BTTH Chapitre 316

BTTH Chapitre 315
BTTH Chapitre 317

Bonsoir tout le monde ! Désolé pour le retard, j’ai eu à faire et ce chapitre était une pure abomination syntaxique et plein de contradictions… BREF !

Voici votre dernier BTTH régulier de la semaine ! À ce soir pour le SW !

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 316 – Début de la dernière manche !

 

Le lendemain, alors que le ciel commençait juste à s’éclaircir, la cité florissante commença à s’activer de manière ordonnée comme une énorme machine activée par une pendule. La marée humaine qui traversait ses rues étaient le meilleur exemple de la puissance de cette machine.

L’endroit le plus bondé et animé de la ville ce jour là était indubitablement l’énorme esplanade de la famille impériale. Le nombre de spectateurs ne cessait d’augmenter, attirés par les récits de la bataille bouleversante du public de la veille. Du coup, il y avait déjà énormément de monde à l’entrée de l’esplanade malgré l’heure matinale. La foule présente s’était déjà à perte de vue.

Le temps passa, et les rayons du soleil se déversèrent depuis l’horizon, brisèrent la couche de nuages et brillèrent sur l’énorme ville. Les portes du square impériale s’ouvrirent alors lentement, et la marée humaine commença aussitôt à s’y déverser.

Xiao Yan et Hai Bodong furent stupéfaits de voir, en arrivant à l’esplanade, de voir la kyrielle de spectateurs amoncelés à la porte. Ils secouèrent immédiatement la tête, ne s’attendant pas à ce que le public soit l’audience soit plus nombreuse encore que la veille.

Le vieillard balayant les environs du regard puis dit à son jeune compagnon : “Suis moi.” Il se retourna ensuite et se dirigea de l’autre côté de la place. L’adolescent lui emboîta le pas et ils marchèrent un temps, laissant petit à petit derrière eux la clameur de la foule..Ils passèrent ensuite un virage, et Xiao Yan réalisa qu’il y avait là une autre porte donnant accès à l’arrière de l’esplanade, gardée par une centaine d’hommes lourdement armés qui en bloquaient l’accès.

Le Vieil Hai le fit traverser la porte avec lui en ignorant totalement les gardes, comme s’ils n’étaient pas là. Aucun d’entre eux n’essaya d’ailleurs de les arrêter, ce qui laissait supposer qu’ils savaient qui ils étaient.

Une fois entrés, ils suivirent un petit tunnel avant de déboucher sur une antichambre ouverte sur la place. Le Dou Shi jeta un oeil alentour et s’aperçut que Liu Ling et la Petite Princesse étaient déjà là. Il y avait également un certain nombre de concurrents ayant passé la seconde manche, à côté d’eux. Ces jeunes gens discutaient entre eux et s’échangeaient des sourires.

Le volume sonore des discussions baissa singulièrement à l’arrivée des deux hommes. Xiao Yan avait beau porter une robe d’alchimiste de second rang, personne n’était assez stupide pour s’imaginer que ça représentait réellement ses capacités. La maîtrise qu’il avait démontré lors de la bataille bouleversante de la veille avait stupéfié tous ceux qui l’avaient observé. Il menait indubitablement le groupe de participants, et même Liu Ling et la Petite Princesse ne pouvaient facilement rivaliser avec lui. Les railleries de Yan Li avaient porté un coup à tous les concurrents de l’Empire Jia Ma, et lui seul était capable de lui rendre la pareille.

Les gens capables obtenaient toujours facilement le respect des autres où qu’ils se trouvent, et ce principe fonctionnait aussi dans le monde des alchimistes.

La Petite Princesse sourit et lui dit en l’observant : “Ha ha, vous êtes là bien tôt, monsieur Yan Xiao.”

Bien qu’il n’ait pas apprécié l’attitude initiale de la jeune femme à son égard, elle était tout de même une descendante du vieux démon que même Hai Bodong craignait. Par conséquent, il avait intérêt à ne pas se montrer trop froid à son égard. Il hocha la tête et lui adressa quelques salutations sans intérêts : “Vous êtes également matinale, Petite Princesse.”

La demoiselle rit doucement sans se soucier de sa réponse superficielle : “Nous sommes au dernier jour de la compétition, nous ne pouvons pas perdre face à ce type monsieur Yan Xiao.”

Le jeune homme opina du chef en répondant : “Je vais faire de mon mieux. Il n’est clairement pas quelqu’un à prendre à la légère.”

Liu Ling marcha jusqu’à lui et sourit doucement : “Vous ne devez pas faire la moindre erreur lors d’un moment aussi important, monsieur Yan Xiao. Je souhaite toujours me mesurer à vous.” Bien qu’il soit parvenu à survivre aux deux manches précédentes, il était clair qu’il ne tenait pas la comparaison avec son rival. Cet état de fait lui avait porté un sacré coup au moral de ce jeune homme habituellement arrogant.

Le Dou Shi hocha la tête sans conviction et leva la tête. Il vit alors Fa Ma et un groupe de cadres de l’Association descendre de l’estrade réservée aux personnalités et, lorsque le Président remarqua qu’il regardait dans sa direction, il lui adressa un sourire amical et emmena son groupe saluer les participants.

L’adolescent remarqua que Jia Lao suivait lentement le groupe de cadres, souriant et discutant avec quelques doyens de l’association.

Il sourit et alla discuter avec les deux vieillards quand tout à coup, il sentit quelque chose et tourna aussitôt la tête. Il vit alors le jeune homme en robe grise, qui avait conservé son apparence juvénile de la veille. La Pilule de Recouvrement d’Apparence avait réellement un effet aussi miraculeux ? Même un Dou Huang ne pourrait déterminer si c’était là sa véritable apparence ou un déguisement.

Le Président de l’Association et le Vieux Démon observèrent froidement le jeune en robe grise qui venait d’entrer dans la salle. Ils échangèrent un regard en souriant vaguement d’un air carnassier. Pour eux, que Yan Li fanfaronne devant eux était la preuve qu’il était fatigué de vivre. Si les circonstances leurs avaient permis de lui tomber dessus et si la réputation de l’Association n’avait pas été en jeu, les trois Dou Huangs l’auraient tué sur le champ…

Le jeune homme en gris- non, on devrait l’appeler Yan Li, était alors tout sourire. Il parcourut les trois vieillards d’un regard indifférent, puis il entra en plastronnant. Il passa à côté de Xiao Yan, s’arrêta et dit en souriant : “Tu es le seul, parmi vous trois, à être un minimum compétent mais cela dit, ta chance va disparaître aujourd’hui. Je vais me donner à fond dans cette finale, ha ha !”

L’adolescent le regarda partir et haussa calmement les épaules. Le beau visage de la Petite Princesse s’était assombri et Liu Ling, lui, devint vert de rage. En tant que disciple de Gu He le Roi des Pilules, c’était la première fois que quelqu’un le méprisait autant.

“Laissez tomber. Nous l’affronterons lors de la dernière manche.” Le Dou Shi expira lentement, estima le temps restant avant le début de la finale et se retourna pour se diriger vers l’esplanade. La Petite Princesse le suivit d’un air désarmé mais Liu Ling, de son côté, resta planté sur place. Il serra violemment les dents et jura avant de leur emboîter le pas.

Jia Lao fronça les sourcils en voyant les concurrents se rendre par petits groupes sur l’esplanade. Il dit à voix basse : “On dirait que tu as placé tous tes espoirs en Yan Xiao, pas vrai ? Cela dit, peut-il vraiment gagner contre ce Yan Li ?”

“Ah, j’en suis pas sûr mais dans tous les cas, j’ai fait tout ce que j’ai pu. Tout dépend maintenant de lui.” Fa Ma secoua la tête et soupira. “Honnêtement, il n’était pas vraiment confiant non plus. Il a beau avoir un sacré talent, sa jeunesse est un sacré désavantage.”

Le Vieux Démon ne put que hocher la tête avec impuissance à cette réponse. Il ne chercha pas à savoir ce que son ami avait pu donner au jeune alchimiste pour l’aider car, après tout, c’était une affaire interne à leur association.

Le groupe sortit lentement de l’antichambre et fut aveuglé par les rayons du soleil. Leur champ de vision s’élargit tout à coup tandis que les vivats tonitruants du public les assaillirent comme un raz-de-marée.

Le Dou Shi se couvrit les yeux des mains pour les protéger du soleil. Il leva ensuite la tête, observa les gradins surpeuplés et ne put s’empêcher d’être quelque peu choqué. Il tourna la tête, sourit à la Petite Princesse à ses côtés, puis se dirigea vers le centre de l’esplanade.

Son apparition fut remarquée par quelques spectateurs au regard perçant, qui provoquèrent alors aussitôt un remue-ménage. D’innombrables personnes se mirent à discuter entre elles.

“Hé regard, c’est lui qui a obtenu le meilleur résultat hier. Il est très jeune, hein ?”

“J’ai entendu dire qu’il s’appelait Yan Xiao, non ? Il a l’air d’avoir juste vingt-ans. Comme je l’envie…”

“Il a l’air d’être le seul à pouvoir vaincre le jeune homme en robe grise de l’Empire Chu Yun ; ce dernier aurait remporté la manche d’hier s’il n’était pas intervenu.”

“Ça va être la manche la plus importante de la compétition… Espérons qu’il puisse vaincre le type de l’Empire Chi Yun, ou l’Association des Alchimistes va vraiment perdre la face ce coup-ci.”

“C’est pas faux.”

Xiao Yan ignora les conversations du public et arriva calmement à la place qu’il occupait la veille. Il s’assit ensuite en tailleur dans la grosse chaise derrière la table de pierre. Il avait l’air de se reposer les yeux fermés mais en fait, il repassait en revue dans son esprit les différentes méthodes de raffinage de la Pilule spirituelle verte à trois lignes, ainsi que les passages délicats où il devait faire particulièrement attention lors de son raffinage.

Le temps passa lentement et de plus en plus de candidats arrivèrent sur la place. Ils s’assirent tous comme le jeune homme pour ajuster leur condition physique et mentale. Tous ceux qui avaient tenu jusqu’à cette manche étaient plutôt doués, et aucun d’eux ne voulait quitter l’esplanade la tête basse lors de la finale à cause d’une bête erreur d’inattention.

Tous les sièges du public furent occupées par une foule immense lorsque le soleil atteignit son zénith.

À ce moment, un tintement de cloche net retentit à travers l’esplanade et résonna un long moment. “Clang !”

L’adolescent ouvrit les yeux en l’entendant et expira une bouffée d’air turbide qui s’était attardée dans sa poitrine. Il se leva ensuite pour lever la tête vers le gradin des personnages de marque, où se trouvait Fa Ma.

“*Tousse*”

Le Président toussa doucement en balayant toute la Grand’Place du regard. La foule se tut lentement un long plus tard, et une voix calme et âgée résonna aux oreilles de tous : “Mesdames et messieurs, l’examen d’aujourd’hui va être la manche la plus importante de notre Grande Assemblée. Le gagnant final sera le champion de cette saison ! Par conséquent, faites de votre mieux et que le meilleur gagne !”

Les spectateurs qui avait attendu un long moment poussèrent aussitôt un cri d’excitation retentissant comme un seul homme.

Le Dou Shi se frotta les oreilles, endolories par ce cri assourdissant. Il tourna la tête et observa Yan Li, qui se trouvait près de là. Un petit sourire glacial apparut au coin des lèvres de ce dernier, qui murmura : “On va enfin commencer… Prépare toi à lutter avec l’énergie du désespoir.”

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

BTTH Chapitre 315
BTTH Chapitre 317

11 Commentaires

  1. ManaMana

    MERCI POUR CE CHAPITRE !!!

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  3. XiaoZiyun

    merci pour le chap 🙂
    (je te suis partout mana)

    Répondre
  4. Koldmotro

    C’est « perdre la face » que t’as pas compris ? (Vous avez la ref ?)

    Répondre
    1. Wazouille (Auteur de l'article)

      Évidemment 😉 Nos et moi distillons de petites références ça et là au fil de nos traductions… Content que mes lecteurs les comprennent !

      Répondre
  5. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  8. nickylaboum

    merci

    Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre

    Répondre
  10. Dark-iop

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com