DNC Chapitre 96

DNC Chapitre 95
DNC Chapitre 97

Et hop ! Voici votre premier DNC de la semaine ! Une pensée émue pour ce pauvre Gu Duxing.. x)

Bonne lecture !

 

 

Chapitre 96 - Percée ! Percée...

 

Auparavant, Gu Duxing ne s’inquiétait que pour deux personnes : son père adoptif et sa soeur, Xiao Miao. Ceci dit, il avait à présent quelqu’un d’autre pour qui se faire du souci : Chu Yang. Ce dernier avait l’air mature mais il savait que cette maturité était née des nombreuses difficultés auxquelles il avait été confronté dans sa vie !

À chaque fois qu’il y repensait, l’épéiste éprouvait une grande détresse. Il avait l’impression d’avoir été beaucoup plus chanceux que lui jusqu’ici ; au moins, pendant sa jeunesse, il avait reçu de l’amour et de l’attention de ses parents et après que la tragédie eut frappé sa famille, il avait été recueilli par son père adoptif. On pouvait dire qu’il n’avait pas trop souffert.

Mais Chu Yang ?

Il avait l’impression que c’était un petit frère qui avait été forcé de grandir, et qui avait besoin de sa protection et de ses soins. Il n’y avait aucune raison à cela, c’était juste un sentiment qui était naturellement né en lui.

Au départ, il pensait que la culture du jeune homme était supérieure à la sienne, et n’avait absolument jamais imaginé qu’il n’était en fait qu’un Guerrier Martial de quatrième rang ! C’est d’ailleurs pourquoi il avait été surpris et abasourdi en le voyant cultiver.

Gu Duxing se dit en son for intérieur : Qu’est-ce que ça peut faire qu’il ne soit que de quatrième rang ? Qui oserait lui faire quoi que ce soit avec moi à ses côtés ? Il n’a quasiment pas de puissance martiale, et après ? Suis-je le genre de personne à rester les bras croisés quand son frère est en danger ?

Il se sentit complètement détendu en arrivant à ce point dans sa réflexion. Cependant, au moment où il leva son épée et tenta de poursuivre sa culture, il fut à nouveau décontenancé. Il se retourna immédiatement pour regarder vers le jeune Fourbe à nouveau mais cette fois, il y mit trop de force et manqua de se tordre le cou.

Chu Yang, comment... comment a-t’il fait pour déjà entrer dans cet état méditatif ? L’épéiste était complètement perplexe : c’était simplement absolument monstrueux pour un Guerrier Martial de ce rang de parvenir à entrer dans cet état juste après s’être assis ! Même un Aïeul Martial ne pouvait pas être aussi rapide !

Il le fixa les yeux écarquillés.

Le chantier chaotique sur la rive du lac sembla soudainement loin de là ; en fait, c’était comme s’il avait purement et simplement disparu du monde. Le vent souffla doucement, créant ainsi de petites ondulations à la surface du lac. Chaque vague toucha doucement la rive, l’une après l’autre, dans un cycle infini. (NdT C’EST L’HISTOIIIIIIIIIIIIIIIRE DE LA VIIIIIIIIIIIIIIIIIIIE)

Chu Yang semblait entendre les clapotis de l’eau depuis l’au-delà. Un halo divin étincela miraculeusement dans son cœur (NdT il s’agit d’une illumination bouddhiste língguāng = halo divin) ; son énergie continua de circuler comme avant mais une partie de sa conscience se concentra sur les bruissements créés par l’écrasement des douces vagues sur le rivage. Le temps passa lentement et c’était comme si le jeune homme était apparu à côté d’un petit lac tranquille dont la surface était assez calme pour refléter le vaste ciel.

Son esprit était plus en paix qu’il ne l’avait jamais été auparavant dans tous les états méditatifs qu’il avait pu connaître. Son corps tout entier sembla se distancier du monde et s’immerger dans le petit lac de son esprit...

De son côté, Gu Duxing soupira. Ce Chu Yang est une sorte d’anomalie... Il ne fait aucun doute qu’il va me surpasser en peu de temps avec des capacités pareilles. Je ne peux clairement pas entrer en méditation juste après m’être assis moi...

Cependant, alors qu’il venait de finir de soupirer, il sentit immédiatement que la respiration de son ami était devenue imperceptible. Il fut une fois de plus stupéfait et se retourna à nouveau. Il se frotta les yeux de la main gauche d’incrédulité. Ce type était entré dans un état méditatif juste après s’être assis, mais après quelques respirations, il était déjà parvenu à entrer dans un état d’oubli total ! (NdT se couper totalement de l’extérieur)

L’épéiste manqua de hurler.

Il lui fallait à lui passer au moins deux heures dans un état méditatif avant d’arriver à celui d’oubli total ! C’était le niveau le plus abscons de la culture, quand la conscience et les pensées ne faisaient plus qu’un. Cultiver dans cet état serait deux fois plus efficace que lors d’une méditation classique !

Il a pu y entrer aussi facilement ?!

Il est monstrueux...

Le coin des lèvres du jeune homme s’étirèrent en un sourire amer. Il s’était toujours pris pour une exception dans les Trois Cieux Intermédiaires, et ne s’attendait pas à ce qu’un gamin plus jeune que lui de quelques années puisse lui faire perdre toute sa confiance en quelques respirations !

Dans sa conscience, Chu Yang ouvrit lentement les yeux et fixa intensément les petites vagues déferlant inlassablement sur le rivage de son lac mental. Il commença à comprendre un peu... Ces vagues n’avaient peut-être pas vraiment de force, mais elle ne cessaient d’avancer, de reculer, d’avancer à nouveau pour reculer une fois de plus...

Sans jamais se lasser.

Le jeune fourbe ne put s’empêcher de penser : telle une personne qui cultive, ces vagues extrêmement ordinaires ne se réjouissent pas d’un petit succès ou ne s’attristent pas d’un petit échec. Elles ne se hâtent pas mais continuent simplement d’aller droit devant... Sans savoir comment leur culture allait augmenter...

Il continua de les fixer tout en sentant l’énergie de son corps devenir lentement comme les vagues, coulant constamment dans ses méridiens, à clapoter en un cercle d’énergie... Une étape après l’autre, progressant calmement...

La conscience de l’adolescent avança alors dans un état plus profond encore. Il eut l’impression que l’univers tout entier entra dans un état de non-être (NdT l’Anatman, l’état d’illumination bouddhiste dont on a déjà parlé 🙂 ) ; il n’y eut plus de gens, plus de désir matériel, plus rien... Tout son corps sembla se dissoudre dans le lac tranquille devant lui, devenant doucement les vagues paisibles qui avançaient et reculaient...

Ce processus semblait pouvoir suivre son cours paisiblement et sereinement jusqu’à la fin des temps, sans qu’il ne s’en lasse jamais...

Gu Duxing le fixa la bouche si grande ouverte qu’on aurait dit celle d’un hippopotame. Son épée tomba lentement au sol.

Il en tomba à la renverse ! (NdT Il est intéressant de noter qu’en vo, c’était qui veut dire à la fois s’écrouler/s’effondrer/effondrement mental ^^)

Oh mon dieu, aidez-moi ! Dites moi que ce n’est pas vrai !

Comment est-ce possible ?! L’épéiste se tira les cheveux et ce n’est qu’une fois qu’il se fit très mal qu’il reprit ses esprits. Oh mon dieu ! C’est l’état légendaire de l’union entre l’homme et la nature ! Cet état profond de conscience... Je n’arrive pas à croire que je le vois arriver en face de moi...

Il ne s’était pas retourné tout à l’heure, en sentant que quelque chose d’étrange se passait. Il espérait même que Chu Yang puisse rester longtemps dans son état d’oubli total ; plus il pouvait y rester, mieux ça vaudrait, car c’eut été bon pour sa culture...

Cela étant, il ne s’était pas attendu à la suite ! Un événement plus monstrueux encore se déroula devant lui : il pouvait clairement voir son ami assis là, devant lui, mais il ne parvenait plus à sentir son existence !

Une telle situation ne pouvait arriver que pour une raison : il avait atteint l’union entre l’homme et la nature, l’état ultime d’illumination dans les arts martiaux ! Elle transcendait la culture normale et n’existait que dans les légendes ! Cet état était supposé ne pouvoir être atteint qu’en arrivant au niveau de Roi Martial !

Mais même chez les Rois Martiaux ce n’était pas commun ! Ils ne pouvaient parvenir à cet état que dans ces moments occasionnels de compréhension profonde ! D’après les légendes, à chaque fois qu’une personne atteignait cet état, elle en tirait un énorme bénéfice !

Mais comment cette situation extrêmement rare avait pu arriver dans le cas présent ? Normalement, il fallait maintenir une sérénité absolue pendant deux heures au moins avant d’avoir la moindre chance de parvenir à l’union mentale de l’homme et de la nature. Précipiter les choses garantissait d’échouer ! Si la personne était dérangée, tous ses efforts seraient réduits à néant et en plus, il perdrait un niveau !

Mais Chu Yang, comment... comment a-t’il pu atteindre cet état au milieu d’un chantier bruyant et avec le clapotement des vagues ? Ce... Y-a-t’il encore des lois absolues dans ce monde ?!

Gu Duxing tomba sur le cul ! Il se cogna d’ailleurs contre un rocher, mais ne retrouva pas ses esprits pour autant.

Le jeune fourbe profita tranquillement de son état ultime d’illumination. À ce moment, l’espace fermé dans lequel se trouvait la pointe de l’Épée des Neuf Calamités s’ouvrit comme si elle inspirait et expirait. Une couche de brouillard invisible à l’œil nu commença à se former à la surface du lac. Elle vola dans les airs et se mit à tournoyer autour du jeune homme, comme guidée par une force invisible, puis entra rapidement dans son corps et disparut...

Le temps s’écoula lentement, et une autre nappe de brouillard apparut à la surface de l’eau...

Et encore une...

Qui sait combien de temps s’écoula ? Deux heures, quatre heures...

Gu Duxing était toujours assis, abasourdi et trempé de rosée. Les premiers rayons du soleil brillèrent derrière le rideau de brouillard, mais Chu Yang ne se réveilla pas.

L’air autour de lui s’agita tout d’un coup sous le regard de son ami.

Son niveau augmentait doucement... Ce n’était que grâce à ça que l’épéiste pouvait sentir son existence...

Guerrier Martial au début du quatrième rang, au milieu du quatrième rang, au top niveau du quatrième rang ... A l’apogée... Et percée !

Guerrier Martial de cinquième rang !

Gu Duxing sentit sa mâchoire tomber au sol. Putain de merde ! J’ai rencontré de nombreux talents envoyés par les cieux mais jamais je n’ai vu un tel... un tel monstre !

 

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 95
DNC Chapitre 97

10 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Conan

    Merci pour le chapitre!!!

    Répondre
  3. Fabulas

    merci pour le chapitre

    Répondre
  4. nickylaboum

    merci

    Répondre
  5. Illmryn

    Merci ! C’est le chap de la jouissance tout ceux frustré l’adore :3 ^^ (moi)

    Répondre
  6. Myrddin

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  7. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Monstre ! Monstre ! (encore une fois ?) Monstre !

    Répondre
  8. Psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  9. Askidox

    Merci pour le chap

    Répondre
  10. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com