, je ferai de mon mieux pour t’aider. dit la demoiselle en souriant.

Le jeune homme sourit et hocha la tête. Sans plus d’hésitation, il fit un geste vers Hai Bodong et ensuite, sortit en premier par la porte.

Le Vieil Hai se leva paresseusement, jeta un regard à la jeune doyenne et dit mollement : “Si Miteer Tengshan, ce vieux débris, demanda après moi, dis-lui que je viendrais lui rendre visite quand j’aurais le temps, petite fille. Dis-lui de ne pas faire l’imbécile et de ne pas parcourir le continent à ma recherche.”

Elle en resta abasourdie, puis sourit aussitôt amèrement avant de hocher la tête. “Euh… oui, Vieux Sire.” Elle ne put que répondre d’un ton docile sans même avoir réussi à comprendre parfaitement quel pouvait être sa relation avec le Premier Doyen.

La jeune femme observa les deux hommes disparaître par la porte en réfléchissant un moment. Après quoi, elle sortit par la porte de côté. La venue d’un Dou Huang à la Salle des Ventees Miteer était un évènement qu’elle devait annoncer aux pontes du clan. Bien sûr, elle allait naturellement se plaindre énormément de Lei Ou et de Lei Lei en même temps…

L’adolescent arriva devant la salle des ventes, au carrefour des rues. Il observa la foule se déverser sous ses yeux et soupira doucement, puis releva la tête et regarda le centre-ville. C’était là où se trouvait un des trois plus grands clans de l’Empire Jia Ma, le Clan Nalan.

Il glissa ses deux mains dans ses manches et dit doucement : “Allons-y… »  Immédiatement, son expression se relaxa alors qu’il marcha vers l’énorme clan, qui aurait pu autrefois être son deuxième foyer.

Une vieille académie renommée se tenait à la frontière de l’Empire Jia Ma et de deux autres grands empires. Elle dégageait une aura d’ancienneté, pétrie d’expérience. Bien que l’académie n’ait pas une architecture époustouflante, sa réputation était solide, et sa force incomparable forçait même les trois gros empires à être courtois à son égard. Ils n’osaient pas se montrer leur moins du monde irrespectueux à leur égard, pas plus qu’ils n’osaient la provoquer de quelque manière que ce soit.

Des étudiants se réunissaient de tout le continent à la vieille académie. Peut-être que sur leur territoire, où leurs clans dominaient, ils étaient considérés comme des génies ou des talents de premier ordre aux yeux de leurs sujets. Cependant, il y avait douze génies à la dizaine dans leur école et par conséquent, les types possédant un talent à l’entraînement dont ils étaient fiers chez eux avaient à peine le niveau pour y entrer…

Pendant la cérémonie d’ouverture de l’année, le vieil homme qui somnolait tellement qu’on aurait cru qu’il avait déjà un pied dans la tombe n’avait dit que deux petites phrases : « Quel que soit le statut que vous ayez pu avoir par le passé, vous êtes tous des étudiants de l’Académie Jia Nan et partagez tous le même statut à présent. Je me fiche que vous vous battiez dans l’enceinte de l’académie  tant qu’il n’y a pas de morts. Cependant, celui qui osera se servir de la force de son clan pour se venger verra que l’académie s’occupera des siens, peu importe leur nombre… »

La présence imposante du vieil homme imprima fermement ces quelques mots dans le coeur de tous les élèves.

“Dans l’académie, vous vous recroquevillerez sur vous-même si vous êtes un dragon, et vous vous écraserez à terre si vous êtes un tigre ! »

Une jeune femme vêtue d’une robe vert pâle se tenait élégamment sur la paroi d’un pic montagneux lointain. La brise faisait voler ses longs cheveux noirs, qui descendaient jusqu’à sa taille, jusqu’à ce qu’ils dansent lentement au vent. Tandis que le coin de sa robe se souleva, on put entrapercevoir la courbe parfaite de ses rondeurs.

Elle observa calmement le ciel d’Est lointain. Elle était parfaitement silencieuse, et ressemblait à un lotus à la pureté totale.

Après être restée muette un long moment, la demoiselle ouvrit soudainement la bouche et parla de sa voix éthérée adorable qui donnait l’impression étrange à ses auditeurs d’être nettoyés.

“Montre-toi…”

Alors que la jeune voix s’éteignait, une ombre verte se sépara aussi subitement qu’étrangement du gros arbre derrière la jeune femme. L’ombre, dans son dos, lui adressa un regard respectueux un genou à terre, et lui dit : « Jeune Maîtresse. »

Celle-ci se retourna lentement, et dévoila son profil raffiné et à la beauté incomparable. C’était Xun Er, qui était entrée à l’Académie Jia Nan…

« Jeune Maîtresse, Xiao Yan est arrivé à la capitale impériale ! »

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 279
BTTH Chapitre 281

9 Commentaires

  1. Metalis

    Merci pour ce chapitre ! 🙂

    Répondre
  2. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. jin

    merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateur.

    Répondre
  5. nickylaboum

    merci

    Répondre
  6. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. NaosNaos

    merci pour le chap ^^

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: Content is protected !!