DNC Chapitre 182

DNC Chapitre 181
DNC Chapitre 183

Et voilà, avec du retard, le DNC du mercredi ! Je fais le BTTH bonus dans la soirée ! x_x

Bonne lecture !

Note : Le ‘Méridien à Trois Yin’ a été changé pour ‘Trois Méridiens Yin’.

Chapitre 182 – Je suis ma propre voie.

N’importe qui aurait été forcé de reconnaître la sagesse et la compréhension inégalée de cet homme dans les arts martiaux ! Même les techniques généralement délaissées par les experts devenaient incroyables entre ses mains !

Cet homme s’appelait Xiao Fengyun, un nom qu’il s’était donné sur une variation de “tempête riante”. (NdT Le pinyin de tempête riante est également Xiao Feng Yun, mais ça se prononce différemment) D’après la légende, il avait atteint le niveau de Souverain Martial de neuvième rang !

Je mélange le ciel bleu et ris avec arrogance face à la tempête. Je maîtrise le monde avec l’univers en moi.

De ces simples paroles, Xiao Feng Yun venait d’évaluer sa vie ! Aux yeux de cet homme étrange, tout pouvait se contrôler dans la vie, que ce soit la chute d’un empire, la naissance d’une dynastie ou la vie humaine ! Tout pouvait être gouverné !

L’idéogramme de “paume” dans le Cristal Violet était la signature de cet expert. Seul un fou se servirait d’une main pour se représenter, mais lui l’avait utilisé pour indiquer qu’il tenait le monde dans la paume de sa main.

Ce morceau de cristal rappela à Chu Yang le pendentif d’essence de jade violet qu’il portait autour du cou, dont la forme et la calligraphie qu’elle contenait étaient très similaires.

Meng Chaoran lui avait un jour dit qu’un Empereur Martial de bas niveau devrait faire énormément d’efforts pour parvenir à laisser une inscription de la sorte.

“Cet artefact a été trouvé après que la montagne se soit effondrée. Nombre de personnes sont venues fouiller la zone, mais sans résultats.” dit Mo Tianji. “J’ai été attiré par cette histoire au moment même où j’ai vu ce fragment.”

Le jeune homme comprit enfin pourquoi il avait agi aussi inhabituellement. Même lui aurait été appâté par un tel objet !

Aux yeux d’un maître martial, ce cristal était plus attirant que la plus belle femme du monde.

“Le lendemain même, j’ai donné cent liangs d’or au chasseur pour ce morceau de cristal violet, et je me suis enfoncé au cœur des Montagnes Reliant les Nuages.” dit-il.

Cent liangs d’or… Quel radin ! Ce Cristal vaut bien plus, et ce même sans le secret stupéfiant qu’il contient.

“J’avais l’intention de ne lui donner que cent liangs d’argent au départ, donc je lui ai donné une belle somme en fait. Pour ces pauvres chasseurs, dix liangs d’or représentent déjà une fortune, mais j’aurais été gêné de lui donner une si piètre compensation. Du coup, je lui ai donné des liangs d’or plutôt que d’argent.”

L’adolescent sourit d’un air désabusé.

Mo Tianji est vraiment incroyable. Il peut inconsciemment deviner ce que les gens pensent et répondre à leurs questions avant même qu’ils ne les posent.

Discuter avec lui revient à l’écouter marmonner tout seul. S’il ne veut pas que tu parles, alors tu n’auras pas la moindre chance de l’ouvrir.

“Le jour suivant, je suis allé aux ruines des Montagnes Reliant les Nuages avec le Doyen Fang, Mo Chengyu et ma petite sœur. Les ruines se trouvaient au pied d’une falaise de plusieurs kilomètres de haut… Et le front de falaise était pratiquement vertical. Je craignais que ma petite sœur ne se blesse et comme je n’étais pas sûr qu’il n’y ait pas de créatures dangereuses dans ces ruines, je l’ai laissée avec Mo Chengyu au sommet de la montagne.”

Le jeune maître sourit amèrement.

Le Ministre se dit que face à un terrain aussi traître, il n’aurait pas non plus laissé sa sœur courir un tel risque.

“Cependant, une fois descendu, j’ai découvert un bassin naturel de pétrole. J’ai cherché partout sans rien trouver quand tout à coup, j’ai entendu une voix retentir de l’autre paroi de la falaise. Elle disait : ‘Comment vous êtes-vous retrouvé dans un endroit pareil, second jeune maître du Clan Mo ? Vous nous rendez très heureux, nous autres Heimo !’ Ensuite, le pétrole s’est enflammé… Le bassin faisait près d’une dizaine de mètres de profondeur, et des flammes envahirent toute la zone… Peux-tu imaginer à quel point j’étais en difficulté ?” Un sourire terrible flotta sur ses lèvres. “La paroi de la falaise était à la verticale et les flammes enveloppaient tous les alentours !”

“J’avais beau savoir que ma petite sœur se ferait attaquer au-dessus et craindre pour sa vie, je ne pouvais rien faire.” Il prit une grande inspiration. “Le Doyen Fang et moi avons creusé un trou dans la roche avec la flûte de jade violet. Malgré tous nos efforts, nous ne sommes parvenus à creuser qu’à une dizaine de mètres de profondeur. Le feu était si intense que la paroi de la montagne était chauffée à blanc, autant te dire qu’une dizaine de mètres de profondeur ne faisait pas grande différence.”

“Par chance, le ciel nous est venu en aide. Au dernier moment, nous sommes tombés par accident sur la cave du Souverain Martial Xiao Fengyun. Nous avons eu de la chance de nous en tirer en vie !”

Dans les Neuf Cieux, les vestiges d’un Souverain Martial exerçaient une terrible attraction sur tout le monde !

Personne ne pouvait rester indifférent en apprenant l’existence d’une telle chose. Si Chu Yang avait démontré le moindre intérêt pour ces vestiges, Mo Tianji changerait immédiatement d’attitude à son égard !

Le jeune homme cria : “Je me fiche de ce que tu as pu y obtenir, et je ne veux certainement pas me mêler de tout ça !”

Les yeux du jeune maître brillèrent brièvement d’une étrange émotion. “Pourquoi ? Tout le monde voudrait mettre la main sur les trésors d’un Souverain Martial. Tu n’es même pas un tout petit peu curieux ?”

“Je suis mon propre chemin et me débrouille par moi-même.” dit-il nonchalamment. “Je veux juste suivre ma propre voix, sans distractions. Disons juste que le mot Souverain n’est qu’une autre distraction à mes yeux !”

Mo Tianji l’observa soigneusement en plissant les yeux un moment. “Tu es remarquable !” Il réfléchit un peu et dit : “Ta façon de penser ressemble beaucoup à la mienne, Frère Chu.”

L’adolescent réfléchit un peu et répondit prudemment : “Oh…”

“Peut-être sais-tu déjà quel attrait ce Cristal Violet a à mes yeux.” Le jeune maître soupira : “Même les vestiges d’un maître suprême n’éveilleraient aucun intérêt chez moi, mais cette relique… Il me la faut !”

Le Ministre comprit totalement.

Mo Tianji avait beau être puissant, il s’était rarement battu de toute sa vie. Il avait toujours eu l’habitude de régler ses problèmes en se servant de son intellect. Il évitait la confrontation à chaque fois que c’était possible. En fait, il aimait manipuler les autres !

Diwu Qingrou partageait cet aspect de son caractère.

Le Souverain Martial Xiao Fenyun, qui avait laissé cette relique derrière lui, partageait également ce trait. Il était devenu le maître du monde en se servant d’une sorte de technique de culture intellectuelle !

Rien ne pourrait tenter Mo Tianji davantage !

“Les Heimo avaient déjà eu vent de cet endroit.” dit-il lentement. “Ils prévoyaient de nous attendre au sommet de la falaise et de nous suivre. Forcément, ils avaient une occasion en noir de me frapper en pleine descente ! L’existence de ce bassin de pétrole au pied de la falaise ne rendait leur plan que meilleur…”

“Haha, c’était vraiment une sacré coïncidence !” La voix de Mo Tianji avait beau être parfaitement calme, Chu Yang y décela néanmoins une froideur capable de glacer les os.

Le jeune maître changea de sujet et demanda pour la troisième fois : “Ma petite sœur… Est-ce qu’elle va bien ?”

Il avait tout expliqué clairement. Il ne savait pas pourquoi le Roi des Enfers Chu avait autant insisté pour apprendre ce qui s’était passé, mais il sentait que s’il ne lui avait pas expliqué clairement, il ne lui dirait rien à propos de sa petite sœur.

“Elle s’est pris un coup d’épée d’un Épéiste Roi des Heimo… Juste là !” Le jeune homme pointa sa poitrine du doigt.

Mo Tianji blanchit aussitôt comme un linge !

Il s’assit faiblement et murmura : “Ses Trois Méridiens Yin ont été détruits ?” Il était à présent certain qu’elle était encore en vie. Si elle avait subi une blessure ordinaire, l’adolescent ne lui aurait pas indiqué où elle se trouvait. Le point qu’il avait désigné était, chez une femme, là où se trouvait le Méridien Yin Froid. Pour Mo Qingwu, c’était un méridien plus important encore puisque c’était l’intersection de ses trois Méridiens Yin.

“En effet !” répondit calmement le Ministre.

Le jeune maître serra violemment les poings, puis il les rouvrit avant de les serrer à nouveau. Son visage blanc s’empourpra peu à peu. Il siffla doucement entre ses dents : “Je ne vais… pas… te laisser… t’en tirer… comme… ça !”

“De qui parles-tu ?” demanda le Fourbe, abasourdi.

Mo Tianji leva les yeux sur lui, puis il ferma un long moment avant de lui répondre calmement. “Ça ne te concerne pas, Frère Chu ! Je vais immédiatement ramener ma petite sœur au clan !”

“Et que se passera-t-il à votre retour ?”

Son regard se fit peiné : “À notre retour… Je ferai de mon mieux pour la protéger !”

“Peux-tu la protéger au moins ?” Le Fourbe ricana. “Mo Tianji, tu n’es qu’un second jeune maître…”

Le jeune maître renifla et demanda : “Et si elle reste ici, pourras-tu la protéger, toi ?” Son interlocuteur avait indubitablement touché un point sensible, mais il resta de marbre et contre-attaqua avec une question qui le laissa abasourdi.

Le Roi des Enfers Chu resta silencieux.

Les deux adversaires laissèrent tomber leur masque et se lancèrent dans une discussion houleuse.

“Je l’aime beaucoup !” Chu Yang prit une grande inspiration et dit : “Je ne veux pas qu’elle retourne dans le clan et subisse un traitement injuste !”

“Comment ça tu l’aimes ?” Deux rayons mortels jaillirent des yeux de Mo Tianji. On aurait dit deux épées bondissant directement vers le cœur du jeune homme.

Ce dernier sourit : “Si je te dis que c’est l’amour qu’on éprouve entre un homme et une femme, me croiras-tu ?”

“Haha…” Le jeune maître rit et secoua la tête : “Tu es trop drôle, Frère Chu !” Il n’avait pas ri depuis bien longtemps, aussi ne put-il se contrôler.

C’était drôle parce que c’était le Roi des Enfers Chu qui le disait !

“C’est vraiment si drôle que ça… ?” Marmonna ce dernier, agacé.

“Soit, soit ! N’en parlons plus.” Mo Tianji essaya de contrôler son hilarité, mais il eut beaucoup de mal. Un long moment plus tard, il demanda sincèrement : “Où est Xiao Wu à présent ? Emmène-moi la voir, s’il te plaît !”

“J’ai une bonne nouvelle pour toi.” dit l’adolescent.

“Quoi donc ?”

“Je suis sûr de pouvoir soigner les Trois Méridiens Yin de Xiao Wu.” dit-il avec hésitation. “Mais pas dès à présent… Je ne suis pas encore capable pour le moment. J’ai besoin de temps… disons deux ans.”

Le jeune maître fut surpris : “Tu es médecin ?”

“*Tousse… Tousse…* Non.”

Mo Tianji soupira doucement : “Haha, je te remercie pour ton intention. J’en parlerai à mon père à mon retour.”

Il n’était fondamentalement pas convaincu, et c’était exactement ce que le Ministre craignait. Il ne pouvait rien prouver, et sa force actuelle ne lui permettait pas d’avoir le respect du Clan Mo.

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 181
DNC Chapitre 183

7 Commentaires

  1. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  2. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  3. psycho

    Merci

    Répondre
  4. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  5. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Conan

    Merci pour les chapitres!!!

    Répondre
  7. nickylaboum

    merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com