DNC Chapitre 180

DNC Chapitre 179
DNC Chapitre 181

Monsieur Khultima, voici un autre chapitre bonus en ton honneur ! Encore merci à toi ! =)

Sur ce, je vais aller m’écrouler (non, je ne vous dirais pas à quel heure j’ai terminé. Non, n’insistez-pas !)

Bonne lecture =)

Chapitre 180 – Assécher toute l’eau des Neuf Cieux avec ma flûte de jade violet 

Chu Yang ne fit aucun progrès notable dans ses recherches sur la courbure de l’énergie du sabre. Cela dit, il ne se découragea pas pour autant et poursuivit lentement son étude.

Ces derniers jours, Gu Duxing et les nouveaux s’exerçaient de toutes leurs forces au Pavillon Butian. Ils s’entraînaient tous jusqu’à l’épuisement, et Mo Qingwu restait à l’écart en les encourageant.

Les blessures de Mo Chengyu guérissaient petit à petit.

Vers la fin d’après-midi, Wu Qianqian filtrait quelques informations quand elle décida d’interrompre les gloussements du Ministre Chu. Elle lut exprès des renseignements non pertinents à haute voix, mais notre Ministre resta vautré sur sa chaise comme s’il n’avait rien entendu.

Cela dit, lorsqu’elle lut une information apparemment très ordinaire, il se redressa d’un bond et une aura terrifiante jaillit de ses yeux. Ce regard différent stupéfia la jeune femme, et fit battre son cœur comme un tambour.

“Deux personnes sont entrées par la porte sud ; l’une était vieille et paraissait imposante, l’autre était jeune, avait l’air vaillant et tenait une flûte de jade vert en main.”

Une flûte de jade vert… L’adolescent se redressa à ces mots comme s’il avait été électrocuté.

D’après ses souvenirs, Mo Tianji avait une flûte de jade vert dont il était inséparable. C’était à la fois son passe-temps favori, mais également son arme de prédilection. De plus, elle était truffée de mécanismes secrets particuliers.

Il en vint à se demander si Mo Tianji n’était pas arrivé à la Citadelle.

Il y a six mois encore, le jeune homme le haïssait viscéralement mais à présent, il n’éprouvait à son égard que des sentiments contradictoires et compliqués.

Il dit précipitamment : “Utilise toutes nos ressources pour trouver ces deux-là !”

“Quoi ?” S’exclama la demoiselle de surprise. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il réagisse aussi bizarrement et intensément. Elle avait été complètement prise par surprise.

Le Fourbe souligna chaque mot : “Je veux que tu trouves le vieux et le jeune à la flûte en jade vert !” Ses yeux brillèrent d’une lueur glaciale terrifiante.

Deux heures plus tard, le soleil commença à se coucher. Chu Yang portait une tenue bleue et se rendait à l’Auberge de l’Accueil. Il se tint à la porte un moment avant de monter les escaliers et, une fois arrivé devant une des chambres d’hôtes, il frappa doucement à la porte.

Une voix ferme demanda à voix basse : “Qui est-ce ?”

“Je veux assécher l’eau des Neuf Cieux avec ma flûte de jade violet.” répondit le jeune homme. “Il est difficile de changer les secrets des cieux (NdT secrets des cieux = Tian Ji), mais ils sont trouvés facilement !”

La voix derrière la porte se tut soudainement. Un long moment plus tard, une fois raffinée dit lentement : “Intéressant ! Entrez, je vous prie.”

La porte s’ouvrit et révéla le visage fin d’un vieillard qui le regardait avec méfiance. Un instant à peine après l’avoir vu, une énorme explosion se produisit dans son esprit, et le souvenir de son embuscade à la Terrasse Tonnerre&Vent traversa sa mémoire.

Ce vieil homme n’était autre qu’un des trois maîtres de niveau Roi qui l’avaient attaqué.

“Vous êtes… ?” demanda-t-il d’un ton suspicieux.

“Un ami !” Le Fourbe sourit et répondit : “Mo Chengyu se trouve chez moi !”

Le vieillard eut temporairement l’air plus aimable tant la joie qui brillait dans son regard était visible. “Hein ? Entrez, je vous en prie, entrez !”  Il s’écarta aussitôt pour le laisser passer.

Chu Yang prit une grande inspiration et entra.

Il trouva à l’intérieur un jeune homme, qui tenait une flûte de jade vert magnifique. Il avait un visage lumineux qu’on aurait cru ciselé dans le jade, et des yeux aussi profonds que l’océan.

Ses longs cheveux descendaient sur sa robe blanche en cascade, ceignant un visage aussi blanc et fin que celui d’une femme. Son regard paraissait pouvoir tout englober.

L’adolescent se sentit submergé par ses émotions. À ce moment, sa vie passée et l’actuelle semblèrent fusionner, puis elles furent séparées en un clin d’œil.

Il connaissait parfaitement ce visage.

C’était celui de son meilleur ami ! C’était celui de son meilleur ami, et également de l’homme qui avait orchestré sa mort !

Mo Tianji !

Alors qu’il le regardait, le jeune maître l’observait de ses yeux perçants qui semblaient pouvoir le percer à jour. Mo Tianji sourit et dit élégamment : “Asseyez-vous s’il vous plaît, cher invité d’honneur !”

“Puis-je vraiment être votre invité d’honneur alors que je suis venu sans être invité ?” répondit nonchalamment le Fourbe.

“Je viens seulement d’arriver aux Trois Cieux Inférieurs, alors ceux qui viennent me trouver et qui ne sont pas mes ennemis doivent être des invités d’honneur !” Mo Tianji sourit et dit doucement : “Et vous n’êtes évidemment pas mon ennemi !”

Le jeune homme répondit d’une voix intimidante : “Et comment savez-vous que je ne suis pas votre ennemi ?”

“Si vous l’étiez, alors mon cadavre aurait déjà été tué dans un coin insolé !” Le jeune maître sourit, puis il se retourna et se dirigea vers son lit. Il y prit un petit paquet qu’il défit pour dévoiler une théière. Il la posa ensuite sur la table, déchira doucement des feuilles de thé et l’en remplit avant d’y verser de l’eau bouillante. Il couvrit ensuite le bec de la théière d’un linge blanc, la vida de son eau et la remplit à nouveau d’eau bouillante.

Il dit nonchalamment : “Vous pouvez sortir, Monsieur Fang ! (NdT Pas le mot anglais signifiant croc, mais bien Fang () !) J’ai quelques mots à dire à notre ami !”

Mo Tianji était toujours concentré et discipliné dans tout ce qu’il faisait. Personne n’aurait pu l’imaginer troublé. En fait, chacun de ses gestes était élégant, gracieux et plein de noblesse.

“Second jeune maître… !” Cria le vieil homme d’un air inconfortable.

“Il est venu me trouver. Depuis son arrivée, il n’a pas présenté les raisons de sa venue et même si je suis allé faire du thé, il a attendu patiemment sans se précipiter. Ça prouve qu’il est quelqu’un de patient, aussi n’y a-t-il aucune raison pour qu’il devienne agressif. Il s’est directement adressé à moi en entrant, ce qui prouve qu’il souhaite me parler à moi et à personne d’autre !”

Mo Tianji sourit et continua : “Par conséquent, tu devrais sortir et essayer de ne pas laisser ton oreille traîner !”

Sa voix resta calme tandis qu’il parlait, et il ne leva pas les yeux non plus. Cependant, il avait tout de même autant d’autorité qu’une personne puissante.

Voilà quel genre d’homme était Mo Tianji !

Chu Yang se lamenta silencieusement. Son raisonnement et son attitude suffisaient à montrer que le second jeune maître du clan Mo avait surpassé tous ses pairs !

Gu Duxing, Dong Wushang et leurs semblables pourraient devenir aussi célèbres que lui dans le futur, mais ils ne pouvaient se mesurer à lui pour le moment. Et le jeune homme savait exactement pourquoi !

Gu Duxing et les autres n’avaient alors pas l’expérience de Mo Tianji et n’étaient, du coup, pas aussi matures que lui. De plus, ils étaient des enfants de concubines et n’étaient pas en position de succéder aux chefs de leur clan, aussi ne subissaient-ils aucune pression.

D’un autre côté, Mo Tianji et son frère aîné, Mo Tianyun, étaient tous deux des héritiers légitimes et étaient aussi exceptionnels l’un que l’autre. La compétition entre les deux frères était devenue extrêmement houleuse.

Mo Tianji était à ce moment moulé par tous ces évènements, aussi avait-il le maintien d’un général dans le moindre de ses gestes.

“Asseyez-vous, s’il vous plaît. Puis-je vous demander votre nom ?” Le jeune maître ne leva toujours pas les yeux. Sa main droite reste appuyée sur la théière qu’il secouait lentement sur un rythme étrange.

Le Fourbe marcha lentement vers lui et s’assit confortablement comme s’il était chez lui : “Mon nom est Chu, Chu Yang !”

Mo Tianji avait été le plus gros problème de sa vie passée, et était celui qui l’avait mené à sa perte. Du coup, il avait déjà envie de lui coller une raclée rien qu’à voir son visage.

Il ne s’était pas du tout attendu à ce qu’ils se rencontrent ce jour-là…

“Patience, je prépare encore le thé !” dit paisiblement Mo Tianji.

L’adolescent rit et regarda la vapeur s’élever lentement de la théière sans dire un mot.

“Êtes-vous vraiment le Roi des Enfers Chu, le ministre du Pavillon Butian ?” Mo Tianji resta concentré sur sa théière sans jamais lever les yeux. “Je n’aurais vraiment cru que le célèbre Roi des Enfers soit aussi jeune !”

“Vraiment ?” demanda le Ministre avec un grand intérêt : “Qu’est-ce qui vous fait dire ça ?”

“Vous avez dit tout à l’heure : ‘Mo Chengyu se trouve chez moi’ !” Le jeune maître sourit doucement et continua : “Ces quelques mots m’ont suffi à déterminer votre identité !”

Le jeune homme pencha la tête : “Je vous écoute !” Un des rares passe-temps de sa vie passée était d’écouter Mo Tianji tirer des conclusions logiques à partir de presque rien.

Il avait grandement influencé sa façon de penser depuis sa renaissance.

“Nous sommes tombés sur le Clan Heimo, qui voulait nous tuer, et avons été séparés. Ma sœur possède le Méridien à Trois Yin et est la plus faible d’entre nous. Elle a un énorme potentiel, aussi les Heimo choisirent de l’éliminer en premier !” Mo Tianji poursuivit : “Mo Chengyu n’aurait jamais pu protéger correctement ma petite sœur même en en payant le prix, au vu de la situation. Du coup, la seule solution pour eux aurait été de s’échapper !”

Il sourit et expliqua : “À force d’être en cavale, un être humain finirait par s’épuiser un moment ou l’autre. Le Clan Heimo, de son côté, est un clan puissant et a de nombreux hommes. Sans aide, ils auraient éventuellement fini par tomber entre leurs mains. Si Mo Chengyu se trouve chez vous, alors ma petite sœur doit s’y trouver également. Dans le cas contraire, il serait parti il y a longtemps !”

Il poursuivit sans attendre de réponse : “Seul quelqu’un de très puissant aurait pu les aider dans cette situation, et très peu de personnes en sont capables dans la Citadelle. De plus, cette personne doit être extrêmement intelligente pour réussir à les protéger quoiqu’il arrive. Les Heimo ne font aucun cas des gouvernements séculiers, et même une personne extrêmement puissante dans le royaume pourrait provoquer un massacre en les énervant avec une mauvaise explication. C’est pour cette raison que cette personne doit avoir une intelligence supérieure !”

Chu Yang opina du chef : “C’est logique !”

Mo Tianji dit doucement : “Seules trois personnes correspondent à ce profil dans la Citadelle ! Tie Butian, Tie Longchen et vous, le Roi des Enfers Chu.”

Il continua : “Tie Butian et Tie Longchen n’oseraient pas jouer avec le feu de la sorte. Ils n’oseraient pas prendre ce risque puisque le royaume du Nuage de Fer repose sur leurs épaules.”

Le Fourbe demanda avec impudence : “Mais comment pouvez-vous être aussi sûr que moi, je prendrais ce risque ?”

“Hahahah…” Le jeune maître rit et répondit : “J’ai entendu de nombreuses rumeurs au sujet du Roi des Enfers Chu, récemment ; et toutes montraient clairement qu’il aimait prendre des risques !”

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 179
DNC Chapitre 181

9 Commentaires

  1. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Fabulas

    Merci pour le chapitre
    Les mots flute de jade violet m’ont perturbé au debut 🙂 🙂

    Répondre
  5. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. psycho

    Merci pour les chapitres 🙂

    Répondre
  7. nickylaboum

    merci

    Répondre
  8. Gilgamesh

    Merci pour ce nouveau chapitre qui amène de nouvelles perspectives sur la suite de l’histoire 🙂

    Répondre
  9. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com