BTTH Chapitre 301

BTTH Chapitre 300
BTTH Chapitre 302

Et voici le premier BTTH de la semaine =) A toute pour le SW !

Bonne lecture, mes chers lecteurs !

Chapitre 301- Apparition soudaine d’un Dou Huang

Xiao Yan demanda soudainement avec un petit sourire à Ya Fei tandis qu’ils s’arrêtèrent près de l’entrée de la salle : “T’es-tu comporté aussi intimement avec moi juste pour faire de moi un bouclier contre ce type ?”

Le beau visage de la jeune femme s’empourpra en voyant son intention révélée, et elle s’excusa doucement : “J’ai vraiment peur de son harcèlement. Il n’abandonne pas même après avoir été tabassé, il n’écoute rien de ce que je peux lui dire alors je n’ai pas pu faire autrement…”

“Tu… Tu n’es pas fâché, hein ?” demanda-t-elle timidement en le regardant. Elle avait certes agi ainsi pour s’extirper de cette situation, mais son jeune ami, qui n’avait rien à voir dans tout ça, s’était du coup retrouvé haï par Mu Zhan sans raison.

Le jeune homme sourit amèrement et secoua la tête : “Bah, ce n’est pas la première fois que ça m’arrive…”

La demoiselle pinça ses lèvres à cette réponse et sourit gentiment. Cependant, elle n’osa pas parler ce qui fit que l’atmosphère entre eux devint plaisamment silencieuse.

Un long moment plus tard,  l’adolescent toussa doucement et attrapa avec désinvolture une coupe de vin rouge qu’une domestique passant dans la foule portait sur un plateau d’argent. Il en but une petite gorgée avant de la glisse entrer les mains de Ya Fei. “*Tousse*… Et si tu allais faire un tour ? Je dois rejoindre Grand-père Nalan pour sa session quotidienne d’extraction du poison.” Il se dirigea alors vers la porte menant à la salle annexe en souriant.

Ya Fei le regarda partir en remuant doucement sa coupe de vin. Son beau visage, dans le reflet bordeaux du nectar, devint plus rouge et enchanteur encore.

Elle sortit de la salle et s’appuya contre un pilier, puis fit doucement tourner la coupe entre ses doigts. Elle devint un peu décontenancée en repensant à l’attitude agressive et imposante du jeune alchimiste lors du combat de tout à l’heure. Ils ne s’étaient pas vus pendant un an seulement, mais l’innocent jeune homme qu’elle a connu s’était transformé en un homme doté d’une telle confiance…

Un vieux rire retentit soudainement derrière elle. “À quoi penses-tu, Ya Fei ?” demanda Miteer Tengshan en souriant et en approchant d’elle.

La jeune femme, surprise dans ses pensées, sursauta et répondit précipitamment : “Ah ? Rien d’important…”

“Ha ha…” Le vieil homme sourit et approcha lentement. Il dit d’un ton lourd de sens : “Que penses-tu de ce petit gars, Yan Xiao ?”

Elle répondit immédiatement sans réfléchir : “Il n’est pas mal…” Cependant, elle se rendit rapidement compte de quelque chose et se tut aussitôt. Elle fixa le chef du clan et lui demanda doucement : “Que voulez-vous dire par là, Premier Doyen ?”

Ce dernier sourit et dit : “Ha ha, n’hésite pas à être un peu plus audacieuse si tu le trouves satisfaisant. Je n’ai pas du tout l’intention de m’y opposer…” (NdT Roh le coup bas ! Ya Fei embarras puissance mille).

La demoiselle sentit instantanément ses joues s’empourprer aussi fort que si elle avait été ivre. Elle secoua la main et dit précipitamment : “Je n’ai pas de tels sentiments à son égard, Premier Doyen. Ce n’est qu’un ami.”

“Tu peux toujours développer ces sentiments si tu n’en es pas encore là…” Le vieil homme sourit et dit : “Tu sais que dans un gros clan comme le nôtre, il est rare que les deux époux soient consentants durant un mariage. Le clan est centré sur son intérêt. Tu aurais beaucoup de chance de pouvoir trouver quelqu’un que tu apprécies et que le clan approuve.”

“Je vais te dire quelque chose qui va te chagriner : avant que Yan Xiao n’arrive, je crains que le vote des doyens du clan quant à qui te conviendrait le mieux aurait été très probablement en majorité pour Mu Zhan. Tout simplement parce qu’un mariage profite au futur de nos deux clans…”

La main de Ya Fei serra soudainement sa coupe en entendant ça.

“Ah…” Miteer Tengshan soupira en voyant sa réaction. Il tapota son épaule et retourna dans la salle.

Elle baissa la tête pour observer le vin rouge dans sa coupe, en se mordant les lèvres. Son visage époustouflant, enchanteur et quasi féérique fut alors couvert d’une légère tristesse qui aurait brisé le cœur de n’importe qui.

La demoiselle savait que le Premier Doyen disait la vérité. Certes, naître dans un aussi gros clan pouvait permettre d’obtenir un statut et une fonction dont d’innombrables personnes rêvaient, mais d’un autre côté… Il fallait faire une croix sur bien des choses et en perdre tout autant. Elle n’avait pas le talent à l’entraînement de Nalan Yanran, ou même sa chance. Cette dernière, grâce à son statut dans la Secte des Nuages Brumeux, pouvait facilement échapper aux contraintes de son clan et c’est pourquoi, à l’époque, elle est allée au Clan Xiao rompre les fiançailles sans craindre les conséquences. Ya Fei savait que ce n’était pas quelque chose qu’elle pouvait se permettre.

Elle joignit ses mains devant sa poitrine et s’assit doucement sur les marches de pierre. La brise nocturne vint la caresser par rafales et lui glaça un peu le cœur.

Elle leva la tête et regarda la lune brillante dans le ciel. Un long moment plus tard, ses yeux se courbèrent légèrement tels ceux d’un renard, et brillèrent de malice et de tentation.

“Si je ne veux pas être contrôlée par le clan, alors… Je dois contrôler le clan…” murmura-t-elle en fixa le vin dans sa coupe. Son reflet enchanteur et émouvant, à ce moment, sembla légèrement changer…

“Je n’ai pas le talent à l’entraînement de Nalan Yanran, mais le Clan Miteer est un clan marchand. Je ne devrais pas avoir trop de mal à devenir la personne en charge avec mes capacités…” Son doigt délicat dansa sur le bord de la coupe et la fit résonner. Personne ne pouvait douter de son sens des affaires ou de son talent dans la gestion des ressources humaines, étant donné qu’elle était capable de devenir la responsable de la Salle des Ventes du Siège du Clan à son âge.

Après tout, le monde ne manquait pas de dirigeants menant des dizaines ou des centaines de milliers de subordonnés sans même avoir la force d’étrangler un poulet.

Un léger sourire apparut au coin de ses lèvres en entendant le son clair que son doigt produisait sur le verre. Elle était ravissante et émouvait par son charme naturel. Elle était indubitablement, à ce moment, plus qu’elle ne l’avait jamais été.

Alors que quelque chose naissait en son cœur, une robe noire tomba doucement sur ses épaules. Une voix douce et familière toucha un peu son cœur, qui était alors extrêmement vulnérable.

“Il fait froid… Ne crains-tu pas de tomber malade…”

Ya Fei tourna abruptement la tête en arrière et regarda d’un air absent ce visage qu’un déguisement avait rendu excessivement ordinaire ; elle sentit le bout de son nez la picoter…

Elle renifla doucement, tira de ses mains la robe noire et s’y emmitoufla. Une légère chaleur berça son cœur qui avait été gelé en une phrase par Miteer Tengshan.

Elle battit ses longs cils et sourit en demandant : “Tu as terminé ?”

Xiao Yan sourit et hocha la tête en parcourant ce beau visage enchanteur et émouvant du regard. Il se sentit un peu bizarre, car il réalisa que, pour une raison qui lui échappait, la jeune femme semblait avoir quelque chose de plus par rapport à tout à l’heure… Et de plus… Cette chose faisait qu’on avait encore plus de mal à détourner son regard d’elle…

“Est-ce que ça va ?” demanda-t-il d’un air dubitatif.

La demoiselle cligna des yeux de façon provocatrice en le regardant, sourit et dit : “Je vais très bien…”

“Oh…” Le jeune homme bâilla paresseusement en opinant du chef. Il jeta un regard à la salle toujours bruyante et ne put s’empêcher de secouer la tête. Ils arrivent vraiment à supporter un supplice pareil… (NdT Xiao Yan, l’asocial ultime)

Il bailla à nouveau avant de demander au débotté à Ya Fei :”Ras le bol, je n’en peux plus. Je vais rentrer, tu viens avec moi ?”

“Ah…” Elle allait secouer la tête pour refuser quand sa main caressa doucement la robe noire qui la couvrait. Elle hésita alors un moment avant de hocher la tête et d’accepter.

Elle se leva et le couple s’apprêtait à partir quand l’expression lasse de l’adolescent changea tout à coup. Il tourna immédiatement la tête vers le ciel de Nord-Ouest de la capitale, où deux présences terrifiantes venaient de bondir.

“Hai Bodong ? Ce vieux bonhomme a été absent deux jours durant, alors pourquoi se bat-il avec quelqu’un ? D’après son Qi, son adversaire n’est pas plus faible que lui…” Il connaissait bien le Qi de son vieux camarade vu qu’il s’était battu avec, et c’est pourquoi il avait pu le reconnaître immédiatement. Son expression avait changé à cause de la présence horrifiante aussi puissante que lui.

Pendant qu’il marmonnait, deux silhouettes jaillirent abruptement de la salle et atterrirent devant lui. Il s’agissait de Nalan Jie et de  Miteer Tengshan, qui avaient également senti quelque chose.

Mu Zhan, Nalan Yanran et les autres arrivèrent également à leur suite, l’air choqué en observant le Nord-Ouest.

“Des Dou Huangs ?” Grand-père Jie et le Premier Doyen s’échangèrent un regard avec des expressions sérieuses.

Nalan Yanran et les autres devinrent choqués en les entendant. Des Dou Huangs ? Les gens de ce niveau étaient essentiellement au sommet de l’Empire en termes de force ! Ils ne s’attendaient vraiment pas à en voir deux apparaître soudainement dans la capitale.

“Allons jeter un oeil.”

Nalan Jie et Miteer Tengshan bondirent simultanément dans le ciel, et deux paires magnifiques d’ailes de Dou Qi s’agglomérèrent rapidement derrière eux. Ils se changèrent ensuite en rayon de lumière et volèrent rapidement vers l’endroit d’où leur parvenaient les auras. L’apparition soudaine de deux personnes de ce niveau dans la ville impériale les forçait à se montrer prudents.

“Hé hé, allons-y également… Des Dou Huangs…”

Mu Zhan arborait un air fanatique tandis qu’il regardait dans la direction par où les deux vieillards avaient disparu. Il bondit et sauta rapidement sur le toit, puis il se mit à bondir et à foncer sur les toits des bâtiments comme une sauterelle. Derrière lui, Nalan Yanran, Liu Ling et les autres faisaient étalage de leurs puissances respectives et le suivaient de près.

Un combat de Dou Huangs n’était pas quelque chose qu’on pouvait voir à la demande…

Xiao Yan fronça légèrement les sourcils. Hai Bodong devait le protéger durant sa visite à la Secte des Nuages Brumeux et par conséquent, rien ne devait lui arriver jusque là. Devoir se rendre seul dans cette énorme entité qu’était la secte lui causerait une migraine effroyable.

Il réfléchit un moment avant de se tourner vers Ya Fei à côté de lui et de lui dire : “Reste ici et fais attention. Je vais également aller jeter un œil…” La jeune femme hocha docilement la tête, comprenant le sérieux de la situation. Elle ne dit rien pour l’arrêter.

L’adolescent appuya doucement sur le sol du pied et bondit avec souplesse sur le toit. Son dos trembla légèrement tandis qu’il invoqua les Ailes de Nuage Violet sous le regard abasourdi de tous.

Sa belle amie le regarda avec incrédulité appeler ses ailes, les lèvres entrouvertes….

Il battit ses ailes et se changea aussitôt en un rayon de lumière. Après quoi, il fonça de toutes ses forces vers le Nord-Ouest.

“Transformation du Dou Qi en ailes ?”

Mu Zhan, qui sautait de toit en toit, entendit le bruit du vent se fendre derrière lui et tourna précipitamment la tête pour jeter un oeil.  Il regarda aussitôt le jeune homme battant des ailes le dépasser rapidement d’un air bête.

“Ce type est un Dou Wang ? Comment est-ce possible ?”

Il resta planté comme un imbécile sur le toit, à fixer son rival en amour d’un air absent jusqu’à ce qu’il disparaisse de sa vue. Un long moment plus tard, il regarda autour de lui et réalisa que Nalan Yanran et les autres avaient également l’air abasourdis.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 300
BTTH Chapitre 302

14 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci

    Répondre
  3. LesmurienTiLanna

    Haha ! Ils ne s’y attendaient pas à ce qu’il ait ce niveau de cultivation :3 hâte de voir le duel contre Nalan, une douce revanche si attendue ^^

    Répondre
    1. Buteurdosa

      Culture*

      Répondre
  4. sai1905sai1905

    xiao yan: je peux voler et ne fais que passer. ne faite surtout pas attention a moi ^^

    Répondre
    1. Salahddine

      “J’ai besoin de toi de ta force et ton courage et je serais là pour te tendre la main …” si tu regarde Hikaru depuis youtub (op vf) sinon miracilusse saison de sortirais se vendredi

      Répondre
  5. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. Simon

    Merci énormément pour tout le boulot effectué que ce soit Btth ou autres novels et pour tous les animateurs du site. Continuez avec votre passion, c est un plaisir de venir sur votre site.
    Concernant cet épisode, c’est vraiment bien amené la fin (j avais presque oublie qu’ il avait dans sa panoplie des ailes)

    Répondre
  7. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  9. Traxy

    Trop classe la fin 😉 Si je me trompe pas ils sont tous en train de croire qu’ils est dou wang à cause de ses ailes sauf que lui c’est un “sort” qu’il a appris XD Comment se la péter sans effort !
    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. essitamessitam

    merci pour le chapitre super fin de chap j’ai adorée 🙂

    Répondre
  11. Cala

    Je pleure quand je dans la vf, XY est encore un petit Dou Wang… Par rapport à la va…

    Répondre
  12. Dark-iop

    merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com