BTTH Chapitre 312

BTTH Chapitre 311
BTTH Chapitre 313

Salut tout le monde, voilà votre BTTH du jour ! Le SW arrive tout à l’heure. =)

Bonne lecture à tous !

Chapitre 312 – Vérité

Deux ombres bondirent agilement de toit en toit sous le ciel étoilé. Certaines maisons étaient séparées par des rues spacieuses et bien qu’il soit déjà tard, de nombreuses personnes occupaient bruyamment les rues. Par chance, les deux hommes étaient extrêmement rapides, aussi si quelqu’un devait lever la tête, il ne verrait que deux lignes noires apparaître et disparaître.

Xiao Yan suivait Hai Bodong de près et le Dou Qi en lui chuta doucement [parcourait / se déversait / courait dans son corps ?] en créant des vagues d’une énergie apparemment sans fin dans ses muscles. Il appuya doucement du bout du pied sur le toit et son corps bondit en avant. [Hmmm…. en français, ça serait pas mieux “De la pointe du pied, il prit légèrement appui sur le toit et bondit…” ?]

Après avoir foncé pendant un bon moment, le Vieil Hai l’avertit tout à coup :  “Nous sommes arrivés.”

Le jeune homme hocha la tête et, tandis qu’il se penchait en avant, il se baissa légèrement. Lorsqu’il toucha le sol du pied, il posa également doucement sa paume sur les tuiles du toit, atterrissant ainsi parfaitement. Il ne fit qu’un léger bruit, mais à part ça, il n’y eut pas la moindre craquelure dans les tuileaux.

Il se frotta la main et se releva. Il n’était pas vraiment satisfait de son atterrissage. Il suffirait qu’il y ait un Dou Ling en dessous pour qu’il soit découvert à cause de ce léger bruit.

Il leva la tête et observa Fa Ma et Jia Lao, qui étaient confortablement assis sur l’énorme toit. Ils étaient clairement là depuis un moment et souriaient alors en regardant les deux arrivants se hâter.

Les deux compères balayèrent le coin du regard et arrivèrent aux côtés de Fa Ma et de Jia Lao. Les quatre hommes s’échangèrent des regards et rirent silencieusement.

Le Président de l’Association regarda l’adolescent et lui dit en souriant : “Je savais que tu viendrais.”

Ce dernier soupira : “Ce type m’intéresse aussi. Il a une habileté absolument terrifiante à un si jeune âge que son talent en est anormal.” Si ce mec était vraiment aussi vieux que son apparence le laissait croire, alors c’était effectivement un sacré coup à encaisser pour ses condisciples. Il était probable qu’il soit un alchimiste de quatrième rang au vu de la dextérité avec laquelle il avait raffiné sa médecine. Un alchimiste de quatrième rang de dix-sept ans… Le Dou Shi fit claquer sa langue. À l’époque, Gu He avait atteint le quatrième rang en ayant presque la trentaine, mais ce type suspect, lui, était presque moitié plus jeune…

S’il avait vraiment cet âge-là, alors quel genre de personne terrifiante allait-il devenir en vieillissant petit à petit dans le futur ? Un alchimiste de septième rang ? De huitième rang, peut-être ? Un niveau pareil suffisait à se tenir au sommet du continent Dou Qi !

Le jeune alchimiste lui-même n’avait qu’à peine atteint le niveau d’alchimiste de troisième rang, et ce grâce à l’aide de la Flamme de Noyau Terrestre du Lotus Cyan. S’il devait se comparer à ce bonhomme, alors l’énorme fossé qui les séparait avait de quoi stupéfier n’importe qui…

Fa Ma secoua la tête en voyant son expression choquée, et lui dit le fond de sa pensée : “Cela ne devrait pas être possible. Si un tel génie était apparu dans l’Empire Chu Yun, on l’aurait su depuis longtemps. Il est impossible qu’on n’en ait pas du tout entendu parler. Après tout, l’existence d’un alchimiste de dix-sept ans aurait été par trop ahurissante.”

“Hé, pourquoi vous perdez-vous en conjectures comme ça ? Dépêchons-nous d’aller enquêter. Si tu t’inquiètes vraiment, alors…” Jia Lao rit doucement et fit une coupe horizontale de la main. Une personne puissante pareille tuerait un homme sans battre un cil. Pour des gens comme lui, tuer des personnes revenait à tuer des poulets. Il avait une mentalité si différente que Xiao Yan ne put s’empêcher de sourire amèrement.

“Ké ké, allons-y.” Fa Ma sourit et hocha la tête sans montrer le moindre désaccord. Il avait évidemment silencieusement admis qu’il n’était pas impossible qu’ils en viennent à devoir le tuer… Il sourit à Hai Bodong et son jeune camarade, et prit la tête du groupe en fonçant vers une auberge luxueuse au sud de la ville.

L’adolescent hésita brièvement en observant les trois vieillards bondir comme des éclairs devant lui, puis il leur emboîta le pas et les suivit de près. Ce type en gris n’avait rien à voir avec lui et s’il se faisait tuer, eh bien tant pis. De toute façon, il n’avait pas une bonne impression de ce gugusse. Il n’était pas quelqu’un de mauvais pour autant ; si on ne l’offensait pas, il n’offenserait pas en retour, mais face à des gens sans aucun lien avec lui, il éprouvait une certaine indifférence.

Ils poursuivirent leur course pendant quelques minutes avant de s’arrêter sur un geste de la main de Fa Ma.

Ce dernier atterrit sur le toit sans faire le moindre bruit. “Ce bonhomme habite ici.” Il tourna le regard vers le jeune homme qui arrivait en toute hâte, et remua tout à coup les manches. Une force douce couvrit le point d’atterrissage de son jeune compagnon qui, cette fois, ne fit pas le moindre bruit.

Il hocha la tête de gratitude à l’attention du Président avant de se tenir silencieusement près de Hai Bodong. Il savait qu’il ne pouvait qu’assister à ce qui allait suivre.

Jia Lao rit tout à coup froidement. “Heï, on dirait que ce type a fait quelques préparations.” À ce moment, une longue ligne noire et extrêmement fine s’étendait à quelques pas de lui. Le jeune alchimiste y jeta un coup d’oeil et remarqua que deux petites clochettes noires étaient accrochées aux extrémités de la ligne noire.

“Un petit tour insignifiant.” L’un d’entre eux fit un petit geste de la main et une force féroce flotta silencieusement dans les airs. Les deux clochettes ne firent pas le moindre bruit en disparaissant en poussières.

Hai Bodong sourit : “Laissez-moi faire.” Sa main fripée comme du bois pourri sortit de sa main et fut entourée d’une légère brume blanche. L’air glacial fit instantanément descendre la température ambiante de façon significative.

Tandis qu’il appuya doucement ses paumes vers le bas, le brouillard blanc couvrit les tuiles et se répandit rapidement pour couvrir le toit en un instant.

Le Vieil Hai observa le brouillard qui couvrait toute la toiture et cria doucement : “Miroir de Glace !” La brume coagula rapidement pour se transformer en une couche de glace qui recouvrit tout le toit.

Il éructa à nouveau à voix basse : “Apparais !” Le Dou Shi réalisa tout à coup que ce grand miroir de glace commençait à devenir illusoire et soudainement, une pièce spacieuse apparut à sa surface comme si un film était joué, reflétant clairement ce qu’il y avait en dessous.

Une fois cela fini, l’ex-empereur de glace s’essuya les mains, jeta un oeil au visage abasourdi de son jeune ami et ne put s’empêcher de lui expliquer en souriant : “Ce n’est qu’un petit tour de passe-passe. J’ai envahi la pièce d’air froid, puis je l’ai fait confluer en de petits fragments de glace difficiles à découvrir. Les reflets de ces fragments vont projeter tout ce qui se trouve dans cette pièce.”

Le jeune alchimiste le félicita : “Ton contrôle sur la glace est tout simplement brillant;”

Le vieillard sourit et secoua la main : “Ce n’est qu’un petit tour qui n’a que ce simple effet, pas de quoi en faire tout un fromage.” Sa modestie orale contrastait avec la fierté manifeste de son expression.

Xiao Yan jeta un regard vers la couche de glace sous ses pieds en souriant. La pièce en contrebas était alors inoccupée ; le jeune homme en robe grise n’était probablement pas encore rentré.

“Attendons.” Une fois cela dit, Fa Ma s’assit en tailleur sur la glace, ferma les yeux et se reposa.

L’adolescent sourit amèrement, opina du chef et ne put que s’asseoir. Il toucha le miroir de glace et s’aperçut qu’il ne se dégageait pas le moindre air froid. La température basse de la glace devait avoir été réfrénée par Hai Bodong. Il révisa aussitôt son jugement sur son contrôle à la hausse, une fois de plus.

Le toit plongea dans le silence, un silence qui persista pendant près d’une demi-heure jusqu’à ce que la porte de la chambre en dessous s’ouvre. Le Vieil Hai, qui avait les yeux clos, fut le premier à sentir quelque chose et les rouvrit. Il fit signe à Fa Ma et à Jia Lao à côté de lui, qui avaient également senti quelque chose, puis il baissa la tête et fixa le miroir de glace.

Un homme en robe grise passa lentement la porte ouverte ; c’était le jeune outsider qui avait été le concurrent le plus stupéfiant de la Grande Assemblée, ce jour-là.

Le Dou Shi retint involontairement sa respiration en le voyant entrer. Il n’osa pas faire le moindre mouvement tandis qu’il fixait intensément le moindre de ses faits et gestes.

Une fois entré, le type en gris ne fit rien de bizarre. Il ferma correctement la porte et se débarbouilla vaguement, avant de s’asseoir en tailleur sur son lit pour ajuster sa condition.

Le jeune alchimiste fronça légèrement les sourcils en le regardant agir ordinairement. Il se lécha les lèvres et tourna la tête vers les trois vieillards qui attendaient encore tranquillement. Il ne put que revenir vers la scène en contrebas et attendre patiemment.

Une heure passa au cœur de la nuit. Le type en gris, qui ajustait sa condition, ouvrit soudainement les yeux et balaya la pièce de son regard sombre et froid. Il descendit ensuite du lit et ferma doucement toutes les fenêtres de la chambre. Enfin, il glissa ses mains dans son dos et leva la tête pour balayer le moindre recoin du regard, et de scruter attentivement les poutres du plafond.

Xiao Yan, sur le toit, regarda l’étranger scruter le plafond et ne put s’empêcher de déglutir. Grâce au miroir de glace, il avait l’impression qu’il les observait de son regard froid et sombre.

Cependant, ce n’était heureusement qu’une impression. Les fragments du Vieil Hai étaient très bien dissimulés et du coup, le type en gris poussa un soupir de soulagement après un dernier regard alentour.

Il fit craquer son cou et dit tout à coup en riant froidement : “Humpf, quelle Grande Assemblée de merde. Une fois que j’en serai devenu le champion, je m’assurerai de traîner la réputation de l’Association des Alchimistes de l’Empire Jia Ma dans la boue. Une fois qu’elle aura perdu la confiance des alchimistes, elle sera foutue !”

Il toucha son visage et fronça légèrement les sourcils en marmonnant quelque chose. Il fit apparaître ensuite une pilule rouge pâle dans sa paume d’un revers de celle-ci.

“Foutue ‘Pilule de Regain d’Apparence’… Elle a beau permettre de retrouver l’apparence qu’on avait dans sa jeunesse, ça n’est qu’à la surface… Ah, notre association n’aurait pas eu besoin d’investir autant d’efforts dans le raffinage de ce truc hors de prix si nous ne voulions pas détruire la réputation de l’Association de l’Empire Jia Ma auprès des autres pays… En plus, si on veut ensuite conserver son apparente jeunesse, il faut continuellement manger une pilule spécifique… Cette consommation est bien trop grosse…” murmura le jeune homme en robe grise. Il serra la pilule médicinale rouge pâle et la jeta dans sa bouche, puis il la mâcha un peu et l’avala.

Peu après, son visage tendre se mit soudainement à trembler de façon effrayante. En même temps, sa silhouette grandit pas mal et en quelques instants, le jeune homme de dix-sept ans stupéfia tout le monde en se changeant en un homme entre deux âges à l’air lugubre et froid.

Xiao Yan écarquilla les yeux en assistant à la scène. “Effectivement, il y a un truc qui cloche chez ce type.”

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 311
BTTH Chapitre 313

10 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Spartan

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci

    Répondre
  5. zorbal

    merci beaucoup pour ce chapitre ^^

    Répondre
  6. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Ho,le vieux tricheur !

    Répondre
  7. Tazam

    Merci pour le chapitre.
    Ps. Cette habitude qi’ont les personnages de monologuer en expliquant leurs actions…… STUPIDE !

    Répondre
  8. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  9. Psycho

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Dark-iop

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com