DNC Chapitre 173

DNC Chapitre 172
DNC Chapitre 174

Et voici le DNC du jour ! Désolé pour le retard, j’ai eu beaucoup à faire !

Bonne lecture et à demain, chers lecteurs =)

Chapitre 173 – Deux plans pour faire sortir le rat de son trou sont déployés en même temps

“J’y ai pensé, voyez-vous. Je suppose qu’aucun de vous deux n’a peur d’eux avec votre force, mais il y a un problème… L’Épéiste Roi est grièvement blessé, et si les ennemis devaient venir…” Chu Yang continua lentement : “Je crains que ça ne lui soit fatal…”

Hun Gou fut surpris et répondit aussitôt : “Tu y as effectivement minutieusement réfléchi…”

Il pensa à l’Épéiste Roi qui était au bord de la mort ; il ne pouvait strictement pas se battre et même un gros choc suffirait à l’envoyer rejoindre ses ancêtres…

Ce Roi des Enfers Chu est attentionné à notre égard… Le Chef de niveau Roi Hun ne put s’empêcher d’être un peu embarrassé d’avoir été en colère envers lui.

“Préparez-vous un peu à cette éventualité ; comme on dit, ‘prudence est mère de sûreté’…” Le jeune homme dit ensuite d’un air sincère : “Je me sentirai en paix tant que je saurai que vous êtes sains et saufs.”

Le Roi Martial Hun lui sourit chaleureusement : “Ça a dû être difficile pour toi.”

Le Fourbe hocha doucement la tête : “Ah, le petit officiel que je suis va se retirer à présent !”

Lorsqu’il atteignit la porte, il s’arrêta et se retourna : “Bien que vous ne vous fassiez pas trop de soucis quant à ces clowns, je crois humblement que le plus tôt vous vous en occuperez, mieux ça vaudra.”

Il hésita comme s’il allait rajouter quelque chose, mais il secoua la tête et dit : “Au revoir !”

Il prétendait vouloir partir, mais il pensait : Rappelez-moi… Rappelez-moi…

“Ministre Chu, attendez une minute !” Cette seule phrase de Hun Gou suffit à lui remonter le moral. Cela dit, il conserva son expression hésitante et se retourna avant de demander : “Qu’y a-t-il, Senior Hun Gou ?”

“Nous voulons évidemment tuer le problème dans l’œuf, mais comment devrions-nous éradiquer nos ennemis ? Avez-vous une solution, Ministre Chu ? Ces types sont comme des vers qui se sont enfouis dans nos os et ne nous laissent pas de répit !”

Chu Yang parut hésitant. Il fit mine de vouloir parler mais s’arrêta dans son élan.

Il tergiversa : “Eh bien…”

Hun Gou l’encouragea : “Tout va bien, vous pouvez parler librement, vous êtes entouré d’amis. Je ne vous blâmerai pas même si vous vous trompez.”

“C’est que… Dans ce cas, je vais parler franchement !” répondit le jeune homme.

“Je vous en prie !”

“Le petit fonctionnaire que je suis pense qu’ils veulent s’occuper de nous, les personnages de haut rang, en nous assassinant. Ils n’oseront sûrement pas attenter à la vie du prince, car leurs chances de réussite ne sont pas en leur faveur. Par conséquent, ils ne s’attaqueront qu’à vous et moi !”

“En effet !”

“Pour cette raison, j’ai imposé une obligation de silence sur votre position. Du coup, je suis la cible la plus facile à atteindre. En d’autres termes, je suis le plus facile à tuer de tous !” dit-il franchement.

“C’est vrai…” Les deux rois martiaux hochèrent la tête en même temps. Ils pensèrent que ce vaurien savait au moins ce qu’il valait, et qu’il reconnaissait qu’il était le plus inutile de tous.

L’adolescent soupira : “Ils doivent juste tendre une embuscade autour du Pavillon Butian et attendre que j’en sorte !”

“C’est vrai !”

“C’est pourquoi je n’ose pas me montrer !”

“Vous n’osez pas vous montrer ?” Les deux chefs furent étourdis. Tu nous as pondu un si long discours pour nous sortir que tu n’oses pas te montrer ?

“Il existe bien une façon de leur tomber dessus, bien sûr, mais c’est un peu dangereux !” Il soupira derechef et continua : “Je dois juste servir d’appât pour débusquer le serpent… Et je suis certain qu’ils se montreront !”

“C’est… C’est une bonne méthode !” Le Sabreur Roi hocha lentement la tête.

“Mais cette solution apporte également un problème avec elle.” Le Fourbe n’avait pas changé d’expression mais intérieurement, il les avait déjà insultés des dizaines de fois… Il ajouta ensuite : “Ma culture est si basse qu’il va m’être vraiment difficile de faire l’appât…”

“Vous avez raison à ce sujet ; vous êtes si faible que ça en est effrayant !” Le Chef Hou le regarda franchement et lui dit : “Si l’assassin est un maître de niveau Roi, alors aller faire l’appât revient à signer votre arrêt de mort. Vous ne pourrez même pas bloquer un seul de ses coups. Il pourrait vous tuer en un clin d’œil et s’enfuir ensuite. C’est vraiment très facile de vous tuer… Vraiment aucun problème…”

À ce moment, le Ministre avait déjà maudit dix-huit générations de ses ancêtres. Et dire que tu oses déblatérer des trucs parfaitement honteux et désagréables à entendre ! Tu as quelque chose de plus irritant à rajouter ?

Cela dit, il dut néanmoins répondre en soupirant : “Vos paroles sont difficiles à entendre, mais je ne peux pas nier les faits !”

“Oui, c’est trop difficile !” Les deux rois martiaux froncèrent les sourcils, et fixèrent le Roi des Enfers Chu d’un air agacé. Alors après tout ton baratin, tu ne peux rien faire ? Tu ne peux même pas servir d’appât alors comment peux-tu parler de faire sortir le serpent de son trou ?

“C’est pourquoi j’ai dû entrer et sortir discrètement à chaque fois tout ce temps… Ça n’a vraiment pas été facile…” Chu Yang soupira et dit : “C’est une chance que j’aie toujours porté un masque en étant au Pavillon Butian, et que peu de personnes ont vu mon vrai visage. Autrement, j’aurais déjà péri sous leurs lames !”

“Attendez…” Alors que notre Roi des Enfers Chu se lamentait sur sa misérable situation, une idée se forma dans l’esprit ‘brillant’ de l’Épéiste Roi. “Que venez-vous de dire ? Vous portez toujours un masque et personne ne sait à quoi vous ressemblez ?”

“Oui, c’est bien ça…” Le jeune homme répondit d’un air innocent, les yeux écarquillés : “Il y a un problème ?”

“Un gros problème ! Hahaha…” L’Épéiste de niveau Roi rit d’excitation. Il proposa immédiatement un plan à la personne à côté de lui : “Troisième frère, c’est très simple. Il suffirait que tu portes ses vêtements et son masque, non ? C’est tout ce qu’ils savent de son apparence, de toute façon…”

L’adolescent soupira en son for intérieur. Ta grand-mère la péripatéticienne ! Tu as enfin pensé à cette stratégie. Bien, laissez-moi jouer l’imbécile dans ce cas !

Le Chef Hun opina solennellement du chef : “Ha, ce plan est faisable !”

Il demanda : “Alors tout ce que j’ai à faire, c’est de porter vos vêtements et votre masque, et de sortir du Pavillon Butian ?”

“C’est difficile à dire, mais nous comme les ennemis avons essuyé de grosses pertes lors de l’incident bouleversant d’hier. Ils ont perdu dix personnes sur dix-neuf, ce n’est pas rien ! J’imagine qu’il va leur être difficile d’encaisser une chose pareille les bras croisés…” Il sourit et continua : “Alors… Ils vont certainement profiter de cette période de chaos pour m’assassiner !”

Le Roi Martial Hun se leva d’un bond : “Qu’attendons-nous alors ?”

L’Épéiste Roi rit et répondit : “Je vais enfin te voir à l’oeuvre, Troisième Frère. Le moment venu, je serai définitivement là à admirer ta gloire et à t’aider.”

“Tu n’es bon qu’à faire le lèche-cul, petit frère !” Hun Gou renifla et ajouta : “Je vais t’aider ce coup-ci puisque je suis là, petit frère. Cela dit, j’ai rarement l’occasion de me battre alors tu ferais mieux de ne pas t’en mêler et de pourrir mon groove !”

L’Épéiste rit et le flatta davantage : “Bien sûr ! Qui pourrait être digne d’être ton adversaire dans tous les Trois Cieux Inférieurs ?”

“Seulement dans les trois Cieux Inférieurs ?” Le Chef Hun éclata d’un rire arrogant : “Combien de gens peuvent interrompre ma traversée du Jiang Hu, même dans les Trois Cieux Intermédiaires ?”

Notre Roi des Enfers Chu avait baissé la tête et pensait : Traversée, mon cul ! Expert martial, mon cul !

L’Épéiste rit, puis il se caressa la barbe comme un intellectuel et demanda : “Pourquoi avoir hésité à nous présenter cette idée si vous y aviez pensé, Officiel Chu ?”

Le Fourbe sourit en guise d’excuses : “Je suis leur cible, après tout. C’eut été très lâche de ma part de vous demander de prendre ma place !”

C’était une réponse honnête !

Le Roi Martial Hun le regarda longuement, surpris par cette franchise. Il lui dit ensuite : “C’est humain que d’avoir peur de mourir, il n’y a pas de quoi avoir honte ! D’autant plus que vous recevez un gros coup de main pour prévenir une grande tragédie. Votre capacité à pouvoir tout admettre sincèrement m’a fait vous voir sous un autre jour !”

Il se mit aussitôt à rire bruyamment.

Chu Yang glissa quelques remerciements larmoyants en pensant : Je connais bien ton caractère ! Tu aimes quand il y a du challenge. J’aurais pu te supplier à mort sans que tu acceptes mais à présent, tu t’es porté volontaire sans que je demande quoi que ce soit.

Hun Gou attrapa précipitamment le masque de ses mains, mais il ne s’embêta pas à revêtir sa robe. Les vêtements des Heimo ne différaient pas vraiment de ceux du Roi des Enfers Chu.

“Tuons-les tous sans attendre davantage. Allons-y !” Le Chef Hun marcha fièrement comme si le Roi Martial du Hall des Cavaliers Dorés l’attendait, et qu’il n’avait qu’à tendre la main pour l’attraper…

Le jeune homme et l’Épéiste Roi le suivirent de près.

Ce plan pour faire sortir les serpents de leurs trous était extrêmement ingénieux. Le Chef Kong voulait faire sortir son serpent, et le Ministre Chu avait la même intention. Le truc, c’était que deux serpents allaient être débusqués et que l’un d’entre eux allait devenir un pêcheur ! (NdT selon l’expression chinoise du pêcheur qui profite du combat entre un poisson et un bécasseau pour les attraper tous les deux)

Le Roi Martial Hun sortit en marchant, avec une attitude et une posture bien plus majestueuse que celle de l’adolescent.

Il marchait la tête haute, le regard glacial et sa robe flottant au vent. Tous ceux qui le croisèrent sur la route sentirent une aura sortant tout droit de l’enfer.

Il marchait même les jambes écartées (NdT MANSPREADING §§§) et se donnait de grands airs, mais notre Roi des Enfers Chu fronçait les sourcils en pensant : Tu as détruit l’image brillante que je donnais de moi !

“Ce… Ça ne va pas aller !” dit-il. “Senior Hun Gou, ce… pourriez-vous la rentrer un peu ?”

Hun Gou fronça les sourcils : “La rentrer un peu ?”

“C’est ça. Vous marchez de façon vraiment héroïque et imposante, vous bougez comme un tigre et un dragon, on dirait que vous volez sur un nuage. Quiconque vous regarderait se rendrait sûrement compte que vous êtes un maître de niveau Roi, et un de haut rang qui plus est !”

Il sourit : “Si cet assassin vous voyait, oserait-il tenter de vous assassiner ? Il s’enfuirait probablement, alors nous…”

“C’est vrai !” Le Chef Hun sourit et hocha la tête, puis il rétracta immédiatement son aura de Roi Martial.

L’aura d’un maître martial capable de traverser le monde devint en un clin d’œil celle d’un fonctionnaire de haut rang possédant un droit de vie et de mort sur les autres.

Quiconque le verrait croirait qu’il était un homme pouvant tuer des milliers de personnes d’un seul ordre !

“La ressemblance est frappante !” Le Fourbe ne lui léchait pas les bottes ce coup-ci. Hun Gou reproduisait parfaitement les manières imposantes qu’il avait au Pavillon Butian ; il avait vraiment l’air d’un second Roi des Enfers Chu.

Si Cheng Ziang et Chen Yutong se trouvaient devant lui à ce moment, ils l’appelleraient probablement ‘Ministre’.

“Accélérons un peu !” Le Roi Martial Hun devenait impatient. Il craignait que l’assassin ne parte s’il arrivait trop tard. On aurait dit un clochard affamé se rendant à un repas gratuit.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 172
DNC Chapitre 174

10 Commentaires

  1. dworky

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS: “On aurait dit un clochard affamé se rendant à un repas gratuit” ? Je suis pas mal sur que je laisserai le clochard loin derrière perso…

    Répondre
  5. Sagha

    Merci pour le Chapitre

    Répondre
  6. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  7. nickylaboum

    merci

    Répondre
  8. Julie

    Merci pour le chapitre! 🙂

    Répondre
  9. psycho

    Merci

    Répondre
  10. Dark-iop

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com