DNC Chapitre 177

DNC Chapitre 176
DNC Chapitre 178

Khultima, cher mécène, voici le deuxième DNC en ton honneur ! Merci encore !

Bonne lecture et à demain/tout à l’heure ! x_x

Chapitre 177 – L’ambition d’un homme dans la vie doit être de conquérir le monde !

C’était pour sa prudence que Diwu Qingrou lui avait assigné cette mission importante. Leur opération dans le Nuage de Fer était en pièces, et Cheng Yunhe était la personne la plus à même de parvenir à la remettre sur pied. De plus, sa capacité à rester objectif en toute situation faisait de lui le meilleur candidat.

Sa plus grande force était de pouvoir tolérer ce que les autres ne pouvaient supporter. Il pouvait calmement trouver une échappatoire même face à la pire situation possible et lorsqu’il ne trouvait pas de solution idéale, il parvenait quand-même à réduire les pertes au minimum.

Cheng Yunhe ne s’était jamais autant énervé de toute sa vie qu’aujourd’hui.

Yin Wufa était incapable d’accepter la situation : “Comment en est-on arrivé à ce point ?”

“Le Premier Ministre pensait que vous vous étiez fait duper par l’ennemi !” Cheng Yunhe soupira, mais il se reprit aussitôt et dit : “Si les ennemis sont parvenus à nous tromper une fois, pourquoi pas deux ? Que le Roi des Enfers Chu soit ou non un maître de Niveau Roi reste encore à déterminer ! C’est le premier problème !”

“Le second est la raison de notre venue, Numéro Un. Le Nuage de Fer est sur ses gardes après votre assaut de la veille. Nous avons perdu toute chance de le secourir, même s’il est encore en vie !”

Il soupira. “Le Premier Ministre sera vraiment triste lorsqu’il l’apprendra !”

“Ce n’est que le chef du réseau d’espionnage. Il est peut-être dégourdi, mais après ? Sa disparition ne peut pas affecter nos plans dans l’absolu.” répondit dédaigneusement Kong Shangxin.

“Savez-vous qui est Numéro Un ?” Cheng Yenhe le regarda tristement : “Vos actions inconsidérées ont ruiné ses chances de survie… Vous n’avez vraiment pas la moindre idée de qui il peut être ?”

“C’est le Hall des Cavaliers Dorés qui aurait dû s’occuper de cette mission, mais le Premier Ministre l’a préparé lui-même en répétant soigneusement ses ordres plusieurs fois. La situation est si grave qu’il m’a nommé à la tête de cette opération pour vous empêcher d’agir inconsidérément !”

“Savez-vous pourquoi le Premier Ministre a accordé une telle importance à cette mission ?”

Kong Shangxin se sentit légèrement anxieux : “Pourquoi alors ?”

“Le Premier Ministre, depuis le début de cette mission et l’envoi de Chef Yin au Nuage de Fer, a répété que nous ne devions pas attenter à la vie de Tie Butian. Que nous réussissions ou non, nous provoquerions la colère du Nuage de Fer et ils se passeraient les nerfs sur Numéro Un à défaut de pouvoir se venger sur nous ! Que le Premier Ministre ne veuille pas courir ce risque prouve que Numéro Un est plus important que Tie Butian à ses yeux !”

Cheng Yunhe continua : “Lorsqu’il m’a envoyé ici, le Premier Ministre a reconnu l’importance qu’avait Le Roi des Enfers Chu pour le Nuage de Fer. Ainsi, il a insisté pour que nous sauvions Numéro Un, et que nous résolvions notre malentendu avec le clan mystérieux. Il a même ajouté que nous ne devions pas toucher le Roi des Enfers Chu si nous n’avions aucune certitude d’y arriver. Savez-vous pourquoi ?”

“Notez qu’il a demandé de sauver Numéro un et de régler ce quiproquo ! Il a d’abord parlé de sauver Numéro Un !”

Il poussa un énorme soupir : “Le Premier Ministre craignait que vous vous laissiez dominer par vos émotions et par conséquent, il vous a demandé plusieurs fois d’attendre mon arrivée pour que nous décidions d’un plan d’action. Ça n’a aucune espèce d’importance, pour vous ?”

Il s’écria tristement : “Il vous l’a demandé parce qu’il sait que j’ai compris l’importance qu’à Numéro Un pour lui !”

“Alors qui est ce Numéro Un ?” Des gouttes de transpiration perlèrent sur le front du Chef Kong. S’il n’avait pas été capable de comprendre l’importance de ce type après tout ça, il aurait tout aussi bien pu se suicider.

“Le maître du Premier Ministre n’a eu que deux disciples dans toute sa vie !” dit solennellement Chen Yunhe. “Savez-vous qui était ce second disciple ?”

Kong Shangxin suffoqua tout à coup, tandis qu’il se mit à dégouliner de sueur : “Numéro Un ?”

Cheng Yunhe lui jeta un regard noir et furieux : “Qui d’autre auriez-vous voulu que ce soit ?”

“Les deux frères martiaux dépendaient l’un de l’autre à l’époque. Numéro Un était plus jeune que le Premier Ministre de huit ans, et ils ont servi le Grand Zhao ensemble ; l’un dans les ténèbres, l’autre en plein jour. Numéro Un n’a jamais révélé son vrai nom à personne d’autre. Le Hall des Cavaliers Dorés est né de leurs efforts conjoints !”

“Ensuite, le Premier Ministre devint de plus en plus célèbre dans le Grand Zhao et Numéro Un disparut de la mémoire collective. Cependant, sept ou huit ans plus tard, on apprit qu’il y avait un Saint parmi les fonctionnaires du Nuage de Fer. Savez-vous pourquoi ?” Il dit sombrement : “Parce qu’à l’époque, le Premier Ministre, Han Buchu, Numéro Un et moi avons bu ensemble…”

Arrivé à ce point, le Bras Droit de Diwu Qingrou ne put s’empêcher de se remémorer la scène.

Ils étaient tous les quatre jeunes, à l’époque. Numéro Un n’avait qu’une vingtaine d’années, et le Premier Ministre n’avait pas le même pouvoir qu’à présent. Ils avaient bu plus de trois tournées et commençaient à être ivres.

Une fois qu’ils le furent, ils se mirent à parler de leurs buts et de leurs ambitions. DIwu Qingrou avait dit : “Les Neuf Cieux n’ont jamais été sous le contrôle d’un même souverain dans toute l’histoire. Il y a toujours eu différents seigneurs de guerre provoquant le chaos. Mon ambition dans la vie est de parvenir un jour à unifier ces vastes Neuf Cieux de mes propres mains !”

Il tenait alors une coupe de vin entre les mains. Sa voix restait calme malgré son ivresse apparente : “Un homme devrait avoir la tête dans le ciel parmi le Soleil et la Lune, et avoir les pieds posés sur le vaste monde. Il devrait contempler ces millions de vies et régner sur elles. Quand il est ivre… Il devrait poser la tête sur les genoux d’une beauté, et pas sur ceux d’un démon lascif ordinaire. Quand il est sobre… Il règne sur le monde. Voilà ce que devrait être l’ambition d’un homme ! Il devrait vivre dans la gloire éternelle ! Qui a besoin d’une belle femme à ses côtés ?”

Numéro Un était alors également ivre, mais il rit tout de même et dit : “Si tu peux diriger le Grand Zhao, alors je te remettrai le Nuage de Fer de mes deux mains (NdT marque de respect) en tant que cadeau de félicitations pour ce premier pas vers l’unification du monde !”

Aucun d’eux ne pouvait savoir que ces déclarations impromptues deviendraient l’objectif auquel ces deux-là allaient consacrer leurs vies. De plus, ils avaient presque réussi !

Si Chu Yang avait été là, il aurait dit tristement : “Pas presque, ils avaient réussi !” Dans sa vie passée, Tang Xinsheng avait effectivement offert le Nuage de Fer sur un plateau à Diwu Qingrou.

Cheng Yunhe poussa un soupir inconsciemment, plongé dans ses souvenirs.

Un de ces quatre hommes était devenu le premier ministre d’une nation capable d’influencer le monde. Dans les faits, il en était l’empereur.

Un autre s’était faufilé dans le Nuage de Fer et était devenu un saint parmi les officiels. Ils étaient tous les deux des meneurs dans leur domaine, et travaillaient dans le même but.

Cheng Yunhe, quant à lui, était devenu l’assistant de Diwu Qingrou et s’occupait des problèmes difficiles à régler dans les ténèbres. Pour ce qui est de Han Buchu…. Cheng Yunhe savait qu’il était la personne la plus terrifiante qu’il connaissait après le Premier Ministre !

Han Buchu vénérait presque fanatiquement ce dernier, et il était prêt à faire n’importe quoi pour lui, sans se soucier de principes ou de manières.

Il se salissait les mains et Diwu Qingrou profitait de sa bonne réputation. Tout ce qui était inconvenant de dire ou faire dans sa position, Han Buchu le disait ou le faisait à sa place.

Il se voyait lui-même comme un tremplin pour le Premier Ministre, et il le faisait de son plein gré et avec enthousiasme ! Il ne ménageait jamais ses efforts pour lui !

Il n’était pas rare qu’il discute avec Diwu Qingrou de certaines choses dont Cheng Yunhe lui-même n’avait pas le droit de se mêler !

Ils étaient ces quatre hommes.

Aujourd’hui, Numéro Un était tombé dans le piège tendu par le Roi des Enfers Chu au Nuage de Fer, et Cheng Yunhe avait été plongé dans un bourbier par son propre coéquipier. Il ne pouvait pas s’en sortir, pas plus qu’il ne pouvait avancer ou reculer ! Les deux autres étaient à des milliers de kilomètres de là et attendaient de ses nouvelles.

Il eut soudain envie de boire en y pensant.

À ce moment-là, il voulait plus que tout au monde retourner à cette soirée où ils buvaient ensemble, où ils burent jusqu’à devenir… complètement bourrés !

“Alors Numéro Un est aussi important…” Yin Wufa et Kong Shangxin s’échangèrent un regard. “Mais pourquoi le Premier Ministre ne nous l’a-t-il pas dit !”

“Le Premier Ministre ne parlerait jamais de ce genre de choses !” gronda Cheng Yunhe. “Comment pourrait-il dévoiler quelque chose d’aussi personnel ?”

Le Chef Kong soupira. Ses blessures semblèrent l’affecter et il trembla légèrement.

“Profitons de ce moment pour nous calmer un peu.” Cheng Yunhe sourit. L’émotion monta au fond de ses yeux, et il retrouva immédiatement son calme initial. Il dit : “Vous devriez vous rétablir, vous deux. Nous ne pourrons même pas négocier sans votre puissance !”

“Tous nos effectifs vont temporairement rester dormants dans le Nuage de Fer !” Sa voix était très calme, mais on y relevait une pointe d’impuissance. “Nous allons attendre que vous retrouviez votre pleine forme avant de poursuivre.”

Yin Wufa dit : “Mais… Le plan du ministre va être retardé ?”

“Nous mourrons si nous mettons le nez dehors !” dit Cheng Yunhe. “Vous êtes grièvement blessés au point de ne même pas pouvoir vous protéger vous-même. Comment pouvez-vous penser aux plans du Ministre ?”

“Combien de temps vous faut-il pour tous vous rétablir ?”

“Je… vais probablement avoir besoin d’un mois… !” grogna Yin Wufa. Une puissante haine brilla dans ses yeux. Il avait du Ginseng d’Esprit de Jade, une des neuf grandes herbes légendaires, pour soigner ses blessures et il avait tout de même besoin d’un mois. Ses blessures étaient graves à ce point.

“J’ai besoin de quinze jours !” répondit Kong Shangxin nonchalamment. “Dix jours suffiront, au besoin, et il n’y aura qu’une légère différence !” Son regard se fit glacial. “Mais je peux vous assurer sur les blessures du Roi des Enfers Chu sont absolument bien plus sérieuses que les miennes ! Le Roi Martial qui l’accompagnait doit être aussi blessé que moi !” Son ton suintait l’arrogance.

“Ce n’était pas le Roi des Enfers Chu !” Cheng Yunhe soupira faiblement. Pourquoi insiste-t-il là-dessus ?

Deux chefs de niveau Roi du Hall des Cavaliers Dorés sont tombés dans le panneau… C’est incroyable ! Je me demande comment le Roi des Enfers Chu s’y est pris…

“Je vais immédiatement informer le Premier Ministre de ce qui s’est passé ici.” Il prit une grande inspiration et dit : “Second Chef Kong, racontez-moi ce qui s’est passé ses derniers jours dans les moindres détails. Le Premier Ministre a demandé à avoir des informations précises pour pouvoir prendre de bonnes décisions.”

Kong Shangxin eut l’air honteux et obéit tristement.

Il décida rapidement de reprendre les deux précieux objets des mains du Roi Kong : “Vous autres n’avez pas besoin du Ginseng d’Esprit de Jade pour récupérer, pas vrai ? Donnez-moi les deux morceaux de Ginseng supplémentaires !”

Il n’avait plus l’air de pouvoir résoudre le malentendu, et Numéro Un était probablement mort. Ces deux morceaux de Ginseng d’Esprit de Jade ne devaient pas être gâchés par ces deux brutes…

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 176
DNC Chapitre 178

7 Commentaires

  1. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci

    Répondre
  3. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  4. Spirit_of_Souls

    Merci à Vous deux Toi, wazouille pour tes superbes trads, et Khultima pour tes nombreux dons faisant avancer ce LN ^^

    Répondre
  5. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Khultima

    Merci pour le chapitre et de rien ^^

    Ça aurait été bien que Chu Yang s’occupe de tout ce beau monde avant l’arrivée de Cheng Yunhe, mais on ne peut pas compter sur le clan Heimo qui parle beaucoup mais n’aboie pas vraiment…

    Répondre
  7. Dark-iop

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com