DNC Chapitre 137

DNC Chapitre 136
DNC Chapitre 138

Pfiou, voici le premier DNC de la semaine ! On se retrouve vers minuit pour BTTH o/

 

 

Chapitre 137 - L’Invitation de Gu Duxing

 

Chu Yang continua de défier et d’ennuyer d’autres personnes et plongea toute la Citadelle dans le chaos.

Quelqu’un d’observateur remarquerait que le Challenger Nocturne défiait petite à petit des adversaires plus puissants. Il se mesura à des artistes martiaux de troisième rang, puis du quatrième...

En y regardant de plus près, il s’apercevrait même qu’il s’opposait aux meilleurs de chaque rang... Comment pouvait-il avoir des informations aussi détaillées ?

Au départ, il défia des experts qui étaient au troisième rang depuis six mois. Ensuite, il passa à ceux qui y étaient depuis deux ans. Après, ce fut le tour de ceux qui y étaient coincés depuis trois ans.

Il était d’une telle précision dans ses choix que n’importe quelle personne intelligente ne pourrait que soupirer en reconnaissant sa supériorité.

Bien sûr, personne ne pouvait savoir qu’il était du Pavillon Butian. C’eut été bizarre qu’il ne connaisse pas le moindre détail de ses cibles.

Le jeune homme, à ce moment, était vraiment perplexe. Gu Duxing lui avait dit qu’il allait chercher des gens et avait complètement disparu. Il en vint même à penser parfois : C’est quoi ce délire ? Tu es allé jusqu’aux Trois Cieux Supérieurs ou quoi ? Si ce n’est pas le cas, pourquoi ne m’as-tu pas du tout donné de nouvelles ?

Bien sûr, il ignorait que le jeune maître Gu avait pour principe de prioriser la qualité à la quantité. Il ne voulait choisir que les meilleurs subordonnés.

******

Sur une montagne ensoleillée

Une aura d’épée emplissait l’air.

Gu Duxing retira lentement son Épée du Dragon Noir, dont la lame était aussi lisse qu’une eau d’automne et brillait sous le soleil, comme pour montrer la passion qui l’habitait.

Il était fanatique, mais aussi d’un calme impassible ! Son épée était aussi froide que de la glace, et une ferveur sanguinaire luisait dans ses yeux.

Son fanatisme était envers son épée, et non son adversaire.

L’épéiste fixa son épée, la tête baissée, et demanda doucement : « Je te le demande une fois de plus : vas-tu me suivre ? »

Ses cheveux volaient au vent et bien que son ton soit doux, il n’en était pas moins décisif.

Face à lui se trouvait un jeune homme vêtu de bleu, qui le regardait d’un air suspicieux. « Tu vas me tuer si je ne te suis pas ? Ça ne te ressemble pas, Gu Duxing ! Ce qui me surprend le plus, c’est que tu essaies de faire de moi le subordonné d’un autre, et pas le tien. Tu t’es cogné la tête ? Tu as oublié notre vieille amitié ? »

« C’est parce que nous sommes amis que je te présente cette opportunité ! » Dit froidement le jeune maître Gu. « Ji Mo, toi et moi sommes amis, mais nous ne nous le sommes jamais dit franchement. Je te montre à présent ma sincérité à travers mes actes ; si tu refuses ma proposition, alors c’est que tu as l’intention de devenir mon ennemi. »

« Refuser signifie être ton ennemi... » Le jeune homme sourit. « Nos combats d’entraînements étaient célèbres à Cang Lan. Les as-tu complètement oubliés ? Tu t’es retourné contre moi pour quelqu’un avec qui tu as passé quelques jours à peine ? Tu essaies même de me faire devenir son subordonné sans même me donner de raison valable ! »

Il secoua la tête : « Je ne te comprends pas ; serais-tu devenu cinglé ? »

« Arrête de déblatérer de la merde, Ji Mo. Nous sommes tous les deux célèbres, et nous sommes maintes fois battus sans jamais pouvoir nous départager. » Dit Gu Duxing. « Je sais que ça te travaille encore. Tu n’as aucune position dans le clan Ji et tant que ton frère aîné sera là, ça ne changera pas. Mais cette opportunité, elle est sous ton nez là maintenant ! »

« Tu veux que je devienne le subordonné d’un type des Trois Cieux Inférieurs ? Que je travaille pour un autre ? » Ji Mo ricana. « Tu ne serais pas en train de rêver, Gu Du ? »

« Voyons voir si je rêve ou pas ! » répondit l’épéiste froidement. « Je n’ai passé que quelques jours avec lui, mais ça a suffi à ce que je te dépasse ! »

« Si tu peux me convaincre, alors je viendrais avec toi. » dit Ji Mo d’un ton moqueur. « Que je gagne ou perde, de toute façon, je ne serai jamais le sous-fifre de quelqu’un d’autre ! Je peux fournir du soutien. »

« Tu es devenu faible ! » L’aura de Gu Duxing augmenta soudainement, et son regard transperça son ami comme une épée. « Tu envisages la possibilité d’échouer ; tu n’étais pas comme ça avant... Le simple fait que tu penses de cette façon prouve à présent que tu n’es plus sûr de pouvoir me vaincre ! Tu es incapable de te convaincre toi-même, alors tu as déjà perdu ! Tu n’es plus digne d’être mon adversaire ! Autant venir avec moi dès à présent ! »

« Va péter sur ta mère ! » rugit Ji Mo de rage. « Tu présumes savoir ce que je pense ?! »

*Bong...* *Bong...*

Le jeune maître Gu donna une petite tape du bout du doigt sur la pointe de son épée, et l’Épée Dragon Noir émit immédiatement un brouillard noir alors que la lame étincela comme un dragon volant. Après quoi, il ne s’embêta pas à rajouter quoi que ce soit et pointa son arme vers l’avant. Son bras suivit son épée et bondit droit devant, en formant un tourbillon noir.

Les pupilles de Ji Mo se contractèrent ; tous les mouvements de Gu Duxing semblaient se fondre dans l’épée, et étaient plein d’émotions.

Un observateur pourrait clairement voir l’épée, le bras, l’épaule, le corps et les jambes bouger indépendamment, mais tous dans un mouvement unique d’épéiste !

Avant que l’épée n’arrive à lui, son aura submergea l’air alentour ! Avant même que son ami ne lui tombe dessus, une aura d’un froid glacial le précédait !

Ji Mo fut estomaqué. *clang* Il dégaina son épée du fourreau et serra les dents. « Tu as percé, et après ? Mange ça.. »

Il n’eut pas le temps de finir de parler que le jeune maître Gu était déjà sur lui.

Une aura glaciale d’épée l’enveloppa.

Il parvint à peine à respirer sous cette pression formidable. Il était comme une petite barque au milieu d’une tempête capable de la faire chavirer et de le tuer à tout moment.

Il utilisa toutes ses forces pour résister. Bloquer un coup, le contrer... Il ne pouvait pas parler à ce moment, et avait encore moins le temps de beugler.

Ji Mo et Gu Duxing étaient tous deux célèbres dans les Trois Cieux Intermédiaires. Ils étaient tous deux des talents émergeant de deux grands clans, et aucun des deux n’était en position d’y succéder. Aucun d’entre eux ne pouvait admettre sa défaite face à l’autre et ils se battirent d’innombrables fois, sans jamais se départager.

Mais à cet instant, l’épéiste lui fit se sentir plus impuissant qu’il ne l’avait jamais été.

Ce dernier frappa en avant plus de cent fois en un clin d’œil : « As-tu ta réponse ? » Cette sensation de dominer son adversaire est trop cool... Son expression glaciale se détendit un peu.

« ... »

Ji Mo grinça des dents en agitant follement son épée.

« As-tu ta réponse ? » Les mouvements de l’épée de Gu Duxing devinrent de plus en plus rapide. « As-tu ta réponse... »

« ... »

Ji Mo était complètement recouvert de sueur, et sentit petit à petit qu’il ne pouvait plus tenir. Il voulait ouvrir la bouche et répondre, mais la pression qu’il subissait était si forte qu’il n’en avait pas l’occasion. Il cria en son for intérieur : Si tu veux que je te réponde, faut d’abord me laisser l’ouvrir ! Je n’en ai même pas le temps de toute façon ! Si j’ouvrais la bouche, mon énergie se dissiperait et je me retrouverai avec une douzaine de trous dans le corps ! Comment veux-tu que je réponde ?

Il voulait déjà accepter, en fait.

Le jeune maître Gu et lui avaient toujours eu une force équivalente, mais en cette courte période où il ne l’avait pas vu, le niveau de ses arts martiaux avait monté d’un cran.

Si cette vitesse de progression était due à cette autre personne, alors il acceptait de le suivre ! Qui ne voulait pas devenir rapidement plus puissant ? C’était fantastique que de se sentir imbattable !

Celui qui refuserait d’être le subordonné d’un autre quelques années pour atteindre le pinacle des arts martiaux serait l’homme le plus débile au monde. Qui ne travaillerait pas pour le maître dont il deviendrait le disciple ?

Ji Mo ne savait pas ce qu’il lui était arrivé ; Gu Duxing l’avait retrouvé par des moyens inconnus et avant même qu’il puisse se remettre de sa surprise de voir un vieil ami, il lui avait expliqué les raisons de sa visite.

« J’ai rejoint une organisation et nous avons actuellement besoin de plus de membres. Je veux que tu nous rejoignes. »

Le jeune maître Ji en resta stupéfait.

« Veux-tu me suivre ? »

« Si tu ne veux pas, je me battrai contre toi jusqu’à ce que tu acceptes. »

L’épéiste n’était fondamentalement pas un bon recruteur, et attaquait déjà sa cible après quelques phrases. Cette personne était Ji Mo, mais celui-ci n’eut pas le temps de s’énerver que Gu Duxing avait commencé à se déchaîner.

Il utilisa ensuite ses poings pour parler. Non, en fait, il utilisait son épée ! Il était vraiment le seul recruteur de son genre de toute l’histoire...

Le jeune maître Gu était très en colère : « Je fais ça pour ton bien ! Bordel de merde, tu n’apprécies même pas mon geste ! La plupart des gens ne sont pas dignes de mon invitation ! »

Ji Mo était tout aussi furieux : Je n’ai encore rien dit ! Je n’ai même pas eu la chance de demander le nom de l’organisation, ce qu’elle fait ou qui en est son chef. Rien n’est clair dans cette histoire et pourtant, tu me presses de force !

Il était également quelqu’un d’arrogant, alors comment pourrait-il être convaincu dans une telle situation ? Sa colère enfla jusqu’au ciel à affronter cet arrogant épéiste. Tu pourrais même m’inviter au Paradis que je voudrais d’abord te casser la gueule à cause de ton arrogance !

De plus, Gu Duxing insistait sur un point : « Je t’invite parce que je pense que tu en vaux la peine ! » Ce qui l’agita encore plus.

Cependant, il regretta immédiatement son impulsivité une fois qu’ils commencèrent à se battre. Bordel, nous ne sommes plus du même niveau ! Comment puis-je me battre ? L’aura de son ami le submergeait à ce moment. De plus, son pouvoir martial était légèrement supérieur, et sa technique à l’épée avait énormément progressé.

Ji Mo était stupéfié. Il était capable de contrer ses attaques auparavant, mais à présent ça ne passait plus du tout.

Les mouvements du jeune maître Gu le neutralisaient complètement.

Cela lui donna l’impression que le monde tournait autour de lui. Bordel, Gu Duxing a rencontré un phénomène surnaturel ou quoi ? Il a complètement changé comme s’il était né à nouveau en un petit mois...

Nous étions du même niveau, mais maintenant je dois péniblement résister à chacun de ses coups. J’ai l’impression d’être un morceau d’argile qu’il peut façonner à l’envie.

*Bam...* *Bam...* *Bam...*

Gu Duxing hurla en plein élan et changea complètement son style à l’épée, ce qui prit Ji Mo par surprise qui se mangea du coup une quarantaine de baffes du revers de l’épée. Il hurla de douleur.

« STOP ! » Il fit un saut périlleux arrière et hurla encore en étant en suspens dans les airs. Il n’avait pas d’autre choix vu que l’épéiste lui collait aux basques. Il reçut immédiatement d’autres coups.

Un grand homme doit savoir reconnaître sa défaite.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 136
DNC Chapitre 138

10 Commentaires

  1. Kingdo

    thx pour le chap ^^

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Conan

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  4. drak

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. nickylaboum

    merci

    Répondre
  6. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Naos

    merci pour le chapitre ^^

    Répondre
  8. Riri

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  9. essitamessitam

    merci pour le chapitre
    #pire recruteur de l’histoire 🙂

    Répondre
  10. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com