BTTH Chapitre 303

BTTH Chapitre 302
BTTH Chapitre 304

Salut tout le monde ! Le week-end approche à grand pas, courage !

Voici le BTTH bonus du jour, pour remercier James de sa grande générosité !! (Note amusante : ce devait être le bonus de ce matin avant qu’une coupure d’électricité sur le bloc ne m’envoie me coucher…)

Bonne lecture et à tout à l’heure pour un TDG et un DNC !

Merci encore à James !

Chapitre 303 – La force de Jia Lao

“Pas assez bon ?”

Le doux et vieux visage de Jia Lao fut traversé par un certain choc. Il tourna immédiatement un regard étrange vers Xiao Yan ; malgré son niveau de Dou Huang, il n’était pas assez bon pour être le maître de ce petit bonhomme ? Avait-il vraiment un tel potentiel ?

Sous le ciel étoilé, Nalan Yanran et les autres restèrent cois à regarder le Vieil Hai qui riait et, après être restés abasourdis un moment, ils prirent sa réplique comme une plaisanterie. Si un Dou Huang, dans l’Empire Jia Ma, devait annoncer qu’il acceptait un disciple, d’innombrables personnes au talent remarquable débouleraient de toute part pour se battre pour la place. Devenir le disciple d’une personne de ce niveau signifiait essentiellement qu’on était capable de devenir quelqu’un de puissant.

Xiao Yan secoua la tête et dit en souriant : “Haha, Vieil Hai plaisante, Jia Lao, ne faites pas attention. C’est juste que j’ai déjà un maître, et ne peut donc naturellement pas devenir le disciple de quelqu’un d’autre comme ça.”

Hai Bodong, de son côté, resta silencieux. Il se souvint que lorsqu’il avait retrouvé sa puissance de Dou Huang, ce jeune homme lui donnait encore une sensation de danger extrême. Plus tard, la puissance terrifiante du Lotus du Courroux du Bouddha qu’il avait utilisé lors de leur combat avec les deux mystérieux Dou Huangs avait fait davantage croître sa peur encore.

Bien que la puissance de cet adolescent paraisse avoir grandement diminué après l’utilisation du Lotus du Bouddha, aux yeux du vieillard il était quelqu’un d’aussi puissant que lui voire même plus. Du coup, il n’avait pu s’empêcher de rire en entendant Jia Lao lui demander s’il était son disciple et c’est pourquoi il avait répondu ainsi.

Jia Lao sourit doucement à cette réponse, et parcourut discrètement le visage de son interlocuteur. Il en resta stupéfié davantage, car, connaissant bien le vieux machin, il savait naturellement qu’il n’était pas du genre à plaisanter de la sorte.

‘Ce n’est tout de même pas la vérité ?’ marmonna-t-il dans son for intérieur ; il ne put s’empêcher de demander : “Jeune ami Yan Xiao, puis-je connaître le nom de ton maître ? Peut-être que le vieillard que je suis le connaît.”

“Haha, je suis désolé Jia Lao mais avant que je ne vienne, mon maître m’a demandé de ne révéler son nom. Il aime faire profil bas et a passé toute sa vie reclus dans les montagnes. Je pense que vous n’avez jamais dû entendre parler de lui.”

Jia Lao sourit et secoua la tête : “Kéké, ça n’a pas d’importance. Nombre de personnes puissantes ont un caractère unique, et j’en ai déjà rencontrés qui vivaient en isolation et étaient connus pour leur indifférence envers le monde extérieur.” Il doutait un peu de ce que lui avait dit ce jeune alchimiste. Même lui n’avait jamais été avec autant d’égards par Hai Bodong, alors son maître devait par conséquent être quelqu’un de plus puissant qu’eux…

Bien que l’Empire Jia Ma soit assez vaste pour qu’il ne soit pas étonnant que d’innombrables personnes puissantes vivent en isolation dans les montagnes, en tan que gardien de la famille impériale Jia Lao pouvait utiliser la puissance de l’empire pour se renseigner vaguement sur eux. Cependant, il n’avait jamais vraiment entendu parler de qui que ce soit correspondant à l’image de maître à la puissance légendaire qu’il avait imaginé.

Nalan Jie et Miteer Tengshan s’échangèrent des regards en flottant toujours dans les airs. Ils pouvaient naturellement sentir que Hai Bodong ne plaisantait pas et que si c’était vrai, alors le maître du Dou Shi… devrait avoir une puissance vraiment terrifiante.

Heureusement que nous ne sommes pas devenus ses ennemis… Ils purent tous deux voir se refléter cette pensée dans le regard de l’autre. En tant que responsables de leurs clans, ils savaient parfaitement quelle force terrifiante possédaient les personnes de ce niveau.

Hai Bodong leva la tête, observa la lune argentée qui descendait petit à petit et bâilla. Il frappa dans ses mains et dit : “Bien, bien, il se fait déjà tard ; tout le monde devrait rentrer chez soi.”

Jia Lao hocha la tête et demanda au débotté : “Ké ké, tu devrais participer à la Grande Assemblée des Alchimistes de demain non, jeune ami Yan Xiao ?”

Xiao Yan sourit et opina du chef : “En effet.” Il avait entendu une paire de fois le nom de ce vieillard dans la bouche de Hai Bodong ; il avait également entendu les deux mystérieux Dou Huangs avec lesquels ils se battaient juste au dehors de la ville de Yan prononcer le surnom de ‘Vieux Démon’. Il était connu comme étant le seul dans l’Empire à pouvoir rivaliser avec la Reine Médusa. Par conséquent, le jeune homme le craignait terriblement étant donné qu’il n’avait plus Yao Lao pour le protéger. Il se montrait extrêmement courtois et prudent à son égard.

Il caressa sans s’en rendre compte le Python aux Sept Couleurs Avalant les Cieux qui dormait tranquillement dans sa manche en repensant à la Reine. Heureusement que ce petit bonhomme était né en sachant comment dissimuler son Qi, ou il aurait définitivement été découvert par les gens puissants comme Hai Bodong ou le Vieux Démon.

“Ahlala, ce petit gars est aussi une bombe à retardement….” L’adolescent sourit amèrement et secoua la tête. Son coeur se mit à palpiter rien qu’en repensant à l’attitude glaciale de Sa Majesté. Cette femme était peut-être envoûtante au point d’en intoxiquer les gens, mais elle tuait des gens aussi facilement qu’on tue un poulet. Il était certain qu’elle l’aurait tué à son réveil s’il ne lui avait pas promis de récupérer la formule médicinale pour cette ‘Pilule de Dégel Spirituel’.

Il sourit amèrement et secoua la tête : “On dirait que mes options sont vraiment limitées quand Maître n’est pas là… Il va falloir que je me dépêche de mettre la main sur cette Salive Spirituelle aux Sept Couleurs de la Nature du Clan Nalan, ou sinon ma vie sera entre les mains de quelqu’un d’autre, ce qui est vraiment inconfortable…” Ce n’était qu’après avoir perdu Yao Lao qu’il avait réalisé à quel point sa situation était excessivement dangereuse.

“Kéké, cette Assemblée est la scène où les jeunes gens concourront. Il se pourrait bien que j’aille y jeter un oeil pour voir à quel point le jeune homme que Vieil Hai ne cesse d’encenser est remarquable…” Jia Lao sourit et tourna son regard vers la cime d’un arbre énorme. Il dit à voix basse : “Petite Yu-er, il est déjà si tard et tu traînes encore dehors… Tu ferais mieux de rentrer avec moi/”

La Petite Princesse qui était habituellement excentrique ne put que lui répondre d’un air impuissant : “En…” Elle s’avança ensuite sagement. Jia Lao fit signe de la main et une puissante aspiration l’attira à ses côtés sans qu’elle ait à se déplacer.

Le vieillard, tenant sa disciple d’une main, sourit à l’intention de Nalan Yanran et de Liu Ling. “Nièce Yanran, Liu Ling, transmettez mes salutations à vos maîtres quand vous les voyez.” Il tourna ensuite immédiatement son regard vers Mu Zhan, qui le regardait avec respect. Il lui dit en souriant également : “Tu es revenu, petit bonhomme des Mu ? Tu ferais bien de rester sage cette fois, ou tu te feras à nouveau expulser.”

“Oui monsieur, définitivement.” Mu Zhan hocha la tête comme un poussin qui picorait. Son arrogance et ses manières imposantes avaient disparu face à ce vieux démon qu’il devait saluer à vue.

Xiao Yan, en voyant que le groupe allait se dissoudre, leva la tête et rejoignit ses mains ensemble devant Nalan Jie et Miteer Tengshan, avant de se tourner vers Hai Bodong et de demander : “On rentre ?”

Ce dernier hocha paresseusement la tête : “Yep, rentrons.” Il ne dit au revoir qu’à Jia Lao, ignorant totalement Nalan Jie et Miteer Tengshan au passage. Sa paire d’ailes glaciales apparut lentement dans son dos ; il les battit en soulevant un vent froid et disparut dans le ciel.

Le jeune homme sourit à Jia Lao : “Ké ké, au revoir Jia Lao.” Il battit des ailes et se changea en un rayon de lumière qui suivit l’Empereur de Glace devant lui.

Le Vieux Démon ne resta pas davantage en voyant les deux hommes partir. Il battit ses ailes de Dou Qi jaune pâle en tenant la Petite Princesse sous un bras et disparut de la vue de tous dans un sifflement, ne laissant derrière lui qu’un léger rire qui s’attarda dans les airs.

“Dispersez-vous, s’il vous plaît…”

Deux rayons de lumière traversèrent rapidement le ciel nocturne avant de disparaître.

Le jeune alchimiste demanda soudainement au vieil homme qu’il suivait : “Hé, tu n’as rien révélé à mon sujet, pas vrai ?”

Ce dernier secoua la tête et dit : “Non… Je sais que tu souhaites conserver ton identité secrète alors je n’ai absolument rien dit à ce vieux démon, ne t’inquiète pas.”

Le Dou Shi soupira : “Fais de ton mieux pour garder le secret. La Secte des Nuages Brumeux doit avoir une très bonne relation avec la Famille Impériale, si elle a pu survivre dans l’empire autant d’années. Nous devons être prudents.”

Son vieil ami opina du chef avant de demander de but en blanc : “Tu n’as pas encore récupéré de tes blessures ?”

Xiao Yan sentit son cœur sauter dans sa poitrine. Il hocha légèrement la tête, sans changer d’expression, et dit : “Ce truc est vraiment trop terrifiant, et ses conséquences trop sérieuses… Mais je pense recouvrer bientôt. Tant que je peux mettre la main sur la Salive Spirituelle aux Sept Couleurs de la Nature, je devrais pleinement pouvoir m’en remettre.”

“Je t’ai dit de ne pas être aussi impulsif à ce moment, mais il a fallu que tu persistes à vouloir faire cette folie que de fusionner deux Flammes Exceptionnelles…” L’Empereur de Glace secoua la tête d’un air désarmé et dit : “La force du Vieux Démon a beaucoup augmenté. J’étais complètement désavantagé lors de nos échanges tout à l’heure ; je pense qu’il devrait être autour du Dou Huang huit ou neuf étoiles. Ah… S’il a de la chance, il pourrait même… traverser la barrière et devenir un Dou Zong.”

Bien que ça soit quelque chose qu’il ait déjà anticipé, le jeune homme ne put s’empêcher d’être choqué en entendant son vieux compagnon l’avouer : “Il est si fort que ça ?”

“Il l’est… Il m’a toujours observé attentivement à cause de ma relation avec le Clan Miteer ; il craint que je ne profite de la situation pour renverser leur famille impériale… Je l’ai laissé découvrir mon Qi par inadvertance hier ; il m’est tombé dessus en disant qu’il voulait s’entraîner avec moi. Il me prend vraiment pour un con ou quoi ? Il essayait clairement de démontrer sa force et de m’effrayer ! Ce vieux machin ne veut vraiment pas crever…” grogna Hai Bodong.

L’adolescent fronça légèrement les sourcils et demanda doucement : “Il ne va pas se mettre sur notre chemin, pas vrai ?”

“Non, aucun risque. N’as-tu pas remarqué que ce vieux machin commence également à te craindre un peu ? Euh, ou peut-être devrais-je dire qu’il a peur de ce fameux maître derrière toi. Tant que tu ne dévoiles pas ta force, il n’osera pas te toucher le moins du monde.”

“Du coup, tu dois rapidement recouvrer ta force parce que tant que tu y parviens, nous n’aurons pas à trop nous inquiéter du Vieux Démon.”

Le Dou Shi haussa les épaules et dit nonchalamment : “Je vais faire de mon mieux mais s’il va trop loin, alors je lancerai un Lotus du Courroux du Bouddha sur la capitale quitte à souffrir de blessures sérieuses…”

Le Vieil Hai resta bouche bée et un long moment plus tard, il parvint enfin à articuler une phrase : “Eh… espèce de cinglé…” Après quoi, il n’osa plus rien dire d’autre.

Le jeune alchimiste sourit en voyant son vieux camarade se murer dans le silence ; il fit craquer ses vertèbres cervicales et pensa : La Grande Assemblée des Alchimistes a lieu demain. Ah, je ferai mieux de mettre la main sur la formule médicinale de la Pilule du Dégel Spirituel. Je dois calmer ce démon femelle qu’est la Reine Médusa avant d’aller dans la  Secte des Nuages Brumeux…

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 302
BTTH Chapitre 304

9 Commentaires

  1. Letyure

    Merci bien c:

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Fabulas

    Merci pour le y

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci

    Répondre
  5. Khultima

    Merci pour le chapitre. C’est cruel ce que tu viens de faire, j’ai pensé qu’on était vendredi et que j’avais congé demain…mais non, c’était juste une inversion des chapitres du jeudi et vendredi. Du coup je dois encore bosser demain ^^’

    Répondre
  6. essitamessitam

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. Newkan

    Pauvre vieil hai, il a si peur du doux xiao Yan

    Répondre
  9. Dark-iop

    merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com