DNC Chapitre 54

DNC Chapitre 53
DNC Chapitre 55

Pfiou, enfin ! Voici le chapitre de DNC que vous attendiez tant ! Bonne lecture :3

 

 

Chapitre 54 - Percer à nouveau

 

Chu Yang sentit que l’atmosphère semblait avoir changé. Il sourit d’un air maladroit et dit : « Je ne parlais pas de toi. »

Déconcerté, le Vieux Gao regarda autour de lui. Tu ne me parlais pas ? Qu’y a t’il d’autre à part moi, dans le coin ? Ce gamin est vraiment anormal...

« Donc ce type est dingue... » dit l’otage épuisé en s’allongeant au sol. Il roula des yeux et soupira tristement : « Je rêvais d’être un héro, de passer toute ma vie à voyager sous les ciels, à faire de grandes choses qui secoueraient le ciel et la terre... Mais aujourd’hui, j’ai fait l’erreur de tomber entre les mains de ce cinglé. Ca me déprime et m’enrage vraiment à mort !!! »

« C’est toi le cinglé ! » répondit Chu Yang en roulant des yeux. Il sursauta tout d’un coup. Quoi ? Pourquoi cette attitude narcissique me paraît si familière ? Se peut-il que la moralité et le comportement de Tantan me suive ?

Les quatre gardes survivants s’approchèrent d’eux à ce moment. Leurs frères martiaux avaient été tué des mains des hommes de l’otage, alors leur regards n’étaient pas le moins du monde amical.

« Barrez-vous, je ne veux pas être dérangé ! » brailla l’otage dans leur direction. « Si vous voulez crever, osez approcher voir ! »

Ce type était leur prisonnier et il se comportait encore de façon aussi arrogante !

Du Shiqing sortit de la calèche ; il semblait s’être calmé d’un façon ou l’autre, vu son expression. Il hocha la tête en direction de Chu Yang : « Chu Yang ! C’est une chance qu’on t’ait avec nous ! »

Il fit une petite pause puis reprit, ému : « Sans toi, je crains que j’aurais été tué ici. Peu importe ce que j’ai pu faire pour toi auparavant, nous sommes quittes à présent ! »

Le médecin sourit : « Tu n’as plus de fardeau à porter. Le rôle d’un docteur est de sauver des vies, alors il n’y a pas lieu de parler de dettes ; ça fait parti du boulot. Cependant, tu m’as sauvé la vie et m’a rendu la faveur. »

Chu Yang fut soudain plein d’admiration envers Du Shiqing. S’il pouvait dire une chose pareille, alors il était vraiment digne du titre de docteur divin. Il répondit immédiatement : « Senior Du est trop bon ! Je l’ai fait parce que j’ai voulu le faire, vous ne devriez pas briser notre accord pour ça. »

« Bien sûr que non ! » Le médecin hocha la tête et dit : « De la sécurité de ce type et de son identité dépend la notre. Nous autres vieux machins n’allons pas ignorer la situation actuelle. »

Le prisonnier grogna et dit : « Je sais que vous n’oseriez pas ! » Cela dit, il se tourna vers Chu Yang et l’observa d’un regard perçant : « Eh, sale môme ! Il y avait plein de monde, alors pourquoi tu t’en es pris à moi ? »

Le jeune homme sourit : « Parce que tu étais le plus haut gradé. Si j’avais capturé quelqu’un d’autre, est-ce que les troupes auraient battues en retraite ? »

Le prisonnier rit à gorge déployée, révélant un air héroïque que son masque ne pouvait pas couvrir. Il demanda : « Ce qui m’intrigue le plus, c’est comment tu as su que j’étais le plus haut gradé ? »

« Ce n’est pas quelque chose que je devrais te dire, mais tu as l’air plutôt sympa, alors je vais faire une entorse à cette règle pour cette fois. »

Chu Yang réfléchit un peu, puis pencha la tête et sourit : « C’est parce que tes hommes t’avaient placé à la position la plus importante de la formation ! »

« Je mange et bois avec mes hommes, nous nous battons ensemble ; je fais toujours en sorte de donner un bon exemple à tous les soldats... Alors comment peux-tu dire que j’occupais une position spéciale ? Tu dis des conneries... »

« Même si tu te comportes de la sorte, tes hommes ne pensent pas comme toi. » dit froidement le jeune homme. « Une armée ne peut pas fonctionner sans général, mais si ce général veut servir d’exemple en toute chose pour ses soldats, alors il est déjà devenu un obstacle pour son armée. En fait, il deviendra même le plus grand facteur d’échec ! »

Il regarda le prisonnier d’un air moqueur. « Même si ce général pense avoir fait de son mieux, il ignore que c’est cela même qui va envoyer son armée à sa perte. »

L’homme devint pensif : « Quel est le juste milieu, alors ? »

« Un chef qui voudra toujours montrer l’exemple à ses soldats ne sera jamais un bon chef. Cependant, s’il ne fait que donner des ordres et diriger l’armée caché derrière celle-ci, il échouera sans le moindre doute également. Il doit y avoir un équilibre entre les deux. » dit nonchalamment Chu Yang. « Je n’ai jamais été général, pas plus que je n’ai mené de troupes, alors je ne sais pas vraiment où ce trouve cet équilibre, pas plus que je ne peux te donner de conseils. »

Le prisonnier fut soudainement stupéfait. Il leva ses sourcils, alors qu’il réfléchissait avec attention. Un long moment plus tard, son regard revint sur le jeune homme et il dit sincèrement : « Merci pour ce conseil. »

Chu Yang était vraiment intéressé par son captif. Il paraissait grossier au premier abord, mais était en fait très rusé. De plus, il n’était qu’un Guerrier Martial, mais huit de ses subordonnés étaient des Maîtres Martiaux.

Bien que la différence ne soit que d’un mot, c’était en fait un fossé insurmontable. C’était définitivement anormal que de pouvoir commander avec une culture aussi faible par rapport à ses hommes !

Il était en plus honorable...  On pouvait deviner que son statut dans l’armée était extrêmement élevé.

Il ne devait probablement pas y avoir beaucoup de chefs de cette trempe dans la Patrie du Nuage de Fer. Il doit vivre !

Le jeune homme soupira en pensant ça, et les cadavres des gardes au sol puis l’angoisse sur le visage de ceux qui vivaient encore. Ils avaient l’air si impuissants... Même avec l’ennemi entre leurs mains, ils ne faisaient toujours rien !

On pouvait même dire que ça les dépassait ; c’était à présent un conflit entre deux pays !

Cependant, Chu Yang éprouva du mépris.  Pour le moment, il était un étranger à tout ça et n’était proche d’aucun des deux pays. Du Shiqing était quelqu’un de bien, mais son voyage avait un effet direct sur les tentatives du jeune homme d’inverser le destin. La maladie de Tie Shicheng avait définitivement un effet sur le destin du Nuage de Fer. Si ce pays tombait, alors le destin de la Secte Au-Delà des Cieux serait également sombre.

Si la Secte tombait, alors son maître et ses frères martiaux mourraient également. Mo Qingwu n’aurait pas non plus la chance de survivre. Du Shiqing était peut-être quelqu’un de bien, mais Chu Yang ne pouvait pas le soutenir !

Ces assassins n’étaient pas nécessairement non plus mauvais et leur chemin croisait celui de Chu Yang, il ne pouvait pas tuer ces gens !

Cependant, s’il était à la place des gardes survivants, il n’épargnerait certainement pas le prisonnier. Il n’aurait aucun scrupule à ignorer les promesses données ou la situation globale !

Quatre de leurs frères martiaux avaient été tué. S’ils ne se vengeaient pas, pouvaient-ils encore être des hommes ?

Mais les quatre gardes restèrent debout, dans leur douleur et leur indignation, sans faire quoi que ce soit même si rien ne les en empêchait.

Chu Yang méprisait ce genre de dégonflés. Il était vrai qu’ils avaient fait une promesse aux assassins, mais les méprisa quand-même tous les quatre.

Après avoir jeté un oeil alentour, il s’assit en tailleur. Le plus important à ce moment était de récupérer sa force !

Le jeune homme prit une grande inspiration et tenta d’activer l’énergie restante dans son dantian. En fait, celui-ci était vide et la seule énergie qu’il trouva fut ce qu’il restait dans ses méridiens. Il y en avait si peu que ça en était pathétique !

A ce moment, Chu Yang utilisa la voie de la Technique des Neuf Calamités Défiant les Neuf Cieux pour la premier fois, mais il y avait quelque chose qu’il ne comprenait pas. Cette technique pouvait clairement l’aider à faire plus rapidement progresser sa culture, mais à quelle catégorie appartenait elle ? Bonne ou mauvaise ? C’était, après tout, une technique très étrange...

Le Vieux Gao abandonna l’idée de lui parler quand il vit le jeune homme tenter de récupérer son énergie. A la place, il décida de rester à côté de lui et de l’assiter dans sa récupération. Cependant, ses yeux s’écarquillèrent ; il ne pouvait pas croire ce qu’il voyait.

Bordel de merde ! C’est impossible ! Il vient juste de s’asseoir alors comment a t’il pu déjà entrer dans son état méditatif ?!

Le vieil homme se frotta les yeux d’incrédulité en voyant la couleur et l’éclat brillants et translucide du garçon.

Méditer, vider son esprit, rassembler ses pensées, tirer de l’énergie de son dantian et la faire circuler à travers ses méridiens. Après en avoir fait plusieurs fois le tour, on peut entrer dans un état méditatif. Ca a toujours été comme ça, et personne n’en a jamais été exempté. J’ai été un Grand Maître pendant quelques décennies et, même si je n’ai pas percé au rang de Vénérable, peut-on dire que je manque d’expérience ?

Jusqu’à présent, le vieux Gao avait toujours suivi ces règles. En plus, il était particulièrement difficile de les suivre après avoir été blessé.

Comment ce type a pu poser son cul et immédiatement entrer dans son état méditatif ?

Le vieil homme écarquilla les yeux ; il sentit soudainement toutes ses vieilles croyances ses briser.

Chu Yang amena lentement l’énergie restant de ses méridiens à son dantian. Après ça, il suivit la chemin de la Technique des Neuf Calamités Célestes Défiant les Neufs Cieux pour déplacer lentement son énergie à travers les méridiens de tout le corps.

Contre toute attente, la pointe de l’épée sortit de son dantian et mena l’énergie au travers des méridiens comme un général menant ses hommes au combat. Tous les obstacles devant elle furent réduits en fumée !

 

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 53
DNC Chapitre 55

11 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Que de général dans ce chapitre...

    Répondre
  3. Max

    Merci pour le chap !!

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci

    Répondre
  5. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  6. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Fabulas

    MErci pour le chapitre
    D’autre pense que le prisonnier est le prinde cu nuage de Fer ?

    Répondre
    1. Lauvel

      Je pense aussi la même chose :/

      Répondre
  8. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  9. Myrddin

    Merci

    Répondre
  10. korojii

    Merci pour le chapitre 😀

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com