DNC Chapitre 193

DNC Chapitre 192
DNC Chapitre 194

Et voilà un autre DNC pour bien commencer la journée ! Quoi de plus agréable ? :p

Et ça, vous le devez à la générosité de Khultima, notre généreux mécène !

Un grand merci à lui et bonne lecture à tous ! Encore merci, Khultima !

Chapitre 193 - Fin du voyage

Trois mille hommes lancèrent des traits noirs, qui arrivèrent depuis toutes les directions, à différents angles et à des vitesses différentes également. Tous visèrent une seule et même cible : les cinq hommes qui fonçaient dans leur direction !

Kong Shangxin poussa un grand cri et vola dans les airs. La pointe de son pied poussa la pointe de la première vague de lances, et son corps s’éleva lentement ; il rencontra la seconde vague le sabre à la main et l’abattit soudainement. Il poussa alors un cri puissant et continua de s’élever. Son sabre continua de cligner dans les airs, et son corps arriva à quatre-vingt-dix mètres dans les airs !

Juste après, il traça de son arme un arc étrange et brillant ; et ressembla alors à un éclair de lumière. Un halo cligna dans son dos, créa des images mystérieuses et il fila dans les airs, enveloppé d’une lueur brillante, droit vers l’armée de soldats !

Son sabre brilla férocement et les premiers rangs de l’armée eurent l’impression qu’un petit soleil venait d’apparaître devant eux. Une vague de sang gicla dans les airs !

D’autres vagues de sang fleurirent tandis que le Roi Kong ouvrit une voie écarlate dans les soldats en un clin d’œil, assisté par ses frères martiaux !

Yin Wufa tenait une lance qu’il venait d’attraper et se lança frénétiquement dans la mêlée ! Il avait déjà été frappé par trois ou quatre flèches.

Parmi les trois hommes encore présents à leurs côtés, le Vieux Sa était le premier à se jeter au cœur des flèches et des lances volant vers eux. Derrière lui suivait pas loin un Vénérable de septième rang et avec Yin Wufa, les trois hommes brisèrent les lignes de soldats avec une formation triangulaire !

Cependant, le dernier homme, un Vénérable de quatrième rang, était un peu trop lent par rapport à eux et il fut fauché par une volée de flèches. Il poussa un soupir, mais ce fut son dernier.

Des lances traversèrent le ciel comme des éclairs mortels et clouèrent son corps au sol. D’autres le frappèrent encore, ainsi que des flèches jusqu’à ce qu’il ne soit plus que de la chair à pâté !

Les flèches continuèrent de pleuvoir sans cesse et les lances n’étaient pas en reste !

Yin Wufa et les autres étaient encerclés, mais ils n’étaient plus qu’à cinq mètres de briser les rangs ennemis !

Le Chef Yin hurla rageusement face à cette situation précaire, et s’envola sans prêter attention aux soldats l’entourant. Nombre d’entre eux furent projetés dans les airs avec lui, les membres ballottant au vent. Un rayon de lumière aussi froid que la neige arriva à ses côtés !

« Suivez-moi !» dit Kong Shangxin d’une voix un peu rauque. Sans s’arrêter, il emmena tous les autres et ils foncèrent insolemment vers le front !

La pluie de lances et de flèches tombait sans cesse. Les soldats crièrent « Tue !» et foncèrent dans toutes les directions comme une marée montante.

Chu Yang ordonna aussitôt : « Combat au corps-à-corps !»

« Devrions-nous attendre un peu, Ministre ? L’aura des deux Rois Martiaux est encore puissante ; laissons ces soldats les épuiser, puis nos experts lanceront l’assaut et garantiront la victoire !»

C’était un Vénérable Martial du palais princier qui avait fait cette suggestion ; elle rendit furieux le jeune homme qui le gifla et hurla : « Enfoiré ! On les épuise ? Nous le payons avec la vie de nos soldats ! Votre vie est importante, mais pas la leur ? Rejoignez le combat et si vous vous traînez le cul même une seconde, je ferai décapiter les neuf générations de votre famille !»

De son côté, Cheng Ziang poussa un cri de forcené et mena les experts du Pavillon Butian dans une charge féroce.

L’adolescent cria : « Que tout le monde se joigne à l’assaut ! Il est temps pour vous de peser davantage dans la bataille en tant qu’experts ! Donnez un peu plus de chances à vos frères de survivre !»

Le champ de bataille était devenu un bain de sang où la chair était broyée. Kong Shangxin et Yin Wufa se battirent vicieusement et, accompagnés de leurs deux Vénérables de haut rang, ils montraient toute leur puissance et terrifiaient les masses !

Bien qu’ils soient grièvement blessés et percés de multiples flèches et lances, ils refusaient de tomber et avançaient avec une force mythique ! Ils continuaient de se battre !

Ils avaient taillé leur chemin avec l’énergie du désespoir sur cent cinquante mètres !

Des vagues de soldats se déversaient constamment sur eux.

On entendit un cri pitoyable, et le Vénérable de huitième rang poussa soudainement un cri de terreur. Un soldat venait juste de laisser tomber le cadavre de son ami et, et les yeux injectés de sang, il avait crié et bondit. Sans égard pour sa vie, il tint fermement le Vénérable de huitième rang, ce qui revenait à câliner un sabre !

Une arme brilla et l’arme du soldat vola dans les airs, mais il s’accrocha opiniâtrement au Vénérable avec son bras restant et le mordit férocement !

« Aaaah…» cria l’expert, et le soldat vola dans les airs en morceaux. Le pauvre hère ne l’avait retenu que le temps d’un clignement d’œil.

Dans une situation normale, ce laps de temps aurait été négligeable… Mais ils étaient encerclés par une grande armée où des dizaines de lames l’attendaient…

Au moment même où il avait repoussé le soldat, sept ou huit autres se jetèrent sur lui avec des expressions féroces et des épées en main ! À l’arrière, les lanciers plantaient leurs armes férocement en avant !

Ce Vénérable cria, esquiva de toutes ses forces, mais finit tout de même par se prendre un coup dans l’estomac !

Ça n’avait pas été facile pour lui d’arriver jusque-là. Il était complètement épuisé et n’avait plus la force d’esquiver à ce moment ! Il attrapa la lance dans son estomac de la main gauche et, avec un cri désespéré, il planta son sabre dans le lancier qui l’avait transpercé !

Le sabre brilla et tomba tout à coup ; sa main droite se sépara de son corps et vola dans les airs. Il cria, mais sa main gauche agrippait le cou du soldat. À ce moment précis, neuf sabres le frappèrent au même moment ; il parvint à briser le cou de quatre soldats dans une pluie de chair et de sang. Avant que les corps de ces hommes ne touchent terre, des douzaines d’autres soldats foncèrent en poussant simultanément des cris berserks.

Un autre coup de sabre, et sa main gauche tomba.

Un autre coup, et ce fut à sa jambe droite de tomber au sol. Un des soldats se saisit immédiatement de la lance plantée dans son estomac et la pivota ; il souleva l’expert dans les airs avec un grand cri.

« Tue… !» De nombreux coups de sabre et d’épée le frappèrent en même temps, projetant des morceaux de chair…

Il restait encore trois ennemis !

Kong Shangxin regarda frénétiquement le Roi des Enfers Chu, qui ressemblait à une silhouette noire observant la bataille. Il grinça des dents haineusement.

Leur adversaire n’avait toujours pas bougé !

Il avait juste besoin que le Ministre se décide à agir et, avec sa force et celle de Yin Wufa, ils pourraient parfaitement l’enlever ! Ils se battraient ensuite en battant en retraite ; l’armée, de peur de blesser leur chef, ne les attaquerait pas aussi follement qu’à présent !

Cependant, le Roi des Enfers ne bougea pas d’un pouce, et cela leur fit perdre leur plus grande chance de survie !

Quelques centaines de corps s’empilèrent tout autour du Chef Kong ! Il y avait également un petit chemin sanglant au loin, également son œuvre…

Le Roi Martial sentait sa vision se troubler et ses forces graduellement s’amenuiser avec cette longue bataille et son corps déjà blessé. Dans cet état, il sentit soudainement la mort approcher !

Je ne vais pas pouvoir tenir beaucoup plus longtemps !

Ma fin serait-elle arrivée ?

Kong Shangxin refusait d’accepter ces pensées. Comment pourrais-je mourir de cette façon ? Comment pourrais-je mourir si facilement ?

Tout à coup, il brandit follement son sabre cent soixante-dix fois d’affilée, et cinquante personnes crièrent à l’unisson tout autour de lui. Il cria un simple mot : « NON !»

Yin Wufa, entièrement couvert de sang, entendit son cri et hurla : « Second Frère !»

Il n’était pas en grande forme. Sans la présence constante du Vieux Sa à ses côtés, le Chef de niveau Roi encore en convalescence aurait déjà fini en un tas de chair sanglant !

« Vieux Sa !» cria à nouveau le Roi Kong.

Le vieillard hurla à son tour : « Je suis là !»

« Je suis là !»

« Je suis encore en vie !»

Les trois hommes hurlèrent puissamment, comme si leur seule présence leur donnait une force extraordinaire.

Chu Yang, au loin, se mit à pâlir. « Quelque chose cloche ! Dites à tout le monde de rester vigilant !»

La corne de bataille sonna, et les soldats au front battirent immédiatement en retraite ; un nouveau groupe de soldats prit leur place…

Ji Mo, à côté de son ami, complimenta les défenseurs : « Ces deux Rois Martiaux sont vraiment de grands hommes !»

« En effet !» Le Fourbe surveillait attentivement la bataille, et n’arrêtait pas de remuer les bras pour transmettre divers signaux. Il ajouta d’un ton sérieux : « Quel dommage qu’ils soient nos ennemis !»

« Quel dommage…» dit Ji Mo avec regret.

Au moment où il prononça ces paroles, le cours de la bataille changea soudainement !

Kong Shangxin poussa un cri qui secoua le ciel nocturne : « Rapprochez-vous de moi !»

« D’accord !» hurlèrent Yin Wufa et le Vieux Sa à l’unisson. La bataille semblait se déplacer avec eux ; les cris et les bruits de combats se rapprochaient du Chef Kong, comme s’ils les contrôlaient…

« Ne les laissez pas se rapprocher !» hurla le Fourbe. Il pouvait sentir que s’il devaient se regrouper, quelque chose d’inconcevable allait se produire !

Cheng Ziang rugit dans la mêlée, et emmena ses subordonnés à l’assaut pour les bloquer comme s’il ne tenait plus à la vie.

La foule de combattants de l’autre côté fut retournée sans dessus dessous tandis que Kong Shangxin se taillait un chemin de sang comme un tigre enragé ! Le sang giclait partout où il allait, laissant derrière lui un sentier écarlate. C’était comme si des feux d’artifice cramoisi bondissaient du Roi au Sabre Triste !

Le champ de bataille n’était plus qu’un cauchemar où tout semblait devenir une illusion…

Jusque-là, tout le monde pensait que le Ministre faisait grand cas de peu de choses ; il avait mobilisé une armée de près de cent mille soldats pour s’occuper de quelques personnes !

Mais à présent, tout le monde tremblait devant la puissance offensive de ces hommes ! Sont-ils vraiment humains ?

Encerclés par près d’un millier de soldats et sous la pression de cinq mille archers, ils étaient tout de même parvenus à tuer autant de monde… Le nombre de morts était terrifiant !

S’il n’y avait pas eu autant de soldats mobilisés et que seule la moitié était venue, ils n’auraient probablement pas pu les retenir !

Tous les soldats présents étaient parmi les plus héroïques de l’armée, mais au moment où ils fonçaient sur leur ennemi, ils se faisaient faucher comme les blés ! Les Guerriers et Maîtres Martiaux résistèrent un peu plus longtemps, mais devinrent également des cadavres !

Il se disait parmi les troufions que les ennemis étaient grièvement blessés !

S’ils étaient en pleine santé… Cette pensée fit trembler les officiers !

Kong Shangxin et Yin Wufa n’étaient plus qu’à une vingtaine de mètres, mais sous l’ordre de Chu Yang, cette distance était devenue une douve remplie d’experts martiaux !

Même en pleine forme, Kong Shangxin ne parviendrait pas forcément à traverser cette distance…

Il poussa un rire perçant et ses yeux luisirent brillamment. Il émit soudainement une aura de détermination, et son bras brandit le sabre sans ombre, dont la lame se mit inopinément à briller comme une étoile dans le ciel !

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 192
DNC Chapitre 194

9 Commentaires

  1. bipbip

    Merci pour le chapitre !

    Répondre
  2. Lectifer

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci

    Répondre
  5. Khultima

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  6. Dévoreur InsomniaqueDévoreur Insomniaque

    Merci pour ce chapitre

    Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  8. TesaYuuTesaYuu

    Merci pour le chapitre !!!

    Répondre
  9. Hinomura

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com