DNC Chapitre 97

DNC Chapitre 96
DNC Chapitre 98

Raaaah, ca a été un des chapitres les plus difficiles à traduire x_x J’y ai passé plus de trois heures, mais ça valait le coup 😀

Bonne lecture à tous !

 

 

Chapitre 97 - La douceur de la force de l’eau

 

Gu Duxing fouilla l’intégralité de son cerveau mais fut incapable de trouver le mot juste pour décrire Chu Yang ! Ce type a complètement surpassé les limites humaines !

Plus votre niveau martial augmentait, plus il devenait difficile de progresser davantage encore. Chaque niveau était divisé en neuf rang, et chaque rang était divisé en haut, moyen et bas. Les cultivateurs n’avaient-ils pas depuis toujours progressé lentement mais sûrement, à lentement accumuler leurs efforts pour ensuite faire une percée ?

Bon, il est vrai que le niveau de Guerrier Martial était encore assez faible, et il n’était pas rare d’utiliser des élixirs pour sauter plusieurs étapes. Cela étant, faire progresser sa culture d’un coup sans rien de cette façon, c’était du jamais-vu. Autrefois, Liu Yongxiang le Sabre Sans Limite qui était une vraie légende vivante dans les Trois Cieux Supérieurs, avait percé à travers les rangs de Guerrier Martial en quatre jours dans sa jeunesse ; ce record n’avait jamais été battu par quiconque.

Cependant, en ce jour, l’épéiste avait vu de ses propres yeux un monstre qui était passé du rang inférieur au supérieur en deux heures ! Il avait réellement été témoin de ce prodige !

Il déglutit en se sentant extrêmement inférieur...

Aaaaah... Nom de dieu ! Il n’a toujours pas fini ! Il écarquilla les yeux en sentant que l’énergie de son ami fluctuait à nouveau.

Guerrier Martial de cinquième rang à mi-niveau !

Dire qu’il avait été frappé par la foudre ne suffirait pas à décrire l’abasourdissement que Gu Duxing éprouvait à ce moment ! Il était complètement anesthésié !

Sommet du cinquième rang !

Sixième rang !

Moitié du sixième rang !

Aaaaaaaah... Mon dieu ! Par tous les cieux, heureusement qu’il s’est enfin arrêté ! J’aurais fini par vomir du sang autrement... Il aura fini par s’arrêter au sommet du sixième rang ! L’épéiste se frappa la tête contre le sol en priant silencieusement... Vivre avec un type aussi anormal faisait vraiment mal à son estime de soi !

Je... Je suis aussi un... un... génie mais ah... Comparé à ce type, je... Je... Je... Je ferai tout aussi bien de me fracasser le crâne contre le mur jusqu’à en crever !

Il a progressé de deux rangs en moins de deux heures... Gu Duxing eut l’impression de rêver, mais de faire un rêve bizarre, absurde, incroyable même !

Chu Yang finit enfin par émerger de son état miraculeux.

À ce moment, la voix de l’Épée des Neuf Calamités résonna dans sa tête : « Tu as enfin compris ce qu’était une partie de la puissance de l’univers ! »

« La puissance de l’univers ? » lui demanda le jeune homme d’un air sceptique. « C’est ça, cette force ? »

« Hmm... Ce que tu as réalisé est encore bien loin d’égaler la puissance de l’univers, bien sûr : tu as fait l’expérience d’une des centaines de milliers de types de puissance de l’univers, qu’on appelle la douceur de la force de l’eau. (NdT en vo, 柔水 eau souple/flexible/douce). On peut considérer que cette chance que tu as eu est un hasard heureux : ta vie passée était si misérable que ton esprit ne pouvait penser à rien d’autre qu’à la vengeance, au point de ne pas pouvoir apprécier quoi que ce soit d’autre... Qui aurait pu penser que tu arriverais à comprendre une de ces forces aussi rapidement dans cette vie-ci... »

« Ah ? »

« On sépare l’eau en deux forces : une tangible et une intangible. On trouve dans les forces tangibles la Puissance du Grondement de la Mer Déchaînée, la Force Destructrice de l’Inondation Soudaine, celle de l’Humidité Divine ou encore la Puissance de la Violence Céleste. (NdT très difficile à traduire vo/vf... Faut garder en tête que ce genre d’appellation poétique désigne des choses concrètes et désigne des phénomènes connus : la force des vagues d’un océan déchainé, celle d’une crue, l’effet de l’humidité sur les choses, la force d’une pluie torrentielle...)  Ce dont tu viens de faire l’expérience est la Douceur de la Force de l’Eau. »

« Quel en est l’usage ? »

« Vaincre la force brute par la douceur » (NdT même principe que l’aikido en somme) lui répondit la voix. « La façon dont tu t’en serviras ne dépend que de toi. La Technique des Neuf Calamités Défiant les Neuf Cieux peut tout utiliser, de toute façon. »

Chu Yang réfléchit à la question et demanda : « Ah. Alors si je comprends bien, les montagnes, les rivières, les lacs, les forêts, la terre, le vent, la foudre, la pluie, la neige et les nuages contiennent tous des forces différentes ? »

La petite voix disparut lentement : « Je ne peux pas t’en parler. Tu auras de la chance si tu parviens à appréhender une de ces forces, mais si ça ne doit pas arriver alors il me serait inutile de te dire quoi que ce soit. Tout est une question de chance et de compréhension... »

Le jeune homme lui demanda : « Hmmm... Ce n’est pas le but de ton existence que de m’indiquer comment obtenir ce genre d’opportunité ? »

Il n’obtint pas de réponse ; il semblait que la voix se soit à nouveau endormie.

Il savait que l’Épée des Neuf Calamités n’était pas une solution miracle à tout. S’il voulait atteindre le pinacle de la culture, il ne devait dépendre que de lui-même. C’était très bien que d’avoir la technique de culture des Neuf Calamités, l’Épée ou son esprit même mais tout ça ne remplaçait pas ses propres efforts.

Ce n’est qu’une fois qu’il atteindrait un certain niveau par son travail acharné que l’Épée des Neuf Calamités lui donneraient les détails appropriés. S’il ne s’entraînait pas dur, alors il pourrait tout aussi bien tenir un bout de bois pourri que l’Épée, ça ne changerait pas grand chose...

Le Fourbe réfléchit intensément. Ce petit rappel lui avait permit d’avoir un petit aperçu de la nature immense des arts martiaux !

Il avait auparavant cultivé en suivant un petit chemin étroit (NdT celui de la vengeance) mais à présent, il pouvait voir devant lui une grande étendue couverte de ciel bleu, un univers sans fin !

Il soupira d’aise et se leva. Ce n’est que lorsque toutes ses articulations craquèrent qu’il leva la tête vers le ciel et fut un peu surpris. Il était clairement resté assis moins de quatre heures, alors pourquoi craquait-il de partout comme ça ? Ce n’était certainement pas de la fatigue mais pour que ces articulations claquent de la sorte, il lui aurait normalement fallu rester assis toute la nuit !

Normalement, en passant la nuit à méditer en tailleur, il éprouvait également une certaine fatigue mais ce matin, il se sentait revigoré, comme s’il avait été libéré de quelques chaînes et que son corps était si léger qu’il pourrait voler. C’était comme s’il avait passé une nuit de sommeil au lieu d’avoir cultivé.

Il essaya d’activer un peu son énergie quand celle-ci jaillit tout d’un coup de son dantian et coula dans ses méridiens. Chu Yang sentit que quelque chose clochait et tenta immédiatement d’inverser la circulation de son Qi. Il ouvrit grand la bouche de surprise : en temps normal, son énergie ne parvenait pas à atteindre deux points d’acupuncture à la fois mais cette fois-ci, il ne rencontra aucun problème à sa grande surprise !

Avait-il percé sans s’en apercevoir ?

Le jeune fourbe ne put contenir son excitation. Il ne pouvait pas croire qu’après quatre heures de culture seulement, il était parvenu à percer de deux rangs. C’était tout simplement fantastique !

Il se sentait complètement détendu quand quelqu’un apparut devant lui. Il regarda Gu Duxing, mais ne vit qu’un air hagard et deux yeux injectés de sang qui le fixaient en retour. Son expression était effrayante, mais la froideur habituellement présente dans son regard avait disparue.

« Euh... Est-ce que ça va ? » lui demanda Chu Yang de surprise.

« Comment... ? » L’épéiste grinça des dents et poussa un grognement sourd : « Dis-moi comment t’as fait ! »

Le jeune homme se gratta la tête, ne comprenant absolument pas de quoi il retournait, et lui demanda : « Quel est le problème ? »

Son ami eut l’air de devenir dingue ; il trépigna et rugit : « Comment es-tu arrivé à faire ça ! »

« Comment ai-je fait quoi ? » demanda le Fourbe, perplexe.

« Tu.. Tu... Tu... Tu es tellement... ! » Gu Duxing tourna autour de ce dernier, puis il pencha la tête jusqu’à presque toucher son nez du sien : « Tu... Tu vas me dire comment t’as fait ? Comment tu as... ah... comment tu as avancé de deux rangs en quatre heures ? Aaaaaaaaaaah... ! »

Il faillit en pleurer. Bordel de merde, il joue les innocents !

« Aaah, tu parles de ça ? » Chu Yang se gratte innocemment la tête. « Pour te dire la vérité, je n’en suis pas sûr moi-même. Je n’ai découvert ma percée qu’en revenant à moi. J’en suis encore secrètement heureux, pour tout te dire. »

Tu n’en es pas sûr ? Tu en es encore secrètement heureux ? L’épéiste ne voyait plus que des étoiles rouges et bleues se tenir la main et danser devant ses yeux ; le monde entier tournait autour de lui. Il poussa deux gémissements et regarda son frère d’un air incrédule. Enfin, il planta son pied dans le sol et prit une profonde inspiration pour contenir sa pression sanguine montante. Il comprit tout d’un coup, au final, que ce genre d’événements n’était pas forcément très clair non plus pour qui en faisait l’expérience.

Le jeune fourbe était encore un débutant, Guerrier Martial, aussi était-il encore plus probable qu’il ignore vraiment ce qui c’était passé. Il avait simplement eu une chance incroyable ! Tout arriva alors qu’il était plongé dans un état méditatif, aussi il lui aurait été impossible de se rendre compte de ce qui se passait.

« Je ne sais vraiment pas ! » dit-il d’un air innocent. « Je cultivais simplement quand j’ai tout d’un coup percé... »

Wazouille

Fondateur du site et traducteur de BTTH, DNC, TDG et SW, Wazouille est un grand audiophile, un gamer, un lecteur avide et bien d’autres choses encore, comme stakhanoviste, à son insu...

Les derniers articles par Wazouille (tout voir)

DNC Chapitre 96
DNC Chapitre 98

9 Commentaires

  1. grenvious

    merci pour le chapitre

    Répondre
  2. Fabulas

    Merci pour le chapitre

    Répondre
  3. Conan

    Merci pour le chapitre ! Pauvre Gu Duxing... ^^

    Répondre
  4. Zhexiel Kurokage

    Merci pour le chapitre.
    PS:Maintenant la question est,pourra-t’il réitérer son exploit ?
    PPS:Je plain Gu Duxing...

    Répondre
  5. nickylaboum

    merci

    Répondre
  6. Askidox

    Merci pour le chap

    Répondre
  7. Xhanto

    Merci pour tous ces chapitres Waz !! Bordel que c’est lourd j’en veuuuuux (jo lopez sort de se corp xdd )

    Dommage que faut attendre maintenant :rire :

    J’aime te suivre à travers toute ces petite note en début de chapitre ça fait plaisir continue comme ça !

    Répondre
  8. psycho

    Merci pour le chapitre 🙂

    Répondre
  9. Dark-sram

    Merci pour ce chapitre =D

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com