BTTH Chapitre 285

BTTH Chapitre 284
BTTH Chapitre 286

Bien, voilà enfin le LONG BTTH du jour après avoir passé la majeure partie de la journée à vomir (oui, j’ai vraiment pas de pot là mais le changement brutal de température m’a frappé de plein fouet).

Le SW arrivera tard, mais il arrivera ! Juré !

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 285 – Surprise inattendue, doigt noir

 

 

Xiao Yan marcha le long de quelques rues avant de s’arrêter devant une auberge, dans laquelle il entra et monta au second étage. Il se dirigea vers la chambre calme, à la porte de laquelle il frappa doucement avant d’entrer directement.

Hai Bodong était assis en tailleur sur une chaise, les yeux fermés et entouré par une légère brume blanche, qui entrait en lui au rythme de ses inspirations et expirations par le nez. Un léger halo ressemblant à du jade chaud suintait de son vieux visage.

Le jeune homme ferma rigoureusement la porte derrière lui, entra doucement dans la pièce et jeta un oeil au visage lumineux et plein d’énergie de son vieux camarade. Il ne put s’empêcher de soupirer avec émotion en le comparant à Nalan Jie, qui lui était entièrement enveloppée d’une aura de mort. « Il mérite vraiment d’être un Dou Huang. Il a beau être bien plus vieux que Nalan Jie, il allait probablement vivre encore cinquante ans si rien ne lui arrivait, au vu de la vitalité qu’il démontrait. S’il avait en plus la chance de parvenir à percer et de devenir un Dou Zong, alors il entrerait probablement dans la catégorie des vieux monstres. »

Bien qu’il ait fait très peu de bruits, pour quelqu’un comme le vieillard, c’était indubitablement aussi clair qu’un coup de tonnerre. Ce dernier ravala donc aussitôt l’air glacial en lui pour l’y entreposer, ouvrit ensuite les yeux et balaya la pièce du regard d’un air froid. Ce ne fut que lorsqu’il vit l’adolescent que son expression se détendit, et qu’il rétracta la froideur qu’il dégageait peu à peu. En même temps, ses manières imposantes et nerveuses disparurent également, et il observa le visage fatigué de son interlocuteur. « Tu t’en es occupé ? »

Ce dernier s’assit sur le lit moelleux et répondit paresseusement : « Le poison est profondément ancré en lui. J’ai beau avoir temporairement réduit le poison, je vais avoir besoin d’au moins sept jours pour effacer complètement le Poison Brûlant. »

« Oh… » Le vieil homme hocha la tête, sourit et dit avec une certaine surprise : « On dirait que tu as un bon contrôle de la Flamme Exceptionnelle, pour que tu parviennes à réussir un traitement aussi difficile que celui-ci. Insérer la Flamme dans le corps de quelqu’un d’autre est une méthode que même les grands-maîtres alchimistes les plus réputés n’osent pas facilement utiliser. » En tant que Dou Huang, il savait naturellement quels risques il devait prendre en insérant cette flamme pour purger le poison.

Le jeune alchimiste secoua la tête : « Bah, j’ai juste eu de la chance. » Il savait qu’il devait en majorité son contrôle sur la flamme aux Graines de Lotus de Feu qu’il avait consommé il y a peu.

Il enleva ses chaussures et s’assit en tailleur sur le lit, frottant son visage fatigué, puis il sortit sa main de sa manche et observa le bout noirci de son doigt en fronçant légèrement les sourcils. Après quoi, il forma lentement de ses mains le sceau d’entraînement, et ferma peu à peu les yeux.

Tandis qu’il se plongeait dans son état méditatif, son esprit se rendit rapidement à son vortex. Il fit ensuite sortir un filet de flamme verte de l’Esprit d’Acceptation, l’enveloppa de Dou Qi et le vit lentement tournoyer au-dessus du cyclone.

Il continua d’observa la flamme qui se tordait constamment et un long moment plus tard, il la fit se tordre violemment. La température monta soudainement, et une légère fumée noire apparut de nulle part au centre de la flamme.

« Quel poison virulent… Il est non seulement capable de supporter la température de la Flamme Exceptionnelle, mais peut également fusionner tranquillement avec. Je crains qu’il m’aurait été impossible de la sentir sans cette compatibilité que j’ai avec la Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan… Il mérite vraiment sa réputation de poison dangereux, capable d’effrayer même un Dou Huang… » marmonna-t-il en son for intérieur en observant la fumée.

« Je devrais le purifier car si ce truc reste en moi, alors ça va devenir une bombe à retardement pouvant explorer à tout moment. Le résultat de l’explosion serait… »  se tracassa le Dou Shi en réfléchissant un moment. La flamme qui enveloppait la fumée noire se mit à fluctuer comme si elle bouillonnait. La température élevée monta répétitivement.

Il n’avait utilisé qu’une température modérée en expulsant le poison du corps de son patient, de crainte de le transformer en un tas de cendres. Cependant, vu qu’il purifiait la fumée noire de son propre corps à ce moment, il n’eut naturellement plus besoin de se montrer aussi prudent, au vu de leur compatibilité.

L’amas de fumée noire se mit à former des ondulations sous la température montant rapidement de la flamme. Cela étant, le Poison Brûlant n’était pas un poison ordinaire et même sous une température aussi élevée, la fumée resta ferme et ne disparut pas immédiatement.

La fumée rétrécit lentement à force de se faire griller, et des filets noirs se mirent à fusionner pour former une perle d’un noir de jais. De légers halos brillèrent en elle, comme si elle contenait une énergie débordante.

Cet étrange changement laissa Xiao Yan perplexe, et il fixa d’un air absent la perle qui roulait dans la flemme verte. Il l’examina avec son esprit et put clairement sentir qu’elle contenait bel et bien une puissance énergie.

« Que se passe-t-il ? Le Poison Brûlant ne devrait pas pouvoir posséder autant d’énergie… » pensa-t-il, plein, de doute. Il fixa intensément la perle noire tandis que la température de la flamme monta abruptement en flèche à nouveau.Il avait un peu de mal à supporter la fatigue que la consommation d’énergie nécessaire à la haute température de la flamme entraînait.

La perle, sous le grillage de la flamme, se mit enfin à s’agiter. Sa surface trembla légèrement, et un filet de fumée noire commença à s’en échapper, avant d’être incinéré par la flamme et purifié.

D’autres filets de fumée se dégagèrent de la perle les uns après les autres, et sa couleur s’éclaircit graduellement pour passer d’un noir profond à un plus clair.

Le jeune homme soupira de soulagement en voyant la perle changer lentement de couleur, et il augmenta la vitesse de purification en même temps.

Lorsque le dernier fil de fumée noire s’éleva de la perle, celle-ci se changea en une petite bille ronde au halo blanc pâle brillant. On pouvait voir, derrière le film transparent l’entourant, des vagues tourbillonnantes d’énergie liquide à l’intérieur.

« Quelle énergie pure… »

L’adolescent resta stupéfait en fixant la petite bille transparente. Un long moment plus tard, il fronça légèrement les sourcils et se dit en son for intérieur : « Un poison comme le Poison Brûlant ne devrait logiquement pas posséder une énergie aussi pure. Ne me dites pas que… C’est l’énergie de quelqu’un d’autre ? »

« Serait-ce celle de Nalan Jie… »

 

Cette pensée soudaine fit bondir son coeur dans sa poitrine, et ce ne fut qu’un long moment plus tard qu’il parvint à se calmer. Il réfléchit longtemps avant d’éprouver peu à peu du soulagement. Le Poison Brûlant était resté si longtemps dans son patient qu’il en avait érodé le corps, ce qui pouvait potentiellement expliquer pourquoi il avait pu absorber un peu de son Dou Qi. Il pourrait même, avec toutes ces années, en avoir stocké une quantité terrifiante ! Peut-être que Nalan Jie serait mécontent de cette mésaventure, mais pour le jeune alchimiste, c’était un cadeau inespéré ! Il pourrait même complètement raffiner cette énergie et l’absorber, en fonction de sa pureté.

Il éprouva, face à cette aubaine inattendue, une certaine joie en se remettant de sa stupéfaction. Il lui était, au vu de son caractère, naturellement impossible de rendre cette énergie à son ancien propriétaire. Il considéra donc cette énergie abondante comme les intérêts de son paiement et la garda.

 

Alors qu’il se perdait dans ses réflexions, un filet de flamme verte s’aggloméra en une petite épingle de feu. Il pressa alors doucement cette épingle contre le corps transparent de la perle, qui éclata aussitôt dans un « bang ». Une énorme quantité d’énergie liquide un peu bleue s’en échappa et alors qu’elle allait se répandre dans toutes les directions, le Dou Shi qui s’y était préparé la contrôla de force, et commença à la faire circuler le long de ses méridiens.

Quand cette énergie eut fait un cycle complet, sa couleur bleutée disparut complètement et elle devint une énergie pure, que n’importe qui pouvait absorber.

Malgré sa pureté, il utilisa prudemment sa  Flamme Exceptionnelle une fois de plus, jusqu’à ce qu’elle devienne un peu visqueuse. Ce ne fut qu’alors qu’il fut rassuré, et la déversa dans le vortex.

L’énergie prit rapidement la couleur dudit vortex, puis elle commença à trembler, se diviser et se transformer en des gouttes de taille égale. Elles furent ensuite envoyées dans le cyclone même.

Xiao Yan ne put s’empêcher de secouer la tête en sentant son tourbillon se remplir. L’énergie qu’il avait déversée cette fois avait presque ajouté près d’une vingtaine de gouttes d’énergie pure. Il pourrait, à ce rythme, bondir au rang de Dou Shi 7 étoiles en quinze jours s’il pouvait reprendre trois fois une telle quantité d’énergie.

« Une telle énergie est vraiment digne de venir d’un Dou Wang ! Et dire qu’une aussi petite portion était en fait aussi dense… » se dit-il en son for intérieur en en louant les qualités. Il ouvrit ensuite lentement les yeux et exhala doucement.

Hai Bodong, de son côté, l’observait intensément. Il le vit ouvrir les yeux, et ne put alors s’empêcher de sourire et de dire : « On dirait que tu es soudainement devenu bien plus puissant. »

Le changement qu’il avait détecté n’était pas considérable, mais il était naturellement facile pour ses capacités sensorielles de détecter ce genre de menus changements.

« Effectivement. » Le jeune homme hocha la tête, puis il la baissa pour regarder son doigt, et son expression changea sans qu’il ne s’en aperçoive. Le bout de son majeur droit était toujours couvert par un cercle noir.

Il le fixa d’un air hideux et dit d’une voix grave : « Que s’est-il passé ? N’ai-je pas complètement expulsé le Poison Brûlant ? »

Son vieux compagnon fut perplexe devant son expression. « Qu’y a-t-il ? » Il s’approcha de lui, et grimaça également en voyant ce doigt. Il dit en grimaçant : « C’est le Poison Brûlant ? Comment s’est-il retrouvé en toi ? »

« J’n’en sais rien, je ne m’attendais pas à ce que ce truc puisse endurer le grillage de ma Flamme Exceptionnelle… »

« C’est impossible… Un Poison Brûlant ordinaire ne devrait définitivement pas être capable d’y résister. Sa transformation actuelle est peut-être due au fait qu’il soit resté trop longtemps caché dans le corps de Nalan Jie, ce qui l’a fait muter de façon unique… » Hai Bodong fronça fortement les sourcils. Il réfléchit un long moment puis dit lentement à son jeune ami : « Peux-tu essayer de voir s’il y a le moindre problème en toi ? »

L’adolescent hocha la tête, tendit la main et l’ouvrit. Un Dou Qi vert s’en éleva lentement, sous les deux regards inquisiteurs.

Sous leur observation, le Dou Qi gonflant roula sur lui-même un moment avant que de légers points noirs n’apparaissent à sa surface.

« Tsk tsk, ce poison s’est vraiment infiltré dans ton Dou Qi. Il est vraiment digne de son nom… Il est terrifiant. » Le vieillard secoua involontairement la tête et lui demanda : « Comment te sens-tu ? »

« Tout a l’air d’aller… »

Le Dou Shi fronça les sourcils, incapable de trouver le moindre sens à tout ça. ll tourna légèrement la main, et le Dou Qi contaminé en suivit le mouvement sans lui faire le moindre mal. Au contraire, il sentait même que son Dou Qi paraissait plus puissant qu’à l’accoutumée.

Le Vieil Hai secoua la tête et dit : « Euh… Je ne sais pas exactement ce qui se passe mais au vu de la situation, on dirait que ce Poison Brûlant n’a pas l’intention de s’attaquer à toi. Peut-être… Qu’il a déjà été raffiné en quelque chose que tu peux utiliser ! »

Son jeune ami se pinça les lèvres, le regard fixé sur le Dou Qi vert tacheté de noir qui se contorsionna selon sa volonté. Cependant, les points noirs furent forcés de se diriger vers le majeur de sa main droite, comme s’il tentait de les forcer à sortir du Dou Qi.

Les points se déversèrent dans son majeur qui, un instant plus tard, devant d’un noir à la profondeur incomparable. Il émettait même une légère lueur et paraissait extrêmement étrange.

« Quel poison virulent ! » Le vieillard observa le doigt d’un air horrifié, et cria involontairement : « N’avais-tu pas dit que tu l’avais déjà raffiné ? Pourquoi est-il encore aussi violent ? »

L’expression de Xiao Yan changea de multiples fois. Comment aurait-il pu s’attendre à ce qu’une simple extraction de poison le plonge dans un état pareil…

Un long moment plus tard, il secoua légèrement la tête après n’avoir rien détecté. « On dirait que je le contrôle et qu’il n’a aucune animosité à mon égard. » Il tendit son majeur et leva tout à coup la tête pour regarder son vieux camarade .

Celui-ci recula rapidement d’un pas devant son air bizarre : « Qu’as-tu l’intention de faire ? »

Le jeune homme sourit : « Aide-moi à tester les effets de ce truc… » Il lança abruptement son doigt en avant sans même attendre sa réponse.

« Cesse de plaisante, gamin, c’est le Poison Brûlant que tu as là ! Bordel… » Il recula précipitamment de plusieurs pas, et observa l’adolescent lui foncer abruptement dessus. Il ne put que jurer avec impuissance, tendre la main et faire apparaître un mystérieux miroir de glace devant lui.

Porté par son élan, le jeune fripon perça le miroir, sans reculer ou esquiver, et des filets noirs s’échappèrent de son doigt à leur contact. Ce miroir qui était capable de bloquer un coup de Da Dou Shi fut rapidement rongé, et fut percé par un gros trou, jusqu’à ce qu’il le transperce de part en part. Ce mystérieux miroir de glace avait réellement été traversé…

Hai Bodong changea d’expression en remarquant que sa protection avait été facilement brisée. Il esquiva rapidement de côté, et bondit sur une poutre au plafond, pour ensuite baisser la tête et gronder sourdement : « Dis dons salopard, tu peux éviter de jouer avec ce truc ? C’est le Poison Brûlant, bordel ! Je serais vraiment dans la panade si ce truc venait à m’empoisonner ! »

Le jeune alchimiste lui sourit, puis il baissa la tête pour regarder son doigt bizarre. Une certaine excitation apparut dans son regard, tant la puissance destructrice du poison avait dépassé toutes ses attentes. Cette attaque étrange qui était apparue de nulle part lui faisait éprouver une certaine peur, ainsi qu’une satisfaction secrète.

Bien que la force destructrice de son doigt noir ne soit pas faible, elle tirait sa véritable force d’une mutation du Poison Brûlant que même Hai Bodong craignait énormément. Ce poison pouvait obéir pour le moment à ses ordres, mais qui sait quand ce machin terrifiant pourrait se mettre à surgir dans le futur. Le coin de ses lèvres se mit à frémir légèrement quand il se remémora l’état dans lequel il avait mis Nalan Jie, malgré sa force de Dou Wang.

Le vieillard se rendit compte qu’il avait également peur, au vu de sa réaction. Il descendit rapidement de son perchoir, mais garda une certaine distance de sécurité. Il lui dit d’un ton réconfortant : « Ne sois pas si inquiet ! Je pense que ton Poison Brûlant a subi une sorte de mutation, et que c’est la raison pour laquelle tu es dans cette situation… Quels que soient ces changements, tu as la Flamme Exceptionnelle pour te protéger et ne finira pas comme Nalan Jie. »

« Ha ha, tu devrais peut-être te réjouir de la situation. Au final, tu te retrouves avec une capacité extrêmement étrange et dans le futur, ce doigt noir pourrait bien causer la mort de nombre de tes ennemis. »

« Ah, espérons-le… »

Xiao Yan soupira et ne put qu’opiner du chef avec un sourire amer. Suivant sa volonté, le noir de son doigt se dissipa peu à peu et un moment plus tard, il retrouva totalement sa couleur normale.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 284
BTTH Chapitre 286

10 Commentaires

  1. ShivenemShivenem

    Merci et courage je suis que ça va vite passer 😉

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci

    Répondre
  3. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Kikuta

    Merci et rétablis toi bien ! N’hésite pas à prendre quelques jours pour bien te remettre. 😉

    Répondre
  5. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. Hinomura

    Merci pour le chapitre et pense à te reposer

    Répondre
  7. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Aichoune

    Salut la team !
    excellent travail comme toujours etje suis content que vous ayez pû régler votre problème de plagia d’un site.

    continuer comme ça !

    il y as encore pour plusieurs années à continuer a vous lire ! et ça reste toujours un plaisir à consulté votre site. Vous faite partie des meilleurs.
    Courage les gars (et filles). Et merci de faire partagé votre passion ! grâce à vous la passion des LN se répand à une vitesse hallucinante en France.
    Qui sait ! On vous verra peut-être un jour dans un salon à Paris !

    Ciao !!

    Répondre
  10. Xander

    Merci pour le chap!!!

    Et incliner vous tous devant le doigt d’honneur sacré, amen!
    😉 Non srx, j’ai cru que j’allais mourir de rire quand il s’est mis à agiter son majeur dans tout les sens devant Hai Bodong! Juste par curiosité… Le doigt d’honneur, c’est aussi une insulte en Asie non?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com