DNC Chapitre 166

DNC Chapitre 165
DNC Chapitre 167

Et hop, voici le DNC du jour pour votre plus grand plaisir !

On se retrouve tard dans la soirée pour un ÉNORME chapitre bonus de BTTH !

Bonne lecture chers lecteurs =)

Chapitre 166 – Kong Shangxin agit

Ils se souvinrent tous que Chu Yang avait parié avec eux qu’il pourrait passer d’Artiste Martial de quatrième rang à Maître Martial en un mois. À ce moment, ils avaient pensé qu’il plaisantait, mais à présent, ils pensaient tous : Ça ne risque pas de faire trop long, un mois ?

Ce salopard a percé au travers de trois rangs en une heure ; il a déjà atteint le septième rang !

En y repensant, les quatre hommes ne purent s’empêcher de déprimer.

“Ne me regardez pas comme ça, je suis timide !” Chu Yang rit si fort qu’il en trembla en marchant. “Il est temps pour moi d’aller dormir ; c’est vraiment agréable que de percer !”

Les quatre larrons derrière lui s’échangèrent des regards. C’est vraiment agréable que de percer ? Est-ce qu’une percée a jamais été désagréable ? Si on pouvait percer comme ça, on mourrait de joie.

L’adolescent s’arrêta abruptement de marcher et, tournant toujours le dos aux autres, il dit : “Hé, Dong Wushang ! Si tu es le premier du lot à percer, je vais immédiatement te donner le sabre de tes rêves !” Il ajouta solennellement : “Mais tu devrais trouver toi-même l’acier noir nécessaire à la fabrication d’un Sabre Noir !”

“Pas de problèmes !” Dong Wushang se redressa d’un coup d’excitation : “Je vais définitivement percer ce mois-ci, et ensuite je me rendrais dans mon clan et t’en ramènerais !”

Luo Kedi, Ji Mo et Rui Butong le fixèrent et lui demandèrent d’un air hostile : “Stop ! Le premier à percer ? Pour qui te prends-tu, Dong Wushang ?”

Gu Duxing se tenait sur le côté quand il parla fort tout à coup, en arborant une expression étrange : “Ah… J’ai l’impression que je suis sur le point de percer !”

Les quatre hommes vomirent simultanément du sang : “Tu… Tu vas…”

“Oui, vraiment !” L’Épéiste hocha sincèrement la tête : “On dirait que je vais devoir me retirer en isolation pour cultiver ! Je suis vraiment désolé les gars ! On dirait que personne ne pourra rivaliser avec moi pour le titre de second grand-frère martial !”

Il s’en alla ensuite nonchalamment.

Derrière lui, Ji Mo cria jusqu’à ce que sa voix en devienne rauque : “Gu Duxing ! Tu n’es pas humain ! Tu viens juste de percer au niveau d’Aïeul Épéiste de septième rang !!”

Ji Mo voulut pleurer, mais aucune larme ne monta à ses yeux. Il s’effondra à terre, complètement traumatisé !

Ils avaient été tous deux des Aïeuls de sixième rang de force égale, mais à présent, Gu Duxing se préparait déjà à percer au huitième rang ? C’était insupportable pour le gros ego de Ji Mo…

Ji Mo et compagnie furent nerveux toute la nuit et à un moment, une aura anormale émana de la chambre de l’Épéiste. Ils pleurèrent tous les quatre et voulurent crier : “Il a vraiment percé !”

Le Fourbe dormit comme un loir cette nuit-là.

Vers minuit, une douzaine d’ombres avancèrent vers la prison tels des nuages portés par le vent.

Le Hall des Cavaliers Dorés agissait enfin.

Kong Shangxin leur avait dit avant leur départ : “Semez le chaos ! Causez le plus de ravages possible ! Vous devez tout retourner sens dessus dessous même si vous ne pouvez pas sauver Numéro Un, cette fois. Je vais me rendre au Pavillon Butian surveiller leurs mouvements ! Une fois que la nouvelle leur parviendra, le Roi des Enfers Chu ira évidemment vérifier la situation. J’en profiterai alors pour le tuer !”

La mort du Roi des Enfers Chu est bien plus importante que la situation de Numéro Un. Numéro Un, tout espion qu’il est, a été capturé alors ses perspectives d’avenir sont assez sombres de toute façon.

Ce serait un gâchis que de secourir un handicapé comme lui de toute façon !

Au moins, il nous a fourni une excuse pour tuer le Roi des Enfers Chu ; on peut considérer ça comme sa contribution…

Ce Roi des Enfers se cache toujours et il est impossible d’infiltrer nos hommes dans son entourage. La seule méthode qu’il nous reste est de faire peur au serpent pour qu’il sorte de son trou.

Kong Shangxin avait pensé à attaqué frontalement le Pavillon Butian pour tuer le Ministre Chu, mais comment pourrait-il le tuer sans savoir où il se trouvait ? De plus, le Roi des Enfers Chu s’échapperait probablement au moindre signe de danger et il n’aurait qu’à retirer son masque pour être méconnaissable.

Forcer le serpent à sortir de son trou n’était pas vraiment une bonne stratégie et c’est pourquoi Kong Shangxin s’était servi du sauvetage de Numéro Un comme prétexte pour tuer le roi des Enfers Chu !

Le Premier Ministre lui avait dit de l’éviter à tout prix, mais il avait également dit que si l’occasion se présentait, il devrait tenter sa chance ! Et Kong Shangxin l’avait bien compris.

À la prison lourdement gardée du Nuage de Fer

Les pièges avaient été posés la veille ; peu de temps s’était écoulé depuis, mais entre-temps, le Grand Zhao avait agi et ses forces avaient voyagé à grande vitesse pour arriver au Nuage de Fer.

Tout le monde était sur le pied de guerre !

Une grande bataille pouvait éclater à tout moment !

Bien que les gardes ignoraient qui était le prisonnier enfermé dans la prison, ils étaient au moins sûr d’une chose : ce type était un personnage important du Grand Zhao. Si ça n’avait pas été le cas, le Roi des Enfers Chu n’aurait pas pris la peine de faire autant d’efforts, et le prince n’aurait pas totalement coopéré comme il l’avait fait !

Tous les gardes devinrent plus prudents encore en y réfléchissant. Ils avaient beau être très nombreux, qui parmi eux oserait dormir ? S’ils dormaient ne serait-ce qu’un peu, ils n’auraient aucune garantie que leur tête serait toujours attachée à leur cou le lendemain matin !

C’est alors que tout le monde faisait preuve de vigilance que la grande bataille éclata enfin.

Le plus gros brasier en haut de la plus haute tour de garde s’éteignit soudainement sans crier gare et juste après, toutes les autres torches moururent également !

La prison fut rapidement plongée dans les ténèbres nocturnes !

Une voix aiguë anticipa les horreurs à venir dans les ténèbres lugubres : “L’ennemi attaque !”

Dans un cri solidaire et soudain, tous les maîtres martiaux et les soldats qui attendaient dans la prison du Nuage de Fer se déversèrent au-dehors et occupèrent rapidement toutes les positions clefs. Cependant, la nuit resta calme et sans le moindre bruit. Tout le monde était nerveux ! Les ennemis étaient arrivés, mais où se cachaient-ils ?

Chaque homme avait dégainé son arme et était sur ses gardes.

Dans les ténèbres, les trois Cavaliers de Commandement se regardèrent les uns les autres ; ils dirigeaient une équipe dans cette mission, tandis que Kong Shangxin se trouvait dans un endroit secret et ne participait pas à l’assaut.

Un des cavaliers murmura : “Regardez leurs défenses : la porte de la salle à gauche est très bien gardée ! D’après la configuration de la prison, il est probable qu’ils aient installé de nombreux pièges. Ça va être difficile !”

Ils opinèrent tous les trois du chef en même temps.

C’était eux qui avaient fait éteindre les sources de lumière, car lorsque les gens sont pris par surprise, ils ont tendance à révéler leur véritable nature et à se préoccuper de ce qui est le plus important pour eux.

Les trois Cavaliers de Commandement s’étaient servis de ce trait à ce moment ; ils avaient utilisé les réactions de leurs adversaires pour déterminer l’endroit où était retenu Numéro Un. Ils concentreraient ensuite leurs forces sur cette position clef pour atteindre leur objectif.

Seuls des soldats expérimentés utilisaient de telles méthodes !

Un des Cavaliers donna rapidement un ordre : “Agissez selon notre plan !”

Trois chevaux galopèrent soudainement dans le silence de la nuit vers la prison. Le vent et le bruit de leurs sabots au galop déchirèrent le silence.

Quelqu’un hurla à la porte : “Qui va là ?” L’atmosphère replongea dans le silence et d’innombrables archers visèrent leurs cibles. Les pointes des flèches brillèrent si vivement que la nuit fut percée par un léger halo mystérieux.

Les trois chevaux s’arrêtèrent ; les deux hommes à l’arrière portaient l’uniforme des gardes du prince, tandis que la personne en tête était habillée ordinairement. Son regard était acéré comme celui d’un faucon alors qu’il fixa la porte principale de la prison : “Qui commande ce soir ? Qu’il se montre !”

Dans les ténèbres, une personne demanda à voix basse : “Le tonnerre se répand ?”

Le nouvel arrivant répondit sans la moindre hésitation : “Vive le Nuage de Fer !” Il demanda ensuite : “Est-ce le Commandant Li ou le Commandant Zhou ?”

Une personne demanda douteusement derrière la porte : “C’est Li ! Avez-vous été envoyé depuis le manoir du Prince ? Vous n’êtes pas familier !”

“Vous n’avez pas besoin de savoir qui je suis ! Le Prince nous a fait savoir que le Grand Zhao allait agir ce soir, et que leurs forces sont extrêmement puissantes ! Il craint que la prison ne connaisse des problèmes et m’a envoyé par précaution !” Le cavalier hurla froidement : “Ouvrez la porte !”

“La prison est une zone de haute sécurité, les gens ordinaires ne peuvent pas entrer ou sortir ! C’est la même chose que vous me disiez que c’est un ordre verbal ou non !” Le Commandant Li dit sévèrement : “Si vous voulez entrer, vous aurez besoin de l’autorisation écrite du prince ou du sceau du Ministre Chu !”

Le type ricana et sortit une enveloppe : “Je n’ai pas le sceau du Ministre Chu, mais j’ai bien l’autorisation du Prince !”

Le commandant resta sur ses gardes : “Amenez-la-moi !”

Les yeux de son interlocuteur brillèrent : “Attrape !”

Il lança l’enveloppe qui, étonnamment, tournoya dans les airs et vola sur cinq mètres en sifflant dans les airs avant d’atterrir devant la porte.

Celle-ci ne s’ouvrit toujours pas, mais un bruit similaire à celui de chaînes d’acier retombant le long du mur. Une main attrapa l’enveloppe, et les chaînes furent remontées.

Alors que ces chaînes étaient à moitié remontées, un sabre apparut et les trancha. Au même moment, sept ou huit ombres apparurent depuis toutes les directions et en quelques secondes, cinq à six personnes apparurent devant la prison.

On entendit les archers tirer leurs flèches et celles-ci plurent devant la porte.

C’était l’attaque signature du Nuage de Fer, inégalée de par le monde ! Les gardes de la prison réagirent aussitôt sans la moindre hésitation et bien que l’assaut soit inattendu, ils restèrent calmes !

Cependant, cinq attaquants réussirent à survivre et commencèrent le massacre !

Les trois cavaliers n’allaient pas se laisser supplanter ; ils sautèrent de leur montures et arrivèrent devant les cinq autres en un éclair !

De gros bruits éclatèrent à l’intérieur comme à l’extérieur de la prison.

Les appels stridents des cors agitèrent la prison ! D’innombrables soldats déboulèrent depuis toutes les directions. Les casernes alentour firent également sonner leurs cornes et très vite, on entendit des grondements tonitruants de chevaux au galop approcher la prison de partout !

Les cinq assaillants se précipitèrent dans la salle qu’ils avaient repérée et découvrirent aussitôt un énorme fossé ; sous eux, il y avait un grand filet rempli de lames acérées et brillantes !

C’était la seule entrée donnant sur la gauche de la prison, et elle ouvrait sur de grosses fortifications et de nombreux pièges méticuleux. Les cinq intrus en noir parurent désarmés en longeant le mur, de peur de tomber et de finir en pièces.

Au même moment, des arbalètes les visaient depuis toutes les directions ; au moindre faux pas, leurs vies seraient fauchées.

Ils étaient dans une situation atroce ! S’ils continuaient, non seulement n’allaient-ils pas pouvoir avancer davantage, mais ils finiraient probablement par mourir également.

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 165
DNC Chapitre 167

7 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci

    Répondre
  3. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  4. dworky

    merci pour le chapitre

    Répondre
  5. Lectifer

    Merci pour ce chapitre
    Ça s’annonce sanglant

    Répondre
  6. emile

    I’s a trap
    all over all is a trap!!!
    XD

    Répondre
  7. Dark-iop

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com