BTTH Chapitre 289

BTTH Chapitre 288
BTTH Chapitre 290

Bonjour à tous !

Navré pour hier, la fatigue cumulée de la semaine (merci l’insomnie, merci) m’a complètement tuée hier et j’ai été incapable de faire quoi que ce soit…

Du coup, voilà le BTTH et SW ne va pas tarder ! Si je peux, j’en profiterai pour même faire un bonus, sinon vous en aurez plusieurs demain !

Bonne lecture !

Chapitre 289 – Liu Ling

Xiao Yan fronçait légèrement les sourcils en observant le point où son doigt touchait le dos de Nalan Jie. Avec son expérience précédente, il pouvait clairement sentir que sa flamme était infiltrée par quelque chose, qui était ensuite absorbé dans son corps quand il la ramenait en lui.

Il retira lentement son doigt, secoua la tête et soupira en son for intérieur. La mutation du Poison Brûlant est effectivement terrifiante… Je suis incapable de l’incinérer complètement même avec mon contrôle actuel de la flamme… Grmbl, il est probable que seule la Flamme Glaçant les Os de Yao Lao puisse le retirer complètement.

Il fit glisser sa main dans sa manche et observa son vieux patient, qui semblait aller bien mieux que la dernière fois, et dit : “Nous allons arrêter cette séance pour aujourd’hui. Je pense qu’après deux-trois autres, nous aurons complètement expulsé le poison de votre corps.”

Le vieil homme essuya la transpiration couvrant son front. La douleur intense qu’il éprouvait lors de chaque expulsion du poison de son corps était aussi épuisante qu’une bataille ardue face à un adversaire de son niveau. Il tourna la tête vers son médecin qui avait l’air légèrement fatigué lui-même, et le remercia : “Merci énormément, petit-frère Yan Xiao. Je peux sentir que le Poison Brûlant en moi disparaît peu à peu…”

L’adolescent secoua la tête d’un air indifférent : “C’est un simple échange de bons procédés. Vous avez ce dont j’ai besoin et réciproquement.” Son esprit scruta l’intérieur de son corps une paire de fois. Il fronça encore plus les sourcils en réalisant que le Poison Brûlant en lui était devenu plus dense après la session de traitement.

Il soupira doucement et pensa avec un sourire amer aux lèvres : “Ah… Je me demande si ce truc est une bénédiction ou un problème en devenir. C’eut été bien que Maître soit là… Je n’aurais pas besoin de m’inquiéter sans savoir, avec sa grande expérience…”

Le sourire de Nalan Su grandit à l’aune des couleurs que retrouvait son père. Il fit deux pas en avant et dit en souriant : “Haha, ces deux derniers jours ont dû être éprouvants pour toi, petit-frère Yan Xiao. Si tu as besoin de quelque ingrédient médicinal ou d’autre chose, tu peux nous le dire. Ce n’est pas grand-chose et tu peux laisser notre Clan Nalan s’en occuper. Repose-toi, simplement.”

Le jeune homme hésita un moment à cette déclaration, il sortit commodément une feuille et une plume de son anneau de stockage; puis il écrivit rapidement les noms de quelques ingrédients précieux rarement vus sur le marché avant de la remettre au chef du clan. Vu que ses clients étaient riches comme Crésus, ce serait dommage de ne pas en profiter… De toute façon, au vu de leur fortune, une dépense aussi minime n’avait pas de quoi leur faire grincer des dents.

Nalan Su prit la feuille en main et y jeta un oeil. La grande valeur des ingrédients qui y étaient notés ne fit pas changer son expression le moins du monde. Il appela une domestique, et l’envoya chercher dans l’entrepôt du clan les ingrédients demandés. Pendant tout le long, le chef de clan ne montra pas la moindre hésitation, mais il agissait de façon ostentatoire.

Une fois que la servante fut sortie de la pièce, Nalan Jie, qui s’était rhabillé, sourit et dit à son médecin : “Haha, pourquoi n’irions-nous pas dans le salon nous asseoir, petit-frère Xiao Yan ? Ce que tu as demandé va t’être livré incessamment sous peu.”

“D’accord.” Le jeune alchimiste hocha légèrement la tête et emboîta le pas au père et au fils devant lui.

Une fois sortis de la pièce, ils traversèrent un corridor avant d’arriver dans un salon luxurieux. À peine s’étaient-ils assis que la domestique à côté d’eux leur servit un thé odorant avant de s’incliner et de reculer.

Le chef de clan leva la tasse à ses lèvres, but une gorgée et demanda en souriant : “Petit-frère Yan Xiao, je suppose que tu es venu à la capitale, cette fois, pour participer à la Grande Assemblée des Alchimistes, pas vrai ?”

En effet.”

“Kéké, on dirait que ça va être un sacré spectacle cette année avec tous ces gens puissants venus à l’Assemblée.”

“Je ne participe que pour le plaisir, je ne suis pas assez bon pour rivaliser avec les autres.” répondit le Dou Shi en souriant.

Nalan Jie secoua la tête et rit aussitôt : “Tu es vraiment modeste… Il va t’être impossible de ne pas démontrer ta splendeur, vu que tu possèdes quelque chose d’aussi unique qu’une Flamme Exceptionnelle. Tu as besoin de t’entraîner avant la Grande Assemblée alors si tu as besoin de n’importe quels ingrédients médicinaux, petit-frère Yan Xiao, tu n’as qu’à me le dire. Tant que nous avons ce que tu veux, nous te le donnerons.

Son jeune interlocuteur sirota son thé, secoua la tête et se dit : Alors vous espérez obtenir mes faveurs avant même que l’Assemblée ne commence…”

Une personne puissante comme Nalan Jie savait parfaitement quelles perspectives d’avenir se présentait devant un alchimiste possédant une Flamme Exceptionnelle. Xiao Yan pouvait n’être qu’un alchimiste de second rang pour le moment, mais il devait tout de même faire tout son possible pour parvenir à le gagner à sa cause. Comme le disait le proverbe : ‘il est plus difficile de refuser d’aider quelqu’un quand il nous a aidés’. Si ce jeune prodige devait effectivement prendre des ingrédients médicinaux au Clan Nalan, alors il aurait du mal à refuser leur invitation à les rejoindre.

Le jeune homme en question ne rejeta pas immédiatement leur offre, mais sa réponse vague n’était pas un accord non plus : “Je viendrais vous trouver si j’en ai besoin.”

Nalan Jie, que l’âge avait rendu sage, comprit naturellement ce qu’il voulait dire. Il sourit sans montrer la moindre déception, et changea de sujet avant de lui poser quelques questions pour en apprendre davantage à son sujet.

“Haha, puis-je te demander qui est ton maître, petit-frère Yan Xiao ? Je connais la moitié des alchimistes renommés de l’Empire Jia Ma, mais je n’ai jamais entendu dire qu’un de leurs disciples avait une Flamme Exceptionnelle à un si jeune âge !”

L’adolescent secoua la tête et dit : “Mon Maître n’aime pas se montrer en public, et vit en isolation depuis longtemps. Avant que je ne parte, il m’a demandé de ne rien révéler à son sujet.”

Le vieux Dou Wang sourit et secoua la tête : “Dans ce cas, je ne vais pas te compliquer la vie.” Cependant, il se dit en son for intérieur : C’est une personne puissante qui se cache du monde ? Ce Yan Xiao est trop jeune pour maîtriser une Flamme Exceptionnelle par ses propres moyens, et je pense que son maître a dû beaucoup l’aider à y arriver. Une personne puissante capable de maîtriser une Flamme Exceptionnelle doit au moins être au niveau de Dou Huang… On dirait que je ne peux pas sous-estimer le soutien dont bénéficie ce petit gars. On profiterait beaucoup de parvenir à le gagner à notre cause…

Le temps passa lentement après la réponse nonchalante du jeune invité. La servante qui devait aller chercher les ingrédients médicinaux revint en portant un plateau d’argent, la tête baissée, puis elle posa respectueusement sa charge sur la table devant ce dernier.

Le jeune alchimiste jeta un regard aux ingrédients parfaitement préservés qui ornaient le plateau et hocha légèrement la tête. Le Clan Nalan semblait posséder un certain nombre de personnes compétentes, sachant comment prendre soin de leurs ingrédients médicinaux.

Il rangea prudemment son butin dans son anneau de stockage et sans plus attendre, il se leva immédiatement et dit au revoir à ses deux hôtes.

Nalan Jie se leva précipitamment en le voyant faire. “Héhé, laisse-nous te raccompagner, petit-frère Yan Xiao.” Après quoi, lui et son fils sortirent ensemble du salon, l’un à côté de l’autre.

Une fois sortis, ils marchèrent le long d’un petit chemin et les membres du clan qui déambulaient par là les saluèrent précipitamment. Ils attendirent que les trois hommes soient partis avant de s’échanger des regards abasourdis, puis tournèrent des regards curieux et surpris vers le Dou Shi. Seules cinq personnes dans tout l’Empire méritaient que le grand-père et le chef du clan Nalan les raccompagnent respectueusement ensemble. Et pourtant, ce jeune personnage qui devait avoir autour de vingt ans avait de quoi mériter un traitement aussi respectueux… ?

Les trois hommes arrivèrent enfin à la porte principale, après avoir été la cible de nombreux regards surpris et curieux. Xiao Yan s’inclina légèrement devant Nalan Jie et Nalan Su et s’apprêta à partir quand il remarqua du coin de l’oeil deux silhouettes approchant lentement.

L’une d’entre elles était un homme, et l’autre une femme. Elle portait une robe à la blancheur sélène aux manches larges et tombantes. Ses pas élégants étaient très plaisants et son beau visage où flottait un petit sourire attirait le regard de tous les gens environnants sur son passage.

L’homme portait une longue robe d’alchimiste ; il paraissait jeune également, était grand et se tenait bien droit. Il avait l’air d’avoir une petite vingtaine, et les traits de son visage semblaient avoir été taillés au couteau, et dégageaient une certaine féminité. Son doux sourire émouvait facilement le coeur des demoiselles. Son beau visage était diamétralement opposé au déguisement du déguisement du Dou Shi, aussi différent que le jour pouvait l’être de la nuit.

Bien sûr, ce qui attirait le plus l’attention chez lui était encore le badge d’alchimiste qu’il portait sur sa poitrine, où trois vaguelettes argentées réfléchissaient de façon éblouissante les rayons du soleil. Les passants, qui éprouvaient jusque là une certaine amertume de le voir en compagnie d’une si belle femme, se sentirent comme engourdis en voyant cette preuve de son statut. Le mécontentement dans leur regard disparut aussitôt au profit du respect dû à une personne puissante.

L’homme et la femme se rapprochèrent lentement, formant un couple parfait entre la beauté de l’une et le talent de l’autre. Ils attirèrent un grand nombre de regards ébahis et envieux dans la rue, et devinrent rapidement le centre de l’attention.

Au moment où leur jeune invité posa son regard sur eux, Nalan Jie et Nalan Su remarquèrent également l’arrivée des deux jeunes gens, mais leurs expressions différèrent en regardant le jeune homme qui accompagnait Nalan Yanran.

Xiao Yan baissa légèrement la tête en regardant les deux arrivants approcher. Il éprouvait une légère colère, bien qu’il ignore pourquoi. Il prit une grande goulée d’air frais un long moment plus tard, comprenant que bien qu’il n’ait plus de sentiments pour elle, elle était toujours celle qui était presque devenue sa femme, malgré tout. Par conséquent, il sentirait naturellement son coeur se nouer dans sa poitrine en la voyant discuter et rire en compagnie d’un autre homme.

Il leva la tête, et fit disparaître toutes les émotions qui emplissaient son regard tandis qu’il regardait calmement la paire arrivée devant lui.

Arrivée à la porte, Nalan Yanran salua son père et son grand-père avant de sourire et de dire à l’adolescent : “Nous vous avons encore embêté aujourd’hui, Monsieur Yan Xiao.”

Ce dernier ne répondit pas et secoua simplement la tête. Son visage, couvert par le masque de soie de glace, paraissait légèrement froid.

La demoiselle savait bien qu’il était d’un caractère indifférent, maintenant qu’elle le connaissait depuis une journée, et ne s’en soucia pas. Elle désigna le jeune homme à côté d’elle et dit en souriant : “Monsieur Yan Xiao, voici mon ami, Liu Ling, qui est également alchimiste.”

Le bel homme tendit la main en souriant et salua son confrère : “Enchanté de vous rencontrer, Monsieur Yan Xiao.” Son sourire était extrêmement doux et semblait sincère.

Le Dou Shi sera la main qui lui était tendue et dit calmement : “Enchanté de vous rencontrer.” Il observa son interlocuteur ; depuis son départ de Wutan, c’était la première personne à qui il accordait une attention toute particulière. Son talent ne devait pas être inférieur au sien vu qu’il était parvenu à devenir un alchimiste de troisième rang à un si jeune âge.

Nalan Jie jeta un oeil au beau jeune homme : “Hé gamin, pourquoi es-tu venu ici au lieu d’apprendre des techniques de raffinage auprès de ton maître ?” Il soupira légèrement en son for intérieur. Ce Liu Ling était le jeune homme le plus remarquable qu’il ait vu ces dernières années, et si on devait parler de ses aptitudes et de son talent, il était un beau parti pour sa petite-fille. Cela dit, cette bonne impression était loin d’avoir créé des sentiments, il était l’un des rares hommes de son âge à lui avoir fait une telle impression depuis bien longtemps.

Certes, Liu Ling était vraiment remarquable, mais le vieil homme n’avait pas l’accord qu’il avait passé avec son vieil ami à l’époque. Il ne pouvait s’empêcher d’éprouver de l’impuissance et du regret à chaque fois qu’il pensait à ce petit gars du clan Xiao dont les fiançailles avaient été annulées. C’était pourquoi il rechignait à laisser sa petite-fille et ce type se rapprocher. Il essayait toujours de trouver un moyen de sauver ce mariage arrangé déjà détruit.

Le bel alchimiste s’inclina légèrement et répondit en souriant : “La Grande Assemblée va bientôt commencer. Elle a attiré d’innombrables personnes puissantes de la scène alchimique de l’empire. On trouve toujours quelqu’un de plus fort que soi, et c’est pourquoi mon Maître m’a demandé de descendre de la montagne et d’y participer pour en faire l’expérience. De plus, il m’a également demandé de vous transmettre ses amitiés, Vieux Sire.”

Il tourna ensuite son regard vers Xiao Yan et rit : “Monsieur Yan Xiao, je ne m’attendais pas à ce que vous soyez capable d’aider le Vieux Sir et d’en extraire le Poison Brûlant à un si jeune âge. Vous êtes vraiment surprenant. Mon Maître lui-même est venu lui rendre visite pour voir s’il pouvait le soigner, mais il n’avait trouvé aucune solution. Ha ha, je pense que vous devez posséder une Flamme Exceptionnelle légendaire, n’est-ce pas ?”

Son interlocuteur plissa les yeux en le sondant, et lui demanda : “Qui est votre maître ?”

Liu Ling sourit doucement et dit : “Mon Maître est Gu He.” Bien qu’il ait très bien caché sa fierté dans son sourire, on l’a remarqua néanmoins.

Alors c’est Gu He le Roi des Pilules… L’adolescent hocha la tête mais ne changea pas d’expression devant ce nom qui avait autrefois secoué l’Empire Jia Ma tout entier.

Son calme surprit Liu Ling. Il avait toujours été très fier d’avoir pu devenir le disciple personnel du Roi des Pilules mais ça n’avait pas l’air de valoir quoique ce soit aux yeux du jeune homme devant lui… Il fronça aussitôt légèrement les sourcils et les détendit immédiatement, ne laissant à personne le temps de le remarquer. Il sourit et demanda : “Puis-je connaître le nom de votre Maître, Monsieur Yan Xiao ?”

Ce dernier sourit et lui répondit : “Mon Maître n’est qu’un fainéant, vivant dans les montagnes et n’a pas la grande réputation de Gu He, le Roi des Pilules. Il ne vaut pas la peine qu’on parle de lui.” Nalan Jie, Nalan Yanran et les autres lui jetèrent un regard en coin devant son calme olympien.

La jeune femme couvrit sa bouche de sa main et rit : “Vous êtes vraiment humble, Monsieur Yan Xiao. Même en laissant de côté la Flamme Exceptionnelle, vous êtes devenu un alchimiste de second rang à un si jeune âge ; votre maître ne doit naturellement pas être mauvais s’il est capable d’élever un disciple comme vous.”

Le Dou Shi fixa son beau visage puis dit doucement avec autodérision : “Je n’ai pas eu le choix, quelqu’un m’y a forcé.”

La demoiselle resta momentanément perplexe. Elle ne savait pas pourquoi, mais le regard de son interlocuteur avait fait frémir son coeur sans qu’elle ne s’en aperçoive. Elle secoua doucement la tête et s’apprêta à dire quelque chose quand son interlocuteur joignit ses mains ensemble et salua l’assemblée. Il sourit légèrement et dit : “Je suis désolé, mais j’ai encore quelque chose à faire et ne peux rester discuter avec vous tous. Au revoir.”

Une fois cela dit, il marcha vers la rue où il disparut rapidement dans la marée humaine, sous les yeux du groupe.

Une fois qu’il eut disparu, Liu Ling ne put s’empêcher de demander une fois de plus : “Yanran, possède-t-il vraiment une Flamme Exceptionnelle ?”

Cette dernière hocha la tête : “Oui, Monsieur Yan Xiao est très capable, et le contrôle qu’il exerce sur sa flamme ne devrait pas être inférieur à la tienne. Je pense que, parmi toutes les personnes de notre âge que j’ai pu croiser pendant toutes ces années, il doit être le seul capable de te surpasser en termes de raffinage de pilules.” Ses beaux yeux observèrent le bout de la rue d’un air un peu absent. Elle ignorait pourquoi, mais ce jeune homme froid ne cessait de lui faire éprouver un sentiment extrêmement étrange. Un sentiment qu’elle n’avait jamais ressenti pour Liu Ling.

Celui-ci fronça les sourcils en la voyant perdre son regard dans le lointain. Ses poings se serrèrent légèrement sans qu’il s’en aperçoive, tandis qu’une certaine amertume naquit en son coeur…

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 288
BTTH Chapitre 290

11 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci

    Répondre
  5. zorbal

    Merci pour le chapitre !!!

    Sinon pour l’insomnie tu a aussi le remède batte de baseball, attention par contre a surtout pas te tromper sur la manière de l’utiliser, en suppositoire c’est douloureux ….

    Répondre
  6. Fabulas

    Merci pour le chapitre
    tient une vieille chanson qui parle de ton cas https://www.youtube.com/watch?v=_Rak4BKQSy8

    Répondre
  7. Salahddine

    Merci pour le chap
    Sinon,j’ai une reméde qui vas te fair dormir dans n’importe quel lis tu devrai juste lire sourate alfatiha et les prier avant de dormir
    (Vas sur des site d’islam pour mieux comprendre)
    Et sa marche croyez moi,juste essayé.

    Répondre
  8. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Newkan

    Merci pour le chapitre ,sa traine trop pour le combat nalan vs xiao…l’auteur prend sont temps ><

    Répondre
  10. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  11. Dark-iop

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com