BTTH Chapitre 299

BTTH Chapitre 298
BTTH Chapitre 300

Hop, je ne vous ai pas oublié, voici le BTTH bonus pour remercier notre James d’être aussi généreux !

Bonne lecture à tous, je vais aller m’effondrer :p Et merci encore à notre mécène adoré !

Chapitre 299 – Nalan Yanran intervient

Tout le monde dans la grande salle observait Xiao Yan avec des expressions stupéfaites. Ils n’auraient jamais pensé que ce jeune homme paraissant spécialisé dans le raffinage de médecine s’en sorte aussi bien que Mu Zhan au combat. Cet échange extrêmement rapide qu’ils venaient d’avoir n’avait duré qu’un instant, mais tout le monde comprit le risque qu’ils encouraient.

Parmi les membres de la jeune génération de la capitale, le talent au combat du barbare comptait parmi les meilleurs, et quasi personne parmi les jeunes de son âge de l’empire ne pouvait se battre au coude à coude avec lui. C’était tout particulièrement vrai après son entraînement de deux ans dans les casernes de l’armée. À cet instant, il était indubitablement plus fort et féroce qu’auparavant mais malgré tout, il n’avait pas obtenu l’avantage lors du précédent échange.

On peut certes dire que Mu Zhan n’avait pas encore utilisé toutes ses forces durant ce dernier, ou qu’il n’avait pas encore utilisé de technique de Dou… Cependant, personne n’avait oublié que l’adolescent au visage ordinaire s’était également battu en se servant de sa force seule.

La Petite Princesse le regarda d’un air stupéfait en disant avec surprise : “Je ne m’attendais pas à ce que ce Yan Xiao sache si bien se battre…” Elle savait parfaitement ce que valait le jeune maître Mu au combat mais dans leurs échanges à l’instant, il n’avait pas tabassé le jeune alchimiste jusqu’à ce qu’il soit dans un état pitoyable ; au lieu de ça, ils s’étaient retrouvés à égalité.

Liu Ling sentit le coin de ses lèvres tressaillir. Il ne se sentait pas trop bien de ne pas avoir vu la scène qu’il avait imaginé, où son rival devait se faire rosser. De plus, il se mit à avoir un pincement au corps en entendant la surprise dans les propos de son amie. Il dit à voix basse : “J’ose affirmer que Yan Xiao ne sera pas à sa hauteur si Mu Zhan se bat de toutes ses forces.”

“Ké ké, peut-être.” La princesse impériale resta évasive et sourit. Étant une femme, elle avait naturellement un sens de l’observation plus aiguisé que l’éphèbe qui, en plus, ne digérait pas sa défaite. (NdT 3615 sexisme j’écoute) Elle avait clairement remarqué que lors que Mu Zhan fut forcé de reculer, il l’avait fait de façon peu naturelle, comme s’il avait reçu une blessure mineure à la jambe dans leur collision précédente.

Ya Fei s’était précipitée à la rencontre de Xiao Yan en le voyant reculer et lui demanda anxieusement : “Est-ce que ça va, Yan Xiao ?”

Celui-ci sourit : “Je vais bien.” Le poing qu’il serrait dans sa manche tremblait légèrement tandis qu’il tentait de dissiper la douleur qui y irradiait.

Il pensa doucement en sentant la douleur émanant de son poing : Ce type est effectivement très fort. Selon toute vraisemblance, il doit être autour du niveau d’un Dou Shi 8 ou 9 étoiles…

Cela dit… Je pense qu’il doit également passer un mauvais quart d’heure… Le feu maîtrise le bois. La brûlure de la Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan sur mon poing doit lui avoir infligé une blessure invisible à l’oeil nue… Il jeta un oeil au pied de son adversaire et le coin de ses lèvres se souleva en un sourire glacial.

Mu Zhan le fixait intensément avec une expression féroce. La douleur intense irradiant de sa jambe fit répétitivement tressaillir le coin de ses lèvres. Le Dou Qi circula rapidement en lui et enveloppa son pied, lui donnant une couleur vert pâle.

Son Dou Qi était d’affinité bois, le genre de Dou Qi possédant des propriétés curatives. Du coup, sa jambe qui n’était pas sérieusement blessée se mit à récupérer sous le Dou Qi l’enveloppant.

“Pas mal, gamin… Je ne m’attendais pas à ce qu’un alchimiste bichonné comme toi soit capable de se battre aussi agressivement.” Le jeune maître Mu lui sourit comme un tigre sauvage montrant les crocs, ce qui lui donna une aura de férocité marquée. S’il devait atterrir dans l’armée, il finirait définitivement par devenir un général à la férocité rarement vue.

L’adolescent sourit mais ne répondit pas. Le Dou Qi vert enveloppait toujours son corps sans le moindre signe de relâchement.

“Mais… qui que tu sois, je t’interdis de toucher la femme que j’aime !”

Son sourire disparut soudainement et il poussa un rugissement grave. Un Dou Qi puissant jaillit de son corps et tandis qu’il remuait, une armure assez vague de Dou Qi apparut graduellement sur son corps.

Le jeune homme fronça les sourcils en voyant Mu Zhan et son armure de Dou Qi. Il ne s’attendait pas ce que ce type soit capable d’invoquer une armure que seuls les Da Dou Shi pouvaient posséder. Cette armure n’avait beau n’être qu’un simple embryon de ce qu’elle était, sa puissance défensive surpassait largement celle de la Cape de Dou Qi d’un Dou Shi.

On dirait qu’il devient sérieux… se dit-il en son for intérieur. Son expression devint de plus en plus grave et tendit que son esprit réfléchissait à toute vitesse, un filet de Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan fut extrait de l’Esprit d’Acceptation dans son vortex. Ce filet passa ensuite rapidement dans ses méridiens tandis qu’il se préparait à déchaîner la puissance terrifiante de la flamme à tout moment.

Ya Fei fut si furieuse de voir que Mu Zhan refusait d’abandonner qu’elle en devint livide : “Mu Zhan, espèce de cinglé ! Arrête tout de suite !”

Ce dernier ignora son cri de rage et le Dou Qi sur son corps devint de plus en plus dense. Une force puissante s’éleva de son corps et suffoqua les plus faibles des spectateurs jusqu’à ce que leurs expressions changent un peu.

“Je l’ai déjà dit : je tuerai quiconque osera te tuer !”

Il piétina le sol dans un bang, et de nombreuses fissurent commencèrent à se répandre sous son pied comme une toile d’araignée. Il se pencha légèrement en avant et, dans un cri, fonça vers l’alchimiste comme une ombre verte en laissant un sillon de trente centimètres derrière lui.

La salle tout entière devint alors un chaos complet à ce moment.

Xiao Yan, devant la puissance féroce qui enveloppait le corps de son ennemi, attrapa Ya Fei qui était devant lui et la fit passer dans son dos. Une flamme verte commença à danser étrangement sur la pointe de ses doigts dépassant de sa manche….

Mu Zhan était extrêmement rapide et il apparut devant son adversaire en un clin d’oeil. Il leva un poing complètement couvert d’épines vertes acérées dans les airs, qui avait l’air de posséder une grande puissance offensive.

“Épines de Bois Vert !”

Ce poing couvert d’épines et accompagné d’une terrible puissance s’écrasa violemment vers le jeune homme dans un cri sourd et oppressant.

Une paire d’yeux noirs observa froidement ce poing se rapprochant de plus en plus. Le vent tyrannique plaqua les vêtements de sa victime jusqu’à ce qu’ils lui collent à la peau.

La flamme verte qui dansait sur les doigts de l’adolescent s’était également atrophiée sous cette neutralisation, avec d’ailleurs une joie grandissante. L’énergie brûlante s’accumulait rapidement…

Au moment où il allait utiliser le Lotus du Courroux du Bouddha pour contre le Barbare, il sentit quelque chose qui lui fit abruptement froncer les sourcils. Il s’arrêta immédiatement alors qu’il était penché en avant, et en même temps un cri délicat et froid résonna dans la salle.

“Mu Zhan, arrête-toi immédiatement !”

Alors que ce cri tomba sur la salle, une ombre couleur de lune bondit depuis un autre coin à la vitesse de l’éclair, flotta étrangement dans les airs et apparut devant le jeune alchimiste.

Celui-ci jeta observa la technique étrange de Nalan Yanran lui permettant de se mouvoir dans les airs du coin de l’oeil. Ses sourcils tressaillirent sans que personne ne le remarque : cette femme a énormément progressé pendant ces trois ans…

“Mille Vents !”

Après être apparue devant son invité, la jeune femme regarda froidement Mu Zhan, qui n’avait pas stoppé son attaque. Elle sortit sa main blanche délicate hors de sa manche spacieuse et se prépara à faire un léger mouvement de ses doigts. Cinq tornades vert pâle apparurent à la pointe de ses ongles et formèrent cinq griffes incroyablement tranchantes.

Ces cinq tornades tourbillonnantes semblèrent déchirer l’espace en tourbillonnant et d’un petit mouvement de la main, elle les envoya violemment vers le poing du Barbare couvert d’épines.

“Bang !”

Une explosion retentit et des vagues de fragments de bois jaillirent du poing de Mu Zhan. La force féroce contenue dans les tornades le fit directement reculer de quelques pas en laissant, à chaque fois qu’il posait le pied par terre, une profonde empreinte dans le sol.

Lorsqu’il finit de se stabiliser, son bras trembla férocement ; une force informe l’avait traversé de part en part et avait laissé une empreinte profonde dans le pilier derrière lui.

Le jeune maître Mu lécha le sang frais coulant sur son poing, et ignora la douleur pour dire avec surprise : “Nalan Yanran ? Hé, je ne m’attendais pas à ce que tu deviennes aussi puissante après deux ans sans te voir. On dirait que la Chef de Secte Yun Yun met vraiment tous ses efforts dans ton apprentissage.”

“Mu Zhan, tu te trouves dans notre Clan Nalan, pas dans ton Clan Mu. Monsieur Yan Xiao est l’invité de notre Clan et ne devrait pas subir ton comportement débridé !” cria doucement la jeune femme.

Les yeux de Mu ZHan se contractèrent. Il serra le poing en balayant la salle du regard, puis il s’arrêta sur Nalan Jie et Nalan Su qui approchaient à grands pas. Il écarta les mains de chaque côté en se rendant compte qu’il avait perdu l’opportunité d’attaquer sa cible. Il leva le menton en direction de Xiao Yan et le fixa. “Par respect pour Nalan Yanran, je ne vais pas te handicaper aujourd’hui. Cependant, je te conseille de rester loin de Ya Fei dans le futur. Autrement…”

“Je te prends quand tu veux…” répondit froidement le jeune homme. Il savait que ce fou furieux était d’un niveau légèrement supérieur au sien mais s’il devait utiliser ses atouts… Alors il devenait difficile d’établir un vainqueur.

“Tu as des tripes. Je ne m’attendais pas à rencontrer un type que je puisse marcher à mon retour à la capitale. Je suis vraiment excité…” Mu Zhan sourit de toutes ses dents dans un sourire trop carnassier.

“Il faut de la force pour piétiner quelqu’un. Ne finis pas le pied percé avant même de pouvoir marcher sur qui que ce soit…” L’adolescent ne montra pas la moindre faiblesse, pas plus qu’il ne recula devant ce type qui ne cachait pas son arrogance et son tempérament péremptoire. Tout le monde fut extrêmement surpris de le voir répondre du tac au tac.

Nalan Yanran fronça légèrement les sourcils devant ces deux coqs qui se battaient, et les gronda d’un air impuissant : “Bon, taisez-vous un peu tous les deux. Ne gâchez pas l’ambiance des invités à notre fête de ce soir.”

L’alchimiste haussa les épaules et passa son regard de Mu Zhan à la beauté qui lui tournait le  dos. Il plissa les yeux en remuant doucement son doigt sous sa manche. C’était la première fois qu’il la voyait utiliser une attaque depuis qu’il l’avait rencontrée. Elle devait s’être améliorée extrêmement vite durant ces trois dernières années pour parvenir à repousser le barbare qui se battait avec lui à armes égales. Certes, la technique dont elle s’était servie n’était pas de bas niveau, mais une technique de Dou de haut rang serait inutile sans le soutien d’un puissant Qi dans ce genre de bataille où la force des deux protagonistes est très proche.

Il arrêta son regard sur les belles courbes de la jeune femme et pensa : La Secte des Nuages Brumeux n’a pas ménagé ses efforts pour la former. L’Accord des Trois Ans va être marrant…

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 298
BTTH Chapitre 300

10 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Khultima

    Merci pour le chapitre, ainsi qu’au donateur. Tss…dérangé au meilleur moment, mais en même temps utilisé le lotus du courroux du Bouddha dans une salle de réception, il est fou ou quoi? ^^

    Répondre
    1. sai1905sai1905

      je trouve ça plus humain que s’il avait décidé d’utiliser son doigt…
      près tout, cela fait même peur au vieil hai

      Répondre
  3. ManaMana

    « Je l’ai déjà dit : je tuerai quiconque osera te tuer ! »

    Mmmmhhh faute de traduction ou alors c’est dans le genre : “Si tu meurs, je te tue !”

    sinon merci d’assouvir mes pulsions de drogu… de lecteur acharné et assidu.

    Merci pour ce chapitre.

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci

    Répondre
  5. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Psycho

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Newkan

    Dommage qu’il ne l’ai pas transformer en cendré avec sa flamme exceptionnel,super chapitre comme toujours ^^

    Répondre
  8. Nickolette974

    Merci pour le chapitre waz !! 😀

    Répondre
  9. Dark-iop

    merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com