DNC Chapitre 61

DNC Chapitre 60
DNC Chapitre 62

Et voilà le dernier DNC régulier de la semaine ! C’est si bon que ça se lit trop vite ! (normalement, les chapitres devraient se rallonger rapidement...)

Comme vous le savez sûrement, dimanche prochaine sera l’anniversaire du site qui aura UN AN DEJA OH MY GODS §§§§

Du coup, je vais lancer un concours tirage au sort à partir de mercredi jusqu’à dimanche donc, pour vous permettre de remporter soit GTA5, soit l’EA de Conan Exiles ! Pourquoi ? Pour vous remercier de votre fidélité et pour rendre un peu à cette communauté qui me donne tant !

Exceptionnellement ce soir, pas de chapitre bonus. Du coup, demain, Il y aura DEUX BTTH en plus du TDG régulier !

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 61 - Le Pirate Ma Tuozi

 

Tie Butian soupira et dit d’un air triste : « Lan Xiang, masse mes tempes s’il te plaît. »

Il avait dit ça comme s’il savait déjà qu’elle était présente, mais Lan Xiang savait que quand il était dans cet état d’épuisement, il était incapable de détecter sa présence. Cependant, le Prince ne montrait jamais ses faiblesses à personne !

Il leva la tête et la regarda, son regard revenant à leur éclat normal ; il n’eut même pas besoin de temps pour ça. Il avait retrouvé la splendeur originale du Prince Tie Butian d’avant !

La jeune femme répondit immédiatement et marcha vers lui doucement. Le Prince doit être exténué ! Je devrais utiliser mon savoir-faire pour le faire se sentir un peu mieux...

Cela dit, juste après s’être allongé un peu, Tie Butian sembla se souvenir tout d’un coup de quelque chose et se rassit. Il fronça les sourcils et après avoir réfléchi un moment, il dit : « Envoie quelqu’un vérifier si Bao Kuanglei et Mademoiselle Wu Qianqian de la Secte Au-Delà des Cieux sont déjà allés dormir. Si ce n’est pas le cas, demande leur de venir ici. »

Il s’était souvenu subitement que plus tôt dans la journée, Du Shiqing semblait avoir dit que Chu Yang était un disciple banni de la  Secte Au-Delà des Cieux !

Ces deux mots, « disciple banni », déconcertaient le Prince. Un type pareil aurait été un personnage important dans n’importe quelle secte, aurait été protégé comme un trésor et se serait vu attribuer toutes les ressources disponibles. Comment a-t’il pu être expulsé de la secte ?

J’ai eu plusieurs contacts avec le Maître de cette secte, Au-Delà des Cieux.Il n’est définitivement pas assez stupide pour virer un élément pareil. Se peut-il qu’il y ait des secrets derrière cette décision ? Ou une conspiration ? Ou d’autres raisons ?

Lan Xiang hésita un moment puis répondit poliment : « Bien votre Majesté. »

A ce moment, Tie Butian se rallongea à nouveau. Même dans cette position, sa cape blanche recouvrait complètement son corps et ne montrait rien de sa silhouette.

Peu après, deux personnes arrivèrent : Bao Kuanglei et Wu Qianqian.

Un long moment s’écoula et ils repartirent sous le regard du prince, qui paraissait réfléchir à quelque chose tandis qu’il se rallongeait.

Chu Yang, d’après eux, n’était pas le même Chu Yang que Du Shiqing avait décrit ! Quant à cette histoire d’expulsion, ni l’un ni l’autre savait de quoi il retournait. Ils avaient juste reçu une lettre de la secte disant que le jeune homme avait tué son frère aîné martial, et ainsi violé les lois de la Secte. Qu’il n’ait pas été tué sur le champ était déjà extrêmement clément !

Tie Butian fronça légèrement les sourcils et, bien plus tard, il marmonna quelque chose de peu clair : « Ce Chu Yang est extrêmement intéressant. » Sa voix était si basse que personne d’autre que lui n’aurait pu l’entendre.

 

**********************************************************

 

Après que Chu Yang soit entré dans la citadelle, il maquilla immédiatement son visage et le transforma un peu : Il marcha tout droit avant de soudainement prendre un virage vers une allée étroite. Ensuite, il en prit deux autres et quand il ressortit de là, son apparence avait complètement changée. Il semblait être devenu un homme d’une trentaine d’années à l’air bourru et légèrement bossu.

Chaque pas qu’il faisait imitait parfaitement la démarche d’un vrai bossu.

Ce n’était pas qu’il ne voulait pas être trouvé par les hommes de Tie Butian, il voulait juste accumuler un certain capital avant d’être repéré. Ainsi, il se lança aux yeux de tous dans ses stratégies pour se faire de l’argent ! Mais ses « stratégies » n’étaient pas vraiment scrupuleuses...

Diwu Qingrou voulait la Patrie du Nuage de fer à cause de ses innombrables mines de fer ! De plus, la plupart d’entre elles contenaient du fer de grande qualité ! C’est pourquoi le Nuage de Fer pouvait être extravagant au point que même les flèches des soldats ordinaires étaient à moitié faites de fer de qualité.

Il faut dire que bien que le Grand Zhao soit riche, les flèches de leurs soldats n’avaient que la pointe en fer, le reste était fait de bois.

De plus, le Nuage de Fer était frontalières des grandes plaines du nord dont les gens étaient des guerriers puissants et solides. Si le Grand Zhao n’envahissait pas d’abord la Patrie du Nuage de Fer, elle serait toujours mal à l’aise où qu’elle envoie ses soldats à cause de cette épine dans son pied.

Chu Yang, en sortant de son allée étroite, tomba immédiatement nez à nez avec un homme obèse qui se baladait par là.

Ce type avait le visage gras, des grandes oreilles et un regard concupiscent qui se promenait ça et là. Ses habits étaient beaux mais pas extravagants et sa démarche semblait fastidieuse : il n’avait pas l’air d’être un personnage puissant difficile à gérer. De plus, en plus d’observer les femmes de tout âge, il évitait les autres ; il était du genre couard à craindre les ennuis...

Pas à pas, le jeune homme marcha comme un démon vicieux vers lui et attrapa la manche de l’homme obèse. Ensuite, il retourna immédiatement dans son allée en tirant le gros bonhomme derrière lui.

Il était très rapide, alors on aurait dit qu’une vague silhouette passa comme un éclair et qu’un gros tas repoussant avait disparu...

L’homme en question avait été pris par surprise, alors il tremblait de tout son long et n’osa même pas supplier trop fort : « Cher... Cher Monsieur, j’ai une vieille mère et des enfants en bas âge, ce... celui-ci... »

« Quoi, celui-ci ? » Chu Yang le regard d’un air féroce et brailla : « Je vais te dire un truc, je suis le fameux Ma Tuozi 1)驼子 Tuozi veut dire bossu :p et Ma, cheval de la Montagne des Cinq Fleurs au-delà de la Citadelle ! Aujourd’hui j’y suis entré dans l’intention de faire des affaires. J’aime bien ta gueule alors je vais te montrer comment te faire une fortune ! »

« Ma Tuozi... de la Montagne des Cinq Fleurs ? » L’obèse trembla en regardant le dos « bossu » de Chu Yang et était effrayé au point de manquer de s’évanouir. Soudain, par on ne sait quel miracle, il parvint à bredouiller une phrase : « Ch... cher Monsieur, mon Seigneur, il n’y a pas de montagne du nom de « Montagne des Cinq Fleurs » en dehors de la citadelle..; »

« Bop ! » Le jeune homme le gifla et dit : « Tu n’as pas besoin de te soucier de savoir si cette montagne existe ou non. Je n’ai qu’une question pour toi : tu veux vivre ou tu veux mourir ? »

Le gros tas répondit de façon presque fluide : « Vivre, bien sûr ! Je veux vivre ! Monseigneur, épargnez-moi s’il vous plaiiiiiiiiit ! »

« Alors parle moi rapidement de la Citadelle du Nuage de Fer ! » dit Chu Yang d’un air cruel. « Dis moi tout ce que tu sais, sans épargner le moindre détail ou je me servirai de ta graisse pour alimenter ma lampe ! 2)Les lampes à huilde utilisaient également de la graisse animale » Une fois cela dit, il plaça son poing dans la paume de l’autre main et le craquement de ses articulations résonna immédiatement. Entre ça et son regard féroce colla une trouille bleue à l’obèse.

Le jeune homme avait évidemment besoin de savoir clairement comment était la citadelle.

Le gros bonhomme sentit ses genoux se dérober sous lui et finit assis par terre, paralysé par la peur. Des larmes et de la morve coulaient sur son visage. Au début, son pantalon devint simplement humide mais après, il y avait carrément un ruisseau et une odeur épouvantable...

Une heure après, Chu Yang sortit rapidement de la ruelle, la main sur le nez. Ce n’est qu’une fois qu’il fut à une certaine distance qu’il prit de grandes inspirations d’air frais.

Oh maman, j’ai failli mourir de suffocation... C’était vraiment pestilentiel...

Plus tard dans leur conversation, l’obèse, peut-être de peur, s’était mis à avoir des problèmes gastro-intestinaux et péta non-stop en parlant et en tremblant. Ca agaça sérieusement le jeune homme !

Même si ce type n’avait pas vraiment d’éducation, il était bel et bien familier avec la Citadelle !

Il présenta de façon détaillée celle-ci, du sud au nord et de l’est à l’ouest. Il raconta tout dans les moindres détails et parla de la moindre petite ruelle, de quelles filles étaient particulièrement voluptueuses, quelles femmes étaient vraiment magnifiques ou encore quelles servantes dragouillaient...

« Cette fille a une peau blanche comme l’ivoire, des courbes voluptueuses devant comme derrière et des yeux en amandes séduisants... »

Quelles familles avaient plein d’argent, lesquelles avaient un grand pouvoir... Il divisa la citadelle en des zones précises, genre où se trouvait le quartier marchand, où étaient les mines hors de la citadelle...

Avec qui il fallait éviter de chercher les ennuis, qui il valait mieux éviter, etc...

Chu Yang fut étourdi par ce flot de paroles et enfin, suivant les indications de l’obèse, il alla s’acheter une carte.

Quand il fut parti assez loin, le gros pervers se leva en tremblant sur ses deux jambes, s’appuyant contre le mur comme un saule frêle dans le vent. Ensuite, le pantalon dégoulinant, il courut et partout où il passa, il répandit une odeur de toilettes publiques, qui surprit tous les passants qui durent se boucher le nez...

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 60
DNC Chapitre 62

References   [ + ]

1. 驼子 Tuozi veut dire bossu :p et Ma, cheval
2. Les lampes à huilde utilisaient également de la graisse animale

12 Commentaires

  1. Usaki kiwi

    ça fait 20mn que je relance la page x) ça valait le coup !!
    L’anniversaire 🙂
    Merciiii

    Répondre
  2. nickylaboum

    merci

    Répondre
  3. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. Conan

    Merci pour le chapitre!!

    Répondre
  5. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  6. Kathysse

    Whouah Chu Yang fait peur ! ^^
    HaHaHa XD
    Un vrai petit démon!!! 3

    En tout cas merci pour ce nouveaux chapitre!^^ (même si j’étais entrain de manger quand j’ai commencer à lire ^^’ , pauvre de moi ! :’( )
    J’ai hâte de lire la suite !
    Il va faire quoi de toutes ces infos ?! ^^ 3

    Répondre
  7. Blackers

    merci pour le chapitre

    Répondre
  8. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.

    Répondre
  9. Myrddin

    Merci

    Répondre
  10. psycho

    Merci 🙂

    Répondre
  11. korojii

    Merci pour le chapitre =D

    Répondre
  12. Dark-sram

    Merci pour ce super chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com