BTTH Chapitre 293

BTTH Chapitre 292
BTTH Chapitre 294

Et voilà encore un énorme BTTH pour votre plus grand plaisir !

Maintenant, SW ! x_x

Bonne lecture à tout à l’heure !

 

 

Chapitre 293: Mise à l’épreuve

 

Qie Mier, assis sur la haute plateforme de la salle silencieuse, se reposait les yeux fermés. Devant lui se trouvait un sablier où coulait le sable…

Ce calme ambiant dura un certain temps avant qu’il n’ouvre les yeux. Il jeta un regard au sablier, qui lui indiqua que la moitié du temps s’était écoulé et se réajusta légèrement sur son siège en toussant doucement.

Ao Tuo et les autres ouvrirent également les yeux en l’entendant tousser, puis ils levèrent la tête et inspectèrent la salle avant de dire en riant : “On dirait que l’examen est plutôt difficile, cette fois. Personne n’est encore sorti jusqu’à présent !”

“Les candidats capables veulent augmenter le degré de pureté de leur ingrédient le plus possible, et les moins bons cherchent avec inquiétude une façon de raffiner le leur dans le temps imparti. Il est donc normal que personne ne soit sorti après aussi peu de temps.” dit doucement le président suppléant en souriant.

Le grand-maître de RocNoir opina du chef ; il amena sa tasse de thé à ses lèvres, en prit une gorgée et demanda : “Qui va obtenir le meilleur résultat, selon vous ?”

“Difficile à dire…”

Qie Mier tapota gentiment sur l’accoudoir de sa main fripée, réfléchit un long moment et dit : “D’après moi, Liu Ling a les plus grandes chances d’arriver en tête. Il a un très bon talent et il a appris trente à quarante pour cent des connaissances de Gu He durant toutes ces années. Rien que ça lui suffit à être parmi les meilleurs de sa génération.”

Ao Tuo dit avec un grand sourire : “Haha, la Petite Princesse n’est pas mal non plus. La famille impériale a des fondations en béton alors je ne crois pas un instant qu’elle n’ait pas plein de tours dans son sac.”

Son ami sourit à nouveau en parlant de sa disciple bien-aimée : “Elle a un bon talent, c’est vrai, mais elle a beaucoup moins d’expérience que Liu Ling. Du coup, elle devrait lui être un peu inférieure dans les résultats, à moins qu’elle n’utilise un de ses atouts bien sûr. Cela dit, c’est la première fois qu’elle participe à un examen, alors il est improbable qu’elle en utilise… Par conséquent, c’est bien Liu Ling qui a le plus de chances d’arriver en tête.”

Ao Tuo sourit et regarda du coin de l’oeil la petite pièce couverte par le rideau noir où Xiao Yan était entré. Il soupira et pensa : Je me demande quels vont être ses résultats… J’espère qu’ils ne seront pas trop bas : son talent n’est en aucun cas inférieur à ceux de Liu Ling ou de la petite princesse !

Bien qu’il ait été discret, le président supplément remarqua néanmoins son manège  et secoua aussitôt la tête d’un air désarmé : “Quoi ? Tu penses encore qu’il a de l’espoir ?” Quel que soit le talent du jeune homme qu’il avait amené, un alchimiste de second rang aurait beaucoup de mal à lutter face à des alchimistes de troisième rang.

“Ké ké.” Le Vieil Ao en question rit mais ne discuta pas avec lui. Il joignit ses mains ensemble et les posa sur son genou avant de se balancer sur sa chaise, attendant patiemment les résultats de l’examen.

Qie Mier ne rajouta rien face à son silence, soupira légèrement et tourna à nouveau son regard sur la salle vide. Il compta silencieusement le temps passant au fil des grains de sable du sablier.

……

Lors qu’il ne resta plus qu’un de sable, un rideau noir remua abruptement. Immédiatement, les vieilles sur la plateforme y tournèrent leur regard et fixèrent intensément le rideau en question.

Une main en sortit et le glissa sur le côté, et un beau jeune homme au sourire féminin sortit lentement de sa pièce…

Ao Tuo et les autres eurent une légère absence en le voyant sortir, puis ils échangèrent des regards avec le président suppléant avant de soupirer et de secouer la tête : “C’est bien lui…” Le disciple de Gu He n’était effectivement pas mauvais du tout.

Liu Ling sortit à grands pas de sous le rideau, puis il s’arrêta en plein milieu de la salle et sourit aux vieillards sur la haute estrade. Il s’inclina ensuite élégamment comme un vrai gentilhomme.

Une silhouette éthérée bondit rapidement de derrière un rideau noir peu après sa sortie. La déception envahit son visage exquis en voyant que le jouvenceau était déjà sorti. Elle marcha lentement jusqu’au milieu de la pièce en sifflant et dit : “Je ne m’attendais pas à ce que tu sois aussi rapide, Grand-frère Liu.”

Ce dernier sourit et dit : “Vous n’êtes pas lente non plus, Petite Princesse !”

La demoiselle renifla doucement et dit, en agitant son petit poing blanc : “Hmm. Tu as été plus rapide que moi, mais ça ne veut pas dire que ton ingrédient médicinal est plus pur que le mien :”

L’adonis hocha la tête et sourit.

Deux ou trois minutes après la sortie de la jeune femme, les rideaux se soulevèrent les uns après les autres comme à la suite d’une réaction en chaîne. De nombreuses silhouettes en sortirent et se tinrent dans la salle.

Les treize candidats sortis en premier étaient tous des alchimistes de troisième rang. Ils surpassaient clairement ceux de second rang en termes de raffinage.

Une fois que ces treize-là furent sortis, les rideaux cessèrent de bouger et ce n’est que dix minutes plus tard que des gens, tous alchimistes de second rang, sortirent de leur pièce les uns après les autres.

Ils sourirent amèrement et secouèrent la tête en voyant ces alchimistes de troisième rang fiers comme Artabanc au centre de la salle, et restèrent derrière eux avec des expressions abattues. Ils comprenaient clairement après ce test préliminaire à quel point ces candidats favoris leur étaient supérieurs.

Le sable coula au point d’en vider presque le sablier tandis que les candidats sortaient de leur alcôve. Cependant, Ao Tuo fronçait fermement ses sourcils l’un contre l’autre, car Xiao Yan n’était pas encore sorti, lui…

Il serra son accoudoir et pensa anxieusement : Que fait donc ce petit gars ? Ne me dites pas qu’il n’a pas terminé son raffinage ? Non, c’est impossible. Même s’il ne peut pas égaler les meilleurs compétiteurs, il ne devrait pas être autant derrière les autres avec ses facultés…

Qie Mier remarqua l’anxiété de son vieil ami et ne put s’empêcher de soupirer, avant de venir lui tapoter le dos pour le consoler. “Ahlala…”

Liu Ling, à la tête de la foule, souriait légèrement en regardant autour de lui et lorsqu’il s’aperçut que son rival n’était pas là, du ridicule et du mépris apparurent au fond de ses yeux.

Le temps passant, la grande salle vide devint à nouveau rempli, mais tous les participants restèrent silencieux. De nombreux regards s’arrêtèrent sur le rideau que le Dou Shi avait traversé, car il était le seul candidat à ne pas être encore sorti…

La sable s’écoulait toujours, et Ao Tuo plissa tellement ses sourcils qu’ils en formèrent presque un Emmanuel Chain monosourcil.

La Petite Princesse remarqua son manège, pus elle tourna la tête vers Liu Ling et rit doucement : “Dis Grand-Frère Liu, c’est ton ami qu’on attend ? Il a un physique plutôt affligeant.”

Le bellâtre rit doucement : “Ha ha, vous devez plaisanter, Petite Princesse. Je ne l’ai rencontré que quelques fois, nous sommes loin d’être des amis.”

“C’est vrai qu’avec ton talent et ta fierté, tu n’es jamais devenu l’ami de personnes sans potentiel.” dit la jeune femme en souriant. Elle avait un verbe extrêmement acéré, mais, en ayant grandi dans une famille où les gens complotaient et se battaient entre eux, elle en était venue à penser que seuls ceux qui étaient assez doués pour qu’elle les prenne au sérieux pouvaient être ses amis. Du coup, un alchimiste de second rang était incapable de la faire descendre à son niveau.

Liu Ling sourit et opina du chef, puis son regard se porta à nouveau sur le rideau noir toujours immobile. Il rit d’un air moqueur et détourna le regard, lassé.

Le sablier sur la haute plateforme était presque déjà complètement vide et par conséquent, Qie Mier secoua la tête d’un air désarmé. Il ne s’attendait pas à ce qu’un compétiteur recommandé par Ao Tuo s’avère être si incompétence qu’il en échoue à l’examen préliminaire. Il soupira et se leva pour annoncer la fin de l’épreuve.

Son ami s’aperçut de ce qu’il allait faire et devint légèrement plus amer. Cependant, il ne pouvait pas l’arrêter alors il secoua la tête, découragé, et se vautra dans sa chaise en poussant un long soupir.

“Bien, je vais maintenant annoncer que…”

“Désolé d’être en retard…”

Alors que le président suppléant allait annoncer la fin de l’épreuve, une voix calme surgit tout à coup de derrière le rideau. Aussitôt, une silhouette noire l’écarta et sortit de là, l’air calme. Il regarda le visage stupéfié du vieillard et s’inclina légèrement.

“Euh…” Le président de la branche de RocNoir baissa abruptement la tête en entendant sa voix, et fixa le jeune homme qui marchait à pas précipité. La grosse pierre qui pesait sur son coeur disparut enfin.

La Petite Princesse le regarda avec intérêt et dit doucement : “Tsk tsk, je ne m’attendais pas à ce qu’il sorte au tout dernier moment… Il a de la chance. Cela étant, un ingrédient médicinal dont le raffinage a été bâclé a toutes les chances de ne pas être bon.”

Liu Ling plissa les yeux en jetant un regard à son rival et rit légèrement : “Il sera éliminé s’il est mauvais, ce qui arrive souvent. La Grande Assemblée manque de bien des choses, mais pas de compétiteurs…”

Qie Mier observa le dernier arrivant du haut de la plateforme, puis il pencha la tête et regarda son vieil ami soupirer de soulagement. Il pensa : Il est peut-être parvenu à sortir en toute hâte, mais vu qu’il a dû se précipiter, son résultat risque de ne pas être mirobolant. Quel dommage… Pauvre Vieil Ao…

Son regard revint vers les candidats en contrebas et frappa des mains pour ramener l’attention concentrée sur l’adolescente sur lui. Il toussa doucement et dit d’une voix grave : “Puisque tout le monde est sorti à l’heure, nous allons pouvoir commencer la seconde partie de l’examen.”

Une fois cela dit, il fit quelques pas en avant et souleva une nappe noire posée sur la grande estrade, révélant instantanément une machine de haute précision qui brillait d’une lueur chancelante.

“Ceci est un instrument mesurant la pureté des ingrédients, qui a été construit pas un alchimiste célèbre engagé par notre association. Elle est capable de mesurer précisément la pureté des ingrédients que vous avez raffinés.” Le vieillard frotta la machine noire, pointa une encoche du doigt et dit : “Vous insérerez vos ingrédients là.” Il montra ensuite un écran où des mots clignotaient répétitivement. “C’est là que sera affiché le degré de pureté, qui sera noté sur dix. Le meilleur score est 10 et le plus bas, 1. Vous avez besoin d’au moins 4 points pour passer.”

“Bien, vous allez à présent tous y mettre les Feuilles Spirituelles de Fer Noir que vous avez raffinées. Souvenez-vous qu’il vaudrait mieux que vous nous disiez combien de fois vous l’avez raffinée avant de l’y mettre…”

Un ingrédient devenait bien plus difficile à raffiner après chaque raffinage. Le président suppléant ne pouvait au plus, par exemple, raffiner une Feuille Spirituelle de Fer Noire que dix fois à la suite. La raffiner davantage ne serait pour lui qu’un gâchis d’efforts sans le moindre intérêt.

“Commençons !”

Il frappa doucement dans ses mains et le groupe d’alchimistes de quatrième rang se leva de leurs sièges avant de se rassembler autour de l’instrument de mesure. Ils avaient l’air curieux de connaître les résultats.

Les compétiteurs se regardèrent dans le blanc des yeux un moment avant qu’enfin, un alchimiste du troisième rang près de la tête de file avance et sorte la bouteille de jade dans laquelle il avait rangé sa Feuille de son anneau e stockage. Il la plaça ensuite dans la fente, fit face à Qie Mier et aux autres puis dit respectueusement : “Monsieur le Président Suppléant, je n’ai pu raffiner la Feuille Spirituelle de Fer Noire que trois fois avec mes capacités actuelles.”

Le vieil homme hocha légèrement la tête. Ce n’était déjà pas mal que de pouvoir la raffiner trois fois. D’après son estimation, ce jeune homme devait avoir atteint une pureté de raffinage autour de cinq points.

Comme il s’y attendait, le moniteur afficha un gros “Cinq” aussitôt après avoir clignoté une paire de fois.

Il hocha la tête et rit devant le mort rouge sang : “Cinq points. Félicitations, tu as passé l’examen avec succès.”

“Suivant…”

Un alchimiste de second rang fut poussé en avant et prépara tout rapidement. Un moment plus tard, le mot “quatre” clignota sur le moniteur et le fit bondir de joie. Ensuite, il se tapota le poitrail et alla sur le côté.

“Quatre points… Reçu.”

“Suivant…”

“Cinq points… Reçu.”

“Suivant…”

Après que quelques personnes soient passées, un malheureux alchimiste de second rang recula d’un air vaincu : “Trois points, raté.”

Le temps passant, Liu Ling se dirigea enfin nonchalamment vers la machine sous le regard de tous, puis il sortit une bouteille de jade de son anneau de stockage et la glissa prudemment dans la fente. Il leva la tête et dit en souriant à Qie Mier : “Je ne suis pas très doué, je n’ai pu la raffiner que six fois.”

Toute l’assemblée fut immédiatement stupéfaite par sa déclaration avant de se perdre en brouhaha, que ce soit chez les candidats ou les examinateurs qui échangèrent des regards abasourdis. Pouvoir raffiner cette feuille cinq fois demandait d’avoir au moins les capacités d’un alchimiste au pic du troisième rang.

Le président suppléant soupira doucement, et son regard se tourna vers le moniteur, qui clignota un moment avant d’afficher lentement un gros “Sept”.

Il expira doucement en souriant et dit : “Sept points. Félicitations… Tu es reçu.”

Le jouvenceau sourit et rejoignit les autres sur le côté, son regard dérivant constamment vers la personne tout à l’arrière du groupe qui avait les yeux fermés, Xiao Yan.

Après l’apogée créé par le disciple de Gu He, les autres candidats parurent extrêmement ordinaires, d’autant plus qu’à sa suite passèrent des gens seulement capables de raffiner leur feuille deux ou trois fois. Ceux-ci s’avérèrent évidemment incapables de provoquer la moindre réaction chez les vieillards.

Leur ennui persista jusqu’au tour de la Petite Princesse. Malgré sa jeunesse, elle avait été capable de raffiner sa Feuille Spirituelle de Fer Noire cinq fois, mais quelques erreurs dues à son inexpérience lui avaient fait obtenir un score inférieur de 0.5 point à celui de Liu Ling.

Après la demoiselle passèrent quelques candidats favoris plutôt bons, qui parvinrent à obtenir six points chacun. Cependant, ils étaient indubitablement un peu moins bons que le damoiseau. À ce moment de la compétition, il allait certainement obtenir le meilleur résultat de la session.

Au fur et à mesure que les compétiteurs se succédaient, le centre de la salle se vida à nouveau graduellement et un moment plus tard, il ne restait plus que Xiao Yan.

Qie Er, en le voyant les yeux fermés comme s’il dormait, ouvrit la bouche d’un air dépité et le fit se hâter : “Yan Xiao, c’est à toi.”

Ce dernier ouvrit alors lentement les yeux, balaya paresseusement les alentours du regard avant de l’arrêter sur Liu Ling qui le regardait en souriant. Il sourit légèrement également, puis il jeta un regard rassurant vers Ao Tuo, qui était toujours anxieux.

Il monta les quelques marches à grands pas avant de s’arrêter à côté de la machine. Il sortit la bouteille de jade contenant la poudre raffinée de la Feuille Spirituelle de Fer Noir et en jeta le contenu sans prêter attention dans la fente sous le regard abasourdi des vieillards le surplombant.

Voyant que le jeune homme, tête baissée, n’avait pas la moindre intention de parler, le président suppléant prit l’initiative de lui demander : “Combien de fois as-tu raffiné cet ingrédient, petit gars ?”

“Combien de fois ?” L’interrogé fronça légèrement les sourcils et hésita un instant avant de répondre d’un air incertain : “Huit fois… Je crois.”

Silence.

La grande salle tomba dans un silence de mort.

La Princesse, aussi violemment abasourdie par les quatre mots de l’adolescent que les autres, ne put s’empêcher de se moquer froidement de lui : “Hmpf, imbécile. Il croit vraiment pouvoir sortir une réponse pareille au pif ?”Elle ne croyait pas un alchimiste de second rang capable de raffiner la Feuille Spirituelle de Fer Noir huit fois.

Cependant, avant que son sourire glacial ne puisse complètement disparaître de son visage, il se figea abruptement l’instant d’après, car un gros “Neuf” rouge vif était lentement apparu sur l’écran de la machine.

“Neuf points…”

Qie Mier sentit son coeur se contracter abruptement dans sa poitrine devant ce mot.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 292
BTTH Chapitre 294

18 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Khultima

    Merci pour le chapitre. Bon sang, ça fini toujours au meilleur moment.

    Répondre
  3. nickylaboum

    merci

    Répondre
  4. Mywok

    Trop hâte de voir la suite hahaha 😀

    Répondre
  5. Ahrahe

    Les BTTH sont tellement bien a la fin je veut toujours la suite direct je suis degouter de l’avoir deja fini x’)
    Mis a part sa Merci beaucoup pour les chapitres ^^

    Répondre
  6. Zorbal

    Merci bcp 😉

    Répondre
  7. Xander

    Merci pour le chap!!!!

    Répondre
  8. Enryu

    merci,depuis le temps que je suis je me créé enfin un compte alors je voudrais dire merci beaucoup à tout le monde pour les trad(en particulier btth )
    mais sinon pour revenir au chapitre heureusement pour les autres qu’il a pas utilisé ça flamme exceptionnel sinon ils auront fait un avc les pauvres vieux

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Merci Enryu ! Heureux que nos LNs te plaisent =)

      Répondre
  9. Newkan

    C’est frustrant de finir ainsi X) merci pour le chapitre^^

    Répondre
  10. Hinomura

    Merci pour le chapitre et vivement la suite dire qu’il fait 9 points sans sa flamme exceptionnelle.

    Répondre
  11. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Et voilà l’exemple parfait de comment faire avoir une crise cardiaque à tout ceux étant vieux ou se croyant bon,ça va laisser des mort.^^

    Répondre
  12. ManaMana

    Encore une fois un chapitre excellent !
    Merci pour cette trad et vivement le prochain chapitre..

    Répondre
  13. Chu Xiao Lie

    Je lis les trad de ce site depuis longtemps et j’ai enfin un compte.

    Chapitre excellent et j’ai hate de lire un nouveau chapitre !

    Vive Xiaowaz !!

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Merci d’avoir fait un compte pour me remercier, c’est très gentil !

      Répondre
      1. Chu Xiao Lie

        Il y a pas de quoi , ha quesque je donnerais pas pour voir la tete de liu ling, de la princessele, du conseil de vieux qui perdent leur machoire et surtout la tete de la fille nalan quand elle realisera : yan xiao = xiao yan hahahaha

        Répondre
  14. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  15. Dark-iop

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com